Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Vendanges du 7ème art à Pauillac: une première édition prestigieuse

16/07/2015 | C'est du 15 au 19 juillet que se déroule la toute première édition du festival "Les vendanges du 7ème art, à Pauillac, dans le médoc. Une affiche accrocheuse.

Jocelyne Aymé et Caroline Bordes

En Gironde, les festivals adressés aux cinéphiles (confirmés comme amateurs) ne manquent pas. Mais entre le 15 et le 19 juillet, ils vont tous devoir partager l'affiche avec un petit nouveau, avec, semble-t-il, de grandes ambitions. Les "Vendanges du septième art" récolte les liens très étroits tissés depuis une dizaine d'années entre la ville de Pauillac et le grand écran. Pendant 5 jours, 13 films entrent en compétition dans deux catégories (prix international et jeune public), sans compter les projections en plein air, entre grands classiques et avant-première. Petit passage derrière les projecteurs.

Il est environ 19 heures ce mercredi 15 juillet et déjà, le public du cinéma l'Eden, de Pauillac, se presse sur le parvis. Mais ce soir n'est pas un soir comme les autres, c'est le lancement officiel de la première édition d'un tout nouveau festival qui fait son entrée dans la carte des rendez-vous culturels de l'été girondin. Les vendanges du septième art, c'est son nom, a démarré en grande pompe dans le courant de l'après-midi avec une master class en présence de Rémy Julienne, célèbre cascadeur français qui, à 85 ans, a déjà plus de 1400 productions à son actif (dont environ 400 films parmi lesquels 6 de la saga James Bond et de nombreuses collaborations avec des acteurs très célèbres tels que Lino Ventura ou Jean-Paul Belmondo).

Rémy Julienne était l'invité d'honneur de cette première journée

Rémy Julienne, le roi de la cascade "à l'ancienne", a livré des anecdotes savoureuses sur ses expériences avec les plus grands. 

Des master-class richesPendant plus d'une heure, ce vétéran du cinéma français à échangé avec le public du petit cinéma local et répondu aux questions ponctuées d'anecdotes croustillantes sur le déroulé de sa carrière. "Il s'est passé plein de choses, on s'amusait beaucoup tout en restant sérieux mais on avait quand même quelques excentricités. Avant, quand je faisais une cascade, je fermais les yeux, je fermais tout. Petit à petit, je les ai ouverts et ça m'a permis de savoir ce que j'avais fait de bien ou non", a commenté le fou du volant. Toujours dans ses projets, l'écriture d'un troisième livre, même s'il n'a plus touché un volant depuis 15 ans et que ses fils et petit-fils ont repris la main. Il fait ainsi partie des 4 master class organisées pour cette première édition : le 16 ce sera au tour de Philippe Claudel et le dernier jour dès 17 heures, on y attend Pierre Arditi. Les invités prestigieux se succèdent, de Patrick Poivre d'Arvor à Dominique Besnehard, Nathalie Baye, Valérie Donzelli ou encore Eric Lartigau, qui graviteront autour des 13 films en compétitions répartis en deux catégorie : le prix international du jury et le prix jeune public.

Au niveau des films présentés, une programmation éclectique, de l'Islande au Japon, tantôt intimiste tantôt très grand public ("Le Petit Prince"en avant-première le 18 juillet à 16h30, a déjà reçu des critiques très élogieuses) mais qui gardent toujours une volonté d'accessibilité. Dans ce souci de parler à tout le monde, trois projections en plein air seront proposées tout au long de ces 5 jours à 22h30 à deux pas du cinéma : entre films cultes ("L'aventure c'est l'aventure" de Claude Lelouch, le merveilleux et lumineux portrait du Montmartre de l'âge d'or dans "French Cancan" de Jean Renoir ou encore l'un des succès de l'année, "La Famille Bélier"). Pour Florent Fatin, maire de Pauillac, ce nouveau festival trouve sa raison d'être dans la volonté de la ville d'avoir un nouveau grand rendez-vous populaire. Le Reggae Sun Ska était un des évènements qui marquait la culture médocaine. Après son départ, nous nous sommes retrouvés sans symbole culturel fort, même si l'image de Pauillac, même à l'international, n'est plus à faire. Il fallait dont trouver un rendez vous à la hauteur. Dans les projets secrets de ce festival, il y avait aussi cette volonté de donner une autre image du Médoc que celle que l'on pouvait avoir parfois et pousser encore plus loin les limites de ce qu'on pouvait faire chez nous", s'est exclamé l'élu. 

Un festival à taille humaineLe cinéma local, qui a d'ailleurs fêté ses 30 ans il y a peu, a profité de la brèche pour créer ce projet singulier et très accessible, comme nous l'affirme Jocelyne Aymé, directrice de l'établissement. "On voulait densifier les actions culturelles, créer un nouveau rendez-vous majeur sur le territoire, combler un vide. S'ouvrir au monde était également un objectif important, d'où ce nom des vendanges pour aller récolter les pépites de cinéma et porter un regard singulier sur le monde", affirme-t-elle. "Le plus important pour nous, c'était que le festival soit accessible à tous, et qu'on ne retienne pas uniquement le côté prestige : on ne mets pas les talents d'un côté et les spectateurs de l'autre. On voulait que les gens, dans la rue, aient envie de venir acheter des places de cinéma car même si la programmation est exigeante, elle est avant tout ouverte".

Le jury du festival au grand complet

Régis Wargnier est le tout premier président du jury du festival de Pauillac

Une nouvelle identité ? Partagé entre le cinéma et la littérature (il acceuille aussi le "Quai des Plumes" et des séances de dédicaces d'auteurs), le festival médocain se cherche encore une identité, même si son cadre parle déjà un peu pour lui. Conçu pour durer ? Oui, à en croire les organisateurs et la municipalité, qui vise encore un peu mieux l'année prochaine. Pour Jocelyne Aymé, rien n'est encore gravé : "C'est le bilan qui nous dira, nous ne sommes pas arrêtés sur cette forme, on va certainement ajuster. Pour cette première, on essuie un peu les plâtres. Mais on veut garder cette idée des journées thématiques et celle d'ouvrir le festival sur l'intervention d'un technicien tous les ans". En attendant une éventuelle seconde édition, les festivités ont déjà démarrées ce mercredi avec la cérémonie officielle en présence notamment du premier président du jury, Régis Wargnier (réalisateur de "Pars vite et reviens tard" ou "Le temps des aveux"). Loin des paillettes de Cannes, plus simple et accessible, même ce coup d'essai pauillacais promet déjà d'être un bon cru. 

L'info + : pour avoir les tarifs, l'intrégralité de la programmation et des rendez-vous, passez par le site vendangesdu7emeart.fr

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2455
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !