Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/19 : Plan canicule, une cellule de crise a été mise en place à l'Hôtel de ville de Poitiers pour porter secours aux personnes en détresse inscrites sur le registre canicule. Pour s'y inscrire et bénéficier de conseils adaptés, un numéro : 0549308075

23/07/19 : En raison de la canicule, la Ville de Bayonne a installé un brumisateur, place de la Liberté, pour rafraichir les promeneurs en ce lieu même où demain mercredi à 22 h sera donné le coup d'envoi de ses célèbres fêtes depuis le balcon de la mairie.

23/07/19 : Vigilance canicule à Agen. La piscine Aquasud est ouverte non-stop tous les jours de 11h à 19h. Des salles rafraîchies sont également ouvertes notamment dans la médiathèque, la résidence La Salève ou encore la Salle des Illustres de la mairie.

23/07/19 : Mémoires & Partages lance un appel à un rassemblement à la mémoire de Mamoudou Barry, ce chercheur en droit à Rouen battu à mort vendredi soir. Ce rassemblement se tiendra jeudi 25 juillet à 18 h 30 sur le Parvis des droits de l'homme à Bordeaux.

23/07/19 : Canicule. EDF a décidé d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne car l'eau de la Garonne qui sert à refroidir les réacteurs est trop chaude.

23/07/19 : Depuis le 19 juillet, au vu des conditions climatiques et de la hausse des températures, les maraudes du SAMU social ont été adaptées dans les rues de Bordeaux et de la métropole pour venir en aide aux personnes sans domicile.

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/07/19 | Canicule : le niveau 3 du plan déclenché en Dordogne

    Lire

    La Dordogne est en vigilance orange "canicule. Les températures maximales devraient dépasser les 40°C, les températures nocturnes elles, pouvant dépasser les 20° C pendant 3 jours. Entre le mardi 23 et jeudi 25 juillet, les minimales seront de 22° et les maximales de 41,6°. Le préfet a déclenché le niveau 3 alerte canicule qui se traduit par des mesures pour les sans abri avec l'ouverture de places en hébergement d'urgence et des maraudes. Les activités sportives entre 12 h et 20 h sont déconseillées.

  • 23/07/19 | Municipales à Périgueux : Patrick Palem désigné par laRem Dordogne

    Lire

    Patrick Palem, ancien PDG de la Socra, société spécialisée dans la restauration du patrimoine, et désormais conseiller a été désigné par les instances départementales de la République en Marche comme chef de file du parti présidentiel pour les municipales à Périgueux. Patrick Palem bénéficie du soutien Philippe Chassaing, député LaREM et du sénateur Bernard Cazeau, du Modem et de Jérôme Gabuteau, chef d'entreprise et référent local de laREM, qui devrait être numéro 2 sur la future liste. ^

  • 23/07/19 | Candidatures ouvertes pour "Les trophées de l'accueil"

    Lire

    Les candidatures sont ouvertes pour la 2ème édition des « Trophées de l’accueil », un concours qui récompense les professionnels du tourisme et les commerçants girondins qui accordent de l'importance à la qualité du traitement réservé aux touristes. Les participants peuvent s'inscrire dans l'une des quatre catégories proposées : commerce, hébergement, restauration ou loisirs. A la clé, 12 lauréats seront mis à l'honneur dans le guide annuel Bordeaux Shopping. Candidatures ouvertes jusqu'au 20 août. Inscriptions en ligne ici

  • 23/07/19 | Collège et lycée du Barp (33), les choses se précisent!

    Lire

    L'équipe Atelier des architectes Mazières associé à Nicolas Ragueneau, Antoine Roux Architectes, et Patrick Arotcharen a été sélectionnée pour la construction du futur lycée et collège du Barp. Le futur établissement accueillera, sur 22 000 m², un lycée de 1 200 élèves et un collège de 800 élèves. Au menu : construction en bois, espaces mutualisés, création d'un Centre de Connaissances et de Culture, salles de classes modulables et informatisées, certification HQE et démarche de bâtiments à énergie positive et bas carbone. Budget total estimé 60 M€, début du chantier au 2ème semestre 2020 et mise en service à la rentrée 2022.

  • 23/07/19 | Ouverture d'une Première année commune aux études de santé à Agen en sept. 2019

    Lire

    En septembre prochain, la PACES, cette année d’enseignement qui prépare aux concours des cursus des médecins, pharmaciens, dentistes et sages-femmes, verra le jour à Agen. L’enseignement sera assuré à distance par les enseignants du collège des sciences et santé nourris de cours magistraux audio et vidéo en différé, d’enseignements dirigés dispensés par visioconférence interactive. Une aide régionale de 800 000 euros a été accordée pour l'ouverture de cette année d'enseignement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Un Roman Noir pour l'Eté : Les Mains Vides

24/06/2019 | Valerio Varesi : les Mains vides (A mani Vuote 2005 traduit par Florence Rigollet) - Agullo noir -259 pages- avril 2019- 21 euros

Valerio Varesi : les Mains vides (A mani Vuote 2005 traduit par Florence Rigollet) - Agullo noir-259 pages- avril 2019- 21 euros

Le commissaire Soneri officie en général dans sa ville bien -aimée de Parme. Les éditions Agullo (implantées à Villenave d’Ornon) ont entrepris de publier l’intégralité des enquêtes de ce policier (il y en a à ce jour une quinzaine), il vaudrait mieux dire les aventures tellement ses manières professionnelles sont assez peu conventionnelles et témoignent d’une singulière personnalité, forte et indépendante. 

Avec « Les mains vides », débute la 4ème affaire éditée en France : elle commence avec l’assassinat d’un commerçant, dont il apparaît vite que ses activités légales cachaient une montagne d’affaires illicites. Citons pêle-mêle le blanchiment d’argent sale venu de sa famille liée à la mafia calabraise, le trafic de cocaïne lié à un autre gang, albanais d’origine, en train de s’implanter en ville, sans oublier les prêts d’usure, voire la liaison homosexuelle entretenue avec une petite frappe qui le fragilisait. Cela fait peut-être beaucoup, mais c’est à l’image des transformations socio-économiques à l’œuvre dans la ville.

Car c’est là que gît le fond du problème : ces mutations délétères ravagent la ville, analyse Soneri. Ainsi, l’arrivée massive de ces capitaux augmente la fièvre immobilière. C’est une entreprise qui en fait les frais, la Forneria Duomo, dont les ouvriers manifestent dans une indifférence de plus en plus générale contre le démantèlement de leur outil de travail : « la ville appartenait désormais aux spéculateurs qui passaient l’histoire comme des rouleaux compresseurs en broyant les vies de ceux qui se trouvaient sur leur chemin » peste le commissaire. Mais ce sont aussi des couches plus anciennes du crime organisé qui sont à leur tour atteintes : comme Gerlanda un usurier qui a la haute main sur de troubles circuits financiers, au physique d’ogre dont le « crâne rasé à blanc avait la brillance opaque du marbre », qui impressionne et dans le même temps fait enrager le commissaire : « Il se sentait intimidé par cet homme qui possédait quelque chose qu’il n’avait pas. Mais, en même temps, il réveillait son instinct anarchiste, ennemi de toute forme d’arrogance et d’autorité ». Mais ce Gerlanda chute à son tour devant les entreprises mafieuses. Voilà Sorneri témoin impuissant, « je ne reconnais plus cette ville je n’arrive plus à la prévoir, cette mutation génétique d’un terrible virus nourri par les affaires, qui empoisonne la politique avec la corruption » plus encore, le voilà désabusé : « son métier lui donnait de plus en plus le sentiment de ne servir à rien. Cette tentative quotidienne de mettre de l’ordre, de ramener les choses à leur point d’équilibre lui donnait l’impression d’un travail de Sisyphe. » Il est malheureux pour sa ville dont il se rappelle le glorieux passé- la résistance au fascisme mussolinien, les armes à la main-. Cette ville qu’il arpente pour les besoins de son enquête, de jour et de nuit. Surtout de nuit car la ville est livrée à une chaleur écrasante et délétère, en ce début de mois d’août, comme une image symbolique d’une cité à bout de souffle et sans défense : « dans la touffeur de l’été, Parme ressemblait à une vieille dame souffrante étendue sur les rives de son torrent à sec. »

De ce sombre tableau, on retiendra la rage froide qui habite le commissaire, lucide et impuissant; s’il fallait puiser dans le patrimoine universel du roman noir, on pourrait dire que Soneri est un lointain croisement du personnage du roman de l’italien Sciascia, le Jour de la chouette, ce brigadier des carabiniers s’épuisant dans sa lutte contre la mafia sicilienne, avec le détective Marlowe imaginé par l’américain Chandler, ce preux chevalier moderne à l’assaut des torts du monde hollywoodien. Comme pour mieux se concentrer sur la personnalité de son héros, Varesi est avare de renseignements sur son physique, son histoire, ses goûts. Tout juste sait-on qu’il porte la moustache, qu’il atteint la quarantaine, qu’il fume des cigarillos toscans, et que ses habitudes de fin gourmet le font pester contre la mal bouffe des restaurants de parvenus. S’il n’y avait pas sa compagne, l’avocate Angela, qui le renseigne sur le pouls criminel de la ville et lui apporte le soutien d’une liaison heureuse que lui resterait-il ? Sa conscience et pour le lecteur l’attrait d’une figure d’enquêteur tragiquement attachante.

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : La Machine à Lire

Partager sur Facebook
Vu par vous
1807
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !