17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Yan Cozian, la résurrection de la cornemuse landaise

29/07/2014 | Avec son trio de musiciens, Yan Cozian (au centre) va faire danser la Maison de l'oralité et du patrimoine de Capbreton le 1er août

YanCozian

Depuis son « coup de foudre » avec la cornemuse landaise entendue pour la première fois sur un vinyle de Perlinpin folk à 20 ans, Yan Cozian n'a eu de cesse de faire connaître cet instrument atypique qui a bien failli disparaître dans les années 50. Aujourd'hui sonneur, facteur et professeur de boha (son nom gascon), il tourne cet été avec un nouveau spectacle musical, pour faire découvrir et pratiquer la danse traditionnelle de Gascogne. Prochaine étape le 1er août à la Maison de l'oralité et du patrimoine de Capbreton.

«Dès le départ, il faut embarquer les gens dans la danse, donner le la», «les placer comme acteur, et non plus comme simple spectateur comme on le fait depuis 50 ans», lance le cornemuseux qui regrette le temps où les gens chantaient quand maintenant, ils ne font plus qu'écouter», passifs. Son spectacle Dancem ! (Dansons !) est une invitation à danser en langue gasconne. Lui aux cornemuses, flûtes, hautbois et chant, Martin Lassouque, son ancien élève, à l'accordéon et à la boha (souffler en gascon, prononcer bou-heu), et Lionel Gomez à la guitare. Aurélie Barrère complète le trio de musiciens pour faire entrer le public dans la danse, pendant une heure trente de musique alternant grands standards landais (comme la facétieuse Dancem Dauna) et autres morceaux revisités ou composés par Yan, avec un timbre actuel donné par la guitare classique ou électrique dans de nouveaux arrangements.

«La tradition continue à faire de petits sauts en avant», aime à dire Cozian, lui qui joue désormais de la cornemuse landaise électro-acoustique, sa dernière invention pour faire connaître son instrument fétiche pour lequel il a tout lâché dans les années 90.

A 58 ans, Yan Cozian est aujourd'hui un musicien reconnu dans le petit monde des musiques traditionnelles, entre un passage en solo au 40e Festival interceltique de Lorient en 2010 et une scène de connaisseurs chez les Maîtres sonneurs de Saint Chartier (Indre) en 2007.

Patrimoine vivant des LandesCe natif de Rennes mais dont le berceau familial landais est à Uchacq-et-Parentis est aussi fabriquant de cornemuses dans son atelier de Soustons, maîtrisant peu à peu les spécificités de cet instrument à double tuyaux mélodiques et anche simple, contrairement à ses cousines celtes.

Dans le même esprit de partage, l'autodidacte qui parcourt les bals avec son groupe Pass'Aires, transmet sa passion à une vingtaine d'élèves au Conservatoire des Landes, toujours fasciné par le côté inter-générationnel de la musique traditionnelle.

Pourtant, cette cornemuse a failli disparaître, quand Jean Lestage de Le Sen, un des derniers bohaires traditionnels, meurt au début des années 50 en emportant son savoir-faire de fabricant-musicien. Des passionnés comme Joseph Barsacq ou Geo Lasserre feront revivre la boha dont des représentations sont visibles sur des églises landaises dès le Moyen-Age, comme à Arx ou Bascons. Une histoire racontée par Yan Cozian dans un double DVD-livret passionnant sorti en 2012 (Boha ! Au cœur des Landes). Entre sauvegarde d'un patrimoine quasi-disparu, mémoire de la tradition orale et défense de la langue gasconne. Façon aussi de montrer que la cornemuse n'est pas seulement l'apanage d'Ecossais en jupette... et qu'elle doit sortir du seul folklore traditionnel pour rester un « patrimoine vivant de nos Landes », selon ses mots.

Autres dates et informations sur www.yancozian.fr

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : YanCozian

Partager sur Facebook
Vu par vous
1679
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !