Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/02/20 | Une coupure de courant géante à Poitiers revendiquée par la CGT

    Lire

    Ce jeudi 20 février, une partie de l'agglomération de Poitiers (centre-ville et l'ouest de l'agglomération) a été plongée dans le noir. La coupure d'électricité a duré un peu plus d'une heure de 9h30 à 10h30 dans certains quartiers de la ville. Selon Enedis, 30 000 personnes auraient été impactées. Cette action a été revendiquée dans un communiqué par l'Union départementale CGT de la Vienne et la CGT Energie mobilisées contre la réforme des retraites dont ils veulent le retrait pur et simple.

  • 20/02/20 | L 214 s'en prend à la Sobeval à Boulazac (24), la préfecture réagit

    Lire

    L214 a publié ce jeudi une nouvelle vidéo mettant en cause les abattoirs de la Sobeval à Boulazac. L'association va porter plainte pour cruauté sur les animaux. Elle affirme qu'il y a des manquements à la réglementation dans l'abattage des veaux et demande la fermeture administrative du site. Ces images ont été visionnées par les services de l'Etat. La préfecture réagit dans un communiqué : Elle affirme qu'après un premier visionnage, rien ne permet de dire qu'il y a des manquements au règlement.

  • 20/02/20 | La plateforme Océan Climat en séminaire à La Rochelle

    Lire

    Après avoir contribuée à l'élaboration de l'exposition Climat Océan au musée maritime, la Plateforme Océan et Climat vient faire son séminaire annuel à La Rochelle, les 24 et 25 février. Fondée en 2014, la POC rassemble la communauté scientifique, certains acteurs de la société civile et des décideurs politiques, dont la ville de La Rochelle, autour des questions liées à l'océan et au climat. Ce séminaire sera l'occasion d'élaborer sa feuille de route 2020-2021 et de rencontrer le grand public.

  • 20/02/20 | Les boulevards bordelais pensent aux vélos

    Lire

    La métropole bordelaise continue de déployer son deuxième "plan vélo" (70 millions d'euros sur la période 2017-2020). Elle a annoncé ce mardi l'engagement de travaux entre la barrière Saint Augustin et le carrefour de la rue Jules Ferry (environ deux kilomètres) pour sécuriser la circulation des cyclistes. Ils prévoient notamment un élargissement des bandes cyclables (jusqu'à deux mètres), l'arrivée de vingt feux et de nouveaux SAS vélos sur huit carrefours et soixante nouveaux arceaux. Les travaux devraient s'étaler "jusqu'au début de l'été" et comprendre aussi des reprises de chaussée.

  • 20/02/20 | La ville de Limoges s'engage avec la Garde nationale

    Lire

    Le maire Emile-Roger Lombertie et la secrétaire d'Etat auprès de la Ministre des Armées Geneviève Darrieussecq ont signé une convention de soutien à la Grade nationale. Cette réserve opérationnelle a été créée en 2016 suite aux attentats en France. La ville de Limoges s'engage pour que ses citoyens ayant rejoint volontairement la Garde nationale puissent s'y investir plus facilement. Ils pourront ainsi y consacrer jusqu'à 30 jours par an, contre 5 auparavant. De plus, cette mobilisation pourra se faire hors de leurs périodes de vacances. La Garde nationale compte 76 000 réservistes opérationnels en France.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Un Roman Noir pour l'Eté : Les Mains Vides

24/06/2019 | Valerio Varesi : les Mains vides (A mani Vuote 2005 traduit par Florence Rigollet) - Agullo noir -259 pages- avril 2019- 21 euros

Valerio Varesi : les Mains vides (A mani Vuote 2005 traduit par Florence Rigollet) - Agullo noir-259 pages- avril 2019- 21 euros

Le commissaire Soneri officie en général dans sa ville bien -aimée de Parme. Les éditions Agullo (implantées à Villenave d’Ornon) ont entrepris de publier l’intégralité des enquêtes de ce policier (il y en a à ce jour une quinzaine), il vaudrait mieux dire les aventures tellement ses manières professionnelles sont assez peu conventionnelles et témoignent d’une singulière personnalité, forte et indépendante. 

Avec « Les mains vides », débute la 4ème affaire éditée en France : elle commence avec l’assassinat d’un commerçant, dont il apparaît vite que ses activités légales cachaient une montagne d’affaires illicites. Citons pêle-mêle le blanchiment d’argent sale venu de sa famille liée à la mafia calabraise, le trafic de cocaïne lié à un autre gang, albanais d’origine, en train de s’implanter en ville, sans oublier les prêts d’usure, voire la liaison homosexuelle entretenue avec une petite frappe qui le fragilisait. Cela fait peut-être beaucoup, mais c’est à l’image des transformations socio-économiques à l’œuvre dans la ville.

Car c’est là que gît le fond du problème : ces mutations délétères ravagent la ville, analyse Soneri. Ainsi, l’arrivée massive de ces capitaux augmente la fièvre immobilière. C’est une entreprise qui en fait les frais, la Forneria Duomo, dont les ouvriers manifestent dans une indifférence de plus en plus générale contre le démantèlement de leur outil de travail : « la ville appartenait désormais aux spéculateurs qui passaient l’histoire comme des rouleaux compresseurs en broyant les vies de ceux qui se trouvaient sur leur chemin » peste le commissaire. Mais ce sont aussi des couches plus anciennes du crime organisé qui sont à leur tour atteintes : comme Gerlanda un usurier qui a la haute main sur de troubles circuits financiers, au physique d’ogre dont le « crâne rasé à blanc avait la brillance opaque du marbre », qui impressionne et dans le même temps fait enrager le commissaire : « Il se sentait intimidé par cet homme qui possédait quelque chose qu’il n’avait pas. Mais, en même temps, il réveillait son instinct anarchiste, ennemi de toute forme d’arrogance et d’autorité ». Mais ce Gerlanda chute à son tour devant les entreprises mafieuses. Voilà Sorneri témoin impuissant, « je ne reconnais plus cette ville je n’arrive plus à la prévoir, cette mutation génétique d’un terrible virus nourri par les affaires, qui empoisonne la politique avec la corruption » plus encore, le voilà désabusé : « son métier lui donnait de plus en plus le sentiment de ne servir à rien. Cette tentative quotidienne de mettre de l’ordre, de ramener les choses à leur point d’équilibre lui donnait l’impression d’un travail de Sisyphe. » Il est malheureux pour sa ville dont il se rappelle le glorieux passé- la résistance au fascisme mussolinien, les armes à la main-. Cette ville qu’il arpente pour les besoins de son enquête, de jour et de nuit. Surtout de nuit car la ville est livrée à une chaleur écrasante et délétère, en ce début de mois d’août, comme une image symbolique d’une cité à bout de souffle et sans défense : « dans la touffeur de l’été, Parme ressemblait à une vieille dame souffrante étendue sur les rives de son torrent à sec. »

De ce sombre tableau, on retiendra la rage froide qui habite le commissaire, lucide et impuissant; s’il fallait puiser dans le patrimoine universel du roman noir, on pourrait dire que Soneri est un lointain croisement du personnage du roman de l’italien Sciascia, le Jour de la chouette, ce brigadier des carabiniers s’épuisant dans sa lutte contre la mafia sicilienne, avec le détective Marlowe imaginé par l’américain Chandler, ce preux chevalier moderne à l’assaut des torts du monde hollywoodien. Comme pour mieux se concentrer sur la personnalité de son héros, Varesi est avare de renseignements sur son physique, son histoire, ses goûts. Tout juste sait-on qu’il porte la moustache, qu’il atteint la quarantaine, qu’il fume des cigarillos toscans, et que ses habitudes de fin gourmet le font pester contre la mal bouffe des restaurants de parvenus. S’il n’y avait pas sa compagne, l’avocate Angela, qui le renseigne sur le pouls criminel de la ville et lui apporte le soutien d’une liaison heureuse que lui resterait-il ? Sa conscience et pour le lecteur l’attrait d’une figure d’enquêteur tragiquement attachante.

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : La Machine à Lire

Partager sur Facebook
Vu par vous
2950
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !