Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction dans cette zone

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Voyage au coeur de l'histoire de Saint-Emilion

16/08/2009 |

L'église monolithe de Saint Emilion

Saint-Emilion est connu dans le monde entier pour son vin, mais la cité girondine est bien plus qu'une terre de grands crus. C'est aussi un patrimoine et une histoire exceptionnels, qui l'ont amenée à être classée au patrimoine mondial le 2 décembre 1999. Savez-vous par exemple qui est Saint Emilion ? Pour cela, il faut plonger dans les catacombes de la ville...

Cité chargée d'histoire perchée sur un promontoire rocheux, Saint-Émilion et son vignoble tirent leur originalité de la pierre calcaire. Du 9ème au 19ème siècle, les hommes ont eu la volonté d'extraire la roche pour édifier l'ensemble architectural de la cité et les châteaux viticoles. En témoigne la présence de 200 km de galeries souterraines et de la plus vaste église monolithe d'Europe. Le calcaire est omniprésent, et offre un sol d'exception aux vignes de Saint-Émilion. Il faut savoir, que plus de 15 000 mètres cubes de roche ont été extraits pour permettre l'installation de ce lieu de culte atypique. Vous pourrez également découvrir les catacombes de Saint-Emilion. "Son cimetière souterrain fut utilisé entre le IXe et le XVe siècle par les moines pour y enterrer leurs morts, tels Saint Emilion", explique notre guide. Par ailleurs, dans le bourg médiéval de Saint Emilion, l'église collégiale du XIIème et XVIème siècles, possède une nef romane et un chœur gothique. Son clocher est l'un des plus hauts de Gironde avec 53 mètres de haut. Ses cloches datent du XVIème siècle. Non loin de là, la chapelle de la Trinité, est une petite église bénédictine du XIIIème siècle, remarquable pour son abside gothique à pans.

Saint Emilion, un moine breton, faiseur de miracles


Des vestiges, qui sont le reflet d'un très riche passé. D'ailleurs, pour découvrir l'origine du nom de la cité, il faut remonter au 8 ème siècle. A cette époque là, un moine breton natif de Vannes nommé Emilion choisit comme lieu de retraite Aqcumbas (ancien nom de la cité de Saint-Émilion). Cet homme de coeur quitta sa famille et sa Bretagne natale pour se retirer et se consacrer à la prière. Par ses miracles et sa générosité (il donnait du pain aux pauvres), sa renommée rayonna par-delà la vallée et de nombreux disciples le rejoignirent. Emilion évangélisa la population, créant ainsi une grande cité monastique à laquelle les fidèles donnèrent son nom. Ce saint homme mourut le 6 janvier de l'an 767, après avoir passé les dix-sept dernières années de sa vie dans son ermitage, autour duquel furent construits la cité de Saint-Émilion et son ensemble troglodytique exceptionnel.

La Jurade, une tradition que l'on doit à Jean Sans Terre

La cité a également marqué l'histoire. Elle a appartenu pendant un temps aux Anglais. Et c'est ainsi qu'est née la Jurade. En effet, la Jurade, confrérie des Vins de Saint-Émilion, fut instaurée en 1199 par Jean Sans Terre, roi d'Angleterre. Ce dernier délégua ses pouvoirs économique, politique et judiciaire, à des notables et des magistrats afin de gérer l'administration générale de la cité. En échange de ses nouveaux droits, l'Angleterre put jouir du « privilège des Vins de Saint-Émilion ». L'autorité de la Jurade perdura jusqu'à la Révolution Française en 1789. En 1948, quelques viticulteurs ressuscitèrent la confrérie qui devint alors l'ambassadrice des vins de Saint-Émilion à travers le monde, avec pour ambition de garantir l'authenticité et la qualité de ses vins. La Jurade est ainsi porteuse de la notoriété des appellations, et organise chaque année la Fête de Printemps en juin et le ban des vendanges en septembre. Lors de ces manifestations, les membres de la Jurade défilent dans la cité, vêtus de la robe rouge traditionnelle, rappelant la toute-puissante Jurade des siècles passés. Une puissance et une fascination qui s'exercent encore aujourd'hui.

Nicolas César

Infos pratiques : Visite des souterrains de Saint-Emilion : tous les jours, toute l'année. Prix : 6,50 euros. Tarif réduit : 3,90 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans. Tél. : +33 (0)5 57 55 28 28 st-emilion.tourisme@wanadoo.fr

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
492
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marc | 16/08/2009

On a bien envie d'en savoir plus après avoir lu l'article alléchant de Nicolas César. La cité regorge de mystères, pour la plupart méconnus. Signalons dès lors ce tout nouveau site archéologique et historique du Saint-Emilion : http://saint-emilion.pro

Le site offre même la possibilité de compoer son guide touristique "à la carte" et de l'impriimer gratuitement. A voir et essayer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !