30/10/14 : Ce vendredi, Biarritz finira en beauté ce mois d'octobre avec 30°. En matière de pluviométrie, la Côte Basque n'avait connu de telles conditions depuis 1956. En profiter car la chute des températures dès dimanche pourrait atteindre 15° en trois jours.

30/10/14 : Les contrôles routiers seront renforcés en Dordogne ce week-end à l'occasion des fêtes de la Toussaint. Les services de police et de gendarmerie seront vigilants sur les excès de vitesse, les comportements dangereux et la consommation d'alcools.

29/10/14 : Dès le 7 novembre, la compagnie Twin-Jet succèdera à Air France pour assurer, pendant le week-end, la liaison Biarritz-Marseille à raison de deux rotations. Départ de Biarritz le vendredi à 16h et retour le dimanche à 17 h. http://www.twinjet.fr

29/10/14 : Les JA et la FDSEA de la Dordogne annoncent une journée morte pour l'agriculture le mercredi 5 novembre dans le cadre de la manifestation nationale. Un fumier drive et un patate drive seront organisés par les agriculteurs à Périgueux.

28/10/14 : Le sénateur UDI des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre et son président du Conseil général PS, Georges Labazée, ont un point commun: ils militent pour que le département entre dans le giron de Midi-Pyrénées, dans le cadre des régions futures.

28/10/14 : 13 régions? 15 régions? L'Alsace inchangée? Manuel Valls s'est montré conciliant ce 28 octobre devant le Sénat et son président Gérard Larcher qui a obtenu un délai jusque fin décembre pour avancer sur la question des compétences des collectivités.

28/10/14 : La réalisatrice et scénariste toulousaine Léa Fehner tourne actuellement son deuxième opus « Les Ogres » en Lot-et-Garonne. Le mercredi 29 octobre, elle se rendra à Villeneuve-sur-Lot.

28/10/14 : Du 25 au 31 octobre, les professionnels de la filière élevage et viande font découvrir leur métier, leur passion et leur savoir-faire, un peu partout en France. A Agen, ça sera au Marché aux Bestiaux le mercredi 29 octobre entre 7h30 et 10h.

28/10/14 : Depuis lundi les habitants de Saint-Pée-sur-Nivelle qui possède un très joli lac, bénéficie d'une déviation. Des centaines véhicules par jour qui ne pollueront plus la rue principale...A terme elle devrait être à sens unique et semi-piétonne.

26/10/14 : La cavalière allemande Ingrid Klimke a remporté le concours complet international 4 étoiles de Pau sur Horseware Hale Bob. Elle s'est classée première au dressage, a réalisé un sans faute au cross, et n'a fait tomber qu'une barre au CSO.

24/10/14 : L'Agence régionale de santé a confirmé la fermeture de la maternité d'Orthez (64) qui manquait d'obstétriciens. Cette mesure était prévue avant le drame survenu dans cet établissement, et qui a coûté la vie à une jeune mère.

23/10/14 : Nicolas Nguyen Van Hai, chef du restaurant étoilé bordelais le Chapon Fin, est l’invité d’honneur de la cinquième édition du « Wine and Dine Festival » organisé à Hong-Kong, du 30 octobre au 2 novembre 2014.

21/10/14 : Le dynamisme de la politique menée par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques en matière de développement local a été récompensé par un prix Territoria d'argent. 32 contrats territoriaux ont en effet été signés pour la période 2013-2016.

20/10/14 : Les élus socialistes et républicains des Pyrénées-Atlantiques refusent de participer à la démarche Pays de Béarn initiée par François Bayrou. Ils estiment qu'il s'agit d'un "repli sur soi" au moment où la coopération entre territoires doit prévaloir.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 31/10/14 | Portes closes le 5 novembre à la chambre d'agriculture de la Dordogne

    Lire

    La Chambre d'agriculture s'associe à la journée nationale d'action du mercredi 5 novembre pour dénoncer la baisse de 15 millions d'euros de la taxe affectée. Par conséquent les locaux du siège au pôle interconsulaire et les antennes seront fermés et le service de conseil ne sera pas assuré. Cette journée "portes closes" vise à dénoncer l'impact réel des réductions budgétaires. Des agents de la Chambre ont prévu de descendre dans la rue aux côtés des agriculteurs pour se faire entendre.

  • 30/10/14 | Les réactions agricoles au drame de Sivens

    Lire

    Communiqué des organisations syndicales agricoles FRSEA, JA, Coopératives d'Aquitaine et Midi-Pyrénées après la mort d'un jeune homme de 21 ans à Sivens. « Ce drame oblige aussi à s'interroger sur la décision publique en France et sur la politique de l'eau dans le bassin Adour-Garonne.Le projet de retenue de Sivens a respecté toutes les étapes de la concertation et de la réglementation en vigueur. La violence ne doit pas s'opposer aux règles démocratiques et aboutir au blocage des projets de développement, nécessaires à l'économie, à l'emploi et à l'environnement de notre région."

  • 30/10/14 | Maintien des départements: Philippe Madrelle écrit à Valls

    Lire

    Dans une lettre à Manuel Valls Philippe Madrelle président du CG33 rappelle que la Communauté urbaine de Bordeaux ne représente que 28 des 542 communes de Gironde sur 6% de sa superficie et affirme: la "suppression des conseils généraux sur les périmètres des métropoles est un danger"; dans " des régions aux périmètres élargis seuls les départements seront à même d'assurer des services de proximité et un accompagnement égal pour tous " ajoutant faire part de ses doutes sur les économies attendues par une démutualisation au sein des départements et par le truchement des intercommunalités."

  • 30/10/14 | Lascaux 3 à Tokyo à l'automne 2016

    Lire

    Bernard Cazeau,le président du Conseil général de la Dordogne, qui est au Japon, a signé une convention avec le musée national de la nature et des Sciences de Tokyo pour l’organisation de Lascaux, l’Exposition Internationale qui se déroulera du 1er novembre 2016 au 19 février 2017. Ce musée appelé Kokuritsu Kagaku Hakubutsukan est consacré aux sciences naturelles, il offre une vision d’ensemble sur la diversité naturelle, l’histoire de son évolution à travers les sciences et les technologies.

  • 30/10/14 | Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek en signature à Biarritz

    Lire

    Dans le cadre des Rencontres Koegui, Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek viendront à la Médiathèque de Biarritz le samedi 8 novembre échanger avec le public autour de leur livre "Ces femmes qui ont réveillé la France". 26 femmes emblématiques dans différents domaines: culturel avec Camille Claudel, Marguerite Yourcenar; scientifique avec Madeleine Brès (première docteur en médecine), Marie Curie; avec Marthe Simard (première parlementaire), Simone Veil… Elles ont toutes fait évoluer la société.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Les bruits de la rue

Les dossiers d'Aqui

Les bruits de la rue : dernier article publié

Société | Inégalités et pauvreté(s) les Bruits de la Rue écoutent et comptent avec Louis Maurin

22/02/2013 | C'est devant un public varié, mais en présence de nombreux jeunes, que s'est tenue la conférence des Bruits de la rue: "La pauvreté: derrière les chiffres, quelles réalités?"

Alexandra Siarri (Bruit de la Rue) et Louis Maurin

Ce jeudi 21 février, dans l’Amphi Pitrès de l’Université Bordeaux II, place de la Victoire, on a parlé chiffres. Chiffres et pauvreté plus exactement. A la tribune, celui qu’il fallait pour en parler sans détours, Louis Maurin, fondateur et directeur de l’Observatoire des inégalités était l’invité de cette conférence labellisée «Bruits de la Rue». L’occasion pour lui de souligner, chiffres, courbes et tableaux à l’appui, sans cliché ni complaisance, les paradoxes statistiques que le discours ambiant donne à connaître sur les inégalités et la pauvreté dans la société française.

Pour Louis Maurin, les chiffres et données, sont des armes. Avec la création de l’Observatoire des inégalités, l’ambition était bien de permettre aux acteurs de terrain de « lutter à armes égales», contre les discours ambiants qui s’appuient bien souvent sur de belles courbes basées sur des études de la population nationale. Bien sûr Louis Maurin ne dit pas que ces chiffres sont faux ou truqués, loin de là, il suggère seulement, et c’est déjà beaucoup, qu’ils ne sont pas assez transparents, car trop globalisant. Mesurer le taux de pauvreté ou de chômage ou encore la qualité de l’habitat à l’aune de la population française dans son ensemble, c’est effacer tout ce qui fait justement la mosaïque de cette population: ses âges, ses genres, sa localisation, ses origines sociales… bref tout ce qui en creux peut-être sources d’inégalités.
Citant l’exemple du taux de pauvreté, les disparités ne serait-ce «que» territoriales sont impressionnantes. Dans un tableau affiché par Louis Maurin, Roubaix est à 46%, Versailles à 7%. Or, le taux de pauvreté moyen généralement admis en France est à 14%... Rien de mieux pour masquer ce que sont les chiffres et donc la réalité d’une partie des villes françaises.

"Sans chiffres, pas de débat"Si l’on affine à l’échelle de la ville de Bordeaux, le revenu médian entre les habitants du quartier Capucin-Victoire et ceux des quartiers Primerose ou Saint-Seurin, là aussi les écarts sont marquants… «La moitié de la population de la Victoire vit avec moins de 800 € par mois, la moitié des habitants de Primerose avec plus de 2600€ par mois», analyse l’intervenant… Une fois ces réalités en tête, établir un taux de pauvreté au niveau national, est certes exact mathématiquement, mais au final à quelle réalité renvoient ces chiffres? «Il faut se méfier des moyennes», prévient Louis Maurin.
Pour lui, c’est une faiblesse du système français, que de ne pas avoir d’informations claires sur les inégalités, contrairement au système américain « très transparent sur les données statistiques». Or souligne-t-il, «l’absence de chiffres donne raison à celui qui parle le plus fort». Un constat dérangeant dans un système démocratique.
Prenant soin de préciser qu’il ne faut pas non plus «être un fétichiste des chiffres», les courbes et diagrammes ont été nombreux à défiler sur le tableau de l’amphithéâtre ce jeudi soir, démontrant au final, autant de chiffres que de formes de la pauvreté.

"La reproduction de la pauvreté"Pour autant, pour Louis Maurin, ces chiffres peu réjouissants, ne doivent pas conduire au fatalisme. Celui-ci ne viendrait que cautionner cette ou ces pauvreté(s). Selon lui des choses sont à faire et parmi elles, il ne faut pas oublier de penser sur le long terme «en s’interrogeant sur la question de la reproduction de la pauvreté». Pour lui, c’est avant tout le milieu social qui explique fondamentalement un très grand nombre d’inégalités. Or, pour éviter la reproduction de la pauvreté, la priorité dans ce cadre est d’agir d’abord sur la question de l’Education, et il ne mâche pas ses mots: «un système d’intellos pour les enfants intellos», donc exclusif pour tout ceux qui n’arrivent pas à suivre. Et les 150 000 jeunes "décrocheurs" qui sortent chaque année du système scolaire sans qualification, ne lui donneraient pas tort.

Lire aussi: http://www.aqui.fr/dossiers/index.php?id_article=8020&dossier=bruits

Solène Meric
Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3006
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires



J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !

Solicamp : les Bruits de la rue mobilisent les acteurs du numérique et du milieu associatif

Solicamp : les Bruits de la rue mobilisent les acteurs du numérique et du milieu associatif

Société | 05/04/2013 À l’occasion de la Semaine digitale qui s’est déroulée à Bordeaux du 25 au 29 mars dernier, l’association les Bruits de la rue en partenariat avec Aquinum et la Fondation Orange a réuni une soixantaine d’acteurs du numérique et du milieu associatif autour d’un solicamp au Node à Bordeaux. Le thème de ce "barcamp" revisité ? Le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Bruits de la rue : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Bruits de la rue : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Société | 25/03/2013 À l’occasion de la Semaine digitale qui commence aujourd’hui à Bordeaux, l’association bordelaise les Bruits de la rue organise son premier solicamp jeudi 28 mars au Node. L’occasion pour des professionnels du numérique, des travailleurs sociaux et bénévoles de pousser la réflexion autour du thème : le numérique peut-il être mobilisateur de solidarités ?

Un Conseil consultatif régional des personnes accueillies pour sortir de la précarité

Un Conseil consultatif régional des personnes accueillies pour sortir de la précarité

Société | 25/03/2013 Les membres du Conseil consultatif régional des personnes accueillies (CCRPA) en Aquitaine composé de personnes vivant en structures d’accueil et de travailleurs sociaux se sont réunis début mars à Bordeaux pour échanger autour de la sortie du plan hivernal des sans domiciles fixes. Objectif ? Rendre les personnes accueillies actrices des décisions des politiques publiques et des dispositifs qui les concernent.

L’école Adonis, bénévole pour le Secours Populaire

L’école Adonis, bénévole pour le Secours Populaire

Société | 26/02/2013 La vingtaine d’étudiants d’Adonis en première année de BTS ESF (économie sociale et familiale) a récolté des fonds pour le fonctionnement du Secours Populaire grâce à une tombola organisée au sein de l’école mardi 26 février, allées de Tourny. L’occasion pour ces étudiants d’approcher l’environnement des travailleurs sociaux et leur organisation, domaine professionnel auquel ils se destinent. Explications.

Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ? Conférence de Louis Maurin de l'Observatoire des inégalités

Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ?

Société | 19/02/2013 Le journaliste et consultant au Compas Louis Maurin, l’un des fondateurs de l'Observatoire des inégalités animera la conférence « Précarité : derrière les chiffres, quelle réalité ? » jeudi 21 février à l’amphithéâtre Pitres. Invité par l’association bordelaise les Bruits de la rue, il reviendra sur l’écart qui existe selon ses analyses, entre le discours politique, l’opinion publique et la réalité. Interview.

Bordeaux : Tapaj, un travail payé à l'heure pour les jeunes sdf

Tapaj : un travail payé à la journée pour les jeunes SDF à Bordeaux

Société | 27/01/2013 Le projet Travail alternatif payé à la journée (Tapaj) expérimenté à Bordeaux durant l'été 2011 par le Comité étude information drogue (CEID) démarre officiellement dans quelques jours. Une dizaine de jeunes du foyer Prodomo (structure accueillant un public de jeune SDF avec leurs chiens) travailleront sur des courtes durées dans des entreprises partenaires comme Auchan, la SNCF, les commerçants de la galerie marchande Mériadeck, mais aussi avec les Espaces verts de la mairie de Bordeaux. Retour sur une initiative rapportée du Canada par l’éducateur spécialisé Jean-Hugues Morales du CEID.

L’Europe face à la pauvreté : la député européenne Élisabeth Morin-Chartier en conférence à Bordeaux

L’Europe face à la pauvreté : les réponses de la députée européenne Élisabeth Morin-Chartier

Société | 20/01/2013 Que peut faire l’Europe pour résorber la pauvreté ? Quelles marges de manoeuvre ? Quelles limites ? Voici quelques-unes des problématiques qui seront soulevées et débattues lors de la prochaine conférence organisée par l’association les Bruits de la rue jeudi 24 janvier en compagnie d’Élisabeth Morin-Chartier. Députée PPE au Parlement européen, la femme politique française, ancienne présidente de la région Poitou-Charentes contactée par la rédaction d’Aqui.fr, revient sur les constats et projets européens mis en place pour affronter la crise économique et sociale que rencontre l’Europe.

Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existent

Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existent

Société | 31/12/2012 La mairie de Bordeaux et ses partenaires proposent sous certaines conditions aux Bordelais, même très modestes, un panel d’aides encore peu connues afin de les accompagner dans les travaux de rénovation de leur habitation. L’objectif étant de rendre un maximum de logements économes en énergie d’ici 20 ans, conformément au projet municipal : Bordeaux 2030. Explications.

Les Bruits de la Rue réunis en séminaire de créativité

Les Bruits de la Rue réunis en séminaire de créativité

Société | 30/12/2012 Les membres de l’association bordelaise Les Bruits de la rue se sont retrouvés tôt dans la matinée du samedi 8 décembre dans les locaux du Node à Bordeaux à l’occasion d’un séminaire de créativité orchestré par l’un de ses adhérents : Solidcreativity. « Comment empêcher le décrochage scolaire ? » et « Comment réduire les dépenses contraintes, notamment celles liées au logement ? ». Tels ont été les thèmes sur lesquels les BDR ont planché.

A l'Isped de Bordeaux mobiliser la recherche pour lutter contre la précarité

Journée santé précarité

Société | 29/11/2012 La « Journée santé précarité » s’est déroulée à l’Institut de santé publique d’épidémiologie et de développement (Isped) de Bordeaux toute la journée du mercredi 28 novembre à guichet fermé. Une véritable réussite selon le docteur Christophe Adam de Médecins du Monde organisateur de l’événement avec l'Association pour le développement de l'épidémiologie en Aquitaine (Adea), qui espère une mobilisation de la recherche universitaire pour comprendre, analyser et lutter contre la précarité.

D’abord un toit, le reste suivra: retour sur l'initiative de l'association bordelaise ARI-Asais

D’abord un toit, le reste suivra

Société | 11/11/2012 Le projet Oïkeo mené depuis début 2011 par l’association ARI-Asais a permis à une dizaine de Bordelais sans-abris, souffrant de troubles psychiatriques, d'accéder à un logement sans obligation de soins. Résultat ? Autonomisés, rassurés et insérés, la plupart des locataires intègrent d’eux-mêmes des dispositifs thérapeutiques. Explications.

Location solidaire à Bordeaux, le diaconat s’engage et assure

Société | 02/11/2012 A quelques jours de la trêve hivernale et de l’appel de Jean-Marc Ayrault aux propriétaires de logements pour les encourager à louer aux personnes en difficulté, la Location solidaire, initiative mise en place par le diaconat de Bordeaux en 2009 n’a jamais été autant d’actualité. Ce dispositif permet à des ménages engagés dans un parcours d’insertion sociale et professionnelle, d’accéder à un logement décent et économique. Garant et assureur, le diaconat, locataire officiel sous-loue ensuite l’habitation tout en garantissant le versement des loyers et la bonne tenue des locaux. Explications.

Halte de nuit 33 - Une réouverture dans l’apaisement

Virginie Hérisson

Société | 26/09/2012 La Halte de nuit qui avait fermé ses portes début juillet, à la suite du droit de retrait collectif de ses travailleurs sociaux a rouvert ses locaux le 20 aout dernier. Une reprise qui s’est déroulée dans l’apaisement puisque la structure recentre son activité sur le projet social initial, celui d’accueillir un public extrêmement marginalisé, au nombre de 45 personnes maximum par nuit. Explications de Virginie Hérisson, directrice de la Halte 33.

Pimms de Cenon : le lien entre habitants et services publics

Société | 20/09/2012 Le Pimms (Point information médiation multi services) de Cenon qui a ouvert ses portes en octobre 2010 offre à quiconque, des conseils et services dans la gestion du quotidien. Une structure sociale comme une autre ? Pas vraiment… La seconde plateforme de ce type dans le sud-ouest avec celle de Labouheyre dans les Landes sert de tremplin professionnel à ses salariés en Contrat unique d’insertion (CUI-CAE), tous formés en interne à la médiation. En plus d’un accompagnement personnalisé, ils bénéficient d’horaires aménagés dédiés à la formation professionnelle et à la recherche d’emplois.

Portrait : Jean Raymond, bénévole, solidaire au quotidien

Jean Raymond, président de l'association Saint Austin 2015

Société | 09/09/2012 Les sujets traités par Aqui.fr dans la rubrique des Bruits de la rue sont souvent graves et douloureux. C'est pourquoi la rédaction a décidé de casser ponctuellement cette triste routine en mettant en avant des initiatives, des personnalités qui tentent de venir à bout de la précarité. C’est le cas de Jean Raymond, président de l’association laïque Saint-Augustin. Grâce au réseau relationnel qu’une équipe de bénévoles hyperactifs a su développer au fil des années, une poignée de personnes bénéficie en dehors des circuits usuels, de l’assistance et de la solidarité de tout un quartier.

Médecins du monde : à Bordeaux comme ailleurs les migrants économiques de plus en plus nombreux

Le docteur et délégué régional de Médecins du Monde François Cougoul constate une progression exponentielle de la précarité à Bordeaux.

Société | 12/07/2012 Chez les bénévoles de l’organisme non gouvernemental (ONG) Médecins du monde à Bordeaux comme au sein des associations de solidarité girondines, le constat est le même : depuis cinq ans, la progression du nombre de personnes vivant dans une extrême précarité est exponentielle. Reportage dans ce centre d’accueil, de soins et d’orientation (CASO) qui offre des consultations rue Charlevoix-de-Villers chaque matin. Une occasion supplémentaire pour le délégué régional et Docteur François Cougoul, de tirer la sonnette d’alarme.

Halte de nuit 33 : les salariés sont à bout

La Halte de nuit dispose de 25 fauteuils alors que plus d'une centaine de sans-abri passe chaque nuit.

Société | 11/07/2012 Suite à l’agression d’un animateur social, la Halte de nuit*, lieu d’accueil nocturne pour les sans-abri, gérée par l’association la Halte 33 a fermé provisoirement ses portes jeudi dernier, le 5 juillet 2012. En réaction à l’incident, les salariés ont déposé un droit de retrait collectif dénonçant l’augmentation rapide et exponentielle de la fréquentation des locaux. Depuis le début de la crise économique, les employés et les sans domicile fixe subissent les tensions et la violence que génère un environnement devenu beaucoup trop exigu qui manque de moyens financiers et de personnel.

Des entreprises s’engagent contre la précarité.

Un sans domicile fixe

Société | 09/07/2012 « Au 19e siècle, les entreprises ont été les inventeurs de la protection sociale » rappelle Robert Lafore, professeur de droit public à Sciences Po Bordeaux et spécialiste des questions d’exclusion. « Un individu peut être nié en tant que sujet si il n’a pas d’activité productive, car il n’a pas les moyens d’exister. Les politiques sociales visent donc à réconcilier l’espace de la production et celui de la vie privée en donnant les moyens à l’individu d’exister et de le préserver de l’exclusion qui le rend invisible. »

Mardi 3 juillet, "Entreprises et précarité", conférence ouverte à tous

Bruits de la Rue - "Entreprises et précarité"

Société | 30/06/2012 Mardi 3 juillet à 19 heures, l'association bordelaise Les bruits de la rue organise dans le cadre de son cycle de réflexion*, une cinquième rencontre sur le thème : "Entreprises et précarité" dans l'amphithéatre Léon Duguit de l’université Montesquieu place Pey Berland. Conférence dialoguée et en présence d’entreprises (Orange, Suez environnement, Auchan, le Comptoir de phœnix…), le débat est ouvert à tous les publics.

Se regarder dans le miroir pour s’en sortir

Atelier de réflexion Changer de regard

Société | 28/06/2012 L'atelier de réflexion Changer de regard créé dans le cadre des BDR* (Bruits de la rue), organise des ateliers de socio esthétiques à la maison relais Sichem. Encore un nouveau mot derrière lequel se cachent des acteurs sociaux en perte de motivation ? Pas tout à fait… Grâce aux compétences de la psycho-socio-esthéticienne Danièle Dubroca, les adhérentes aux BDR* Marie Dandieu et Nadia Laaziz, respectivement chargées de mission à la mairie de Bordeaux et au diaconat, souhaitent offrir à des femmes désireuses de « s’en sortir », un outil d’accompagnement dans leur (ré)insertion sociale.

Les chiffres de la précarité en Aquitaine

précarité en quelques chiffres

Société | 16/05/2012 Les acteurs sociaux constatent avec inquiétude une augmentation rapide de la pauvreté en Aquitaine avec l'apparition de nouveaux publics : les enfants, retraités, travailleurs pauvres et migrants. Une précarisation extrêmement récente puisque les chiffres explosent ces quatre dernières années. Statistiques de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) à l'appui : état des lieux d'une réalité de plus en plus préoccupante.

Précarité, la connaître pour en venir à bout

Micro-trottoire à Bordeaux - Mme Martine Cazenave

Société | 16/05/2012 Derrière ce mot trop souvent utilisé à l'envi, une multitude de définitions et d'avis. Malheureusement bien réelle, la précarité, qu'elle soit sociale, matérielle, intellectuelle ou encore affective n'est pas un phénomène anecdotique en Aquitaine et en France de manière plus générale. Ainsi, pour démarrer notre série de reportages et d'enquêtes qui se déroulera sur une année en partenariat avec les Bruits de la rue, Aqui.fr est allé à la rencontre des Girondins et leur a demandé leurs définitions de la précarité. Une base de travail, des pistes pour ce dossier spécial qui nous conduira à sonder les différentes formes que revêt la précarité mais aussi les actions et les personnages qui se mobilisent pour en venir à bout.

Débattre autour de la précarité avec les Bruits de la rue

Depuis le jeudi 13 octobre 2011, l'association bordelaise les Bruits de la rue organise régulièrement des conférences ouvertes dans le cadre d'un cycle de réflexion sur la précarité.

Société | 04/05/2012 « La précarité dans l'espace urbain », « La précarité et l’invisibilité sociale », « La précarité à l’origine de souffrances psychiques », « La précarité vue par les médias ». Depuis le jeudi 13 octobre 2011, l'association bordelaise les Bruits de la rue* organise régulièrement des conférences ouvertes à tous dans l'amphithéâtre Léon Duguit, place Pey-Berland, dans le cadre d'un cycle de réflexion sur la précarité. L'occasion de réunir autour de questions sensibles et actuelles le grand public et des philosophes, sociologues, psychiatres, etc.

Bruits de la rue à Bordeaux : comment les médias peuvent-ils parler de la précarité ?

Dominique Gerbaud, président de Reporters sans frontières

Economie | 25/02/2012 Jeudi 23 février, à 18h à l'Université Bordeaux IV, l'association des Bruits de la Rue a organisé une rencontre fort enrichissante sur le thème : « La précarité vue par les médias », qui a "captivé" près de 400 personnes. Bon nombre de bénévoles, de militants du monde social regrettent régulièrement qu'un certain nombre de médias ne traitent le problème des sans logis que lors de drames en période hivernale et sous l'angle du sensationnalisme. Pourquoi ? Comment y remédier ? Dominique Gerbaud, président de Reporters sans frontières, ancien rédacteur en chef du quotidien La Croix, nous répond, sans langue de bois.

Bordeaux, 23 février: "La précarité vue par les médias" avec Dominique Gerbaud, Reporters sans Frontières et Pierre Salignon directeur général de Médecins du Monde

Bordeaux, 23 février:

Economie | 20/02/2012 « La précarité vue par les médias », nouvelle conférence de l'association des Bruits de la Rue, jeudi 23 février à 18h à Bordeaux IV. (1) Ce sera un nouveau temps fort, un temps d'échanges et de débats autour d'une question dont on ne parle, au fond, que rarement à moins que ne surgisse par exemple une période de grand froid et que, mauvaise conscience aidant, les médias relaient le soudain empressement des pouvoirs publics.

Jean Maisondieu : "Il faut que la pyschiatrie soit mieux intégrée aux politiques de lutte contre l'exclusion"

Le psychiatre Jean Maisondieu

Société | 15/12/2011 Mercredi 14 décembre, pour la troisième conférence des « Bruits de la Rue », lieu d'échanges et groupe de réflexion pluridisciplinaire attaché à mieux comprendre ce qu'est, aujourd'hui, la précarité sous toutes ses formes, l'invité était le psychiatre Jean Maisondieu. Il a a rappelé combien il est urgent, en cette période de crise économique, de décloisonner la façon de penser le social. Notamment, en commençant par cesser de réduire la psychiatrie au simple traitement des maladies mentales. Il a accepté de répondre aux questions d'Aqui!fr à l'issue de sa conférence très applaudie à l'amphithéâtre Léon Duguit de l'université de Bordeaux IV.

Choix d'Aqui! Les "Bruits de la rue" accueillent Jean Maisondieu pour traiter de la précarité psychique.

 Les

Société | 10/12/2011 Troisième conférence, ce 14 décembre, à l'amphithéâtre Montesquieu de Bordeaux IV, à l'initiative des « Bruits de la Rue », à la fois lieu d'échanges et groupe de réflexion pluridisciplinaire attaché à mieux comprendre ce qu'est, aujourd'hui, la précarité sous toutes ses formes. Après les conférences du sociologue Serge Paugam et du philosophe Guillaume Le Blanc, les « Bruits » ont convié le psychiatre Jean Maisondieu dont le dernier livre « Le crépuscule de la raison » traite de la démence sénile liée à la maladie d'Alzheimer. Il sera question de la santé et de la précarité psychique, un thème d'autant plus actuel que le nombre de ceux qui souffrent, installés dans la pauvreté, grandit chaque jour avec des conséquences souvent très lourdes.

Guillaume Le Blanc aux "Bruits de la Rue": L'inclus est un exclu en puissance

Guillaume Le Blanc aux

Société | 06/11/2011 Qu'est-ce que la précarité ? L'exclusion ? Ce sont ces questions que tentait de définir Guillaume Le Blanc, philosophe bordelais, dans le cadre de la conférence des Bruits de la rue qui prenait place ce jeudi 3 novembre dernier, dans l'amphithéâtre bondé de l'Université Bordeaux 4 à Pey Berland. Ces conférences dialoguées, initiées par la municipalité et des associations caritatives, dont c'était la deuxième édition, se concentrent sur les façons d' « agir autrement contre les précarités » et connaissent un succès grandissant.

Bordeaux : Naissance des" Bruits de la Rue " : la précarité en débat

Bordeaux: Naissance des

Economie | 21/10/2011 Les Bruits de la Rue, oui mes lesquels? Ceux qui vous crèvent les tympans force décibels, ceux qui sont la toile de fond de notre vie quotidienne, la porte qui claque? Le klaxon impatient? Non, ceux que nous n'entendons pas ou plus, ou pire que l'on ne veut plus voir. Car on peut voir un bruit, celui du jeune sans boulot qui se réfugie dans l'alcool, celui de la mère de famille qui vit seule et compte les heures qui la séparent d'une possible expulsion...Cette société que l'on disait d'abondance est à la source de tant de formes différentes de la précarité. C'est pour creuser la question avant de s'y attaquer que sont nés "les Bruits de la Rue"