Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Voyage au coeur de l'âme yiddish et tsigane au manoir d'Eyrignac

06/08/2012 | A l'occasion de la trentième édition du festival du Périgord noir, le Sirba octet a offert dimanche un concert exceptionnel dans la cour du manoir d'Eyrignac

Le Sirba Octet

Fondé en 2003 par le violoniste Richard Schmoucher et formé par sept autres musiciens classiques, le Sirba octet a proposé dimanche soir dans la cour du manoir des jardins d'Eyrignac une lecture originale du répertoire yiddish et tsigane. Avec la fantaisie des musiciens populaires et la rigueur des instrumentistes classiques, ils ont offert un voyage authentique, intense, riche en émotions. Les nombreux spectateurs qui ont bravé la pluie sont séduits.

La nuit n'est pas encore tombée dans la cour des Jardins du manoir d'Eyrignac en cette soirée du dimanche 5 août. Une pluie fine tombe. De très nombreux spectateurs, parmi lesquels des gens connus ou moins connus, sont là, parapluie à la main. Parfois venus de Paris, de Gironde, de Corrèze, du Lot ou du Périgord, ils n'ont pas hésité à braver les orages pour assister au concert du Sirba octet. Ce rendez- vous, proposé par Capucine et Patrick Sermadiras, propriétaires du domaine et Jean-Luc Soulé, dans le cadre du festival du Périgord noir, s'annonce exeptionnel, particulier. Dans ce cadre de verdure enchanteur, il règne une atmosphère inhabituelle. 
Les premières notes s'égrènent. Ce voyage musical au coeur de l'âme yiddish et tsigane peut débuter. Sur scène, violons, alto, contrebasse, clarinette, cymbalum et piano s'harmonisent en un son unique, mélodieux. Comme par magie, la pluie cesse, les premières étoiles apparaissent. Le public écoute, sans un bruit. Les airs sont vivants, connus de tous. Les mélodies se fredonnent, se dansent, se laissent réinterpréter au fil des époques, des régions, des parcours et des histoires d'un peuple qui a beaucoup voyagé. Certains imaginent des scènes de mariage, d'autres y ont peut être vu des scènes du Temps des gitans, film d'Emir Kusturica. Les traditions musicales yiddish sont en effet la synthèse de plusieurs siècles d'interactions entres Juifs et non Juifs. Sur scène, les huit musiciens, issus de formations classiques et prestigieuses, oscillent entre rigueur et joie communicative. Ils tissent des liens de joie et d’échange, font bouger les frontières et conduisent le public hors des sentiers battus. La partition est singulière, élégante et mélodieuse. Le public est sous le charme et en redemande. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
594
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !