Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Municipales: 6 communes sans candidats dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Dans les 546 communes des Pyrénées-Atlantiques, 11 088 candidats se sont déclarés pour 7392 sièges à pourvoir. A Arrien, Urost, Higuères Souye, Pardies Pietat, Etsaut et Escout aucun candidat ne s'est présenté. Aucune élection ne pourra être organisée pour ce 1er tour. De nouveaux candidats pourront se déclarer entre les 2 tours et les élections pourront ainsi se tenir au 2nd tour. Si aucune candidature n’intervient pour le 2nd tour. Le préfet de département nomme alors une délégation spéciale chargée de gérer les affaires courantes de la commune et d’organiser de nouvelles élections dans un délai de 3 mois.

  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

  • 27/02/20 | L'octogénaire qui avait attaqué la mosquée de Bayonne est décédé

    Lire

    Claude Sinké, 84 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la mosquée de Bayonne qui avait fait deux blessés est décédé. Placé en détention provisoire au Centre pénitencier de Mont-de-Marsan, le procureur de la ville a indiqué qu'il était décédé mercredi après avoir été conduit aux urgences de l'hôpital, son état de santé s'étant aggravé. Il disait vouloir "venger l'attentat de Notre Dame de Paris" dont il pensait que la responsabilité de l'incendie incombait à des musulmans.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | 2018 : regain de ventes de foie gras

21/02/2019 | Après deux années de crise sanitaire, la filière reprend des couleurs avec une progression des ventes sur l’année 2018…

Foie gras

« C’est un véritable plébiscite ! » Telle est la réaction à chaud du Landais Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d’agriculture, au regard des derniers chiffres qui viennent de tomber sur les ventes de foie gras. En effet, selon les premières estimations de l’institut IRI, les ventes ont progressé de +2,6 % en volume et de +7,5 % en valeur sur un an, de janvier 2018 à janvier 2019, pour atteindre un chiffre d’affaires de près de 324 millions d’euros en grandes et moyennes surfaces…

« Ces chiffres montrent bien l’attachement des Français à la filière et à ce produit d’excellence qu’est le foie gras », pour Dominique Graciet, président de la Chambre régionale d’agriculture. En effet, selon une enquête de l’IRI, les ventes ont progressé de +2,6 % en volume et de +7,5 % en valeur en 2018. Neuf Français sur dix déclarent, d’ailleurs, en consommer et 75% le jugent incontournable au moment des repas de fêtes de fin d’année. Et justement, c’est à cette période que le foie gras a réalisé ses meilleures performances en gagnant +7 % en volume et + 9% en valeur. Concernant l’international, la tendance est la même. Une hausse des exportations de +4 % en volume et de +7 % en valeur sur les onze premiers mois de l’année 2018 par rapport à la même période de 2017 a été enregistrée. Cependant, Dominique Graciet émet un bémol à cette reprise. « Certes, cette donnée est une excellente nouvelle pour la filière, mais nous aurions pu espérer une plus grande progression des ventes. Le mouvement des gilets jaunes de cette fin d’année a concouru à freiner la consommation dans les lieux de restauration. » Des soins accrus pour éviter de futures crises sanitairesAprès deux années de crise sanitaire qui ont fortement impacté les ventes et la production de ce produit d’excellence, « un travail énorme a été mené afin de sécuriser le risque sanitaire avec notamment la création le 24 mai 2017 du cluster Biosécurité. » Ce cluster a vu le jour sous l’impulsion de la Région Nouvelle-Aquitaine, en collaboration avec l'Etat, les collectivités départementales et la Région Occitanie. « Son objectif était d'identifier les maillons à risque de la filière et de développer des méthodes et des équipements répondant à des exigences sanitaires nouvelles ». Des actions ont ainsi pu être menées sur les procédures de nettoyage et de désinfection, les investissements en élevage, l'optimisation de la logistique, la formation, l'état sanitaire et la stratégie vaccinale. « A présent, nous apportons beaucoup de soin, de vigilance et de précaution à cette faune sauvage. Surveillance qui évitera ainsi les catastrophes que nous avons connues ». Le foie gras, un produit présent en quantité et en qualité Malgré ces deux années noires marquées par une terrible épidémie « les consommateurs maintiennent leur confiance », selon Dominique Graciet. En effet, d’après le CIFOG, le Comité Interprofessionnel des Palmipèdes à Foie Gras, reconnu par les pouvoirs publics depuis 1987, et qui réunit l'ensemble des acteurs professionnels de la filière des palmipèdes Gras, « les Français accordent une grande confiance au foie gras, que ce soit en matière de sécurité alimentaire (84%), de traçabilité (78%) ou de qualités gustatives (88%). Aussi, 71 % attestent que le foie gras est forcément issu d’un animal en bonne santé. » Cette année 2018 fut donc pour la filière une année de nette reprise et de regain de confiance, « elle marque même le grand retour du foie gras sur le devant de la scène, pour Michel Fruchet, le président du CIFOG. C’est une véritable satisfaction pour l’ensemble des professionnels qui ont travaillé conjointement pour retrouver la dynamique de croissance sur des bases saines et solides et ainsi rendre le foie gras français bien présent, tant en quantité qu’en qualité. Et les consommateurs nous ont prouvé qu’ils étaient au rendez-vous ! », conclut ce dernier.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : CIFOG / Asset / Adocom

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
4943
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !