Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

12/04/19 : Pierre Camani, président du Conseil départemental de Lot-et-Garonne depuis 2008, a annoncé aujourd'hui sa démission aux membres de la majorité départementale. Démission qui sera effective à la fin du mois.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

10/04/19 : Le Comité Régional de Vigilance Ferroviaire appelle "celles et ceux qui refusent, que l'avenir du ferroviaire se fasse sous le seul prisme de l’austérité budgétaire", à manifester le vendredi 12 avril à 10h30 devant la Gare Saint-Jean à Bordeaux.

03/04/19 : La Rochelle : l'association de l'organisation du Grand Pavois vient de dévoiler son invité d'honneur 2019. Ce sera L'Andhra Pradesh, une région de l'Inde. 250 nouveautés sont attendues pour cette 47e édition, qui se tiendra du 18 au 23 septembre.

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Un « village planétaire » pour décloisonner le hip hop

03/02/2019 | Le Festival Sans Frontières se tient du 14 février au 2 mars en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie…

Davy Jones, Jérémy Désir, Teddy Ardouin, Ludovic Armoet

Du 14 février au 2 mars, le Festival Sans Frontières s’invite dans 14 villes de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie. Pour en savoir plus sur cet événement, O2 Radio, L’Echo des Collines et Aqui.fr ont convié les membres du comité de direction, Jérémy Désir, Teddy Ardouin et Ludovic Armoet, lors de l’émission radiophonique 4 médias diffusée le 17 janvier dernier. Entre danse hip hop, scène musicale, débat thématique, ce festival a pour dessein de rendre accessible à tous les cultures mais également faire se rencontrer des artistes d’horizons divers…

Agé seulement d’une petite année, le Festival Sans Frontières – baptisé l’an dernier « Festival Hip Hop sans frontières » - se pare de nombreuses nouveautés pour l’édition 2019. Et pour cause ! L’objectif premier a grandement évolué ! « Suite au bilan de la précédente édition, et en tenant compte des retours du public, nous avons choisi d’ouvrir notre programmation à d’autres cultures afin de toucher un plus large auditoire », souligne Jérémy Désir, l’un des initiateurs du Festival et coordinateur de l’association Aktuel-feeling implantée à Lormont.
Itinérant, ce festival s’invitera donc dans 13 villes de Nouvelle-Aquitaine - Bordeaux, Bassens, Lormont, Cenon, Floirac, Ambarès, Izon, Carbon Blanc, Saint-Loubès, Tresses, Bègles, La Rochelle, Saint-Paul-lès-Dax et Bourg-sur-Gironde – ainsi qu’à Tarbes en Occitanie entre le 14 février et le 2 mars « afin de faire vivre les territoires ». Pour cette seconde édition, le contenu de la programmation sera davantage varié – battle de danse, graffiti hip hop, débat autour de l’art et la culture dans les quartiers prioritaires, siestes musicales, ateliers d’arts plastiques...- afin de faciliter les rencontres entre artistes et permettre l’accessibilité de la culture à un public intergénérationnel aussi bien rural qu’urbain. Le hip hop, « une culture cloisonnée »

Affiche Festival Sans Frontières

Cette accessibilité à la culture pour tous est bien le leitmotiv qui anime l’équipe organisatrice. « Si notre programmation relève à moitié d’activités inhérentes à la culture hip hop, les 50 % restant relèvent d’autres cultures dont nous nous attachons à proposer un contenu qualitatif et surtout abordable pour des individus n’ayant pas la possibilité d’y accéder », précise Teddy Ardouin. Partant de ce principe-là, parmi les rendez-vous organisés, le public pourra écouter un concert big band jazz accompagné d’une performance de dance hall style. « Nous souhaitons véritablement décloisonner cette culture hip hop nourrie de codes et l’immiscer dans d’autres disciplines artistiques afin de mélanger le public », ajoute Teddy Ardouin. Toujours dans cet esprit d’ouverture et de décloisonnement du hip hop, « nous avons reçu des propositions d’ateliers de peinture et nous y avons immédiatement adhéré car nous désirons véritablement ouvrir ce festival à l’interdisciplinarité », indique Jérémy Désir. Des artistes en partage Afin d’assurer une qualité certaine à ce festival, Teddy Ardouin, le directeur artistique, s’est assuré de convier de « véritables pépites » qu’il connaît et suit depuis des années. « Je les ai vus évoluer en tant qu’artiste mais aussi en tant que personne. Ainsi, j’ai choisi ceux qui s’inscrivent dans une démarche de partage, car notre but étant de décloisonner cette culture du hip hop, nous souhaitons que les artistes nous aident dans cette mission en transmettant leur passion au public et en titillant sa curiosité. » Ces artistes viendront du monde entier, d’Ukraine, de Japon, des Etats-Unis ou encore du Maroc. « Grande potentialité de faire un truc dingue ! » Aussi, cet événement permettra aux artistes de se rencontrer et pourquoi pas de se créer des projets en commun. « Amateurs, semi-professionnels et professionnels se retrouveront donc et auront la possibilité d’échanger et nourrir de possibles envies de collaboration », souligne Teddy Ardouin. Pendant quinze jours, ils pourront également évoluer sur différents formats et travailler avec des artistes étrangers afin d’être diffusés à l’international. « Nous les accompagnerons et leur ferons comprendre qu’ils sont tout à fait capables de proposer autre chose dans une autre discipline que la leur. Beaucoup d’échanges en perspective, ce qui offre la potentialité de faire un truc dingue ! », ajoute Teddy Ardouin. Le challenge du directeur artistique réside dans le fait d’« associer des artistes de culture et de milieu différents où je sens qu’une alchimie peut naître entre eux. » Ambition sociétale Ce festival sera également « le prétexte d’ouvrir le débat sur des concepts dont nous n’avons pas forcément l’habitude de parler comme les valeurs, les valeurs de la République et la citoyenneté », relève Ludovic Ardouin. En effet, un débat portera sur l’art et la culture dans les quartiers prioritaires. « Certes, nous n’allons pas révolutionner le monde, poursuit ce dernier, mais, à minima, lancer le débat et des pistes de réflexion et peut-être même initier des projets ». Bref, pendant quinze jours, nous serons plongés dans « un village planétaire » où des publics et des artistes de tous horizons, de toutes cultures pourront partager, échanger et nourrir de futurs projets.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Festival Sans Frontières, SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3164
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !