Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/18 | Gironde : les ministres "en action"

    Lire

    Programme chargé pour les visites ministérielles en Gironde ce vendredi. Les ministres de l'Agriculture et de l'Environnement (François De Rugy et Stéphane Travert), en "opération séduction post-Hulot", visitent une entreprise développant une micro-algue censée remplacer les intrants chimiques en viticulture et un domaine viticole en agriculture raisonnée (château Sénéjac). Bruno Le Maire devait rencontrer syndicats et élus autour du dossier Ford Blanquefort à Bordeaux. Enfin, la ministre des transports Elizabeth Borne, intervenait à 15h à l'occasion d'une conférence "mobilité et santé" à Bordeaux.

  • 21/09/18 | A Bergerac, le service civique recrute

    Lire

    Le BIJ/Espace Jeunes de la Communauté d’Agglomération de Bergerac organise un speed-dating consacré au service civique le 26 septembre de 14h30 à 17h. L’objectif de cet évènement est de mettre en relation les structures avec les jeunes recherchant une mission de service civique. Les jeunes auront 5 minutes pour convaincre les 5 structures présentes : l’association Overlook, l’USB Basket, le collège Max Bramerie, le lycée des Métiers du Sud Périgord et le lycée Jean Capelle.

  • 21/09/18 | L'Hermione repart en 2019, direction la Normandie

    Lire

    L'Hermione reprendra la route en 2019. Pour le 75e anniversaire du débarquement de juin 44, l'Hermione se rendra en Normandie avec des escales à Cherbourg (6 au 8 mai), Rives-en-Seine (du 4 au 6 juin), Ouistreham et Rouen, avec un temps fort lors de l’escale à l’Armada de Rouen du 7 au 16 juin. L'Hermione fera également un arrêt à Nantes et à Saint-Nazaire pour les festivités Débords de Loire du 23 au 27 mai. Départ le 27 avril 2019 de Rochefort.

  • 21/09/18 | Port de Bordeaux : la qualité de l'air mesurée

    Lire

    L'agence Atmo Nouvelle Aquitaine a rendu ce vendredi un rapport étudiant l'impact sur l'air de l'activité maritime au port de la lune, après une campagne de mesure réalisée entre avril et mai. Résultats : l'influence des paquebots maritimes est jugée "négligeable" sur la concentration de polluants étudiés (dioxyde de soufre, dioxyde d'azote et particules fines) sur les deux rives de la Garonne et "les diverses émissions urbaines, dont le trafic routier, sont les principales responsables de la pollution sur le quai" malgré la source supplémentaire de dioxyde d'azote représentée par les paquebots fluviaux.

  • 21/09/18 | La fermeture du pont de pierre contestée

    Lire

    L'association de commerçants de la rive droite bordelaise Esprit Bastide a annoncé ce jeudi avoir déposé une requête auprès du tribunal administratif de Bordeaux pour attaquer l'arrêté municipal du 5 juillet dernier actant la fermeture du pont de pierre aux automobilistes, confirmée après une expérimentation débutée en août 2017. L'association déplore notamment "l’absence d’étude(s) d’impact sur l’environnement économique ou sur l’environnement tout court." La requête devrait donner lieu à une audience dont la date n'a pour l'instant pas été déterminée.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Université de Poitiers : l'heure de la rentrée a sonné

04/09/2018 | C'est la rentrée pour les étudiants de l'université de Poitiers. A la faculté des sciences du sport, plus de 300 étudiants ont été accueillis par le président de l'université.

Yves Jean, le président de l'université, s'est adressé aux 300 étudiants de première année de la faculté des sciences du sport de Poitiers

Les étudiants ont repris le chemin de la faculté ce lundi 3 septembre à Poitiers. Le président de l’université, Yves Jean, était présent en STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Un choix qui n’était pas anodin puisque cette année il n’y a pas eu de sélection par tirage au sort, mais sur dossier, comme pour la plupart des filières. Pour les étudiants, ce jour marquait la fin des vacances et la découverte d’un nouveau monde. L’université, le Crous et la ville de Poitiers organisent un mois d’accueil pour les étudiants proposant des activités festives, concerts, histoire de mieux sympathiser et de ne pas se sentir trop seuls.

Les bancs de fac retrouvent peu à peu leurs élèves. Pas trop matinaux ce lundi matin, 10h, les étudiants de première année de la faculté des sciences du sport de Poitiers, ont eu le privilège d’être accueillis par un discours de leur doyen Aurélien Pichon. « Cette année vous êtes plus nombreux. Il y a 75 places de plus, Il y a une avancée réelle avec la disparition du tirage au sort. Il n’y aura plus de déçus hasardeux » La capacité d’accueil des étudiants a été augmentée dans la faculté. Elle accueille désormais 312 étudiants à Poitiers et 206 à Angoulême,  soit 150 étudiants de plus que l’an passé (75 répartis dans les deux villes. » entraînant par la même occasion la création de sept postes d’enseignants. 
 
La présence du président de l’université de Poitiers, Yves Jean, n’est pas anodine. « Staps est l’ambiance révélatrice de ce qui se passe à l’université. L’université de Poitiers est l’une des premières créées en France en 1431. Elle porte des valeurs. Elle est labelisée développement durable. Elle est la première à proposer un amphi accessible à toutes formes de handicap », présente-t-il. Mais ce qui a sans doute appuyé son choix,  c’est également la fin du tirage au sort. « Il n’y aura plus cette part de hasard. Mais surtout cette année, on est passé de la plateforme admission post bac à Parcours Sup. Je pense que, quand on a son bac, on doit pouvoir choisir la formation universitaire que l’on souhaite.  J.ai découvert quelque chose avec Parcours sup : une pression,  Des lycéeens qui se disaient que ce n’était pas la peine d’aller passer le bac,  Qu’ils ne valaient rien, car ils étaient placés loin sur liste d’attente. Système angoissant de mise en concurrence que je n’avais pas jaugé à ce point », explique le président de l’université. Selon lui, il y avait une quarantaine d’étudiants en attente mercredi dernier . « Finalement, on prend tout le monde », rassure Yves jean. 
 
Plus de 300 étudiants, cette année, à la faculté des sciences du sport à Poitiers. Soit 75 en plus par rapport à l'an passé.
"Une nouvelle vie"
Côté étudiants, il y a quand même un peu d’appréhension pour cette rentrée. Antoine, 18 ans, s’apprête à « découvrir une nouvelle vie. C’est un nouveau départ. Je viens de Tours. Je vais découvrir Poitiers. Je suis content car j’ai obtenu mon première voeu et j’ai toujours été intéressé par les sciences et le sport. » Même son de cloche pour Marine : «  J’ai choisi cette voie car j’aime le sport. J’étais sur liste d’attente mais au bout de quelques jours j’ai finalement été sélectionnée. » Tom lui n’est pas passé par la plateforme Parcours Sup, il redouble sa première année et a remarqué quelques changements. « J’avais été désigné par tirage au sort l’an dernier. Je trouve que les emplois du temps ont changé. Il y a plus de classes et d’étudiants. Le premier cours magistral est demain. Je ne sais pas comment ça va se passer mais à l’université ont est bien suivi et encadré. » De quoi rassurer donc les premières années. 
 
Transports gratuits 
il y aura quelques modifications sur le campus de Poitiers : l’université  s’inscrivant dans une logique de développement durable et ayant quelques soucis de stationnements. Des barrières ont fait leur apparition sur les parkings des différentes facultés. « c’est absurde de venir seul en voiture, ou de venir en voiture quand on est à moins de 3 km de sa fac. Il faut changer les pratiques », poursuit le président. Les étudiants grâce à leur carte, s’ils font du covoiturage, auront accès à un parking spécial et seront assurés de trouver une place. Mais ce que souhaiterait Yves Jean c’est la gratuité des transports en commun aux moins de 26 ans. « Aujourd’hui ils coûtent 27 euros par mois. Ce n’est pas négligeable ».
 
Cette année, l’université de Poitiers va accueillir près de 30 000 étudiants. « un chiffre jamais atteint, confie Yves Jean. on devrait être à 29 500 étudiants, dont 1300 à Châtellerault et à Niort, et 1 600 à Angoulême. Il y en avait 22 200 en 2012. » Parmi les filières les plus demandées, médecine qui accueille 1 400 étudiants dont une centaine sur Angoulême ou encore psycho avec 660 places à Poitiers. L’université de Bordeaux n’en propose que 220. On prend en priorité les élèves de l’Académie de Poitiers et Limoges. On évite Bordeaux, car ils ont déjà cette filière qui leur est proposée. On a augmenté nos capacités c’est un choix et chaque université peut mener la politique qu’elle souhaite. » Car Bordeaux n’a pas joué cette carte-là.
 
Poitiers fait partie des plus anciennes facultés. Elle est renommée. Elle figure dans le classement international de Shangaï, un classement académique des universités mondiales, aux alentours de la 800e place et fait partie de la trentaine d’établissements français de l’enseignement supérieur dans ce classement (en Nouvelle-Aquitaine, seuls Bordeaux et Poitiers sont inscrits à ce classement).
 
Avec le Crous, la ville de Poitiers, l'Université de Poitiers organisent  le mois d’accueil des étudiants. Pas facile de passer du lycée à l’université. Tous les soirs des activités festives, des concerts leur sont proposés. Mais le président avertit qu'il ne faut pas en abuser et avoir trop de débordements.  « Il faut faire le fête intelligemment. Mais vous êtes des sportifs, je suis sûr que vous faites attention à votre hygiène de vie. »Tracez votre route comme Marie Amélie Le Fur ou Renaud Lavillenie qui sont passés par ici avant vous. » conclut Yves Jean. L’année ne fait que commencer pour ces jeunes étudiants qui vont découvrir sans doute un nouveau rythme de travail

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3292
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !