Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/08/20 | Un cluster de Covid à Idaux-Mendy en Soule

    Lire

    l’ARS Nouvelle-Aquitaine signale l’existence d’un cluster à Idaux-Mendy (64); Il s’est formé lors d’un stage organisé par une association toulousaine fin juillet dans un gîte de la commune. Un premier cas positif a été détecté au retour à Toulouse le 31 juillet chez un enfant symptomatique, puis chez un deuxième enfant le lendemain. Tous deux avaient participé au même séjour à Idaux-Mendy. Au total, 6 enfants et 1 éducateur ont été contaminés. Le cluster est géré par l’ARS Occitanie en lien avec Nouvelle-Aquitaine, afin d’établir un traçage efficace.

  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a mis en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérôme Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Un Institut Confucius s'installe à Pau en septembre

21/06/2019 | « Avec l'Institut Confucius Pau Pyrénées, Pau aura sa porte d'entrée sur la Chine», s'est satisfait le Maire de la ville François Bayrou à la sortie de l'AG constitutive de la structure

Installation de l'Institut Confucius Pau Pyrénées à la Mairie en juin 2019 de Pau

Il devrait voir le jour en septembre prochain dans le centre-ville palois, au numéro 9 de la Rue Valéry Meunier dans des locaux mis à disposition par la communauté d'Agglomération Pau Béarn Pyrénées. L'Institut Confucius de Pau, aura, à l'image du réseau des 500 Instituts Confucius à travers le monde, la mission principale de promouvoir la langue et la culture chinoise dans la capitale béarnaise. Il sera le 17ème du genre en France, et le premier dans le Sud-Ouest, puisque « même Bordeaux n'en a pas » soulignait François Bayrou insistant sur la difficulté à intégrer ce réseau. Présentation avec cette structure à la fois « trait d'union et lieu de rencontre », entre culture chinoise et française, selon les mots de François Bayrou ce 21 juin.

Le futur Institut Confucius Pau-Pyrénées est porté par une association dont les membres fondateurs se sont retrouvés à la Mairie de Pau, ce vendredi, pour tenir leur assemblée générale constitutive. Autour de la table : l'Agglomération Pau Béarn Pyrénées, la Ville de Pau, le Rectorat, l'Université de Pau et de Pays de l'Adour et l'Université chinoise partenaire XISU, implantée dans la ville de XI'an. A la présidence, François Bayrou, qui n'en oublie pour autant pas sa casquette de Maire rappelant « la vocation de Pau à être une Ville ouverte sur le monde et identifiée par le monde ». Et, dans le cas présent, par la Chine, avec « ses 1,3 milliard d'habitants et son rôle à la fois économique, culturel, politique, géopolitique ou encore militaire à travers le monde »... Sans pour autant négliger de préciser que « ça ne signifie pas que nous oublions les débats démocratiques qui existent autour de la manière dont les pouvoirs sont organisés ».

Des tarifs plus bas que nulle part ailleurs
En attendant l'ouverture de l'Institut à l'automne, cette première réunion aura permis l'adoption d'un statut, de tarifs, d'un budget provisoire et la tenue de premiers échanges sur l'« ébauche d'un programme » en plus de ce qui constituera le cœur de l'activité de l'Institut : la promotion de la langue chinoise. Et, dès le mois de septembre 2019, des cours seront en effet proposés pour tous les niveaux et à tous les publics de 6 à 77 ans, ou plus. Ces cours seront assurés par des professeurs de langue maternelle chinoise, détachés de l'université XISU, et bien sûr formés aux pédagogie du chinois langue étrangère.
Côté tarifs, pour les enfants de 6 à 15 ans, 1h de cours par semaine sur 30 semaines, coûtera 100 €. Quant aux adultes, dès 16 ans, le prix pour 2 heures de cours par semaine sur 30 semaines sera de 200€, soit dans les deux cas, environ 3€/h. Autrement dit « des tarifs plus bas que les plus bas de tous les tarifs des Instituts Confucius de France », ponctue François Bayrou. En outre, un tarif réduit à 100€ sera appliqué pour les étudiants de l'UPPA, et son personnel ainsi que pour les demandeurs d'emploi. Une réduction est aussi prévue pour les fratries. Si les inscriptions seront ouvertes en septembre, des préinscriptions sont déjà possibles par mail (confuciuspau@agglo-pau.fr).

Ateliers, expositions, conférences sur la culture chinoise
Au-delà des cours de langue, des ateliers culturels, artistiques mais aussi de cuisine seront également régulièrement organisés par l'Institut, de même que des expositions (peinture, calligraphie, artisanat chinois...) ou encore des conférences au rythme mensuel sur des thématiques variées. Autant d'événements et animations qui se tiendront dans les locaux de la rue Valéry Meunier mais aussi régulièrement « hors les murs » à la médiathèque, à l' Université, dans des centres culturels, etc. Autre temps fort de la vie de l'institut, le Nouvel an chinois, et ses traditionnelles parades et festivités sur le site des Halles de Pau. L'Institut pourra également être partenaire ou facilitateur de voyages scolaires en Chine ou de poursuite de cursus universitaire en Chine au sein de l'Université XISU.
Les locaux futurs qui abriteronnt salles de cours et d'activité, seront aussi aménagés de manière à recevoir un espace médiathèque et un espace de rencontres et d'échanges. Et au fur et à mesure du développement de l'Institut, François Bayrou n'exclut d'ores et déjà pas « d'imaginer un siège plus vaste pour les années à venir... »

Une dotation de 130 000€ de démarrage fournie par la Chine
Pour l'heure le budget prévisionnel de démarrage est fixé à 163 600€. Celui-ci prend en compte le résultat estimé des activités qui seront proposées par l'Institut, les cotisations des adhérents (personnes morales et privées pouvant y adhérer _20€ pour les particuliers_), les subventions et notamment, pour le démarrage de l'Institut, une importante dotation du Hanban (130 000 €), l'Agence pour la valorisation de la langue chinoise qui pilote depuis la Chine, les implantations des Institut Confucius à travers le monde. En dehors de cette dotation de démarrage, la structure chinoise contribuera annuellement au budget de l'Institut Confucius Pau-Pyrénées. « Dans le budget, investissement et fonctionnement seront partagés avec le Hanban, qui participera à hauteur de 50% du budget. Ca permet ainsi à chacun, partenaires chinois et français, de garder sa liberté. », explique François Bayrou.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4115
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !