Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/02/20 | Un cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    L’Institut Pasteur a signalé un cas de rage chez un chien, à Saint-Martin-de-Ré. Il a été euthanasié. Une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) vise à rechercher d’autres personnes ou d’autres carnivores (chiens, chats, furets, etc) qui ont pu être en contact avec l’animal. Un arrêté préfectoral a été pris ce vendredi pour restreindre les mouvement des chats et chiens, qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

  • 16/02/20 | L'Europe et la Région en soutien au projet de Maison médicale d'Arudy (64)

    Lire

    Dans le cadre des réflexions engagées depuis 2015 sur l'accès aux soins et l'attractivité médicale de la Vallée d'Ossau, classée comme territoire vulnérable, plusieurs projets sont en cours. Parmi eux les projets de Maisons de Santé Pluri professionnelles (MSP) sur Arudy et Laruns. Le projet de MSP d'Arudy qui pévoit la construction d'un nouveau bâtiment et l'accueil de 10 médecins généralistes et professionnels de santé vient d'obtenir le soutien de la Région (200 000 €) et du FEDER (527 285 €). La livraison est prévue pour janvier 2022.

  • 14/02/20 | Isabelle Boudineau réélue présidente du COTER

    Lire

    Isabelle Boudineau vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine vient d'être réélue à la présidence du COTER, la commission de la cohésion territoriale et du budget au sein du Comité des Régions, lieu qui regroupe les élus des pays membres de l'Union. Son expérience acquise et son engagement personnel, ces dernières années, seront d'autant plus précieux que les perspectives budgétaires, en particulier consécutives au Brexit, s'annoncent délicates. Et ceci alors que les régions, avec la gestion décentralisée des fonds européens, jouent un rôle clé dans l'accompagnement des territoires, au plus près du terrain et de leurs priorités.

  • 14/02/20 | Salon de l’apprentissage et de l’emploi, les 14 et 15 février à Poitiers

    Lire

    Au Parc des expositions de Poitiers, de 9h à 18h, le salon de l’apprentissage et de l’emploi accueille les jeunes et les adultes en reconversion pour discuter orientation. A partir d’aujourd’hui et jusqu’à demain, l’entrée dans le forum est libre. Des professionnels proposent un accompagnement personnalisé sur place et une découverte des métiers ouverts à l’apprentissage dans 8 secteurs différents. 18 organismes de formation seront également sur place pour répondre aux diverses interrogations.

  • 14/02/20 | Les écoles de la 2ème chance renforcées dans le 64

    Lire

    Déjà aidée en 2019, l'École départementale de la 2ème chance des Pyrénées-Atlantiques (Mourenx) est à nouveau soutenue par la Région en 2020 à hauteur de 180 000€. En effet, l'ouverture des sites de Pau et de Bayonne permet d'optimiser le maillage territorial en complétant le site "historique" de Mourenx. Conséquence: les effectifs passeraient de 50 en 2019 à 180 en 2020, soit + 260%. Pour mémoire ces écoles, labellisées, associent dans un parcours de formation individualisé, l'acquisition de compétences, l'expérience en entreprise et la définition d'un projet professionnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | 57 entreprises accompagnées par le Réseau Entreprendre Nouvelle-Aquitaine en 2019

04/02/2020 | Le Réseau national Entreprendre a été créé en 1986 à l'initiative d'André Mulliez. Il réunit les réseaux régionaux pour aider les chefs d'entreprise à la création d'emplois.

De gauche à droite : Ludovic Partyka, du Réseau Aquitaine, Antoine Pontaillier, président du Réseau Poitou-Charentes, Jean-François Nardot-Peyrille, président du Réseau Nouvelle-Aquitaine et Joël Plissonneau, chef d'entreprise.

Avec 57 entreprises néo-aquitaines accompagnées en 2019, l'action du réseau régional a permis de créer et sauvegarder 582 emplois. Chaque année, le Réseau Entreprendre Nouvelle-Aquitaine, affilié au réseau national, met en relation des créateurs ou repreneurs d'entreprise avec des chefs d'entreprise. Pendant deux ans au minimum, l'entrepreneur aguerri accompagne son lauréat, néophyte ou en reconversion, dans un projet de création d'emplois. Le Réseau Entreprendre est reconnu d'utilité publique par l’État depuis 2003.

« Pour créer des emplois, créons des employeurs. » La maxime d'André Mulliez, dirigeant charismatique du groupe Phildar dans les années 1980, demeure encore l'objet central du réseau qu'il a créé. Les chefs d'entreprise se sont appropriés l'outil constatant que « rien ne vaut le réseau ». Ils offrent donc leur expertise à d'autres entrepreneurs de tous âges et tous horizons souhaitant développer leur activité. Tant que le projet vise à créer ou maintenir des emplois, le Réseau Entreprendre est de la partie. « Nous aidons à acquérir les compétences nécessaires. Nous avons une responsabilité économique sur notre territoire. » démontre Jean-François Nardot-Peyrille, président de Réseau Entreprendre Nouvelle-Aquitaine. Cette branche régionale s'est naturellement constituée en 2016 pour réunir les trois anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, en plus du bassin Adour regroupant la Bigorre, les Landes et le Pays Basque. Depuis, 600 entreprises lauréates ont été accompagnées grâce à « des heures de bénévolat » souligne Antoine Pontaillier. Les chefs d'entreprise accompagnateurs s'engagent en effet bénévolement dans les projets. En Nouvelle-Aquitaine, les prêts d'honneur accordés par le Réseau sont de 30 000 euros en moyenne par projet.

Réseau de très long terme

Car en plus de la mise en relation entre chefs d'entreprise, le Réseau Entreprendre octroie des prêts à taux zéro pour les lauréats candidats. Plus d'1 620 000 euros de prêts d'honneur ont ainsi été accordés en 2019. Le Réseau Entreprendre Nouvelle-Aquitaine ne gagne pas d'argent sur ces transactions, fonctionnant uniquement avec les adhésions des entreprises, d'un montant d'environ 2000 euros pour l'année. Dans la région, 556 entreprises sont inscrites. Un maillage territorial d'envergure. « Un cercle vertueux et un réseau qui s'enrichit : c'est jubilatoire » note Joël Plissonneau, chef d'entreprise dans le Pays de l'Adour. Le réseau constitué repousse les limites du temps. Les entrepreneurs, accompagnés et accompagnateurs, gardent un lien bien après la seule période de deux ans. Et même les lauréats deviennent à leur tour conseillers. « 40% des membres du conseil d'administration du Réseau Entreprendre Aquitaine sont d'anciens lauréats » se félicite Ludovic Partyka, l'un des représentants.

Bassin d'emploi charentais-limousin

Les membres donnent bénévolement, parce qu'ils reçoivent beaucoup. A Rougnat (23), l'entreprise de filature de laines naturelles Fonty illustre une réussite de long terme. Son chef d'entreprise Benoit de la Rouzière est « parti tout seul » comme le rappellent les représentants du Réseau Entreprendre Limousin. Aujourd'hui cette Entreprise du Patrimoine Vivant compte 23 salariés, suite à un accompagnement par un chef d'entreprise d'imprimerie sur porcelaine. Rien à voir en apparence, et pourtant, ça fonctionne.
Le Réseau Entreprendre se tourne vers de multiples secteurs de l'économie : industrie, technologie, agroalimentaire, artisanat... Et est présent sur la totalité du territoire néo-aquitain. Une antenne en Creuse a été ouverte en 2019. Résultat : 15 chefs d'entreprise ont rejoint le groupement et 2 lauréats ont pour l'instant été accompagnés.
La volonté d'action se concentrent maintenant vers le bassin d'emploi charentais-limousin. Avec plusieurs entreprises en difficulté dans le secteur du cuir, des transports et de l'électricité par exemple, le Réseau Entreprendre Nouvelle-Aquitaine veut identifier les porteurs de projet potentiels. La première expérimentation aura lieu fin février 2020 à Roumazières. De quoi étoffer encore un peu plus le réseau salutaire pour la création d'emplois dans la région.

Maxime Giraudeau
Par Maxime Giraudeau

Crédit Photo : Maxime Giraudeau

Partager sur Facebook
Vu par vous
1990
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !