Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

  • 30/11/20 | L’argile bentonite se développe en Dordogne

    Lire

    Lafaure, située à Mazeyrolles en Dordogne, est spécialisée dans l’exploitation de carrières et la commercialisation de produits extraits ou transformés. Afin de se positionner sur de nouveaux secteurs, l’entreprise souhaite développer l’exploitation d’argile bentonite en perspective de 3 domaines d’application : la cosmétique, avec le développement de la marque « Argile du Périgord », la protection des plantes et l’alimentation animale. Pour l'aider dans ce développement, la Région la soutient à hauteur de 173 712 euros.

  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Un Institut Confucius s'installe à Pau en septembre

21/06/2019 | « Avec l'Institut Confucius Pau Pyrénées, Pau aura sa porte d'entrée sur la Chine», s'est satisfait le Maire de la ville François Bayrou à la sortie de l'AG constitutive de la structure

Installation de l'Institut Confucius Pau Pyrénées à la Mairie en juin 2019 de Pau

Il devrait voir le jour en septembre prochain dans le centre-ville palois, au numéro 9 de la Rue Valéry Meunier dans des locaux mis à disposition par la communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées. L'Institut Confucius de Pau, aura, à l'image du réseau des 500 Instituts Confucius à travers le monde, la mission principale de promouvoir la langue et la culture chinoise dans la capitale béarnaise. Il sera le 17ème du genre en France, et le premier dans le Sud-Ouest, puisque « même Bordeaux n'en a pas » soulignait François Bayrou insistant sur la difficulté à intégrer ce réseau. Présentation avec cette structure à la fois « trait d'union et lieu de rencontre », entre culture chinoise et française, selon les mots de François Bayrou ce 21 juin.

Le futur Institut Confucius Pau-Pyrénées est porté par une association dont les membres fondateurs se sont retrouvés à la Mairie de Pau, ce vendredi, pour tenir leur assemblée générale constitutive. Autour de la table : l'Agglomération Pau Béarn Pyrénées, la Ville de Pau, le Rectorat, l'Université de Pau et de Pays de l'Adour et l'Université chinoise partenaire XISU, implantée dans la ville de XI'an. A la présidence, François Bayrou, qui n'en oublie pour autant pas sa casquette de Maire rappelant « la vocation de Pau à être une Ville ouverte sur le monde et identifiée par le monde ». Et, dans le cas présent, par la Chine, avec « ses 1,3 milliard d'habitants et son rôle à la fois économique, culturel, politique, géopolitique ou encore militaire à travers le monde »... Sans pour autant négliger de préciser que « ça ne signifie pas que nous oublions les débats démocratiques qui existent autour de la manière dont les pouvoirs sont organisés ».

Des tarifs plus bas que nulle part ailleurs
En attendant l'ouverture de l'Institut à l'automne, cette première réunion aura permis l'adoption d'un statut, de tarifs, d'un budget provisoire et la tenue de premiers échanges sur l'« ébauche d'un programme » en plus de ce qui constituera le cœur de l'activité de l'Institut : la promotion de la langue chinoise. Et, dès le mois de septembre 2019, des cours seront en effet proposés pour tous les niveaux et à tous les publics de 6 à 77 ans, ou plus. Ces cours seront assurés par des professeurs de langue maternelle chinoise, détachés de l'université XISU, et bien sûr formés aux pédagogie du chinois langue étrangère.
Côté tarifs, pour les enfants de 6 à 15 ans, 1h de cours par semaine sur 30 semaines, coûtera 100 €. Quant aux adultes, dès 16 ans, le prix pour 2 heures de cours par semaine sur 30 semaines sera de 200€, soit dans les deux cas, environ 3€/h. Autrement dit « des tarifs plus bas que les plus bas de tous les tarifs des Instituts Confucius de France », ponctue François Bayrou. En outre, un tarif réduit à 100€ sera appliqué pour les étudiants de l'UPPA, et son personnel ainsi que pour les demandeurs d'emploi. Une réduction est aussi prévue pour les fratries. Si les inscriptions seront ouvertes en septembre, des préinscriptions sont déjà possibles par mail (confuciuspau@agglo-pau.fr).

Ateliers, expositions, conférences sur la culture chinoise
Au-delà des cours de langue, des ateliers culturels, artistiques mais aussi de cuisine seront également régulièrement organisés par l'Institut, de même que des expositions (peinture, calligraphie, artisanat chinois...) ou encore des conférences au rythme mensuel sur des thématiques variées. Autant d'événements et animations qui se tiendront dans les locaux de la rue Valéry Meunier mais aussi régulièrement « hors les murs » à la médiathèque, à l' Université, dans des centres culturels, etc. Autre temps fort de la vie de l'institut, le Nouvel an chinois, et ses traditionnelles parades et festivités sur le site des Halles de Pau. L'Institut pourra également être partenaire ou facilitateur de voyages scolaires en Chine ou de poursuite de cursus universitaire en Chine au sein de l'Université XISU.
Les locaux futurs qui abriteronnt salles de cours et d'activité, seront aussi aménagés de manière à recevoir un espace médiathèque et un espace de rencontres et d'échanges. Et au fur et à mesure du développement de l'Institut, François Bayrou n'exclut d'ores et déjà pas « d'imaginer un siège plus vaste pour les années à venir... »

Une dotation de 130 000€ de démarrage fournie par la Chine
Pour l'heure le budget prévisionnel de démarrage est fixé à 163 600€. Celui-ci prend en compte le résultat estimé des activités qui seront proposées par l'Institut, les cotisations des adhérents (personnes morales et privées pouvant y adhérer _20€ pour les particuliers_), les subventions et notamment, pour le démarrage de l'Institut, une importante dotation du Hanban (130 000 €), l'Agence pour la valorisation de la langue chinoise qui pilote depuis la Chine, les implantations des Institut Confucius à travers le monde. En dehors de cette dotation de démarrage, la structure chinoise contribuera annuellement au budget de l'Institut Confucius Pau-Pyrénées. « Dans le budget, investissement et fonctionnement seront partagés avec le Hanban, qui participera à hauteur de 50% du budget. Ca permet ainsi à chacun, partenaires chinois et français, de garder sa liberté. », explique François Bayrou.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4500
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !