Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Une prochaine édition du festival du Périgord noir placée sous le signe de l'excellence

13/06/2018 | Le festival du Périgord noir propose du 25 juillet au 12 octobre une programmation variée autour de concerts de musique classique, baroque et de jazz.

Jean-Luc Soulé, le président du festival au côté d'Alain Rousset président de la Région et du directeur de la Drac, qui soutiennent cet événement culturel

Du 25 juillet au 12 octobre, le festival du Périgord noir sera une fois encore, l'un des événements musicaux de l'été en Nouvelle-Aquitaine avec une vingtaine de concerts, de plein air ou d'intérieur, proposés dans une quinzaine de communes du Périgord au patrimoine prestigieux, mêlant des musiciens de renommée internationale, des lauréats de concours internationaux, de jeunes talents. Cet été, la programmation sur le thème de la pensée invisible offre des directions variées traversant l’univers du classique, du baroque et du jazz, sans oublier les deux Académies reconnues de baroque et d'orgue.

L'affiche du festival du Périgord noir est sans doute une des plus réussies de toutes les éditions de cette manifestation qui s'est inscrite au fil des ans, comme l'un des événements culturels majeurs en Dordogne et en Nouvelle-Aquitaine. Placée sous le signe de la pensée invisible, la prochaine édition se déroule du 25 juillet jusqu'au 12 octobre dans une quinzaine de lieux, parfois au patrimoine exceptionnel, et propose une programmation éclectique et exigeante bâtie autour de concerts de musique classique ou baroque et de jazz ainsi que de deux académies renommées de baroque et d’orgue. "Cette année, nous avons souhaité créer de nombreuses passerelles entre les arts, exemple entre l'oeuvre littéraire des Misérables de Victor Hugo, le cinéma et la musique le mardi 7 août au château de Sauveboeuf", souligne Jean-Luc Soulé, président du Festival, lors de la conférence de presse organisée mardi à Bordeaux. Quelques jours auparavant, le 25 juillet, le public pourra découvrir ou redécouvrir à Montignac, Camille et Julie Berthollet, un duo d'une grande complicité virevoltant du répertoire classique au répertoire plus jazz ou musique du monde en compagnie du pianiste Guillaume Vincent. Invitées du festival en 2016, les soeurs Berthollet reviennent pour deux concerts dans le cadre d'un partenariat avec le festival Cultures aux coeurs. Pour le premier concert, elles seront acompagnées par l'orchestre roumain Romanasul. Camille Berthollet avat été révélée au grand public par l'étourdissant «Eté» de Vivaldi, à l'émission Prodiges en décembre 2014. Pour le baroque, la jeune génération se lâche avec Justin Taylor (clavecin) et Fahmi Alqhai (viole de gambe), Johannes Pramsohler (violon) et l’Ensemble Diderot en têtes d’affiche. Les amateurs assisteront aussi au retour du jeune Edgar Moreau, jeune violoncelliste en devenir à l'occasion d'un concert en l'église de Saint-Léon-sur-Vézère. 

Place au jazz

Parmi les nouveautés de cette édition, deux journées seront consacrées au jazz avec des jeunes talents en devenir. Car un des leitmotiv du festival est de donner sa chance à des artistes en devenir et de lancer leur carrière professionnelle. Un week end jazz sera donc organisé à la chartreuse des Fraux, les 11 et 12 août. Il s'agit d'un nouveau lieu à découvrir. Quatre concerts seront proposés pendant ces deux jours,  avec la participation du  Gauthier Toux Trio & Quatuor, des élèves de la classe de jazz du Conservatoire de région de Bordeaux et le Jazz Orchestra de Lausanne (composé de jeunes artistes issus de la Haute Ecole de Musique de Lausanne). Le 12 août, ils présenteront un moment musical autour de la vie de l’illustre écrivain et musicien Boris Vian. Par ailleurs, le dimanche 19 août,  une soirée « carte blanche » sera consacrée aux lauréats du Concours de Genève avec, parmi eux, le Quatuor Hanson, Rémi Durupt, David Fischer et Lorenzo Soulès. Une autre sera dédiée aux lauréats de la Fondation Safran pour la musique, dont la pianiste Célia Oneto-Bensaïd et son Trio Märchen.

Du 10 au 20 aût, la 17e Académie Baroque

Du 10 au 20 août, la 17ème Académie baroque internationale de l’abbaye de Saint-Amand-de-Coly sera consacrée à l’oratorio Il Trionfo del Tempo e del Disinganno de G.F. Haendel. La direction musicale est confiée à Iñaki Encina Oyón. L’équipe pédagogique est composée de Johannes Pramsohler (1er violon et responsable des cordes), Carlos Aransay (chef de chant et technique vocale), Francesco Corti (clavecin et basse continue) et Alison Mc Gillivray (violoncelle, musique de chambre et Feldenkreis). Du 5 au 9 août, l’Académie d’orgue et de clavecin de Sarlat, dirigée par Michel Bouvard, professeur d’orgue au C.N.S.M. de Paris, mettra à l’honneur de jeunes talents dans une série de concerts et master classes, avec le concours de la claveciniste Yasuko Uyama-Bouvard. Elle fera résonner les grandes orgues Lépine de la cathédrale de la capitale du Périgord Noir. Une douzaine d'organistes du monde entier triés sur le volet viendra assister à cette master class. "La cathédrale de Sarlat, la Dordogne et la Nouvelle-Aquitaine sont repérés comme un des lieux pour l'orgue et pour l'enseignement de l'orgue de qualité, précise le président du festival.

L’ambition du Festival du Périgord Noir demeure comme le souligne Jean-Luc Soulé, "de faire aimer et partager plus largement les diverses facettes de la musique classique ou du jazz, ici réinventés dans un univers patrimonial absolument unique". Cette nouvelle saison cherchera à être à la hauteur de cette ambition, afin de surprendre, distraire et émouvoir. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Yvard Claude-Hélène

Partager sur Facebook
Vu par vous
4526
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !