Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/08/20 | La LPO Aquitaine cherche des "rapatrieurs"

    Lire

    Face au grand nombre d'animaux retrouvés en détresse par des particuliers, la Ligue de protection des oiseaux vient de lancer un appel à bénévoles pour transporter ceux-ci dans leur véhicule personnel. Leur mission : aller du lieu où a été trouvé l'animal jusqu'au centre de soins d'Audenge. La LPO cherche des volontaires en particulier sur les secteurs du Médoc, de Blaye, Libourne ainsi qu'en Dordogne. Contact : benevolot.cds33@lpo.fr.

  • 08/08/20 | Incendie d'Anglet: un adolescent mis en examen

    Lire

    C'est le procureur de la République qui l'a annoncé: un jeune apprenti de 16 ans, apprenti menuisier et vivant dans un foyer de Bayonne dans le cadre d'une assistance a été mis en examen. Il se serait vanté de son "exploit" à des camarades. Il avait déjà tenté de mettre le feu à sa chambre. S'il n'a pas reconnu les faits, le Procureur l'a ms en examen en raison d'indices graves concordants", mais Jérome Bourrier insiste: "La présomption d'innocence doit être respectée". La peine maximale pour cet acte de destruction volontaire est de vingt ans de prison.

  • 08/08/20 | L’Open de France Espoirs et 100% filles de Surf annulés et reportés à Lacanau

    Lire

    Initialement prévu du 12 au 16 août, l’Open de France Espoirs et l’Open de France 100 % filles ont été annulés et reportés par les services de l’État, la ville de Lacanau et le Lacanau Surf Club. Cette décision a été prise suite aux conditions sanitaires actuelles, du pic de fréquentation touristique et du brassage géographique des compétiteurs. La Fédération et ses partenaires travaillent actuellement pour trouver une nouvelle date pour l’Open de France 100 % filles.

  • 07/08/20 | Bordeaux Métropole soutient le Liban

    Lire

    Suite aux évènements qui viennent de se dérouler à Beyrouth, le président de Bordeaux Métropole, Alain Anziani, propose d’allouer une aide exceptionnelle à Médecins Sans Frontières, qui est actuellement dans la capitale libanaise pour assurer l’aide médicale d’urgence, de 50 000€. MSF depuis 25 ans a sa plus grande base logistique à Mérignac. Fin septembre lors du prochain Conseil de Bordeaux Métropole, une délibération formalisera ce soutien.

  • 07/08/20 | Lauak supprimerait 156 emplois au Pays basque

    Lire

    La sous-traitant aéronautique Lauak, de la famille Charritton, victime de la crise post-Covid, supprimerait 156 postes -sur 528- dans ses usines d'Ayherre-Hasparren. Le groupe qui possède également une usine à L'Isle Jourdain (Gers) verra cette dernière amputée de 60 salariés. La baisse d'activité des compagnies aériennes impacte sérieusement le carnet de commande du groupe basque en pleine expansion auparavant. La direction n'a pas commenté ce plan de sauvegarde de l'emploi et de l'entreprise par la même occasion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | 15 ans de Rencontres nationales de l'e-tourisme: bilan et perspectives sur les évolutions du secteur

25/09/2019 | 15èmes Rencontres Nationales de l'eTourisme à Pau: et si après un foisonnement de technologies et d'usages nouveaux, il s'agissait en 2019 de se reconcentrer sur l'essentiel ?

Les rencontres nationales de l'eTourisme

Du 15 au 17 octobre, les 15èmes Rencontres nationales du e-Tourisme (#ET15) reviennent investir le Palais Beaumont à Pau. Le double objectif des #ET15 est d'accompagner les gestionnaires de destination dans l’évolution de leurs métiers face aux nouvelles technologies et au numérique, mais aussi d'organiser la rencontre avec les start-up et entreprises de l'e-tourisme. 15 ans de Rencontres, c'est aussi l'occasion de faire le bilan de 15 ans de mutations nées du croisement entre tourisme, nouvelles technologies et numérique. Laurent-Pierre Gilliard, Directeur prospective et communication à UNITEC et co-organisateur des Rencontres au côté de Ludovic Dublanchet et de la MONA, se prête à l'exercice avant de nous présenter les grandes tendances de l'e-tourisme retenues par cette édition 2019.

@qui ! : Au fil des 15 ans de Rencontres nationales du e-tourisme, à quelles grandes évolutions les professionnels du tourisme ont-ils du faire face, et comment s'y sont-ils adatptés ?

Laurent-Pierre Gilliard: En 15 ans, il y a eu plusieurs grands types changements. D'abord, les changements technologiques avec la création des réseaux sociaux, le développement de l'internet sur les mobiles et enfin l'augmentation des débits qui permet aujourd'hui la multiplication des formats par la vidéo, ou la photo pleine page. L'arrivée des réseaux sociaux ont multiplié les supports à alimenter, quant au mobile, qui est aujourd'hui le mode privilégié de consultation des sites touristiques, ça a supposé une adaptation des contenus à ce format. Ces trois changements technologiques ont vraiment bouleversé le secteur.
Ensuite en 15 ans il y a aussi eu une importante mutation des acteurs avec l'arrivée des agences en ligne, telles qu' Expedia ou Booking, celles les plateformes « de particuliers à particuliers », telles qu'Airbnb ou encore les sites d'avis, comme Tripadvisor, qui, il y a 15 ans, en étaient à leurs balbutiements. Autant de mutations qui ont eu un impact en terme de métiers que ce soit des acteurs eux-même ou dans leur accompagnement. On peut citer les animateurs numériques de territoire qui ont établi des passerelles entre les nouveaux acteurs du numérique et les métiers "classiques" du tourisme, les managers de destination, travaillant sur la visibilité des destinations ou encore les reporters de territoire, chargés de créer des contenus vidéos ou photo pour la promotion des territoires sur les réseaux sociaux par exemple, sans oublier les community managers.

@!: Toutes ces mutations, notamment technologiques, n'ont-elles pas également eu un impact sur le comportement et les attentes des clients, et touristes ?

L-P. G. : En effet, ces 15 dernières années sont aussi marquées par une évolution liée à la relation entre acteurs du tourisme et touristes. Elle est désormais multicanale : un office de tourisme par exemple doit s'adapter aux divers comportements des différentes clientèles qui sont quant à elles plus versatiles, plus "zappeuses", mais aussi moins passives, plus impliquées et plus en demande de personnalisation. Ca a aussi pour conséquence une autre évolution, plus récente, avec un retour ces dernières années au local, au circuit court, et une forte tendance éco-environnementale qui continue à prendre de l'ampleur et qui, pour les professionnels, a nécessairement un impact sur la façon de se présenter.
Mais 15 ans, c'est aussi une certaine maturité technologique, qui amène aujourd'hui les acteurs à prioriser, à se reconcentrer sur l'essentiel après quelques années de tests tous azimuts. Concrètement, il s'agit pour eux de faire des choix dans les technologies qu'ils veulent utiliser, ils ne peuvent pas être partout. Tout le monde par exemple ne va pas investir dans le dernier casque de réalité virtuelle.

@!: Les Rencontres nationales du e-tourisme c'est aussi l'occasion de mettre à l'honneur les « pépites » du e-tourisme. Quelles sont les startups néo-aquitaines les plus emblématiques en la matière ?

LP-.G. : Les Rencontres du e-tourisme fêtent 15 ans, mais cela ne fait que 9 ans qu'elles ont lieu en Nouvelle-Aquitaine, avec une formule qui met directement en rapport les entreprises du numériques et les acteurs du tourisme. Sur ces 9 ans, 2019, sera la sixième année d'existence du Concours de start-up, avec au total 30 finalistes pour 5 lauréats désignés. Sur les 5 premières éditions, alors que les startups candidates viennent de toute la France, il y a eu un lauréat parisien, deux lyonnais et deux bordelais. Les start-up lauréates bordelaises, ce sont l'assistant personnel Wiidii, qui embauche désormais une cinquantaine de personnes et se développe sur Bordeaux, Lille, Barcelone et au Canada, et Boat One , une application dédiée aux services aux plaisanciers qui est encore en phase de démarrage mais qui déjà marche bien.
Au sein du Village des exposants des Rencontres 2019, qui comptera 236 entreprises cette année, on retrouvera d'autres belles réussites aquitaines : comme Yescapa et Samboat qui ont été soutenues par UNITEC, ou encore Loisirs Enchères. Chacune d'entre elles compte aujourd'hui une cinquantaine d'emplois.

@!: Puisque vous évoquez les Rencontres 2019, pouvez-vous nous en livrer les principaux temps forts ?

L-P. G. : Il y aura un gros focus sur les initiatives éco-environnementales et le tourisme durable, à travers notamment un retour sur le Manifeste pour l'environnement qui avait été adopté par les participants l'an dernier. C'est un sujet large qui fait aussi écho au positionnement de la région Nouvelle-Aquitaine qui veut être la première destination en tourisme durable, en posant des actions concrètes pour éviter le tourisme de masse. L'idée est de faire un lien entre les zones qui attirent le plus et les « bases arrières », un peu moins touristiques. Que les premières diffusent un peu de leur "aura" touristique aux secondes, en quelque sorte. Cette notion de tourisme durable fait également le lien avec le choix de la ville d'Amsterdam de se centrer davantage sur la gestion de la destination que sur sa promotion. Dans ce sens, ils ont notamment arrêté les vols low cost à destination de leur ville, pour avoir moins de monde. Mais ça pose la question de « l'égalité » sur qui peut venir à Amsterdam, tout en déplaçant le problème sur le train, avec beaucoup de lignes nouvelles. Un responsable en stratégie marketing de la ville sera présent pour aborder le sujet.
Nous reviendrons aussi cette année sur les innovations technologiques : l'intelligence artificielle, l'hyper-personnalisation des offres, les technologies liées à nos sens, notamment aux sons, et au transport avec la voiture autonome et l'hyperloop, le projet de train à très haute vitesse. Un détenteur canadien de la licence et qui travaille sur le projet à Limoges sera présent. Enfin, il sera aussi question des nouveaux managements, de bien-être et d'égalité homme-femme.

@!: Il y a également une nouveauté cette année, le Wonder France Festival...

L-P. G.: Oui. En ouverture des Rencontres Nationales du eTourisme, le 15 octobre, se tiendra la première édition du Wonder France Festival qui est dédié à la vidéo mobile que ce soit drone, téléphone ou caméra d'action... Suite à un appel à candidature, le festival, ouvert aux pro comme aux amateurs, a enregistré 180 participants ayant envoyé leurs œuvres, pour une quarantaine de finalistes. L'idée est de mettre en valeur les territoire que ce soit par le biais de la gastronomie, le sport, le patrimoine...  La meilleure vidéo sera désignée par un jury prestigieux composé notamment de la surfeuse Justine Mauvin, du journaliste Jérome Pitorin ou encore de la blogueuse culinaire Anne Lataillade.

Les Rencontres nationales du eTourisme #15 se tiennent à Pau du 15 au 17 octobre 2019
Site internet: rencontres-etourisme.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : ET14

Partager sur Facebook
Vu par vous
7644
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !