29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne Taux de participation : 60,58% Abstention : 39,42% Blanc : 2,56% Nul : 1,48%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne Marmande 1 – Elus : Joël HOCQUELET et Émilie MAILLOU (SOC) 38,43%

29/03/15 : Départementales en Gironde : Canton de Talence : Le PS en tête de 53,90%. Arnaud Dellu et Denise Greslard-Nedelec élus. Union de la Droite : 46,10%. Alain Cazabonne (Modem)et Dominique Iriart (Modem) battus.

29/03/15 : L'alliance des centristes et de l'UMP remporte les élections départementales dans les Pyrénées Atlantiques avec 16 cantons sur 27, 10 pour la gauche et 1 gagné par un abertzale. + d'info

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne L'Albret – Elus : Nicolas LACOMBE et Marylène PAILLARES (SOC) 46,48%

29/03/15 : En Lot-et-Garonne, la gauche garde la majorité. Pierre Camani toujours le patron du département

29/03/15 : Départementales en Dordogne : taux de participation définitif : 60,52 % ce dimanche contre 60,04 % lors du premier tour.

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne Marmande 2 – Elus : Jacques BILIRIT et Sophie BORDERIE (SOC) 39,08%

29/03/15 : Départementales en Gironde : Canton de Bouscat : Union de la droite en tête avec 60,94% : Fabienne Dumas- Dominique Vincent. L'Union de la gauche fait 39,06%. Guillaume Bourrouilh-Parege (PS)-Anne-Céline Pouget-Rochard (EELV).

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Christophe Martin et Juliette Muller (UG) élus sur Bayonne 2 avec 55,31% des voix devant Christian Millet-Barbe et François Brau-Boirie (UD) 44,69%.

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne Le Val du Dropt – Elus : Pierre COSTES et Daniele DHELIAS (DVG) 42,48%

29/03/15 : Départementales en Dordogne :sur le canton de de Montpon Ménestérol les socialistes Corinne De Almeida et Jean Paul Lotterie l'emportent avec 40,75 % des voix dans le cadre d'une triangulaire UDD, FN, PS.

29/03/15 : Départementales en Gironde : Canton des Coteaux de Dordogne : Union de la droite : 37,45% : Jacques Breillat et Liliane Poivert. Union de la gauche : Guy Marty et Marie-Emilie Sallette : 35,83%. FN : Audrey Franzato et Michaël Lasjunies : 20,23%.

29/03/15 : Départementales Pyrénées-Atlantiques : Sur Bayonne 1, le Conseiller général sortant, Claude Olive et sa coéquipière Florence David Lasserre obtiennent 66,22% des votes face au duo Oukhemanou-Pereira

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Claude Olive et Florence Lasserre-David élus avec 66,22% sur Bayonne 1 devant Mokrane Oukhemanou et Sandra Pereira (UG) 33,78%.

29/03/15 : Départementales Pyrénées Atlantiques : Avec 54,96 % des voix, le tandem Union de Droite, Arosteguy-Brisson est élu sur le canton de Biarritz face au binome Union de gauche Haye-Lafite.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Jean Arriubergé et Valérie Cambon (DVG) élus avec 50,30% devant Marc Canton (UDI) et Béatrice Yrondi (UMP) 49,70%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne Villeneuve-sur-Lot 2 – Elus : Patrick CASSANY et Catherine JOFFROY (SOC) 54,20%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne Villeneuve-sur-Lot 1 – Elus : Guillaume LEPERS et Patricia SUPPI (UD) 60,40%

29/03/15 : Départementales Gironde : Canton de Réolais : Union de la gauche gagne : Bernard Castagnet et Christelle Guionie : 39,46%. Yves D'Amecourt et Sophie Sellier (UD) sont battus (38,16%). FN : Sandrine Chadourne et Patrick Duval-Campana : 22,39%.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques: sur Anglet, le tandem Union de droite Patrick Chasseriaud- Nicole Darrasse bat, avec 56% des voix, le conseiller général sortant PS Guy Mondorge et sa co-équipière Sandrine Derville.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Jacques Pédehontaà (DVD) et Denise Saint Pé (Modem) élus sur Orthez et terres des gaves et du sel avec 53,28% devant Claude Serres-Cousiné, maire de Salies, et S. Moutet (DVG) 46,72%.

29/03/15 : Départementales en Gironde : Canton de Gujan-Mestras : La gauche l'emporte. Serge Baudy et Karine Desmoulin élus avec 40,18%. L'Union de la droite : Jacques Chauvet et Carole Veillard font 36,38%. Le FN : Daniel Marchadier et Annie Zapata : 23,43%.

29/03/15 : Départementales en Dordogne : dans la continuité des municipales, la droite emporte les deux cantons de Périgueux. Sur Périgueux 1, sont élus Laurent Mossion et Natacha Mayaud et sur Périgueux 2 sont élus Thierry Cipierre Joelle Huth.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Josy Poueyto (Modem) et André Arribes (DVD) élus sur Pau 3 avec 69,33% devant Nicolas Loiseau (PS) et Zohra Trabelsi (DVG) 30,67%.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Marc Cabane (Modem) et Annie Hild (DVD) élus avec 51,70% sur Pau 2 devant Jean-François Maison (PS) et Stéphanie Patertnotte (DVG) 48,30%.

29/03/15 : Départementales en Gironde : Canton du Sud Gironde : La gauche, portée par Isabelle Dexpert et Jean-Luc Gleyze l'emportent largement avec 60,31% des voix. L'Union de la droite, Jean-Pierre Baille et Marie-Angélique Latournerie font 39,69%.

29/03/15 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de Périgueux 2, la droite l'emporte. Thierry Cipierre et Joelle Huth sont élus avec 51,59 % des voix face aux socialistes Delphine Labails et Richard Bourgeois 48,28 %.

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne- Agen 1 - Elus : Nathalie BRICARD et Christian DELBREL (DIV) 59%

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : André Duchateau et Stéphanie Maza (PS) élus avec 51,37% sur Pau 1 devant Thibault Chenevière (UDI) et Pauline Roy (UMP) 48,63%.

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne- Tonneins - Elus : Italina LALAURIE et Jean-Pierre MOGA (DVD) 40,10%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne- Le Sud Est Agenais – Elus : Christine BONFANTI-DOSSAT et Rémi CONSTANS (UMP) 38,64%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne- Les Coteaux de Guyenne – Elus : Pierre CAMANI et Caroline HAURE-TROCHON (SOC) 44,47%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne- Le Haut Agenais Périgord – Elus : Marcel CALMETTE et Christine GONZATO-ROQUES (SOC) 44,15%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne - Le Livradais – Elus : Marie-Serge BETEILLE et Pierre-Jean PUDAL (UMP) 38,87%

29/03/15 : Départementales en Dordogne : La Dordogne reste à gauche. Selon les résultats encore partiels, la gauche l'emporterait dans 19 cantons sur 25 dont deux cantons resteraient communistes.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Bernard Soudar et Margot Triep-Capdeville (PS) élus sur Billère et coteaux de Jurançon avec 51,67% devant Michel Bernos (UDI) et Emmanuelle Schwarzwalder (Modem) 48,33%.

29/03/15 : Départementales en Dordogne : sur le Périgord vert nontronnais, les socialistes Pascal Bourdeau et Juliette Nevers sont élus avec 53,42 %.

29/03/15 : Départementales en Gironde : le PS vainqueur : canton de Créon : Jean-Marie Darmian et Anne-Laure Fabre-Nadler gagnent avec 55,68% des voix devant la droite incarnée par Thierry Bex et Sylvie-Marie Dupuy (44,32% des voix).

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Alain Iriart et Fabienne Ayensa (Abertzale) élus avec 78,05% sur le canton de Nive-Adour devant Dave Daguerre et Anaïs Mendillahatxu (FN) 21,95%

29/03/15 : Départementales en Gironde : Canton Entre-Deux-Mers. L'Union de la gauche en tête avec 41,11%. Marie-Claude Agullana et Guy Moreno sont élus. Les candidats UMP Florence Lassarade et Frédéric Lataste (UDI) obtiennent 34,43%. Le FN fait 24,46%.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Marie-Christine Aragon et Henri Etcheto (PS) élus avec 52,52% sur Bayonne 3 devant Yves Ugalde et Christine Lauque (UD) 47,48%.

29/03/15 : Départementales Gironde : Canton Nord-Gironde : PS vainqueur : Célia Monseigne-Alain Renard : 55,03% des voix. FN : Olivier Guibert-Élisabeth Petit : 44,97% des suffrages.

29/03/15 : Départementales en Dordogne : sur le canton d'Isle Manoire, le binôme communiste Jacques Auzou et Marie Claude Varaillas est élu avec 71, 34 % des voix face au front national qui obtient 28,68 %.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Thierry Carrère (DVD) et Isabelle Lahore (Modem) élus avec 52,70% sur le Pays de Morlaàs et du Montanérès devant Stéphane Coillard (PS) et Michèle Laban-Winograd (DVG) 47,30%.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Marie-Pierre Cabanne et Christian Petchot-Bacqué (PS) élus avec 51,31% sur les Vallées de l'Ousse et du Lagoin devant Cathy Ladagnous et Didier Larrazabal (DVD) 27,56%.

29/03/15 : Départementales en Dordogne : résultats définitifs : Sur le canton de Coulounieix Chamiers, la socialiste Mireille Bordes associé à Michel Testut conserve le canton. Le binôme socialiste l'emporte avec 65, 41 % des voix face au front national.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Nicolas Patriarche, maire UMP de Lons et Sandrine Lafargue (DVD) élus sur le canton de Lescar, Gave et Terres du Pont Long avec 50,31% devant Didier Larrieu, maire d'Arbus, et Valérie Revel (PS) 49,69%.

29/03/15 : Départementales en Dordogne : résultats définitifs sur le canton de Saint Astier, après la mairie l'an dernier, le socialiste Jacques Monmarson perd le canton de Saint Astier face à Elisabeth Marty (divers droite) sur le fil.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Patrick Chasseriaux et Nicole Darrasse (UD) élus à Anglet avec 56,84% devant Guy Mondorge et Sandrine Dervikke (PS) 43,16%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. Le Confluent - Elus : Laurence DUCOS et Alain MERLY (DVD) 63,38%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. Le Pays de Serres – Elus : Bernard BARRAL et Marie-France SALLES (DVG) 36,58%

29/03/15 : Départementales en Dordogne : résultats définitifs canton de Brantôme : sont élus les socialistes Jeannick Nadal et Marie Pascale Robert Rolin avec 50,83 % face à Monique Ratinaud et Christian Mazière (UDD).

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. L'Ouest Agenais – Elus : Jean DREUIL et Françoise LAURENT (SOC) 55,45%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. Lavardac – Elus : Michel MASSET et Valérie TONIN (DVG) 40,64%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. Le Fumélois – Elus : Daniel BORIE et Sophie GARGOWITSCH (SOC) 51.50%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. Les Forêts de Gascogne – Elus : Raymond GIRARDI et Hélène LAULAN (DVG) 47,20%

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Vincent Bru et Isabelle Pargade (UDI) élus sur Baïgura et Mondarrain avec 57,31% devant Benat Inchauspe et Frantxa Etcheverry-Cachau (UD) 42,69%

29/03/15 : Départementales en Dordogne : Les candidats du Front national sur les cantons de Bergerac 1 et de Bergerac 2 sont battus.

29/03/15 : Départementales en Dordogne : résultats sur le canton de Lalinde sont élus les socialistes Serge Mérillou (sortant) et Marie Lise Marsat avec 55, 86 % face à Dominique Mortemousque et Véronique Capdeville.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lasserre et Anne-Marie Bruthe (Modem) élus avec 61,86% sur le Pays de Bidache vant X. Larralde et A. Lopepe (EH-Baï)38,14%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. Agen 4 - Elus : Clémence BRANDOLIN-ROBERT et Christophe BOCQUET (UMP) 53,36%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. Agen 3 - Elus : Pierre CHOLLET et Baya KHERKHACH (DVD) 69,83%

29/03/15 : Départementales en Lot-et-Garonne. Agen 2 - Elus : Christian DÉZALOS et Laurence LAMY (SOC) 64,02%

29/03/15 : Départementales en Dordogne :résultats définitifs sur le canton de Sarlat, le binôme socialiste Jean Fred Droin et Maryline Flaquière est élu en obtenant 52,80 % des voix face au binôme de droite composé de Marie Louise Margat et Philippe Melot.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Bernard Dupont (UDI) et Fabienne Costedoat (DVD) élus sur Artix et Pays de Soubestre avec 56,98% devant Jean-Philippe Garcia et Valérie Augé (DVG) 43,02%.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Yves Salanave-Péhé et Nadine Lambert (DVG) élus sur le Cœur de Béarn avec 62,41% devant Jean Baucou (UMP) et Aurélie Hourclé (UDI) 37,59%

29/03/15 : Départementales Dordogne :résultats définitifs sur le canton de Pays de Montaigne et de Gurson Thierry Boidé et Christel Defoulny pour la droite sont élus à 43,44 % des voix dans le cadre d'une triangulaire FN, PS, Union de la droite.

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Max Brisson (UMP) et Maïder Arostéguy (UD) élus sur Biarritz avec 54,96% devant Guy Lafite et Ghislaine Haye (UG) 45,04

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : André Berdou et Anne Barbet (PS) élus avec 52,89% sur Oloron 2 devant Françis Courrouau (UMP) et Michèle Cazadoumecq (DVD) 47,11%

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : Charles Pelanne (UDI) et Geneviève Bergé (DVD) élus sur Terre des Luy et Coteaux du Vuc-Bilh devant Michel Chantre et Jocelyne Robesson (PS)

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : JP Mirande et A. Trounday-Idiart (DVD) élus avec 57,13% sur la Montagne basque devant A ; Curutcharry et L. Aguerguaray (DVD) 42,8 %

29/03/15 : Départementales en Pyrénées-Atlantiques : JC Coste (DVG) et Marie-Lyse Gaston (PS) élus sur Oloron 1 avec 57,72% devant le maire DVD d'Oloron, Hervé Lucbéreilh, et Sylvie Libarle (DVD) 42,28%

29/03/15 : Départementales 2015 : Estimation de 50.2 % pour la participation au plan national

29/03/15 : Gironde départementales: Le taux de participation estimé à 17h00 est de 43,96% contre 44,78 % dimanche 22 mars à la même heure et 45,48 % au 2° tour des cantonales de 2011 et 39,82 % au 2° tour des élections cantonales en 2008.

29/03/15 : A 17h00, le taux de participation au 2ème tour des élections départementales s’élève à 50,45 %, pour le département de la Dordogne. C'est un peu plus que la semaine dernière (49,87 %).

29/03/15 : A la mi journée, le taux de participation aux élections départementales dans les Pyrénées-Atlantiques était de 15,38%. Le 22 mars, il était de 17,8%.

29/03/15 : Gironde départementales: taux de participation estimé à 12h00: 18,29 %. Il était de 19,00 % dimanche dernier à la même heure. Ce taux était de 19,10 % au 2° tour des cantonales de 2011 et de 18,94 % au 2° tour des cantonales en 2008 à la même heure.

26/03/15 : Christine Bost, la maire d'Eysines ayant renoncé à être candidate à la présidence du Conseil de Gironde si la gauche l'emporte ce 29 mars c'est Jean-Luc Gleyze qui est en lice en sud Gironde avec Isabelle Dexpert qui succéderait à Philippe Madrelle.

25/03/15 : Suite au départ de Jean-Michel Quellec pour la Direction Régionale de l'Insee Centre, l'Insee Aquitaine a une nouvelle Directrice régionale : Yvonne Pérot, qui depuis 2011 occupait le même poste à la tête de l'Insee Picardie.

20/03/15 : Dans le cadre des Scènes d’été en Gironde, le Département propose aux girondins, amateurs ou passionnés de culture, de devenir Reporters pour couvrir les spectacles qui se déroulent du 1erjuin au 30 septembre 2015 sur l’ensemble du territoire.+ d'info

18/03/15 : Les 6 et 7 mai, le Salon des élus locaux et des agents publics d'Aquitaine organise un concours de l'innovation des collectivités avec 4 catégories: numérique, mutualisation, environnement et proximité. Candidatures jusqu’au 15 avril.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 28/03/15 | 13ème édition du Forum du Regard

    Lire

    Du 30 mars au 1er avril 2015, l'agence Écla Aquitaine organise la 13e édition du Forum du Regard. Rendez-vous annuel de formation et de réflexion autour de l’éducation à l’image, le Forum du Regard met à l’honneur cette année la thématique « Éducation artistique : quels lieux communs ? ». Ouvert et accessible gratuitement à tous, le Forum du Regard se tiendra au Cinéma le Festival de Bègles ainsi qu’au Cinéma Utopia à Bordeaux, partenaires de l’événement.

  • 28/03/15 | Salon de l'éco citoyenneté le 28 mars à Foulayronnes (47)

    Lire

    L'association T.E.R.R.E. (Tous éco responsables recyclage environnement) « fête » le printemps samedi 28 mars de 10h à 19h à Foulayronnes. Au programme tout au long de la journée : démo de toilettes sèches, expo de voitures électriques, maquillage enfants, 15ène d'exposants dont des entreprises d'entretien d'espaces verts. Aussi, pour mettre l'ambiance, à 10h30, cours de zumba, de 14h à 17h, démo de rugby et à 21h30, concert payant du groupe Lockless Monsters. L'entrée du salon est libre.

  • 28/03/15 | Le PDG de Total donne des assurances aux Béarnais

    Lire

    Patrick Pouyanné, le PGD de Total s'est rendu jeudi en Béarn. Il y a confirmé que le groupe pétrolier consacrerait 400 millions d'euros à la dépollution des sites industriels ayant été utilisés pour extraire le gaz naturel. Cette opération, qui durera plus longtemps que prévu, sera menée jusqu'à son terme. Total restera par ailleurs actionnaire de la Sobegi, la société chargée d'assurer la gestion des plateformes industrielles du bassin de Lacq. Employant 300 salariés, celle-ci est actuellement en difficulté financière, mais elle garde le soutien du groupe.

  • 26/03/15 | Philippe Madrelle réagit aux propos de Yves d'Amécourt

    Lire

    Vive réaction du président du cg33 après les propos tenus au meeting de Pessac par Y.d 'Amécourt:" Je suis indigné des propos rapportés du meeting de Pessac, en date du lundi 23 Mars à l’encontre du Préfet de notre département qui ne peut répondre à ces attaques venimeuses à son encontre. A l’évidence, Yves d’Amécourt perd ses moyens et intériorise sa défaite avant même que l’électorat ne se soit définitivement prononcé dimanche prochain en essayant d’y trouver des prétextes qui sont une offense à l’expression du suffrage universel du premier tour."

  • 26/03/15 | Les parlementaires PS du Béarn "mobilisent"

    Lire

    Les 3 parlementaires PS du Béarn, M. Lignières-Cassou, N.Chabanne et F.Espagnac appellent les électeurs de gauche à se mobiliser. " La participation a atteint 53%, plus que la moyenne nationale; les électeurs des P-A ne se sont pas trompés puisque le PS est dans la course dans 26 cantons sur 27, en tête dans 10, dont 8 en Béarn; ils poursuivront leur mobilisation pour conserver notre département à gauche. En 4 ans, la majorité de gauche a porté les Pyrénées-Atlantiques dans le peloton de tête des départements : 7ème meilleur gestionnaire (réduction de 13% de ses frais de fonctionnement)..."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Les bruits de la rue

Les dossiers d'Aqui

Les bruits de la rue : dernier article publié

Société | Inégalités et pauvreté(s) les Bruits de la Rue écoutent et comptent avec Louis Maurin

22/02/2013 | C'est devant un public varié, mais en présence de nombreux jeunes, que s'est tenue la conférence des Bruits de la rue: "La pauvreté: derrière les chiffres, quelles réalités?"

Alexandra Siarri (Bruit de la Rue) et Louis Maurin

Ce jeudi 21 février, dans l’Amphi Pitrès de l’Université Bordeaux II, place de la Victoire, on a parlé chiffres. Chiffres et pauvreté plus exactement. A la tribune, celui qu’il fallait pour en parler sans détours, Louis Maurin, fondateur et directeur de l’Observatoire des inégalités était l’invité de cette conférence labellisée «Bruits de la Rue». L’occasion pour lui de souligner, chiffres, courbes et tableaux à l’appui, sans cliché ni complaisance, les paradoxes statistiques que le discours ambiant donne à connaître sur les inégalités et la pauvreté dans la société française.

Pour Louis Maurin, les chiffres et données, sont des armes. Avec la création de l’Observatoire des inégalités, l’ambition était bien de permettre aux acteurs de terrain de « lutter à armes égales», contre les discours ambiants qui s’appuient bien souvent sur de belles courbes basées sur des études de la population nationale. Bien sûr Louis Maurin ne dit pas que ces chiffres sont faux ou truqués, loin de là, il suggère seulement, et c’est déjà beaucoup, qu’ils ne sont pas assez transparents, car trop globalisant. Mesurer le taux de pauvreté ou de chômage ou encore la qualité de l’habitat à l’aune de la population française dans son ensemble, c’est effacer tout ce qui fait justement la mosaïque de cette population: ses âges, ses genres, sa localisation, ses origines sociales… bref tout ce qui en creux peut-être sources d’inégalités.
Citant l’exemple du taux de pauvreté, les disparités ne serait-ce «que» territoriales sont impressionnantes. Dans un tableau affiché par Louis Maurin, Roubaix est à 46%, Versailles à 7%. Or, le taux de pauvreté moyen généralement admis en France est à 14%... Rien de mieux pour masquer ce que sont les chiffres et donc la réalité d’une partie des villes françaises.

"Sans chiffres, pas de débat"Si l’on affine à l’échelle de la ville de Bordeaux, le revenu médian entre les habitants du quartier Capucin-Victoire et ceux des quartiers Primerose ou Saint-Seurin, là aussi les écarts sont marquants… «La moitié de la population de la Victoire vit avec moins de 800 € par mois, la moitié des habitants de Primerose avec plus de 2600€ par mois», analyse l’intervenant… Une fois ces réalités en tête, établir un taux de pauvreté au niveau national, est certes exact mathématiquement, mais au final à quelle réalité renvoient ces chiffres? «Il faut se méfier des moyennes», prévient Louis Maurin.
Pour lui, c’est une faiblesse du système français, que de ne pas avoir d’informations claires sur les inégalités, contrairement au système américain « très transparent sur les données statistiques». Or souligne-t-il, «l’absence de chiffres donne raison à celui qui parle le plus fort». Un constat dérangeant dans un système démocratique.
Prenant soin de préciser qu’il ne faut pas non plus «être un fétichiste des chiffres», les courbes et diagrammes ont été nombreux à défiler sur le tableau de l’amphithéâtre ce jeudi soir, démontrant au final, autant de chiffres que de formes de la pauvreté.

"La reproduction de la pauvreté"Pour autant, pour Louis Maurin, ces chiffres peu réjouissants, ne doivent pas conduire au fatalisme. Celui-ci ne viendrait que cautionner cette ou ces pauvreté(s). Selon lui des choses sont à faire et parmi elles, il ne faut pas oublier de penser sur le long terme «en s’interrogeant sur la question de la reproduction de la pauvreté». Pour lui, c’est avant tout le milieu social qui explique fondamentalement un très grand nombre d’inégalités. Or, pour éviter la reproduction de la pauvreté, la priorité dans ce cadre est d’agir d’abord sur la question de l’Education, et il ne mâche pas ses mots: «un système d’intellos pour les enfants intellos», donc exclusif pour tout ceux qui n’arrivent pas à suivre. Et les 150 000 jeunes "décrocheurs" qui sortent chaque année du système scolaire sans qualification, ne lui donneraient pas tort.

Lire aussi: http://www.aqui.fr/dossiers/index.php?id_article=8020&dossier=bruits

Solène Meric
Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3312
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !

Solicamp : les Bruits de la rue mobilisent les acteurs du numérique et du milieu associatif

Solicamp : les Bruits de la rue mobilisent les acteurs du numérique et du milieu associatif

Société | 05/04/2013 À l’occasion de la Semaine digitale qui s’est déroulée à Bordeaux du 25 au 29 mars dernier, l’association les Bruits de la rue en partenariat avec Aquinum et la Fondation Orange a réuni une soixantaine d’acteurs du numérique et du milieu associatif autour d’un solicamp au Node à Bordeaux. Le thème de ce "barcamp" revisité ? Le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Bruits de la rue : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Bruits de la rue : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Société | 25/03/2013 À l’occasion de la Semaine digitale qui commence aujourd’hui à Bordeaux, l’association bordelaise les Bruits de la rue organise son premier solicamp jeudi 28 mars au Node. L’occasion pour des professionnels du numérique, des travailleurs sociaux et bénévoles de pousser la réflexion autour du thème : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Un Conseil consultatif régional des personnes accueillies pour sortir de la précarité

Un Conseil consultatif régional des personnes accueillies pour sortir de la précarité

Société | 25/03/2013 Les membres du Conseil consultatif régional des personnes accueillies (CCRPA) en Aquitaine composé de personnes vivant en structures d’accueil et de travailleurs sociaux se sont réunis début mars à Bordeaux pour échanger autour de la sortie du plan hivernal des sans domiciles fixes. Objectif ? Rendre les personnes accueillies actrices des décisions des politiques publiques et des dispositifs qui les concernent.

L’école Adonis, bénévole pour le Secours Populaire

L’école Adonis, bénévole pour le Secours Populaire

Société | 26/02/2013 La vingtaine d’étudiants d’Adonis en première année de BTS ESF (économie sociale et familiale) a récolté des fonds pour le fonctionnement du Secours Populaire grâce à une tombola organisée au sein de l’école mardi 26 février, allées de Tourny. L’occasion pour ces étudiants d’approcher l’environnement des travailleurs sociaux et leur organisation, domaine professionnel auquel ils se destinent. Explications.

Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ? Conférence de Louis Maurin de l'Observatoire des inégalités

Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ?

Société | 19/02/2013 Le journaliste et consultant au Compas Louis Maurin, l’un des fondateurs de l'Observatoire des inégalités animera la conférence « Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ? » jeudi 21 février à l’amphithéâtre Pitres. Invité par l’association bordelaise les Bruits de la rue, il reviendra sur l’écart qui existe selon ses analyses, entre le discours politique, l’opinion publique et la réalité. Interview.

Bordeaux : Tapaj, un travail payé à l'heure pour les jeunes sdf

Tapaj : un travail payé à la journée pour les jeunes SDF à Bordeaux

Société | 27/01/2013 Le projet Travail alternatif payé à la journée (Tapaj) expérimenté à Bordeaux durant l'été 2011 par le Comité étude information drogue (CEID) démarre officiellement dans quelques jours. Une dizaine de jeunes du foyer Prodomo (structure accueillant un public de jeune SDF avec leurs chiens) travailleront sur des courtes durées dans des entreprises partenaires comme Auchan, la SNCF, les commerçants de la galerie marchande Mériadeck, mais aussi avec les Espaces verts de la mairie de Bordeaux. Retour sur une initiative rapportée du Canada par l’éducateur spécialisé Jean-Hugues Morales du CEID.

L’Europe face à la pauvreté : la député européenne Élisabeth Morin-Chartier en conférence à Bordeaux

L’Europe face à la pauvreté : les réponses de la députée européenne Élisabeth Morin-Chartier

Société | 20/01/2013 Que peut faire l’Europe pour résorber la pauvreté ? Quelles marges de manoeuvre ? Quelles limites ? Voici quelques-unes des problématiques qui seront soulevées et débattues lors de la prochaine conférence organisée par l’association les Bruits de la rue jeudi 24 janvier en compagnie d’Élisabeth Morin-Chartier. Députée PPE au Parlement européen, la femme politique française, ancienne présidente de la région Poitou-Charentes contactée par la rédaction d’Aqui.fr, revient sur les constats et projets européens mis en place pour affronter la crise économique et sociale que rencontre l’Europe.

Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existent

Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existent

Société | 31/12/2012 La mairie de Bordeaux et ses partenaires proposent sous certaines conditions aux Bordelais, même très modestes, un panel d’aides encore peu connues afin de les accompagner dans les travaux de rénovation de leur habitation. L’objectif étant de rendre un maximum de logements économes en énergie d’ici 20 ans, conformément au projet municipal : Bordeaux 2030. Explications.

Les Bruits de la Rue réunis en séminaire de créativité

Les Bruits de la Rue réunis en séminaire de créativité

Société | 30/12/2012 Les membres de l’association bordelaise Les Bruits de la rue se sont retrouvés tôt dans la matinée du samedi 8 décembre dans les locaux du Node à Bordeaux à l’occasion d’un séminaire de créativité orchestré par l’un de ses adhérents : Solidcreativity. « Comment empêcher le décrochage scolaire ? » et « Comment réduire les dépenses contraintes, notamment celles liées au logement ? ». Tels ont été les thèmes sur lesquels les BDR ont planché.

A l'Isped de Bordeaux mobiliser la recherche pour lutter contre la précarité

Journée santé précarité

Société | 29/11/2012 La « Journée santé précarité » s’est déroulée à l’Institut de santé publique d’épidémiologie et de développement (Isped) de Bordeaux toute la journée du mercredi 28 novembre à guichet fermé. Une véritable réussite selon le docteur Christophe Adam de Médecins du Monde organisateur de l’événement avec l'Association pour le développement de l'épidémiologie en Aquitaine (Adea), qui espère une mobilisation de la recherche universitaire pour comprendre, analyser et lutter contre la précarité.

D’abord un toit, le reste suivra: retour sur l'initiative de l'association bordelaise ARI-Asais

D’abord un toit, le reste suivra

Société | 11/11/2012 Le projet Oïkeo mené depuis début 2011 par l’association ARI-Asais a permis à une dizaine de Bordelais sans-abris, souffrant de troubles psychiatriques, d'accéder à un logement sans obligation de soins. Résultat ? Autonomisés, rassurés et insérés, la plupart des locataires intègrent d’eux-mêmes des dispositifs thérapeutiques. Explications.

Location solidaire à Bordeaux, le diaconat s’engage et assure

Société | 02/11/2012 A quelques jours de la trêve hivernale et de l’appel de Jean-Marc Ayrault aux propriétaires de logements pour les encourager à louer aux personnes en difficulté, la Location solidaire, initiative mise en place par le diaconat de Bordeaux en 2009 n’a jamais été autant d’actualité. Ce dispositif permet à des ménages engagés dans un parcours d’insertion sociale et professionnelle, d’accéder à un logement décent et économique. Garant et assureur, le diaconat, locataire officiel sous-loue ensuite l’habitation tout en garantissant le versement des loyers et la bonne tenue des locaux. Explications.

Halte de nuit 33 - Une réouverture dans l’apaisement

Virginie Hérisson

Société | 26/09/2012 La Halte de nuit qui avait fermé ses portes début juillet, à la suite du droit de retrait collectif de ses travailleurs sociaux a rouvert ses locaux le 20 aout dernier. Une reprise qui s’est déroulée dans l’apaisement puisque la structure recentre son activité sur le projet social initial, celui d’accueillir un public extrêmement marginalisé, au nombre de 45 personnes maximum par nuit. Explications de Virginie Hérisson, directrice de la Halte 33.

Pimms de Cenon : le lien entre habitants et services publics

Société | 20/09/2012 Le Pimms (Point information médiation multi services) de Cenon qui a ouvert ses portes en octobre 2010 offre à quiconque, des conseils et services dans la gestion du quotidien. Une structure sociale comme une autre ? Pas vraiment… La seconde plateforme de ce type dans le sud-ouest avec celle de Labouheyre dans les Landes sert de tremplin professionnel à ses salariés en Contrat unique d’insertion (CUI-CAE), tous formés en interne à la médiation. En plus d’un accompagnement personnalisé, ils bénéficient d’horaires aménagés dédiés à la formation professionnelle et à la recherche d’emplois.

Portrait : Jean Raymond, bénévole, solidaire au quotidien

Jean Raymond, président de l'association Saint Austin 2015

Société | 09/09/2012 Les sujets traités par Aqui.fr dans la rubrique des Bruits de la rue sont souvent graves et douloureux. C'est pourquoi la rédaction a décidé de casser ponctuellement cette triste routine en mettant en avant des initiatives, des personnalités qui tentent de venir à bout de la précarité. C’est le cas de Jean Raymond, président de l’association laïque Saint-Augustin. Grâce au réseau relationnel qu’une équipe de bénévoles hyperactifs a su développer au fil des années, une poignée de personnes bénéficie en dehors des circuits usuels, de l’assistance et de la solidarité de tout un quartier.

Médecins du monde : à Bordeaux comme ailleurs les migrants économiques de plus en plus nombreux

Le docteur et délégué régional de Médecins du Monde François Cougoul constate une progression exponentielle de la précarité à Bordeaux.

Société | 12/07/2012 Chez les bénévoles de l’organisme non gouvernemental (ONG) Médecins du monde à Bordeaux comme au sein des associations de solidarité girondines, le constat est le même : depuis cinq ans, la progression du nombre de personnes vivant dans une extrême précarité est exponentielle. Reportage dans ce centre d’accueil, de soins et d’orientation (CASO) qui offre des consultations rue Charlevoix-de-Villers chaque matin. Une occasion supplémentaire pour le délégué régional et Docteur François Cougoul, de tirer la sonnette d’alarme.

Halte de nuit 33 : les salariés sont à bout

La Halte de nuit dispose de 25 fauteuils alors que plus d'une centaine de sans-abri passe chaque nuit.

Société | 11/07/2012 Suite à l’agression d’un animateur social, la Halte de nuit*, lieu d’accueil nocturne pour les sans-abri, gérée par l’association la Halte 33 a fermé provisoirement ses portes jeudi dernier, le 5 juillet 2012. En réaction à l’incident, les salariés ont déposé un droit de retrait collectif dénonçant l’augmentation rapide et exponentielle de la fréquentation des locaux. Depuis le début de la crise économique, les employés et les sans domicile fixe subissent les tensions et la violence que génère un environnement devenu beaucoup trop exigu qui manque de moyens financiers et de personnel.

Des entreprises s’engagent contre la précarité.

Un sans domicile fixe

Société | 09/07/2012 « Au 19e siècle, les entreprises ont été les inventeurs de la protection sociale » rappelle Robert Lafore, professeur de droit public à Sciences Po Bordeaux et spécialiste des questions d’exclusion. « Un individu peut être nié en tant que sujet si il n’a pas d’activité productive, car il n’a pas les moyens d’exister. Les politiques sociales visent donc à réconcilier l’espace de la production et celui de la vie privée en donnant les moyens à l’individu d’exister et de le préserver de l’exclusion qui le rend invisible. »

Mardi 3 juillet, "Entreprises et précarité", conférence ouverte à tous

Bruits de la Rue - "Entreprises et précarité"

Société | 30/06/2012 Mardi 3 juillet à 19 heures, l'association bordelaise Les bruits de la rue organise dans le cadre de son cycle de réflexion*, une cinquième rencontre sur le thème : "Entreprises et précarité" dans l'amphithéatre Léon Duguit de l’université Montesquieu place Pey Berland. Conférence dialoguée et en présence d’entreprises (Orange, Suez environnement, Auchan, le Comptoir de phœnix…), le débat est ouvert à tous les publics.

Se regarder dans le miroir pour s’en sortir

Atelier de réflexion Changer de regard

Société | 28/06/2012 L'atelier de réflexion Changer de regard créé dans le cadre des BDR* (Bruits de la rue), organise des ateliers de socio esthétiques à la maison relais Sichem. Encore un nouveau mot derrière lequel se cachent des acteurs sociaux en perte de motivation ? Pas tout à fait… Grâce aux compétences de la psycho-socio-esthéticienne Danièle Dubroca, les adhérentes aux BDR* Marie Dandieu et Nadia Laaziz, respectivement chargées de mission à la mairie de Bordeaux et au diaconat, souhaitent offrir à des femmes désireuses de « s’en sortir », un outil d’accompagnement dans leur (ré)insertion sociale.

Les chiffres de la précarité en Aquitaine

précarité en quelques chiffres

Société | 16/05/2012 Les acteurs sociaux constatent avec inquiétude une augmentation rapide de la pauvreté en Aquitaine avec l'apparition de nouveaux publics : les enfants, retraités, travailleurs pauvres et migrants. Une précarisation extrêmement récente puisque les chiffres explosent ces quatre dernières années. Statistiques de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) à l'appui : état des lieux d'une réalité de plus en plus préoccupante.

Précarité, la connaître pour en venir à bout

Micro-trottoire à Bordeaux - Mme Martine Cazenave

Société | 16/05/2012 Derrière ce mot trop souvent utilisé à l'envi, une multitude de définitions et d'avis. Malheureusement bien réelle, la précarité, qu'elle soit sociale, matérielle, intellectuelle ou encore affective n'est pas un phénomène anecdotique en Aquitaine et en France de manière plus générale. Ainsi, pour démarrer notre série de reportages et d'enquêtes qui se déroulera sur une année en partenariat avec les Bruits de la rue, Aqui.fr est allé à la rencontre des Girondins et leur a demandé leurs définitions de la précarité. Une base de travail, des pistes pour ce dossier spécial qui nous conduira à sonder les différentes formes que revêt la précarité mais aussi les actions et les personnages qui se mobilisent pour en venir à bout.

Débattre autour de la précarité avec les Bruits de la rue

Depuis le jeudi 13 octobre 2011, l'association bordelaise les Bruits de la rue organise régulièrement des conférences ouvertes dans le cadre d'un cycle de réflexion sur la précarité.

Société | 04/05/2012 « La précarité dans l'espace urbain », « La précarité et l’invisibilité sociale », « La précarité à l’origine de souffrances psychiques », « La précarité vue par les médias ». Depuis le jeudi 13 octobre 2011, l'association bordelaise les Bruits de la rue* organise régulièrement des conférences ouvertes à tous dans l'amphithéâtre Léon Duguit, place Pey-Berland, dans le cadre d'un cycle de réflexion sur la précarité. L'occasion de réunir autour de questions sensibles et actuelles le grand public et des philosophes, sociologues, psychiatres, etc.

Bruits de la rue à Bordeaux : comment les médias peuvent-ils parler de la précarité ?

Dominique Gerbaud, président de Reporters sans frontières

Economie | 25/02/2012 Jeudi 23 février, à 18h à l'Université Bordeaux IV, l'association des Bruits de la Rue a organisé une rencontre fort enrichissante sur le thème : « La précarité vue par les médias », qui a "captivé" près de 400 personnes. Bon nombre de bénévoles, de militants du monde social regrettent régulièrement qu'un certain nombre de médias ne traitent le problème des sans logis que lors de drames en période hivernale et sous l'angle du sensationnalisme. Pourquoi ? Comment y remédier ? Dominique Gerbaud, président de Reporters sans frontières, ancien rédacteur en chef du quotidien La Croix, nous répond, sans langue de bois.

Bordeaux, 23 février: "La précarité vue par les médias" avec Dominique Gerbaud, Reporters sans Frontières et Pierre Salignon directeur général de Médecins du Monde

Bordeaux, 23 février:

Economie | 20/02/2012 « La précarité vue par les médias », nouvelle conférence de l'association des Bruits de la Rue, jeudi 23 février à 18h à Bordeaux IV. (1) Ce sera un nouveau temps fort, un temps d'échanges et de débats autour d'une question dont on ne parle, au fond, que rarement à moins que ne surgisse par exemple une période de grand froid et que, mauvaise conscience aidant, les médias relaient le soudain empressement des pouvoirs publics.

Jean Maisondieu : "Il faut que la pyschiatrie soit mieux intégrée aux politiques de lutte contre l'exclusion"

Le psychiatre Jean Maisondieu

Société | 15/12/2011 Mercredi 14 décembre, pour la troisième conférence des « Bruits de la Rue », lieu d'échanges et groupe de réflexion pluridisciplinaire attaché à mieux comprendre ce qu'est, aujourd'hui, la précarité sous toutes ses formes, l'invité était le psychiatre Jean Maisondieu. Il a a rappelé combien il est urgent, en cette période de crise économique, de décloisonner la façon de penser le social. Notamment, en commençant par cesser de réduire la psychiatrie au simple traitement des maladies mentales. Il a accepté de répondre aux questions d'Aqui!fr à l'issue de sa conférence très applaudie à l'amphithéâtre Léon Duguit de l'université de Bordeaux IV.

Choix d'Aqui! Les "Bruits de la rue" accueillent Jean Maisondieu pour traiter de la précarité psychique.

 Les

Société | 10/12/2011 Troisième conférence, ce 14 décembre, à l'amphithéâtre Montesquieu de Bordeaux IV, à l'initiative des « Bruits de la Rue », à la fois lieu d'échanges et groupe de réflexion pluridisciplinaire attaché à mieux comprendre ce qu'est, aujourd'hui, la précarité sous toutes ses formes. Après les conférences du sociologue Serge Paugam et du philosophe Guillaume Le Blanc, les « Bruits » ont convié le psychiatre Jean Maisondieu dont le dernier livre « Le crépuscule de la raison » traite de la démence sénile liée à la maladie d'Alzheimer. Il sera question de la santé et de la précarité psychique, un thème d'autant plus actuel que le nombre de ceux qui souffrent, installés dans la pauvreté, grandit chaque jour avec des conséquences souvent très lourdes.

Guillaume Le Blanc aux "Bruits de la Rue": L'inclus est un exclu en puissance

Guillaume Le Blanc aux

Société | 06/11/2011 Qu'est-ce que la précarité ? L'exclusion ? Ce sont ces questions que tentait de définir Guillaume Le Blanc, philosophe bordelais, dans le cadre de la conférence des Bruits de la rue qui prenait place ce jeudi 3 novembre dernier, dans l'amphithéâtre bondé de l'Université Bordeaux 4 à Pey Berland. Ces conférences dialoguées, initiées par la municipalité et des associations caritatives, dont c'était la deuxième édition, se concentrent sur les façons d' « agir autrement contre les précarités » et connaissent un succès grandissant.

Bordeaux : Naissance des" Bruits de la Rue " : la précarité en débat

Bordeaux: Naissance des

Economie | 21/10/2011 Les Bruits de la Rue, oui mes lesquels? Ceux qui vous crèvent les tympans force décibels, ceux qui sont la toile de fond de notre vie quotidienne, la porte qui claque? Le klaxon impatient? Non, ceux que nous n'entendons pas ou plus, ou pire que l'on ne veut plus voir. Car on peut voir un bruit, celui du jeune sans boulot qui se réfugie dans l'alcool, celui de la mère de famille qui vit seule et compte les heures qui la séparent d'une possible expulsion...Cette société que l'on disait d'abondance est à la source de tant de formes différentes de la précarité. C'est pour creuser la question avant de s'y attaquer que sont nés "les Bruits de la Rue"