25/04/15 : Jean Lassalle, député des Pyrénées-Atlantiques et vice-président du Modem a été désigné pour conduire une liste du mouvement aux prochaines élections régionales de décembre dans la grande région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin.

24/04/15 : Vincent Feltesse, actuellement conseiller de François Hollande et ex-président de la CUB, a annoncé vendredi 24 avril être candidat sur la liste d'Alain Rousset aux élections régionales. Il se présente comme le "candidat de la métropole"

24/04/15 : La plage du Port vieux, à Biarritz, va être labéllisée "plage sans tabac" cet été, dans le cadre d'un partenariat avec la Ligue contre le cancer. Ceux qui ne respecteraient pas cette interdiction risquent une amende de catégorie 1 (de 11 à 17 euros).

24/04/15 : De nombreux groupes choraux béarnais ainsi que des conteurs figurent à l'affiche du festival des Vallées et des bergers qui aura lieu le samedi 25 avril à 20h30, à Oloron-Sainte-Marie (espace Jéliote).Entrée 10 €. Il sera présenté par Jean Lassalle.

24/04/15 : Justine Cruz, de l'université de Bordeaux, a remporté la finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes". Dimitri Del Pianta, de l'UPPA, se classe 2e et obtient le prix du jury ; 3e Perrine Bierment, de l'université de Bordeaux.+ d'info

23/04/15 : Les travaux menés sur la ligne ferroviaire reliant Oloron à Bedous(64) devraient permettre à cette liaison d'entrer en service début mars 2016. Ce dossier,cher au président du Conseil régional, préfigure une ligne Oloron-Canfranc, donc Pau-Saragosse

22/04/15 : Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture, se rendra le jeudi 23 avril à Saint-Jean-Pied-de Port, dans les Pyrénées-Atlantiques. Il participera au congrès national de la Confédération paysanne.

22/04/15 : Parmi les sept préfets "préfigurateurs" chargés par Manuel Valls de préparer d'ici la fin juillet l'adaptation de l'organisation territoriale de l'État à la nouvelle carte des régions figure M. Dartout, nouveau préfet d'Aquitaine

20/04/15 : La finale régionale pour l'Aquitaine du concours international francophone "Ma thèse en 180 secondes" aura lieu le jeudi 23 avril à 14h sur la scène de la Maison de l'étudiant, sur le campus de Pau (sélection de l'UPPA, mercredi 22, à 14h,même lieu).

20/04/15 : L'honorariat a été conféré par le préfet des Pyrénées-Atlantiques à Jean Castaings (UMP) et à Georges Labazée (PS), anciens présidents du Conseil général, pour le dévouement dont ils ont fait preuve au service du département.

20/04/15 : The Do et Fauve sont les têtes d'affiche du festival Emmaüs de Lescar-Pau qui aura lieu les 28 et 29 juillet. Consacré à la musique pop-rock et à la chanson française, il accueillera aussi Arthur H, Moriarty et Zebda. Réservations à partir du 2 mai.+ d'info

19/04/15 : François Hollande, invité de l'émission "Supplément' de Canal plus, a annoncé qu'il saisirait lui-même - initiative inédite pour un président - le Conseil constitutionnel sur le projet de loi sur le renseignement, actuellement en débat au parlement.

16/04/15 : Les associations Férus et Pays de l'ours-Adet déposent un recours contre l'Etat devant le tribunal administratif pour "manquement à son obligation de protection de l'ours brun dans les Pyrénées". Selon elles,de nouveaux lâchers sont indispensables.

15/04/15 : 1er forum national des carrières digitales ! Le vendredi 29 et le samedi 30 mai 2015 à l’Hôtel de Région à Bordeaux + d'info

15/04/15 : Une convention de tatouage aura lieu au parc des expositions de Pau le samedi 18 avril (11h à 1h30) et le dimanche 19 (10h30-21h). Films, concert, tremplin musical figurent au programme. L'entrée est de 10 € (pass 15 € sur les deux jours).

15/04/15 : La novillada de printemps de Garlin (64) se déroulera le dimanche 19 avril. Fiesta campera à 11h,repas de l'Aficion à 13h, novillada à 16h30 avec Alejandro Marcos (Espagne), Joaquim Galdós (Pérou) Jesus Enrique Colombo ou Luis Manuel Terron.

12/04/15 : Pau pavoise en vert et blanc. La Section Paloise a gagné sa montée dans le Top 14 samedi après s’être imposée 31 à 5 face à Montauban et marqué quatre essais de Vunibaka (27e), Boutaty (47e), Hurou (61e) et le bonus offensif avec Vatubua (76e)

10/04/15 : L'Agglomération Côte basque Adour a opté aujourd'hui pour ses transports en site propre pour le tram'bus. Il circulera sur deux axes Nord-Sud et Est-Ouest en 2019. Objectif: 4 millions d'usagers qui viendraient s'ajouter au 9 millions actuellement.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/15 | Le Ceser Aquitaine adopte le nouveau Plan de Gestion des Risques d'Innondation

    Lire

    Le Ceser (Conseil économique, sociale et environnemental) Aquitaine s'est réuni le 23 avril pour adopter le nouveau schéma d'aménagement et de gestion des eaux du bassin Adour-Garonne pour la période 2016-2021. En tout, ce plan comportait 25 amendements et "a donné lieu à des débats nourris" selon les responsables. Un schéma d'aménagement au volume d'investissement en baisse : 3,37 millions contre 4,35 millions d'euros pour le schéma actuel.

  • 24/04/15 | Conseil régional d'Aquitaine: Michel Moyand ne briguera pas de nouveau mandat

    Lire

    Michel Moyand, actuel vice-président du Conseil régional d'Aquitaine en charge de l'aménagement du territoire et des politiques contractuelles, se retire de la vie politique et ne briguera donc pas de nouveau mandat régional. Alain Rousset, président de la région Aquitaine, a réagi à cette décision : "Elu à mes côtés depuis 1998, il s'est énormément investi pour faire avancer l'Aquitaine et pour proposer des réponses adaptées aux réalités économiques et sociales de chaque territoire".

  • 24/04/15 | Saint-Emilion, futur "village préféré des français" ?

    Lire

    La cité médiévale est dans la course avec 22 autres communes pour devenir le nouveau village préféré des français, dans le cadre d'une des émissions phares de France 2. Les votes ont cours par sms, internet et appels jusqu'au 19 mai prochain. Sur Facebook, Saint-Emilion se classe pour l'instant en cinquième position en nombre de "likes", alors que Trentemoult (Pays de la Loire) tient la tête. La date de diffusion de l'émission présentée par Stéphane Bern n'est pas encore connue.

  • 23/04/15 | La Région Aquitaine aide une fonderie béarnaise à innover

    Lire

    Le soutien apporté à l'innovation industrielle par le Conseil régional d'Aquitaine sera évoqué le 29 avril lors d'une visite effectuée par son président en Béarn. Alain Rousset se rendra dans les ateliers de Ventana (ex fonderie Messier), à Arudy. Des aides d'un montant total de 3 millions ont été accordées par la Région à cette entreprise fabriquant des pièces métalliques de haute technologie destinées à l'aéronautique, l'espace, la Défense, l'énergie, l'automobile, le nucléaire et la construction navale.

  • 22/04/15 | Avec le Port-Vieux, Biarritz aura une plage sans tabac

    Lire

    Guillaume Barucq, l'adjoint à l'Environnement du maire de Biarritz, Michel Veunac, chemine doucement mais sûrement. Le "Doc Surfeur", comme les surfeurs et les d'jeun's surnomment amicalement ce généraliste a fait passer un arrêté municipal afin que la Plage du Port-Vieux, située à proximité du Rocher de la Vierge, soit déclarée "non fumeur". Sa mission n'est pas pour autant terminée. Il envisage de faire passer de nombreuses voies du littoral au centre-ville en voies piétonnes. Première: le 3 mai.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Les bruits de la rue

Les dossiers d'Aqui

Les bruits de la rue : dernier article publié

Société | Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ? Conférence de Louis Maurin de l'Observatoire des inégalités

19/02/2013 | Louis Maurin, l’un des fondateurs de l'Observatoire des inégalités, sera en conférence jeudi 21 février à l’amphithéâtre Pitres.

Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ?

Le journaliste et consultant au Compas Louis Maurin, l’un des fondateurs de l'Observatoire des inégalités animera la conférence « Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ? » jeudi 21 février à l’amphithéâtre Pitres. Invité par l’association bordelaise les Bruits de la rue, il reviendra sur l’écart qui existe selon ses analyses, entre le discours politique, l’opinion publique et la réalité. Interview.

@qui! - En 2003, vous fondez avec Patrick Savidan et Serge Monnin l'Observatoire des inégalités, une organisation indépendante. Quelles étaient vos motivations ?

Louis Maurin : À la suite du tremblement de terre de 2002, l’arrivée au second tour de l’extrême droite qui révélait un fort sentiment d’inégalités et d’injustices parmi les Français, nous avons souhaité effectuer un état des lieux des inégalités dans l’hexagone. Revenus, éducation, emploi, lien social, conditions de vie, etc. Nous désirions alimenter un constat par des analyses, révéler à travers des études méthodiques et chiffrées la réalité du pays, le décalage qui existaient entre le discours ambiant et la réalité. À cette époque, nous redoutions vraiment le déchirement du pacte républicain. Aujourd’hui, l’Oservatoire des inégalités, c’est une équipe permanente d’une vingtaine de personnes et un conseil scientifique qui regroupe des économistes, philosophes, sociologues et juristes.

@qui! - L’Observatoire des inégalités établit un constat des inégalités et publie ses analyses sur inegalites.fr. Quel public souhaitez-vous sensibiliser et dans quel but ?

L.M - L’objectif de nos publications est d’apporter un outil, une information citoyenne à tous les publics désirant connaître la réalité des inégalités en France, qu’ils soient journalistes, travailleurs sociaux, enseignants, étudiants, syndicats, salariés, etc.

@qui! - Dix ans après la création de L’Observatoire des inégalités, quels sont vos principaux constats ?

L.M - Dans un premier temps, il serait injuste de dire que le phénomène des inégalités en France est occulté. Force est de constater que l’État a récemment pris des résolutions en augmentant les crédits alloués aux personnes handicapées dont l’Allocation aux adultes handicapés (AAH), + 8,5 % en 2013. Quant au minimum vieillesse, il a été relevé de 25 % sur le quinquennat, comme promis.

Néanmoins, en terme d’évolution des revenus et d’accès à l’éducation, nos observations sont inquiétantes. En effet, depuis les années 90, le processus de démocratisation culturelle qui se développait jusqu’alors s’est nettement dégradé. On assiste à une sélection très forte des élèves dès le collège et non plus à partir du lycée. On remarque que le système éducatif est d’autant plus basé sur l’échec que sur la valorisation des jeunes. En quelque sort, on jette des bouées aux écoliers après les avoir poussés vers la porte. Dans ces cas de décrochage scolaire, les classes aisées s’en sortent mieux, c’est une réalité.

Même si notre vision du monde n’est pas figée, la question du logement est également centrale. Et il faut être clair sur le constat. Aujourd’hui, sans famille, sans réseau ou capital social, les jeunes peu qualifiés ont de gigantesques difficultés à trouver un travail et un toit sur la tête.

 

« Sans richesse, pas de pauvreté »

 

@qui! - En créant l’Obervatoire des inégalités, vous souhaitiez calmer les sentiments d’inégalités et d’injustices en étayant les réalités sociales. Aujourd’hui, pensez-vous que la société mesure mieux l’écart qui existe entre l’image renvoyée par les médias, politiques, etc., et la réalité ?

L.M - Absolument pas et c’est très grave. L’image proposée d’une société simple et libérée n’est pas réelle. Il y a un décalage vers le haut des catégories qui ne correspond pas à la société dans sa globalité. En hiver par exemple, chaque téléspectateur visionne la météo des neiges. Mais savez-vous que seulement 8 % des Français partent aux sports d’hiver une fois tous les deux ans ? Ou encore qu’un cinquième des pensions alimentaires n’est pas versé ? Ça, c’est la réalité. Et c’est un grand malheur que ces chiffres et données ne soient pas clairement évoqués.

@qui! - Vous rencontrez jeudi le public bordelais. Quels thèmes forts avez-vous l’intention d’aborder ?

L.M - À force de s’exprimer à tort et à travers sur la pauvreté, on perd la notion de la réalité, et peu de faits réels sont évoqués finalement. Du coup, les pouvoirs publics, les médias et même les classes aisées perdent en crédibilité du côté des classes moyennes et pauvres qui sont elles-mêmes discréditées lorsqu’elles sont présentées en possession d’écran plat ou partant au ski (sic) !

Il faut revenir à la réalité, décrire les différentes formes de pauvreté et dans différents endroits. À titre d’exemple, avec 2000 euros pour quatre personnes, le train de vie n’est pas le même en ville qu’à la campagne. Il faut penser la pauvreté comme un système global d’inégalité. En effet, sans richesse, pas de pauvreté. La preuve ? Ce sont toujours les mêmes qui deviennent pauvres. Chiffres et analyses à l’appui.

 

Conférence des Bruits de la rue « Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ? » avec Louis Maurin, l’un des fondateurs de l'Observatoire des inégalités jeudi 21 février 2013 à 19 heures dans l’amphithéâtre Pitres, faculté Bordeaux Ségalen, place de la Victoire à Bordeaux. À noter que les portes seront fermées après 19 h 30.

--> Retrouvez les Bruits de la Rue sur Facebook et sur Twitter.

Claire Sémavoine
Claire Sémavoine

Crédit Photo : Jeanne Bonini

Partager sur Facebook
Vu par vous
4301
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !

Solicamp : les Bruits de la rue mobilisent les acteurs du numérique et du milieu associatif

Solicamp : les Bruits de la rue mobilisent les acteurs du numérique et du milieu associatif

Société | 05/04/2013 À l’occasion de la Semaine digitale qui s’est déroulée à Bordeaux du 25 au 29 mars dernier, l’association les Bruits de la rue en partenariat avec Aquinum et la Fondation Orange a réuni une soixantaine d’acteurs du numérique et du milieu associatif autour d’un solicamp au Node à Bordeaux. Le thème de ce "barcamp" revisité ? Le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Bruits de la rue : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Bruits de la rue : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Société | 25/03/2013 À l’occasion de la Semaine digitale qui commence aujourd’hui à Bordeaux, l’association bordelaise les Bruits de la rue organise son premier solicamp jeudi 28 mars au Node. L’occasion pour des professionnels du numérique, des travailleurs sociaux et bénévoles de pousser la réflexion autour du thème : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Un Conseil consultatif régional des personnes accueillies pour sortir de la précarité

Un Conseil consultatif régional des personnes accueillies pour sortir de la précarité

Société | 25/03/2013 Les membres du Conseil consultatif régional des personnes accueillies (CCRPA) en Aquitaine composé de personnes vivant en structures d’accueil et de travailleurs sociaux se sont réunis début mars à Bordeaux pour échanger autour de la sortie du plan hivernal des sans domiciles fixes. Objectif ? Rendre les personnes accueillies actrices des décisions des politiques publiques et des dispositifs qui les concernent.

L’école Adonis, bénévole pour le Secours Populaire

L’école Adonis, bénévole pour le Secours Populaire

Société | 26/02/2013 La vingtaine d’étudiants d’Adonis en première année de BTS ESF (économie sociale et familiale) a récolté des fonds pour le fonctionnement du Secours Populaire grâce à une tombola organisée au sein de l’école mardi 26 février, allées de Tourny. L’occasion pour ces étudiants d’approcher l’environnement des travailleurs sociaux et leur organisation, domaine professionnel auquel ils se destinent. Explications.

Inégalités et pauvreté(s) les Bruits de la Rue écoutent et comptent avec Louis Maurin

Alexandra Siarri (Bruit de la Rue) et Louis Maurin

Société | 22/02/2013 Ce jeudi 21 février, dans l’Amphi Pitrès de l’Université Bordeaux II, place de la Victoire, on a parlé chiffres. Chiffres et pauvreté plus exactement. A la tribune, celui qu’il fallait pour en parler sans détours, Louis Maurin, fondateur et directeur de l’Observatoire des inégalités était l’invité de cette conférence labellisée «Bruits de la Rue». L’occasion pour lui de souligner, chiffres, courbes et tableaux à l’appui, sans cliché ni complaisance, les paradoxes statistiques que le discours ambiant donne à connaître sur les inégalités et la pauvreté dans la société française.

Bordeaux : Tapaj, un travail payé à l'heure pour les jeunes sdf

Tapaj : un travail payé à la journée pour les jeunes SDF à Bordeaux

Société | 27/01/2013 Le projet Travail alternatif payé à la journée (Tapaj) expérimenté à Bordeaux durant l'été 2011 par le Comité étude information drogue (CEID) démarre officiellement dans quelques jours. Une dizaine de jeunes du foyer Prodomo (structure accueillant un public de jeune SDF avec leurs chiens) travailleront sur des courtes durées dans des entreprises partenaires comme Auchan, la SNCF, les commerçants de la galerie marchande Mériadeck, mais aussi avec les Espaces verts de la mairie de Bordeaux. Retour sur une initiative rapportée du Canada par l’éducateur spécialisé Jean-Hugues Morales du CEID.

L’Europe face à la pauvreté : la député européenne Élisabeth Morin-Chartier en conférence à Bordeaux

L’Europe face à la pauvreté : les réponses de la députée européenne Élisabeth Morin-Chartier

Société | 20/01/2013 Que peut faire l’Europe pour résorber la pauvreté ? Quelles marges de manoeuvre ? Quelles limites ? Voici quelques-unes des problématiques qui seront soulevées et débattues lors de la prochaine conférence organisée par l’association les Bruits de la rue jeudi 24 janvier en compagnie d’Élisabeth Morin-Chartier. Députée PPE au Parlement européen, la femme politique française, ancienne présidente de la région Poitou-Charentes contactée par la rédaction d’Aqui.fr, revient sur les constats et projets européens mis en place pour affronter la crise économique et sociale que rencontre l’Europe.

Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existent

Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existent

Société | 31/12/2012 La mairie de Bordeaux et ses partenaires proposent sous certaines conditions aux Bordelais, même très modestes, un panel d’aides encore peu connues afin de les accompagner dans les travaux de rénovation de leur habitation. L’objectif étant de rendre un maximum de logements économes en énergie d’ici 20 ans, conformément au projet municipal : Bordeaux 2030. Explications.

Les Bruits de la Rue réunis en séminaire de créativité

Les Bruits de la Rue réunis en séminaire de créativité

Société | 30/12/2012 Les membres de l’association bordelaise Les Bruits de la rue se sont retrouvés tôt dans la matinée du samedi 8 décembre dans les locaux du Node à Bordeaux à l’occasion d’un séminaire de créativité orchestré par l’un de ses adhérents : Solidcreativity. « Comment empêcher le décrochage scolaire ? » et « Comment réduire les dépenses contraintes, notamment celles liées au logement ? ». Tels ont été les thèmes sur lesquels les BDR ont planché.

A l'Isped de Bordeaux mobiliser la recherche pour lutter contre la précarité

Journée santé précarité

Société | 29/11/2012 La « Journée santé précarité » s’est déroulée à l’Institut de santé publique d’épidémiologie et de développement (Isped) de Bordeaux toute la journée du mercredi 28 novembre à guichet fermé. Une véritable réussite selon le docteur Christophe Adam de Médecins du Monde organisateur de l’événement avec l'Association pour le développement de l'épidémiologie en Aquitaine (Adea), qui espère une mobilisation de la recherche universitaire pour comprendre, analyser et lutter contre la précarité.

D’abord un toit, le reste suivra: retour sur l'initiative de l'association bordelaise ARI-Asais

D’abord un toit, le reste suivra

Société | 11/11/2012 Le projet Oïkeo mené depuis début 2011 par l’association ARI-Asais a permis à une dizaine de Bordelais sans-abris, souffrant de troubles psychiatriques, d'accéder à un logement sans obligation de soins. Résultat ? Autonomisés, rassurés et insérés, la plupart des locataires intègrent d’eux-mêmes des dispositifs thérapeutiques. Explications.

Location solidaire à Bordeaux, le diaconat s’engage et assure

Société | 02/11/2012 A quelques jours de la trêve hivernale et de l’appel de Jean-Marc Ayrault aux propriétaires de logements pour les encourager à louer aux personnes en difficulté, la Location solidaire, initiative mise en place par le diaconat de Bordeaux en 2009 n’a jamais été autant d’actualité. Ce dispositif permet à des ménages engagés dans un parcours d’insertion sociale et professionnelle, d’accéder à un logement décent et économique. Garant et assureur, le diaconat, locataire officiel sous-loue ensuite l’habitation tout en garantissant le versement des loyers et la bonne tenue des locaux. Explications.

Halte de nuit 33 - Une réouverture dans l’apaisement

Virginie Hérisson

Société | 26/09/2012 La Halte de nuit qui avait fermé ses portes début juillet, à la suite du droit de retrait collectif de ses travailleurs sociaux a rouvert ses locaux le 20 aout dernier. Une reprise qui s’est déroulée dans l’apaisement puisque la structure recentre son activité sur le projet social initial, celui d’accueillir un public extrêmement marginalisé, au nombre de 45 personnes maximum par nuit. Explications de Virginie Hérisson, directrice de la Halte 33.

Pimms de Cenon : le lien entre habitants et services publics

Société | 20/09/2012 Le Pimms (Point information médiation multi services) de Cenon qui a ouvert ses portes en octobre 2010 offre à quiconque, des conseils et services dans la gestion du quotidien. Une structure sociale comme une autre ? Pas vraiment… La seconde plateforme de ce type dans le sud-ouest avec celle de Labouheyre dans les Landes sert de tremplin professionnel à ses salariés en Contrat unique d’insertion (CUI-CAE), tous formés en interne à la médiation. En plus d’un accompagnement personnalisé, ils bénéficient d’horaires aménagés dédiés à la formation professionnelle et à la recherche d’emplois.

Portrait : Jean Raymond, bénévole, solidaire au quotidien

Jean Raymond, président de l'association Saint Austin 2015

Société | 09/09/2012 Les sujets traités par Aqui.fr dans la rubrique des Bruits de la rue sont souvent graves et douloureux. C'est pourquoi la rédaction a décidé de casser ponctuellement cette triste routine en mettant en avant des initiatives, des personnalités qui tentent de venir à bout de la précarité. C’est le cas de Jean Raymond, président de l’association laïque Saint-Augustin. Grâce au réseau relationnel qu’une équipe de bénévoles hyperactifs a su développer au fil des années, une poignée de personnes bénéficie en dehors des circuits usuels, de l’assistance et de la solidarité de tout un quartier.

Médecins du monde : à Bordeaux comme ailleurs les migrants économiques de plus en plus nombreux

Le docteur et délégué régional de Médecins du Monde François Cougoul constate une progression exponentielle de la précarité à Bordeaux.

Société | 12/07/2012 Chez les bénévoles de l’organisme non gouvernemental (ONG) Médecins du monde à Bordeaux comme au sein des associations de solidarité girondines, le constat est le même : depuis cinq ans, la progression du nombre de personnes vivant dans une extrême précarité est exponentielle. Reportage dans ce centre d’accueil, de soins et d’orientation (CASO) qui offre des consultations rue Charlevoix-de-Villers chaque matin. Une occasion supplémentaire pour le délégué régional et Docteur François Cougoul, de tirer la sonnette d’alarme.

Halte de nuit 33 : les salariés sont à bout

La Halte de nuit dispose de 25 fauteuils alors que plus d'une centaine de sans-abri passe chaque nuit.

Société | 11/07/2012 Suite à l’agression d’un animateur social, la Halte de nuit*, lieu d’accueil nocturne pour les sans-abri, gérée par l’association la Halte 33 a fermé provisoirement ses portes jeudi dernier, le 5 juillet 2012. En réaction à l’incident, les salariés ont déposé un droit de retrait collectif dénonçant l’augmentation rapide et exponentielle de la fréquentation des locaux. Depuis le début de la crise économique, les employés et les sans domicile fixe subissent les tensions et la violence que génère un environnement devenu beaucoup trop exigu qui manque de moyens financiers et de personnel.

Des entreprises s’engagent contre la précarité.

Un sans domicile fixe

Société | 09/07/2012 « Au 19e siècle, les entreprises ont été les inventeurs de la protection sociale » rappelle Robert Lafore, professeur de droit public à Sciences Po Bordeaux et spécialiste des questions d’exclusion. « Un individu peut être nié en tant que sujet si il n’a pas d’activité productive, car il n’a pas les moyens d’exister. Les politiques sociales visent donc à réconcilier l’espace de la production et celui de la vie privée en donnant les moyens à l’individu d’exister et de le préserver de l’exclusion qui le rend invisible. »

Mardi 3 juillet, "Entreprises et précarité", conférence ouverte à tous

Bruits de la Rue - "Entreprises et précarité"

Société | 30/06/2012 Mardi 3 juillet à 19 heures, l'association bordelaise Les bruits de la rue organise dans le cadre de son cycle de réflexion*, une cinquième rencontre sur le thème : "Entreprises et précarité" dans l'amphithéatre Léon Duguit de l’université Montesquieu place Pey Berland. Conférence dialoguée et en présence d’entreprises (Orange, Suez environnement, Auchan, le Comptoir de phœnix…), le débat est ouvert à tous les publics.

Se regarder dans le miroir pour s’en sortir

Atelier de réflexion Changer de regard

Société | 28/06/2012 L'atelier de réflexion Changer de regard créé dans le cadre des BDR* (Bruits de la rue), organise des ateliers de socio esthétiques à la maison relais Sichem. Encore un nouveau mot derrière lequel se cachent des acteurs sociaux en perte de motivation ? Pas tout à fait… Grâce aux compétences de la psycho-socio-esthéticienne Danièle Dubroca, les adhérentes aux BDR* Marie Dandieu et Nadia Laaziz, respectivement chargées de mission à la mairie de Bordeaux et au diaconat, souhaitent offrir à des femmes désireuses de « s’en sortir », un outil d’accompagnement dans leur (ré)insertion sociale.

Les chiffres de la précarité en Aquitaine

précarité en quelques chiffres

Société | 16/05/2012 Les acteurs sociaux constatent avec inquiétude une augmentation rapide de la pauvreté en Aquitaine avec l'apparition de nouveaux publics : les enfants, retraités, travailleurs pauvres et migrants. Une précarisation extrêmement récente puisque les chiffres explosent ces quatre dernières années. Statistiques de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) à l'appui : état des lieux d'une réalité de plus en plus préoccupante.

Précarité, la connaître pour en venir à bout

Micro-trottoire à Bordeaux - Mme Martine Cazenave

Société | 16/05/2012 Derrière ce mot trop souvent utilisé à l'envi, une multitude de définitions et d'avis. Malheureusement bien réelle, la précarité, qu'elle soit sociale, matérielle, intellectuelle ou encore affective n'est pas un phénomène anecdotique en Aquitaine et en France de manière plus générale. Ainsi, pour démarrer notre série de reportages et d'enquêtes qui se déroulera sur une année en partenariat avec les Bruits de la rue, Aqui.fr est allé à la rencontre des Girondins et leur a demandé leurs définitions de la précarité. Une base de travail, des pistes pour ce dossier spécial qui nous conduira à sonder les différentes formes que revêt la précarité mais aussi les actions et les personnages qui se mobilisent pour en venir à bout.

Débattre autour de la précarité avec les Bruits de la rue

Depuis le jeudi 13 octobre 2011, l'association bordelaise les Bruits de la rue organise régulièrement des conférences ouvertes dans le cadre d'un cycle de réflexion sur la précarité.

Société | 04/05/2012 « La précarité dans l'espace urbain », « La précarité et l’invisibilité sociale », « La précarité à l’origine de souffrances psychiques », « La précarité vue par les médias ». Depuis le jeudi 13 octobre 2011, l'association bordelaise les Bruits de la rue* organise régulièrement des conférences ouvertes à tous dans l'amphithéâtre Léon Duguit, place Pey-Berland, dans le cadre d'un cycle de réflexion sur la précarité. L'occasion de réunir autour de questions sensibles et actuelles le grand public et des philosophes, sociologues, psychiatres, etc.

Bruits de la rue à Bordeaux : comment les médias peuvent-ils parler de la précarité ?

Dominique Gerbaud, président de Reporters sans frontières

Economie | 25/02/2012 Jeudi 23 février, à 18h à l'Université Bordeaux IV, l'association des Bruits de la Rue a organisé une rencontre fort enrichissante sur le thème : « La précarité vue par les médias », qui a "captivé" près de 400 personnes. Bon nombre de bénévoles, de militants du monde social regrettent régulièrement qu'un certain nombre de médias ne traitent le problème des sans logis que lors de drames en période hivernale et sous l'angle du sensationnalisme. Pourquoi ? Comment y remédier ? Dominique Gerbaud, président de Reporters sans frontières, ancien rédacteur en chef du quotidien La Croix, nous répond, sans langue de bois.

Bordeaux, 23 février: "La précarité vue par les médias" avec Dominique Gerbaud, Reporters sans Frontières et Pierre Salignon directeur général de Médecins du Monde

Bordeaux, 23 février:

Economie | 20/02/2012 « La précarité vue par les médias », nouvelle conférence de l'association des Bruits de la Rue, jeudi 23 février à 18h à Bordeaux IV. (1) Ce sera un nouveau temps fort, un temps d'échanges et de débats autour d'une question dont on ne parle, au fond, que rarement à moins que ne surgisse par exemple une période de grand froid et que, mauvaise conscience aidant, les médias relaient le soudain empressement des pouvoirs publics.

Jean Maisondieu : "Il faut que la pyschiatrie soit mieux intégrée aux politiques de lutte contre l'exclusion"

Le psychiatre Jean Maisondieu

Société | 15/12/2011 Mercredi 14 décembre, pour la troisième conférence des « Bruits de la Rue », lieu d'échanges et groupe de réflexion pluridisciplinaire attaché à mieux comprendre ce qu'est, aujourd'hui, la précarité sous toutes ses formes, l'invité était le psychiatre Jean Maisondieu. Il a a rappelé combien il est urgent, en cette période de crise économique, de décloisonner la façon de penser le social. Notamment, en commençant par cesser de réduire la psychiatrie au simple traitement des maladies mentales. Il a accepté de répondre aux questions d'Aqui!fr à l'issue de sa conférence très applaudie à l'amphithéâtre Léon Duguit de l'université de Bordeaux IV.

Choix d'Aqui! Les "Bruits de la rue" accueillent Jean Maisondieu pour traiter de la précarité psychique.

 Les

Société | 10/12/2011 Troisième conférence, ce 14 décembre, à l'amphithéâtre Montesquieu de Bordeaux IV, à l'initiative des « Bruits de la Rue », à la fois lieu d'échanges et groupe de réflexion pluridisciplinaire attaché à mieux comprendre ce qu'est, aujourd'hui, la précarité sous toutes ses formes. Après les conférences du sociologue Serge Paugam et du philosophe Guillaume Le Blanc, les « Bruits » ont convié le psychiatre Jean Maisondieu dont le dernier livre « Le crépuscule de la raison » traite de la démence sénile liée à la maladie d'Alzheimer. Il sera question de la santé et de la précarité psychique, un thème d'autant plus actuel que le nombre de ceux qui souffrent, installés dans la pauvreté, grandit chaque jour avec des conséquences souvent très lourdes.

Guillaume Le Blanc aux "Bruits de la Rue": L'inclus est un exclu en puissance

Guillaume Le Blanc aux

Société | 06/11/2011 Qu'est-ce que la précarité ? L'exclusion ? Ce sont ces questions que tentait de définir Guillaume Le Blanc, philosophe bordelais, dans le cadre de la conférence des Bruits de la rue qui prenait place ce jeudi 3 novembre dernier, dans l'amphithéâtre bondé de l'Université Bordeaux 4 à Pey Berland. Ces conférences dialoguées, initiées par la municipalité et des associations caritatives, dont c'était la deuxième édition, se concentrent sur les façons d' « agir autrement contre les précarités » et connaissent un succès grandissant.

Bordeaux : Naissance des" Bruits de la Rue " : la précarité en débat

Bordeaux: Naissance des

Economie | 21/10/2011 Les Bruits de la Rue, oui mes lesquels? Ceux qui vous crèvent les tympans force décibels, ceux qui sont la toile de fond de notre vie quotidienne, la porte qui claque? Le klaxon impatient? Non, ceux que nous n'entendons pas ou plus, ou pire que l'on ne veut plus voir. Car on peut voir un bruit, celui du jeune sans boulot qui se réfugie dans l'alcool, celui de la mère de famille qui vit seule et compte les heures qui la séparent d'une possible expulsion...Cette société que l'on disait d'abondance est à la source de tant de formes différentes de la précarité. C'est pour creuser la question avant de s'y attaquer que sont nés "les Bruits de la Rue"