Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/09/21 | Journées du patrimoine: 1666 sites néo-aquitains à découvrir !

    Lire

    Les Journées européennes du patrimoine, c'est ce week-end ! Des balades et visites libres ou guidées, des expositions, des conférences, des ateliers ou encore des démonstrations rythmeront ces 2 jours dans 1 666 sites et lieux d’exception ouverts dans la région. Cette année, 107 d’entre eux ouvriront leurs portes pour la première fois et 100 de manière exceptionnelle dans le cadre de la manifestation. Châteaux, manoirs, musées, édifices religieux ou militaires, lieux de pouvoirs, sites archéologiques, espaces naturels… Programme complet : www.culture.gouv.fr/Regions/DRAC-Nouvelle-Aquitaine

  • 17/09/21 | La race limousine s’expose

    Lire

    Du 17 septembre au 13 novembre, la Bfm de Limoges propose l’exposition « La race bovine limousine : patrimoine vivant d’excellence ». Réalisée avec le pôle de Lanaud, des éleveurs, d’archives et des ressources numérisées des institutions culturelles notamment, elle retrace d’histoire de la race, qui est intimement liée à l’histoire de Limoges et de ses environs. Elle est également visible sur le site de la bibliothèque numérique du Limousin

  • 17/09/21 | La Foire au Jambon de Bayonne revient cet automne

    Lire

    Reportée d'avril à octobre 2020, annulée en raison de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus, puis reportée à nouveau au printemps 2021, la 558e édition de la Foire au jambon de Bayonne devrait se tenir du vendredi 15 au dimanche 17 octobre prochain. Une édition 2021 qui s'organiserait selon un format adapté au contexte sanitaire actuel, sur 3 jour et sur un lieu unique, tout en conservant l’esprit général de cette manifestation gastronomique et traditionnelle. dans son communiqué, la Ville de Bayonne dit souhaiter "réamorcer la spirale positive de la vie qui reprend…" tout en soutenant la filière du Jambon de Bayonne.

  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Bordeaux: franc succès pour la classe égalité des chances de l'école supérieure de théâtre

10/11/2020 | L'éstba a fait un carton presque plein avec sa première promotion égalité des chances. Sur 8 étudiants, 6 ont été reçus dans une des douze écoles supérieures de théâtre.

Promotion égalité des chances de l'éstba 2019-2020

L'éstba, École supérieure de théâtre Bordeaux Aquitaine, fait le bilan de sa première promotion égalité des chances. Sur huit élèves, six ont été admis dans des écoles supérieures de théâtre. Qu’est-ce que cette classe égalité des chances et à qui s’adresse-t-elle? Franck Manzoni, comédien, metteur en scène et directeur pédagogique de l’éstba, nous explique ce qu’il en est.

« J’ai constaté qu’il y avait d’énormes inégalités dans la préparation des différents candidats », explique Franck Manzoni. Il a fait ce constat lors des derniers concours de l’éstba. En France, il y a seulement 12 écoles de théâtre. L’éstba, en 2019, c’est 730 candidats au concours pour 14 places. Chaque année le nombre de candidats augmente, mais le niveau aussi. « Et il devient quasiment impossible, pour une personne qui ne veut pas faire des cours privés, ou qui ne peut pas suivre des cours au conservatoire, ou qui, de manière générale, ne peut pas faire de théâtre, d’espérer rentrer dans une École supérieure de théâtre », souligne Franck Manzoni. C’était le cas de Matthieu Roulx, étudiant de cette promotion : « Je n’avais aucune aide à part le CROUS. Et donc tenter une école nationale, sachant qu'un concours ça peut monter jusqu’à 300€, c’était inenvisageable ». La classe égalité, c’est donc donner leur chance à des jeunes qui « n’ont pas forcément les moyens financiers pour y arriver, qui se disent « ce n'est pas pour moi », ou qui, à un moment abandonnent pour X raison », témoigne Matthieu. 

Franck Manzoni, directeur pédagogique de l’éstba

Gratuité totale

Les candidats sont recrutés sur critères financiers et sociaux, doivent être domiciliés en Aquitaine (bientôt Nouvelle-Aquitaine), et avoir un fort intérêt pour la pratique théâtrale. La promotion 2019-2020 a accueilli 8 jeunes âgés entre 18 et 24 ans. Initialement, c’est seulement six jeunes qui devaient être sélectionnés, mais les deux premiers de la liste d’attente ont été repêchés « parce qu’on les trouvait vraiment super ». Le simple fait qu’il y en ait huit au lieu des six « nous a déjà donné beaucoup plus de travail, et on n'est pas en capacité de prendre plus de jeunes. On risque d’avoir une pédagogie moins efficace et de ne pas parvenir à nos objectifs », justifie Franck Manzoni. 

Le but de cette classe égalité des chances, c’est de préparer les jeunes au concours d’entrée des écoles supérieures de théâtre. « On a pris le relais sur des fonctions qui n’existent pas ou qui sont beaucoup trop chères pour des gens qui ne peuvent pas se les offrir », explique le directeur pédagogique. Le principe c’est une gratuité totale. Au niveau des cours, de la cantine le midi, et le logement pour ceux qui en ont besoin grâce à un partenariat avec Mésolia. Le financement des concours était également pris en charge par l’école. Au niveau des aides, l’étsba s’appuie sur le fonds social européen - fonds notamment dédié à lutter contre l’échec scolaire - qui a permis la moitié du financement. La Région Nouvelle-Aquitaine également, avec une subvention. L’État participe également par l’intermédiaire de la DRAC. « Ces aides, pour l’instant ne suffisent pas à compenser le fonds social européen, qui nous sera accordé encore trois ans. Mais on travaille au fait de pérenniser cette classe » souligne Franc Manzoni. Les fonds propres de l’école sont donc aussi utilisés pour combler les manques. 

Le cursus se déploie sur deux années. Ce choix a été fait avec Catherine Marnas, metteuse en scène, directrice de l’éstba et du TnBA. La première année se consacre à la préparation des concours. Pour la deuxième, l’équipe pédagogique accompagne ceux qui ont échoué. 

Des talents bruts

Le but de cette classe égalité des chances, c’est donc de donner l’opportunité à ceux qui ont les capacités mais pas les moyens financiers. « Ces jeunes gens ont tous des particularités et des individualités très fortes », raconte Franck Manzoni. Certains d’entre eux, quand ils ont mis les pieds à l’école, étaient débutants. Deux exemples pour illustrer: Naisha et Olek. Naisha a été reçue au théâtre national de Strasbourg et Olek lui, est entré au conservatoire national de Paris. « Les deux étaient totalement débutants, et ce qui est assez fou c’est qu’en quelques mois on a réussi à les aider à rentrer dans des grandes écoles », se réjouit Franck Manzoni. « C’est souvent des gens qui ont énormément de talent, mais c’est des talents brutes, qui ont besoin d’être accompagnés pour exprimer ce talent. Le talent c’est quelque chose, mais pour réussir une école supérieure, malheureusement c’est insuffisant. Il faut beaucoup de travail pour déployer, épanouir quelque chose ».

Le bilan de cette première année, en termes de résultats, est assez « exceptionnel ». Franck Manzoni n’en revient pas : « En début de classe égalité si on m’avait dit qu’on réussirait pour quatre élèves, j’aurais déjà trouvé le bilan incroyable ». Alors vous vous doutez bien qu’avec six qui ont été reçus dans des écoles supérieures… « C’est une très grande joie ». L’éstba, c’est 730 candidats pour 14 places, le TNS à Strasbourg c’est 800 pour 14 places, et le conservatoire national c’est 1500 candidats pour 30 places. Grosso modo, on est sur un taux de réussite de 2-3%. « On se dit qu’on a bien travaillé, on a réussi à mettre en place quelque chose qui est opérationnel, qui est réellement utile. Tout ça, c’est fait vraiment pour que des jeunes aient des vies qui basculent radicalement vers un art qu’ils aiment pratiquer. C’est ça l’essentiel », conclut le directeur pédagogique. 

 L’aventure d’une vie  

Matthieu Roulx, étudiant de la promotion égalité des chances

Parmi eux, Matthieu Roulx, qui a été reçu à l’ENSATT à Lyon. Beaucoup d'enseignements dispensés à l’éstba lui sont aujourd’hui bénéfiques : « J’ai une grosse facilité sur les choses qu’on a apprises à la classe égalité. Donc ça prépare aussi au travail de comédien une fois qu’on intègre une école », explique-t-il. Avant d’intégrer la promotion, Matthieu s’attendait à quelque chose de très didactique, type « pour les concours ils aiment ça donc vous allez-vous conformer à ça ». La politique de l’école était tout autre : « On a consacré les 2-3 premiers mois à développer nos propres univers, nos imaginaires ». Un enseignement très loin de la simple préparation à un concours. Pour Matthieu, les trois intervenants réguliers qu’il a eus sont allés « au-delà de ce qu’ils devaient faire je pense. Ils ont donné beaucoup plus que ce qu’ils auraient pu donner simplement. Je ne m’attendais pas à ça ». Matthieu Roulx est très reconnaissant de tout cet enseignement : « J’ai appris ce que c’est que d’être sincère sur un plateau ».

Une aventure humaine « incroyable » pour Franck Manzoni : « On ne s’attendait pas à vivre une expérience aussi forte. Pour tous les intervenants ça a été un bouleversement permanent. Une aventure humaine profonde ». Un avis partagé par Matthieu, qui lui, a vécu la meilleure expérience de sa vie.

Vous pouvez retrouver l'intégralité des résultats sur le site de l'étsba 

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Estba

Partager sur Facebook
Vu par vous
6746
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !