aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

25/11/16 : La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie sera en visite en Charente-Maritime lundi 28 novembre. Pascale Boistard visitera en particulier les thermes de Saujon, spécialisés notamment dans l'accompagnement du vieillissement

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

  • 03/12/16 | Appel à projet « Prototypage numérique » : 19 entreprises retenues sur le territoire de l'ex-Aquitaine !

    Lire

    Afin d'accompagner le développement de l'économie numérique, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a lancé cet été un appel à projet « Prototypage numérique » à destination de jeunes entreprises du numérique porteuses de projets. Sur les 153 dossiers de candidatures, un projet lot-et-garonnais a été retenu baptisé Horai qui est une messagerie instantanée et sécurisée dédiée aux professionnels de santé et à leurs patients.

  • 30/11/16 | Tout Agen court de nuit le 3 décembre !

    Lire

    Venez visiter, baskets aux pieds, Agen by night ! Le parcours vous conduira, bonnet du père Noël sur la tête et baskets aux pieds, au cœur de la ville. Épreuves ouvertes à tous, à partir de la catégorie Minime pour le 5km et à partir de la catégorie Cadet pour le 10 km. Nouveauté pour cette édition 2016 : des courses enfants seront organisées : 1500m pour les enfants nés en 2006 et 2007 et 800m pour les enfants nés en 2008 et après.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | 2013, une année qui s'annonce très difficile pour les viticulteurs bordelais

28/09/2013 | Cette récolte 2013 devrait être faible en quantité, ce qui signifie des rentrées financières bien moins importantes pour les producteurs

Mickäel et Bernard Vietze, à Sainte Radegonde, en pleine vendange dans l'appellation Bordeaux et Bordeaux supérieur

Les vendanges ont été satisfaisantes dans l'ensemble pour les blancs dans le Bordelais. En revanche, pour les rouges, les viticulteurs ne cachent pas leur inquiétude. Selon les premières estimations du Comité interprofessionnel des vins de Bordeaux, les vignobles du Bordelais pourraient enregistrer près de 20% de perte en volume pour 2013. Une estimation qui risque d'être dépassée. En cause, un mois de juin très pluvieux et l'orage de grêle du 2 août, qui a fait d'importants dégâts. Certaines propriétés ont perdu jusqu'à 80% de leur récolte. D'autres la totalité.

"C'est la pire récolte depuis 1991, où nous avions connu un grand épisode de gel. Nous devrions récolter 4,5 millions d'hectolitres, soit 1 million de moins que l'an dernier", se désole Bernard Farges, président du CIVB (Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux). "Ceux qui n'ont pas été touchés par la grêle l'ont été par la coulure, une mauvaise floraison au printemps ayant entraîné une chute des fleurs ou des jeunes baies de raisin", observe Pierre Candelier, technicien  aux caves de St Pey, qui rassemble 160 adhérents produisant "normalement" 65 000 hectolitres. "Les Merlots ont été fortement impactés", regrette-t-il. 

Hausse des coûts de production, baisse des revenus, Dans un contexte de forte concurrence internationale, cette faible récolte pourrait coûter cher aux viticulteurs bordelais, surtout si le millésime n'est pas à la hauteur des espérances (il est encore trop tôt pour se prononcer). D'autant que l'Espagne, selon les estimations du ministère de l'Agriculture espagnol, devrait récolter quelque 40 millions d'hectolitres contre 30 l'an passé. "Les coûts de production vont exploser avec toute cette coulure. Ce sera une année très difficile à gérer sur le plan de la trésorerie. Il va falloir renégocier des prêts avec les banques pour aider certains viticulteurs à s'en sortir", s'inquiète Bernard Artigue, viticulteur et président de la Chambre d'agriculture de la Gironde. Autre problème de taille, 80% des viticulteurs touchés par la grêle n'étaient pas indemnisés... Et, l'État s'est désengagé ces dernières années. Le montant du fonds public d'indemnisation est passé de 125 millions d'euros en 2011 à 71 millions cette année. Or, les viticulteurs bordelais sortent tout juste la tête de l'eau de la crise de surproduction du début des années 2000. Aujourd'hui, un propriétaire viticole sur quatre a des revenus négatifs. A l'évidence, cette mauvaise année pourrait être fatale à un certain nombre d'entre eux. De simples exonérations ou étalements de cotisations sociales ne suffiront pas à les sauver.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
365
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !