aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/16 | Dernier concert des « Mercredis de la Cale » 2016 à Villeneuve/Lot

    Lire

    Soirée « Beatles » pour le dernier Mercredi de la Cale, le 24 août à 21h, à la Cale de la Marine à Villeneuve-sur-Lot. Rejoints par le chanteur-guitariste Michaël Jones, les Get Back ont conçu ce spectacle unique spécialement pour cet événement. En 1ère partie, les finalistes locaux du concours « Ma Ville a du Talent » se produiront sur scène. Aussi, So Sosax, grand gagnant de la catégorie « danse » de ce même concours fera une démonstration de hiphop. Soirée gratuite et en plein air.

  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président et le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière. Un numéro d'appel à témoins a été diffusé (05 59 05 49 87)

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

  • 22/08/16 | Les passions baroques de Sinfonia: 22-27 août

    Lire

    Evénement majeur de la musique baroque, le festival Sinfonia propose une vingtaine de concerts et rencontres à Périgueux et ses alentours. De la découverte du répertoire baroque aux grands chefs d’œuvres intemporels avec la Passion Selon St Jean de Bach, les Vêpres de Monteverdi ou le Magnificat de Vivaldi, ce sont quelques uns des meilleurs ensembles baroques du moment qui se retrouvent à Périgueux : le Concert Spirituel, la Maîtrise de Radio France et Ophélie Gaillard, la chapelle Rhénane, l’ensemble Aedes… La jeunesse et le talent trouvent aussi leur place dans la programmation. www.sinfonia-en-perigord.com.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | 2013, une année qui s'annonce très difficile pour les viticulteurs bordelais

28/09/2013 | Cette récolte 2013 devrait être faible en quantité, ce qui signifie des rentrées financières bien moins importantes pour les producteurs

Mickäel et Bernard Vietze, à Sainte Radegonde, en pleine vendange dans l'appellation Bordeaux et Bordeaux supérieur

Les vendanges ont été satisfaisantes dans l'ensemble pour les blancs dans le Bordelais. En revanche, pour les rouges, les viticulteurs ne cachent pas leur inquiétude. Selon les premières estimations du Comité interprofessionnel des vins de Bordeaux, les vignobles du Bordelais pourraient enregistrer près de 20% de perte en volume pour 2013. Une estimation qui risque d'être dépassée. En cause, un mois de juin très pluvieux et l'orage de grêle du 2 août, qui a fait d'importants dégâts. Certaines propriétés ont perdu jusqu'à 80% de leur récolte. D'autres la totalité.

"C'est la pire récolte depuis 1991, où nous avions connu un grand épisode de gel. Nous devrions récolter 4,5 millions d'hectolitres, soit 1 million de moins que l'an dernier", se désole Bernard Farges, président du CIVB (Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux). "Ceux qui n'ont pas été touchés par la grêle l'ont été par la coulure, une mauvaise floraison au printemps ayant entraîné une chute des fleurs ou des jeunes baies de raisin", observe Pierre Candelier, technicien  aux caves de St Pey, qui rassemble 160 adhérents produisant "normalement" 65 000 hectolitres. "Les Merlots ont été fortement impactés", regrette-t-il. 

Hausse des coûts de production, baisse des revenus, Dans un contexte de forte concurrence internationale, cette faible récolte pourrait coûter cher aux viticulteurs bordelais, surtout si le millésime n'est pas à la hauteur des espérances (il est encore trop tôt pour se prononcer). D'autant que l'Espagne, selon les estimations du ministère de l'Agriculture espagnol, devrait récolter quelque 40 millions d'hectolitres contre 30 l'an passé. "Les coûts de production vont exploser avec toute cette coulure. Ce sera une année très difficile à gérer sur le plan de la trésorerie. Il va falloir renégocier des prêts avec les banques pour aider certains viticulteurs à s'en sortir", s'inquiète Bernard Artigue, viticulteur et président de la Chambre d'agriculture de la Gironde. Autre problème de taille, 80% des viticulteurs touchés par la grêle n'étaient pas indemnisés... Et, l'État s'est désengagé ces dernières années. Le montant du fonds public d'indemnisation est passé de 125 millions d'euros en 2011 à 71 millions cette année. Or, les viticulteurs bordelais sortent tout juste la tête de l'eau de la crise de surproduction du début des années 2000. Aujourd'hui, un propriétaire viticole sur quatre a des revenus négatifs. A l'évidence, cette mauvaise année pourrait être fatale à un certain nombre d'entre eux. De simples exonérations ou étalements de cotisations sociales ne suffiront pas à les sauver.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
242
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !