Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | A mi-juillet les pros aquitains du tourisme font grise mine

22/07/2014 | Si en juin 57% des professionnels du tourisme étaient satisfaits de leur mois, le mauvais temps de début juillet et les retards de réservations les font déchanter.

Le fort développement touristique dans la métropole bordelaise, est porteur d’attractivité et d’emploi, et impactant le marché de l’emploi lié au tourisme

L'heure n'est pas au démarrage de la haute saison pour les professionnels du tourisme aquitain. Et pour cause, seuls 34% d'entre eux sont satisfaits de la fréquentation au cours de la première quinzaine de juillet et 51% constatent une baisse de leur niveau d’activité par rapport à l’an dernier. Une défection qu'ils expliquent par une météo peu propice, et un fort relais médiatique des intempéries du début du mois. Autres inquiétudes des professionnels du secteur, les plannings de réservation tardent à se remplir dans les hébergements. Une conjoncture maussade fournie par le Centre régional du Tourisme Aquitain.

Géographiquement parlant, avec 50% de professionnels satisfaits, ce sont les grandes villes, tirées par Bordeaux, Pau et Agen, qui affichent le meilleurs taux d'opinion positive sur ce début de haute saison touristique. Sur le littoral, ce sont les professionnels du Bassin d’Arcachon qui affichent le meilleur indice de satisfaction (70% de bonnes opinions) là où la saison peine à démarrer sur les autres destinations littorales. Quant à l’Aquitaine intérieure, à peine 31% des professionnels sont satisfaits de la fréquentation de la première quinzaine de juillet. Cette période a en effet été décevante en Périgord Noir, dans l’intérieur des Landes et au Pays Basque, notamment au regard de la fréquentation étrangère considérée comme insuffisante par les professionnels. Seules trois destinations, l’agglomération de Bordeaux, l’intérieur de la Gironde et le Périgord Vert, Pourpre et Blanc ont accueilli autant de touristes étrangers qu’attendus.

Concernant les hébergements, les résidences de tourisme sont les seuls hébergements dans lesquels la majorité des responsables enregistrent une bonne première quinzaine de juillet. Sur cette même période, ni la fréquentation française, ni la fréquentation étrangère n’ont été à la hauteur des attentes des responsables des hôtels, des campings, des villages de vacances et des agences de location de meublés.

"Globalement sereins" pour le mois d'aoûtSur les activités oenotouristiques, la bonne fréquentation des touristes français permet aux acteurs pour 57% d'entre eux d'être satisfaits, même si au global, le démarrage de la saison reste moins fort qu'en juillet 2013 pour l'oenotourisme comme pour le thermalisme ou les activités sportives et de loisir. Seuls les sites culturels constatent un niveau de visites équivalent à l'an dernier.

Mais la déception de ce début juillet pourrait bien, pour certains d'entre eux, se poursuivre jusqu'à la fin du mois. En effet, 4 professionnels sur 10, au lendemain du week-end du 14 juillet, enregistraient un retard de réservations pour la deuxième quinzaine de juillet. 45% estiment que leur niveau de réservation est semblable à celui de 2013 et 15% affichent un planning plus complet que celui de l’an dernier. Ce retard dans les réservations touche surtout les destinations de l’intérieur aquitain et, dans une moindre mesure, le littoral.
Si les professionnels vont devoir s'accommoder de réservations tardives pour finir le mois de juillet, ils restent tout de même globalement sereins pour le mois d'août. Seuls les professionnels du Pays Basque s’attendent à attirer moins de touristes qu’en août 2013. Les autres destinations d'Aquitaine tablent sur le retour du soleil et des niveaux de fréquentation semblables à l'an dernier.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Pline -creative commons

Partager sur Facebook
Vu par vous
4233
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !