aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Un mardi soir au Festival, la belle énergie du Flamenco

03/07/2013 | La guitare et le baile était à l'affiche d'une première soirée du Café Cantante d'Arte Flamenco pleine d'ardeur.

La moneta, en deuxième partie du Café cantante du 2 juillet 2013 - arte flamenco

Après un premier jour de Festival marqué par le ballet d'ouverture de Maria Pagès, Arte flamenco est entré dans son rythme de croisière ce mardi proposant à ses visiteurs les trois types de spectacles qui font sa spécificité : le Flamenco de rue avec la Compagnie Oscar de los Reyes, la soirée Bodéga avec le groupe Calle Las Minas, et la grande première du Café Cantante où se sont succédés Diego Del Morao, guitariste de talent et la bailaora Fuensanta La Moneta, qualifiée de prodige dès l'âge de 13 ans. Deux propositions et deux artistes, tout en force et sensibilité ovationnés par un public visiblement heureux de retrouver «son» festival.

Ce mardi soir le premier Café Cantante du Festival a ouvert ses portes au public avec en première partie, le guitariste Diego del Morao, fils d'un père bien connu dans le milieu flamenco, Moraito Chico. Un premier spectacle qui s'est révélé à la hauteur des espérances. Déjà venu sur la scène d'Arte flamenco, c'est la première fois qu'il en était «la star». En effet, jusque là accompagnateur remarqué d'artistes de talent tels que La Macanita ou Diego Carrasco, il a enregistré son premier album «Orate» en 2012. Ce mardi c'est avec «beaucoup de joie et de fierté» qu'il le présentait à Arte Flamenco. Une reconnaissance plus que méritée pour Diego del Morao dont le concert a pu convaincre les sceptiques, si toutefois il y en avait...

Diego del Morao

Le public a en effet rapidement été conquis par le musicien, l'encourageant par des «Olé!» et l'appelant par son prénom depuis la salle. Autant de signes et de manifestations de joie et d'encouragements bienveillants envers l'artiste. Enchaînant les formes musicales, de Bulerias en Alegria, Diego del Morao qui joue de tout son corps et de toute son âme, impressionne. Qu'il soit seul sur scène ou entouré de ses musiciens et chanteurs, sa guitare résonne tantôt légère ou tantôt grave, en puissance ou en subtilité mais ne frôle jamais la lourdeur ou la confusion. Chaque note, aussi rapide soit elle, sonne avec clarté. Au total, après un final flamboyant, une grande partie de la salle applaudissait debout celui qui s'affirme, dans la lignée de sa famille, comme une valeur sûre de la guitare flamenca.

Un pas de deux plein d'élégance

La Moneta

Après le talentueux guitariste, c'est la très expressive bailaora Fuensanta La Moneta, qui a pris le relai sur la scène du Café Cantante, dans un spectacle intitulé, «La Moneta, paso a paso». Une œuvre qui éclaire sur l'artiste, son baile et sa façon de vivre le flamenco. Entouré de cinq chanteurs, une guitare et un percussionniste, elle décrit en plusieurs pas sa vision du flamenco et sa façon de le vivre. Dans un premier temps, c'est la guitare, seul instrument à l'accompagner, qui est mise en avant, puis, habillée dans une bata de cola blanche, elle invite, superbe, Javier Latorre, un de ces illustres professeurs, à un pas de deux plein de grâce et d'élégance. Vient ensuite un duo d'un autre genre, avec cette fois le cantaor Juan José Amador, elle danse avec toute la dramaturgie qu'il la caractérise sur une seguiriya, une des formes les plus anciennes et profondes du chant flamenco. Deux interprétations qui évoquent sa relation aux plus grands et à la tradition du flamenco. Enfin, dans une troisième partie, entourée de ses quatre cantaores, c'est le chant dans ses différentes formes qui est mis en avant.
Tout au long d'un spectacle où le baile a été particulièrement présent, La Moneta a une fois de plus démontré ses performances et son talent, laissant les spectateurs subjugués par le mouvent de ses mains, absorbés par l'agilité de son zapateo (la frappe de ses pieds), séduit par les déhanchés de son corps, le tout dans une fougue, et une énergie sans pareil d'un bout à l'autre du spectacle.
Un spectacle particulièrement généreux, en échange duquel le public lui a offert une belle ovation.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Sébastien Zambon / CG40

Partager sur Facebook
Vu par vous
290
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !