Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | A Blanquefort, l'usine retrouve le logo Ford

01/08/2013 | Depuis ce 1er août, le logo de Ford a été réinstallé sur le site de l'usine à Blanquefort

Le logo Ford est de retour à Blanquefort

C'est une mesure hautement symbolique et très attendue aussi bien par les syndicats, que les élus locaux. FAI redevient Ford Aquitaine Industries. Pour tous, c'est un signe de la volonté du constructeur américain de maintenir son usine en Gironde et de réinvestir sur le site. Récemment, une convention a été signée entre Ford et les autorités locales; le constructeur automobile s'engageant à maintenir 1 000 emplois pendant 5 ans.

Le retour du logo était l'une des mesures de l'accord-cadre entre Ford, l'Etat et les collectivités locales signé le 24 mai dernier à Bordeaux. Un accord, garantissant le maintien de 1 000 emplois à l'usine de Blanquefort pendant 5 ans. Mardi, deux panneaux avec le logo Ford et l'inscription "Ford Aquitaine Industries", ont été installés aux entrées principales de l'usine. Un troisième panneau a été fixé sur les locaux du comité d'entreprise. Cela signifie que les bulletins de salaires, les courriers et les e-mails seront de nouveau au nom et aux couleurs du constructeur autombile américain.

Une nouvelle "saga industrielle" ?Gilles Lambersend, secrétaire du comité d'entreprise y voit le signe "d'un meilleur avenir, même si tout n'est pas réglé". De son côté, dans un communiqué, Vincent Feltesse, député PS de la Gironde et président de la Communauté urbaine de Bordeaux, a salué "la force symbolique du rétablissement de l'ancienne raison sociale de l'usine Ford". "Je souhaite y voir la preuve qu'une page est bien tournée dans l'histoire de cet établissement et forme le voeu que ce changement soit le point de départ fondateur d'une nouvelle saga industrielle", déclare-t-il. Ford a confié à son usine de Blanquefort la production de la boîte de vitesse automatique 6F35, destinée à l'exportation, pour redynamiser le site. Pour mémoire, le site de Blanquefort avait pris le nom de FAI (First Aquitaine Industries) lorsque Ford l'avait été vendu en 2009 au fonds d'investissement allemand HZ Holding. Le constructeur automobile avait ensuite racheté l'usine le 1er janvier 2011. C'est un "retour aux sources" que savourent syndicats et élus locaux aujourd'hui, tout en restant vigilants pour l'avenir du site. 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Ford

Partager sur Facebook
Vu par vous
1497
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !