Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

  • 20/04/18 | "Action Coeur de Ville" se décline à Rochefort

    Lire

    Rochefort fait partie des 222 villes retenues par l’État pour intégrer le dispositif « Action Cœur de Ville » qui lui permettra d’engager un plan de réhabilitation de l’habitat de son centre urbain en obtenant 25 millions € sur 5 ans. La municipalité, avec le concours des services de l’État, s’est déjà saisie du sujet en engageant un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du centre historique, dont elle présentera une première ébauche à la population lundi 23 avril à 18 h au Palais des Congrès.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | A Agen, visite studieuse d’UPSA

03/04/2018 | « Comment se construisent des champions industriels pharmaceutiques français de dimension mondiale ? » une thématique au cœur des débats le 29 mars dernier sur le site d’UPSA.

Visite d'UPSA

Elus locaux, départementaux et régionaux, partenaires privés. Ils étaient une petite centaine à avoir répondu positivement à l’invitation des laboratoires pharmaceutiques UPSA en ce jeudi 29 mars, sur le site de production du Passage d’Agen. L’objectif affiché de cette journée de visite et de débats étaient de réfléchir autour de la dimension internationale d’une entreprise locale. Deux ateliers thématiques étaient proposés autour des questions « Quelles sont les garanties d’un succès industriel international durable ? » ou encore « Comment une réussite industrielle est-elle liée à la cohésion et la collaboration d’un réseau de partenaires publics comme privés ? »

« Nous sommes le premier employeur privé du Lot-et-Garonne ! » Le ton est donné en ce jeudi 29 mars. François Duplaix, le directeur général d’UPSA Global, n’est pas peu fier de faire visiter en ce matin de printemps son site de production aux élus locaux mais aussi à quelques dizaines de partenaires privés. Aujourd’hui, l’enjeu principal pour cette entreprise qui investit plus de 15 millions d’€ par an qui emploie plus de 1 300 collaborateurs directs et 3 500 indirects et qui produit plus de 330 millions de boîtes de médicaments chaque année est l’exportation. Vers de nouveaux horizons avec l’exportation

 

« Notre ambition première est bien de continuer à innover et investir pour nos patients en France, avec un ancrage local à Agen, d’ouvrir de nouveaux horizons à l’international et de réserver un outil industriel d’excellence sur le territoire », souligne ce dernier. « D’ici 2020, le gouvernement mise sur 200 000 entreprises exportatrices. D’où la mise en place d’un véritable plan pour accompagner les entreprises à l’export », renchérit Patricia Willaert, préfet de Lot-et-Garonne.

Visite d'UPSA

UPSA, un acteur local au rayonnement international Aujourd’hui, UPSA possède 871 Autorisations de mise sur le marché commercialisées dans 60 pays et continents. En 2017, 114 millions de boîtes, made in Agen, ont été exportées, soit 34 % de la production agenaise. Au total, l’export représente 205 millions d’€ en 2017, soit 48 % du chiffre d’affaires. L’entreprise s’est donnée pour objectif d’atteindre 60 % du chiffre d’affaires à l’export d’ici 2021. Des ateliers pour penser l’avenirSi en matinée, les invités étaient conviés à une visite de site, l’après-midi fut le théâtre d’ateliers d’échanges autour de « Comment se construisent des champions industriels pharmaceutiques français de dimension mondiale ? » Des ateliers qui furent l’occasion de réfléchir collectivement aux conditions favorisant le développement des entreprises industrielles du secteur de la santé en France et à l’export, aux éventuels freins à l’émergence de telles conditions, dans un écosystème comme celui d’UPSA, et aux mesures existantes ou qui pourraient être développées pour installer durablement ces conditions favorables au succès durable d’une entreprise industrielle, sur le territoire et à l’international.

Visite d'UPSA

Des propositions concrètes à l’issue du premier atelierLors du premier atelier, les participants ont exploré la dimension locale de la réussite industrielle en se penchant sur l’importance de la cohésion et de la collaboration de partenaires publics et privés qui concourent à l’activité d’une grande entreprise. Les débats ont abouti à la formulation de trois propositions pour répondre à ce défi. Tout d’abord, « bénéficier, sur notre territoire, de programmes de formations initiales et continues en phase avec les besoins des entreprises, en créant une plateforme réunissant structures universitaires et industriels. Déployer un réseau très haut débit pour tous dans le Lot-et-Garonne d’ici 2025 pour garantir l’excellence des infrastructures de communication sur l’ensemble du territoire. Enfin, développer une expérimentation sur les parcours de soins pharmaceutiques pour les pathologies les plus bénignes pour garantir, pour les professionnels de santé, une dispensation des médicaments sûre et efficace, adaptée aux besoins des patients » Comment rendre pérenne un « succès industriel international » Les participants du second atelier ont, quant à eux, réfléchi aux conditions pouvant garantir la pérennité d’un succès industriel international. « Ils ont ainsi souligné la nécessité de structurer une plateforme permettant des synergies opérationnelles entre entreprises du secteur public et privé, sur le modèle de TEC’CARE, pour favoriser le développement des entreprises locales à l’export. Mettre en place un dispositif d’aides d’homologation à l’international, avec un diagnostic à l’export et une possibilité de sponsoring de la part des leaders pour renforcer la compétitivité des industries de santé sur la scène internationale. Et enfin, simplifier l’environnement normatif et réglementaire des industries de santé pour remédier à de potentiels désavantages de compétitivité. »

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : UPSA

Partager sur Facebook
Vu par vous
3816
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !