12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/22 | marchesdegironde.com : le nouveau répertoire des marchés girondins

    Lire

    La CCI Bordeaux-Gironde met en ligne le site internet marchesdegironde.com. Objectif : permettre aux internautes de trouver le marché girondin (permanent ou saisonnier) à proximité de leur domicile ou lieu de vacances. Près de 79 marchés, permanents ou saisonniers, de plein-air ou couverts, y sont déjà référencés. Pour les commerçants non sédentaires, actuels et à venir, les informations réglementaires et les contacts des gestionnaires des marchés sont également indiqués.

  • 12/08/22 | Reverredire sensibilise au réemploi du verre

    Lire

    A Bergerac, l'association Reverredire Nouvelle-Aquitaine regroupe trois acteurs associatifs du réemploi du verre du territoire régional : L'Attache Rapide à Bergerac (24), La Consigne Bordelaise à Bordeaux (33) et Les Retournées à Anglet (40 et 64). Elles proposent un modèle régional de réemploi du verre, en lien avec les filières productives et les acteurs de la chaîne qui s'appuiera sur des activités d'économie sociale et solidaire porteuses d'emplois de proximité. Des actions de sensibilisation sont déjà engagées pour 2022.

  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

  • 11/08/22 | La préfecture de la Haute-Vienne labellisée

    Lire

    Suite à un audit externe réalisé par SOCOTEC, la préfecture de la Haute-Vienne vient de se voir attribuer le label « Qual-e-pref ». Ce label témoigne de la volonté de répondre au quotidien aux attentes des usagers ainsi que la communication d'urgence en cas d'évènement majeur. La préfecture a obtenu cette labellisation pour trois ans.

  • 11/08/22 | Des maraîchers à Limoges Métropole

    Lire

    La Ceinture verte terroir de Limoges veut relocaliser l'agriculture au travers l'aide à l'installation de maraîchers en agriculture biologique ou Haute Valeur Environnementale. Elle propose pour cela un service d'installation clé en main sur des terres équipées, avec un accompagnement technico-économique et une aide à la recherche de logement sur site ou à proximité. L’ensemble des équipements seront mis à disposition de 5 maraîchers sur le territoire de Limoges Métropole.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | À Mérignac, Dassault continue de grandir

05/06/2019 | La première pierre d'un nouveau pôle a été posée ce mardi 14 mai par le PDG du groupe Dassault, Eric Trappier. Il fait partie d'une ambitieuse stratégie de restructuration.

1

Plus stratégique qu'il n'y paraît, c'est ainsi que l'on pourrait résumer la "pose de première pierre" qui s'est déroulée ce mardi sur le site de Dassault Aviation à Mérignac. Ce futur bâtiment de 25 800 mètres carrés doit accueillir, d'ici 2021, un important effectif (environ 1500 postes) composé d'ingénieurs et de techniciens supérieurs composant des équipes de développement, d'études et de soutien après-vente pour les volets civils et militaires du groupe. L'objectif pour Dassault est clair : rendre opérationnel un vaste plan de restructuration lui permettant de rester compétitif dans un secteur de plus en plus concurrentiel.

Ce lundi, l'entreprise Dassault Aviation a donc posé la première pierre d'un nouveau bâtiment tertiaire sur son site de Mérignac. Ce chantier de construction, dont le résultat sera un bâtiment de 25 800 mètres carrés sur quatre niveaux et aura une capacité totale de 1500 postes de travail, répartis en 24 espaces collaboratifs. Il fait surtout partie de la nouvelle stratégie de transformation du groupe (l'entreprise d'origine ayant été fondée en 1907 et reprise en 1951 par Marcel Dassault et Henry Potez), baptisée "Piloter notre avenir", conçue pour répondre à une concurrence de plus en plus agressive, notamment américaine et canadienne. Lancée en 2016, cette "transformation" prévoit plusieurs chantiers importants dont une volonté de regrouper les équipes chargées de la conception et celles dédiées à la production des avions.

En présence de nombreux élus locaux venus poser la "première pierre" (en fait, une reconstitution en maquette du futur bâtiment qui sera surmonté de 4000 mètres carrés de panneaux photovoltaïques et de toitures végétalisées), le PDG du groupe Eric Trappier, qui avait déjà inauguré en 2015 le centre Dassault Falcon Service dédié à la maintenance aéronautique, est brièvement revenu sur cette nouvelle stratégie industrielle. Ainsi, le site de Martignas se dotera prochainement d'une "infrastructure dédiée qui recevra les activités pyrotechniques actuellement basées à Poitiers et à Argenteuil. L'usine de Poitiers, elle, va concentrer les activités emports et réparations. Nous avons également lancé un programme d'agrandissement pour le site de Biarritz", a souligné le PDG.

Nouveaux recrutements à prévoir

"L'antenne de Mérignac, pour sa part, sert depuis septembre d'importante base de transfert des laboratoires de développement technologique et industriel basés à Argenteuil. Cette nouvelle localisation de nos laboratoires, plus près des avions, favorise les synergies entre la conception, le développement, l'industrialisation et le soutien". Des équipes de soutien militaire et du support FALCON (basées à Saint-Cloud et au Bourget), s'installent également au compte-goutte à Mérignac. Enfin, le bâtiment inauguré ce mardi est censé accueillir (sur une période de transfert qui devrait s'étaler jusqu'en 2023) les équipes d'étude, de développement et de soutien déjà installées à Mérignac et celles appelées à être transférées de Saint-Cloud. Le bâtiment comportera également un "Virtual Reality Center" et un "Immersive Reality Center", parties intégrantes des nouvelles ambitions digitales du groupe, via notamment le développement d'une plate-forme numérique interne (3DExperience), devant aider à baisser ses coûts de production. 

Les nouvelles recrues seront donc à deux pas des Rafale et des Falcon, assemblés et testés à Mérignac, qui tend clairement à devenir le pôle majeur de l'entreprise, à un trottoir à peine du groupe Thalès. Les sites desquels les transferts vont être opérés n'ont pas prévu de disparaître, selon le PDG de Dassault pour, dit-on, "rationaliser son emprunte industrielle" face à la concurrence notable de poids lourds comme Bombardier et Gulfstream bénéficiant d'une stratégie de conception géographiquement bien plus concentrée. Économiquement, même si le groupe est toujours dans le vert et qu'il n'a licencié aucun employé, son effectif (comme celui de ses concurrents), a tout de même fondu depuis 2008, passant de 12 438 à 11 400 salariés. Ce dernier remonte pourtant en 2018, comme l'a souligné Éric Trappier, avec une embauche de 200 nouveaux salariés en 2018 en Nouvelle-Aquitaine, et prévoit au moins le même effort pour 2019.

Deux points noirs

Le projet d'extension n'a pas non plus évité l'enquête publique. Cette dernière a bien eu lieu et s'est terminée en juillet. Elle a mis en avant deux réserves notables, au premier rang desquels un impact sur l'environnement et le milieu naturel. En guise de réponse, le groupe Dassault avait alors précisé que "les contraintes de production nécessitent de réserver une zone foncière de 6 ha pour construire un bâtiment de grande envergure capable d’accueillir des avions Falcon et de produire ceux-ci à des cadences élevées, ainsi qu’un taxiway à proximité pour manœuvrer les avions et les acheminer jusqu’à l’accès aéroport (...) il n’a pas été possible d’éviter la destruction de zones humides et localiser le projet autrement, mais l’ensemble des zones humides détruites seront compensées sur le terrain de Sabatey".

Le deuxième souci, plus local, concerne la question des transports et des dessertes d'un Aéroparc (au sein duquel le projet TARMAC est toujours sur les rails) très congestionné, notamment aux heures de pointe. Interrogé sur ce point, le maire de Mérignac, Alain Anziani, a précisé que le prolongement du tramway vers l'aéroport (prévu pour 2022) devrait faire une partie du travail et que la mise en place d'un bus entre l'aéroport et Thalès pourrait elle aussi contribuer à résoudre le problème, de même que la construction de nouveaux hangars à vélos près des stations de tramway ou le déploiement d'un nouveau réseau de trotinettes électriques. Quant aux efforts des entreprises, le fameux "Plan de Déplacement des Entreprises", bien qu'actif, "n'est pas à l'ambition nécessaire" pour l'élu, qui dit "ne pas franchement croire au co-voiturage en ville". Pour ce qui est de la liaison avec le site de Dassault à Martignas, un projet de bus partant de Martignas vers Mérignac pourrait être acté avant la fin de l'année par la métropole.

"Un cycle long"

Dans un discours que l'on pourrait qualifier d'enflammé, du moins pour l'industrie française, Eric Trappier a souligné "le rôle essentiel de l'industrie pour un pays dans la création de valeur et dans la défense de l'emploi. Sans industrie forte, il n'y a pas de croissance durable, pas de maîtrise des technologies essentielles à notre prospérité économique, à nos exportations et à nos emplois", a-t-il rappelé tout en se félicitant du récent lancement du programme SCAF (Système de Combat Aérien du Futur) en février dernier et issu de longues discussions entre la France et l'Allemagne. "Nous sommes une industrie à cycle long, il était urgent de donner cette impulsion qui doit nous permettre de préparer l'avenir dans le domaine de l'aviation de combat et qui se traduira naturellement par la poursuite du développement de nos compétences ainsi que par un partage d'activités entre la France et l'Allemagne". Pour Alain Anziani, le maintien de Dassault sur Mérignac et la "création d'emplois qu'elle amène est une chance pour le territoire". Gageons qu'il saura leur indiquer la route sans trop de bouchons à la sortie. Les travaux doivent s'achever fin 2020, avant une mise en service du bâtiment en janvier 2021. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
13477
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !