Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

09/12/19 : La Rochelle : manifestation de 14h à 20h Place Verdun, rue Albert 1er, rue Chasseloup Laubat, rue des Remparts, rond point de la Légion d’Honneur, avenue du 11 novembre, carrefour du 11 novembre, rue des Gonthières. Perturbation à prévoir sur rocade.

09/12/19 : Saintes : suite à un appel à manifestation de 10h à 17h seront bloqués les Cours National, cours Lemercier, Cours Maréchal Leclerc.

09/12/19 : Rochefort : manifestation de 10h à 14h, Cours d’Abblois, rue du Docteur Peltier, rue Audry de Puyravault, rue Jean Jaurès, rue Victor Hugo, rue Toufaire, rue Edouard Grimaux, rue Lesson, rue Cochon Duvivier, rue du Docteur Peltier.

09/12/19 : Dimanche matin, Journée mondiale du climat, à l'initiative l'association altermondialiste Bizi! (Vivre!) 400 cyclistes ont investi la double voie du BAB, vers Biarritz, afin de réclamer une voie sécurisée entre Bayonne et cette ville, via Anglet.

09/12/19 : En Coupe de France, dans le derby qui opposait les deux derniers clubs de Dordogne encore en lice, Trélissac(N2) et Bergerac (N2), c'est le Trélissac football club qui s'est finalement qualifié pour les 32e de finales aux tirs au but 7 à 6.

09/12/19 : Demain mardi 10 décembre, la cour administrative d'appel de Bordeaux se prononcera sur le chantier de la déviation de Beynac. Le 26 novembre, la rapporteure publique a demandé de prononcer l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant les travaux.

06/12/19 : La Rochelle : suite aux manifestations d'hier, environ 200 personnes se sont rassemblées devant la gare suite à un appel intersyndical. Rendez-vous est donné pour une nouvelle manifestation mardi au départ de la place de Verdun à 14h.

06/12/19 : Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Santé, devait venir en Dordogne ce 6 décembre, pour présenter le dispositif de complémentaire santé solidaire mais les perturbations des transports l’ont contrainte à annuler sa venue.

05/12/19 : La Rochelle : (erratum) contrairement à ce qui a été indiqué, l'ouverture officielle des portes se fera en deux soirée : le vendredi à 18h avec élus, pompiers et Compagnons ; le samedi à 18h40 avec Isabelle Autissier et Romain Sazy (non Uini Antonio)

04/12/19 : Grèves dans les transports: Les infos trafic en Nouvelle-Aquitaine sont à retrouver sur : https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/fr/info-trafic

04/12/19 : Saintes des manifestations sont à prévoir demain de 10h à 17h : Cours National, Pont Palissy, rue Gautier, cours Charles de Gaulle, rue Martel.

04/12/19 : La Rochelle : des manifestations sont à prévoir demain de 14h à 20h : Quartier de la Gare, boulevards Joffre, Robinet, Sautel et l’axe du Moulin des justices.

04/12/19 : Rochefort : demain des manifestations sont à prévoir de 10h à 14h : Corderie Royale, rues Toufaire, Grimaux, Docteur Peltier, Audry de Puyravault, de la République, et Victor-Hugo.

04/12/19 : Niort : pour la grève de demain, La Ville met en place à l’école des Brizeaux un service minimum d’accueil (SMA), sans restauration (pique-nique possible), pour les écoles dont le nombre d’enseignants grévistes est au moins de 25%.

04/12/19 : Charente-Maritime: les communes d'Esnandes, Rochefort et Saint-Georges de Didonne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour les périodes de juillet à décembre 2018 suite à des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse.

03/12/19 : Le feuilleton biarrot ne fait que commencer d'autant que sur la Chaîne Public Sénat, le ministre Didier Guillaume a annoncé qu'il ferait part de sa décision en janvier. Suite à un appel cosigné par Guy Lafitte, premier adjoint de Michel Veunac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/12/19 | Réforme des retraites... la grève jusqu'au CESER Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    En vue de la session plénière du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine les 16 et 17 décembre prochains, le CESER Nouvelle-Aquitaine, qui a parmi ses missions, celle de livrer un avis consultatif sur les dossiers notamment budgétaires du Conseil régional, se réunit quant à lui ces 10 et 11 décembre. Mais, en raison des mobilisations et grèves en lien avec la réforme des retraites ( et particulièrement ce 10 décembre) certains des conseillers du CESER, et notamment ceux des groupes syndicaux CGT, FSU et Solidaire ont fait savoir qu'étant "pleinement engagés dans cette mobilisation", ils ne siégeront pas à cette plénière.

  • 09/12/19 | Une circulation ferroviaire toujours très perturbée ce 9 décembre

    Lire

    En raison de la grève nationale en cours, le trafic ferroviaire régional reste très perturbé ce lundi 9 décembre. 44% du trafic TER est assuré avec 7 A/R Bordeaux-Arcachon, 2 A/R Bordeaux-Agen, 1 A/R Bordeaux-Dax et 3 A/R Limoges-Brive. A cela s’ajoutent 257 autocars répartis sur l’ensemble du territoire Régional. Pour les TGV 3 A/R Bordeaux-Paris, 1 A/R Paris-Toulouse, 1 A/R Paris-Hendaye, 1 A/R Paris-La Rochelle et 1 A/R OUIGO A/R sont arrurés. Côté Intercités : 1 A/R Bordeaux-Marseille et 1 A/R Brive La gaillarde - Paris.

  • 09/12/19 | Deux-Sèvres: le robot Nao engagé dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

    Lire

    En 2018, le comédien Christian Goichon de la Cie Les Brasseurs d’idées et Arnaud Revel, enseignant chercheur en informatique à l’Université de La Rochelle, ont eu l'idée de travailler sur le gaspillage alimentaire avec le robot NAO. Ils en ont fait une représentation théâtrale interactive proposée aux écoles. Les prochaines se tiendront le 12/12 à l'école de La Mirandelle et le 13 à l’école George-Sand à Niort; le 19/12 à l'école St-Exupéry à Chauray; le 20/12 à l’école du Pré Vert à Marigny.

  • 09/12/19 | A Pau, le dispositif "Pau Partage" récompensé

    Lire

    La Ville de Pau vient de se voir récompensée du Prix Marianne Kantar, pour le dispositif "Pau Partage". Cette distinction, décernée par le jury de la Direction Interministérielle de la Transformation Publique, récompense les projets qui mettent en valeur les actions des services publics et l’engagement des agents pour améliorer la qualité de la relation usager. Déployé depuis l’été dernier, "Pau Partage" vise à recréer le lien social en mettant en relation des bénévoles et des personnes âgées isolées. L’équipe est composée de 2 agents de terrain (service portage de repas et aide à domicile) et de 2 chefs de projet.

  • 09/12/19 | Rénovation du coworking à Faux la Montagne (23)

    Lire

    En 2012, l’association « Travailler à Faux la Montagne » en Creuse, a créé un espace de travail partagé qu'ont très vite rejoint une douzaine de personnes. Aujourd’hui la commune de Faux la Montagne a décidé de soutenir l’aménagement d’un espace de coworking communal comme incitateur à la création d’activités et d’emplois. Avec l’aide de l’Europe, la mairie va donc acheter un bâtiment et rénover des locaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | 15 ans de Rencontres nationales de l'e-tourisme: bilan et perspectives sur les évolutions du secteur

25/09/2019 | 15èmes Rencontres Nationales de l'eTourisme à Pau: et si après un foisonnement de technologies et d'usages nouveaux, il s'agissait en 2019 de se reconcentrer sur l'essentiel ?

Les rencontres nationales de l'eTourisme

Du 15 au 17 octobre, les 15èmes Rencontres nationales du e-Tourisme (#ET15) reviennent investir le Palais Beaumont à Pau. Le double objectif des #ET15 est d'accompagner les gestionnaires de destination dans l’évolution de leurs métiers face aux nouvelles technologies et au numérique, mais aussi d'organiser la rencontre avec les start-up et entreprises de l'e-tourisme. 15 ans de Rencontres, c'est aussi l'occasion de faire le bilan de 15 ans de mutations nées du croisement entre tourisme, nouvelles technologies et numérique. Laurent-Pierre Gilliard, Directeur prospective et communication à UNITEC et co-organisateur des Rencontres au côté de Ludovic Dublanchet et de la MONA, se prête à l'exercice avant de nous présenter les grandes tendances de l'e-tourisme retenues par cette édition 2019.

@qui ! : Au fil des 15 ans de Rencontres nationales du e-tourisme, à quelles grandes évolutions les professionnels du tourisme ont-ils du faire face, et comment s'y sont-ils adatptés ?

Laurent-Pierre Gilliard: En 15 ans, il y a eu plusieurs grands types changements. D'abord, les changements technologiques avec la création des réseaux sociaux, le développement de l'internet sur les mobiles et enfin l'augmentation des débits qui permet aujourd'hui la multiplication des formats par la vidéo, ou la photo pleine page. L'arrivée des réseaux sociaux ont multiplié les supports à alimenter, quant au mobile, qui est aujourd'hui le mode privilégié de consultation des sites touristiques, ça a supposé une adaptation des contenus à ce format. Ces trois changements technologiques ont vraiment bouleversé le secteur.
Ensuite en 15 ans il y a aussi eu une importante mutation des acteurs avec l'arrivée des agences en ligne, telles qu' Expedia ou Booking, celles les plateformes « de particuliers à particuliers », telles qu'Airbnb ou encore les sites d'avis, comme Tripadvisor, qui, il y a 15 ans, en étaient à leurs balbutiements. Autant de mutations qui ont eu un impact en terme de métiers que ce soit des acteurs eux-même ou dans leur accompagnement. On peut citer les animateurs numériques de territoire qui ont établi des passerelles entre les nouveaux acteurs du numérique et les métiers "classiques" du tourisme, les managers de destination, travaillant sur la visibilité des destinations ou encore les reporters de territoire, chargés de créer des contenus vidéos ou photo pour la promotion des territoires sur les réseaux sociaux par exemple, sans oublier les community managers.

@!: Toutes ces mutations, notamment technologiques, n'ont-elles pas également eu un impact sur le comportement et les attentes des clients, et touristes ?

L-P. G. : En effet, ces 15 dernières années sont aussi marquées par une évolution liée à la relation entre acteurs du tourisme et touristes. Elle est désormais multicanale : un office de tourisme par exemple doit s'adapter aux divers comportements des différentes clientèles qui sont quant à elles plus versatiles, plus "zappeuses", mais aussi moins passives, plus impliquées et plus en demande de personnalisation. Ca a aussi pour conséquence une autre évolution, plus récente, avec un retour ces dernières années au local, au circuit court, et une forte tendance éco-environnementale qui continue à prendre de l'ampleur et qui, pour les professionnels, a nécessairement un impact sur la façon de se présenter.
Mais 15 ans, c'est aussi une certaine maturité technologique, qui amène aujourd'hui les acteurs à prioriser, à se reconcentrer sur l'essentiel après quelques années de tests tous azimuts. Concrètement, il s'agit pour eux de faire des choix dans les technologies qu'ils veulent utiliser, ils ne peuvent pas être partout. Tout le monde par exemple ne va pas investir dans le dernier casque de réalité virtuelle.

@!: Les Rencontres nationales du e-tourisme c'est aussi l'occasion de mettre à l'honneur les « pépites » du e-tourisme. Quelles sont les startups néo-aquitaines les plus emblématiques en la matière ?

LP-.G. : Les Rencontres du e-tourisme fêtent 15 ans, mais cela ne fait que 9 ans qu'elles ont lieu en Nouvelle-Aquitaine, avec une formule qui met directement en rapport les entreprises du numériques et les acteurs du tourisme. Sur ces 9 ans, 2019, sera la sixième année d'existence du Concours de start-up, avec au total 30 finalistes pour 5 lauréats désignés. Sur les 5 premières éditions, alors que les startups candidates viennent de toute la France, il y a eu un lauréat parisien, deux lyonnais et deux bordelais. Les start-up lauréates bordelaises, ce sont l'assistant personnel Wiidii, qui embauche désormais une cinquantaine de personnes et se développe sur Bordeaux, Lille, Barcelone et au Canada, et Boat One , une application dédiée aux services aux plaisanciers qui est encore en phase de démarrage mais qui déjà marche bien.
Au sein du Village des exposants des Rencontres 2019, qui comptera 236 entreprises cette année, on retrouvera d'autres belles réussites aquitaines : comme Yescapa et Samboat qui ont été soutenues par UNITEC, ou encore Loisirs Enchères. Chacune d'entre elles compte aujourd'hui une cinquantaine d'emplois.

@!: Puisque vous évoquez les Rencontres 2019, pouvez-vous nous en livrer les principaux temps forts ?

L-P. G. : Il y aura un gros focus sur les initiatives éco-environnementales et le tourisme durable, à travers notamment un retour sur le Manifeste pour l'environnement qui avait été adopté par les participants l'an dernier. C'est un sujet large qui fait aussi écho au positionnement de la région Nouvelle-Aquitaine qui veut être la première destination en tourisme durable, en posant des actions concrètes pour éviter le tourisme de masse. L'idée est de faire un lien entre les zones qui attirent le plus et les « bases arrières », un peu moins touristiques. Que les premières diffusent un peu de leur "aura" touristique aux secondes, en quelque sorte. Cette notion de tourisme durable fait également le lien avec le choix de la ville d'Amsterdam de se centrer davantage sur la gestion de la destination que sur sa promotion. Dans ce sens, ils ont notamment arrêté les vols low cost à destination de leur ville, pour avoir moins de monde. Mais ça pose la question de « l'égalité » sur qui peut venir à Amsterdam, tout en déplaçant le problème sur le train, avec beaucoup de lignes nouvelles. Un responsable en stratégie marketing de la ville sera présent pour aborder le sujet.
Nous reviendrons aussi cette année sur les innovations technologiques : l'intelligence artificielle, l'hyper-personnalisation des offres, les technologies liées à nos sens, notamment aux sons, et au transport avec la voiture autonome et l'hyperloop, le projet de train à très haute vitesse. Un détenteur canadien de la licence et qui travaille sur le projet à Limoges sera présent. Enfin, il sera aussi question des nouveaux managements, de bien-être et d'égalité homme-femme.

@!: Il y a également une nouveauté cette année, le Wonder France Festival...

L-P. G.: Oui. En ouverture des Rencontres Nationales du eTourisme, le 15 octobre, se tiendra la première édition du Wonder France Festival qui est dédié à la vidéo mobile que ce soit drone, téléphone ou caméra d'action... Suite à un appel à candidature, le festival, ouvert aux pro comme aux amateurs, a enregistré 180 participants ayant envoyé leurs œuvres, pour une quarantaine de finalistes. L'idée est de mettre en valeur les territoire que ce soit par le biais de la gastronomie, le sport, le patrimoine...  La meilleure vidéo sera désignée par un jury prestigieux composé notamment de la surfeuse Justine Mauvin, du journaliste Jérome Pitorin ou encore de la blogueuse culinaire Anne Lataillade.

Les Rencontres nationales du eTourisme #15 se tiennent à Pau du 15 au 17 octobre 2019
Site internet: rencontres-etourisme.fr

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : ET14

Partager sur Facebook
Vu par vous
5776
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !