Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

  • 17/06/21 | Creuse : Une médiathèque à Boussac

    Lire

    La Communauté de communes Creuse-Confluence souhaite réunir à Boussac, dans le bâtiment de La Poste, différents services pour la population, les touristes et les entreprises. La bâtiment va donc être réhabilité afin d’accueillir une médiathèque, un espace de travail partagé, un bureau d’information touristique ainsi qu’une Maison des services au public.

  • 16/06/21 | Limoges : un marché Pain, Bière et Fromage !

    Lire

    Les 18 et 19 juin, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne organise la 6ème édition du marché « 100 % Artisans & Producteurs locaux ». Une vingtaine d’artisans, d’exposants et de producteurs fêteront l’arrivée de l’été avec les productions locales et artisanales. Galétous et tartines de fromages, bagels de saumons, limonades, sirops, crêpes… seront à déguster grâce à des mange-debout et tables mises à disposition sur le parvis de la cathédrale. A l'honneur particulièrement les artisans brasseurs, boulangers et affineurs de fromages.

  • 16/06/21 | « Bees for Life » lutte contre les frelons asiatiques

    Lire

    Dans les Landes, le projet « Bees for Life », porté par la société de conseil de Lionel Willaert, développe une solution globale pour lutter contre les frelons asiatiques notamment en cartographiant les nids sur le territoire. Aujourd’hui, le projet de R&D vise à actualiser la solution logicielle avec les données collectées en 2019-2020 et à réaliser de nouvelles captations en 2021. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’accompagner ce projet à hauteur de 53 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | A Agen, visite studieuse d’UPSA

03/04/2018 | « Comment se construisent des champions industriels pharmaceutiques français de dimension mondiale ? » une thématique au cœur des débats le 29 mars dernier sur le site d’UPSA.

Visite d'UPSA

Elus locaux, départementaux et régionaux, partenaires privés. Ils étaient une petite centaine à avoir répondu positivement à l’invitation des laboratoires pharmaceutiques UPSA en ce jeudi 29 mars, sur le site de production du Passage d’Agen. L’objectif affiché de cette journée de visite et de débats étaient de réfléchir autour de la dimension internationale d’une entreprise locale. Deux ateliers thématiques étaient proposés autour des questions « Quelles sont les garanties d’un succès industriel international durable ? » ou encore « Comment une réussite industrielle est-elle liée à la cohésion et la collaboration d’un réseau de partenaires publics comme privés ? »

« Nous sommes le premier employeur privé du Lot-et-Garonne ! » Le ton est donné en ce jeudi 29 mars. François Duplaix, le directeur général d’UPSA Global, n’est pas peu fier de faire visiter en ce matin de printemps son site de production aux élus locaux mais aussi à quelques dizaines de partenaires privés. Aujourd’hui, l’enjeu principal pour cette entreprise qui investit plus de 15 millions d’€ par an qui emploie plus de 1 300 collaborateurs directs et 3 500 indirects et qui produit plus de 330 millions de boîtes de médicaments chaque année est l’exportation. Vers de nouveaux horizons avec l’exportation

 

« Notre ambition première est bien de continuer à innover et investir pour nos patients en France, avec un ancrage local à Agen, d’ouvrir de nouveaux horizons à l’international et de réserver un outil industriel d’excellence sur le territoire », souligne ce dernier. « D’ici 2020, le gouvernement mise sur 200 000 entreprises exportatrices. D’où la mise en place d’un véritable plan pour accompagner les entreprises à l’export », renchérit Patricia Willaert, préfet de Lot-et-Garonne.

Visite d'UPSA

UPSA, un acteur local au rayonnement international Aujourd’hui, UPSA possède 871 Autorisations de mise sur le marché commercialisées dans 60 pays et continents. En 2017, 114 millions de boîtes, made in Agen, ont été exportées, soit 34 % de la production agenaise. Au total, l’export représente 205 millions d’€ en 2017, soit 48 % du chiffre d’affaires. L’entreprise s’est donnée pour objectif d’atteindre 60 % du chiffre d’affaires à l’export d’ici 2021. Des ateliers pour penser l’avenirSi en matinée, les invités étaient conviés à une visite de site, l’après-midi fut le théâtre d’ateliers d’échanges autour de « Comment se construisent des champions industriels pharmaceutiques français de dimension mondiale ? » Des ateliers qui furent l’occasion de réfléchir collectivement aux conditions favorisant le développement des entreprises industrielles du secteur de la santé en France et à l’export, aux éventuels freins à l’émergence de telles conditions, dans un écosystème comme celui d’UPSA, et aux mesures existantes ou qui pourraient être développées pour installer durablement ces conditions favorables au succès durable d’une entreprise industrielle, sur le territoire et à l’international.

Visite d'UPSA

Des propositions concrètes à l’issue du premier atelierLors du premier atelier, les participants ont exploré la dimension locale de la réussite industrielle en se penchant sur l’importance de la cohésion et de la collaboration de partenaires publics et privés qui concourent à l’activité d’une grande entreprise. Les débats ont abouti à la formulation de trois propositions pour répondre à ce défi. Tout d’abord, « bénéficier, sur notre territoire, de programmes de formations initiales et continues en phase avec les besoins des entreprises, en créant une plateforme réunissant structures universitaires et industriels. Déployer un réseau très haut débit pour tous dans le Lot-et-Garonne d’ici 2025 pour garantir l’excellence des infrastructures de communication sur l’ensemble du territoire. Enfin, développer une expérimentation sur les parcours de soins pharmaceutiques pour les pathologies les plus bénignes pour garantir, pour les professionnels de santé, une dispensation des médicaments sûre et efficace, adaptée aux besoins des patients » Comment rendre pérenne un « succès industriel international » Les participants du second atelier ont, quant à eux, réfléchi aux conditions pouvant garantir la pérennité d’un succès industriel international. « Ils ont ainsi souligné la nécessité de structurer une plateforme permettant des synergies opérationnelles entre entreprises du secteur public et privé, sur le modèle de TEC’CARE, pour favoriser le développement des entreprises locales à l’export. Mettre en place un dispositif d’aides d’homologation à l’international, avec un diagnostic à l’export et une possibilité de sponsoring de la part des leaders pour renforcer la compétitivité des industries de santé sur la scène internationale. Et enfin, simplifier l’environnement normatif et réglementaire des industries de santé pour remédier à de potentiels désavantages de compétitivité. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : UPSA

Partager sur Facebook
Vu par vous
12782
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !