aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Escapade républicaine et optimiste avec Philippe Dessertine

08/09/2014 | Pour Philippe Dessertine, pour que la France s'en sorte, il lui faudra quitter sa peau réactionnaire et "se mettre en phase avec un nouveau modèle, qui a déjà commencé"

Guy Dupiol Maire de Saint Symphorien, Gilles Savary, Jean Petaux, politologue, animateur du débat et Philippe Dessertine

Ce samedi 6 septembre, la salle des fêtes de Saint-Symphorien recevait la troisième édition des Escapades Républicaines, dont la vocation est de «réintroduire du débat social et citoyen autour de questions d'actualité» sur la base de réflexions de personnalités invitées. Cette année c'est l'économiste Philippe Dessertine et Gilles Savary, député de la circonscription et en partie instigateur de ces rendez-vous, à qui revenait la tâche d'animer les esprits autour de la question "A quelles conditions la France peut-elle s'en sortir?" Réponse de l'économiste: certainement pas en espérant le retour du monde d'avant crise.

Le mal de l'Occident, selon l'économiste bordelais, c'est «son total conservatisme et sa volonté de vouloir continuer de vivre comme avant», autrement dit avoir des taux de croissance à 4%, et une création de valeur uniquement basée sur la consommation. Bandeau sur les yeux, chantant «tout va bien Madame la Marquise», «l'Occident a développé sa dette durant 25 ans», explique Philippe Dessertine. Le résultat est celui que l'on connaît: la crise qui s'est manifestée en 2008.
Un conservatisme qui pourtant reste de vigueur. «On n'arrête pas de parler de nécessité de retour de la croissance», note Philippe Dessertine. Mais, selon lui, c'est une illusion, qui n'est d'ailleurs pas souhaitable. «Si tous les pays du monde se mettent à vivre au rythme de nos folies passées, la planète pète!» assure-t-il.

"Trop de choses coincent pour continuer comme ça"Pour autant face à la question du jour, il est fondamentalement optimiste. La France peut s'en sortir, elle peut même redevenir «un pays merveilleux». Il lui faut d'abord accepter de faire le deuil de cet ancien monde pour entrer de plain pied dans un nouveau modèle qui, déjà, peu à peu s'affirme, mais implique de vivre différemment. «Trop de choses coincent» pour continuer à les faire fonctionner telles quelles, considère-t-il, à commencer par la dépense publique. «En France, on est les recordmen de la dépense publique par rapport à la création de richesse et pourtant avec 9 millions de pauvres, on peut considérer que les systèmes sociaux ne marchent plus». Et de citer les exemples de la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Suède... «quand ça ne marchait plus, ils ont tout "fait péter"!»
Une mise à plat, dont Gilles Savary partage la nécessité se disant «absolument convaincu qu'il faut réformer le pays», même s'il tient à souligner que désormais les politiques ne peuvent pas tout. Pourtant, «ils ont une responsabilité, les politiques sont conservateurs» considère Philippe Dessertine. Pour lui, ils restent sur "les schémas anciens", s'escriment à sauver les entreprises du passé, ne soutiennent pas assez l'innovation, pas plus que la jeunesse et son rapport au travail. «La jeunesse voit le travail comme un lieu d'exclusion», et pour cause, le chômage, ils connaissent. Sur cette question, si Gilles Savary assure que «le chômage reste une interpellation très forte pour la gauche», Philippe Dessertine soutient qu'en la matière, «on n'a pas tout essayé». Le député PS suggère alors, de baisser la productivité par travailleur, réintégrer des boulots moyens pour des gens moyens, plus faibles, moins formés. On a le sentiment que dans les entreprises on ne prend que des athlètes, et que si vous ne l'êtes pas, vous êtes perdus.»

Réseaux, numérique, biotechnologiesQuoiqu'il en soit pour Philippe Dessertine, si le monde nouveau est déjà là de mille et une manière : les organisations de plus en plus en réseaux, l'explosion du numérique, le développement de nouvelles sciences telles que la biotechnologie... Autant de secteurs qui sont et seront créateurs de très nombreux emplois directs et indirects. Pour lui, la société à venir doit parier sur la création de richesses pour se développer et non plus sur le diktat de la consommation encouragée à tout va, pas plus que sur la création monétaire, qui ne peut, par ses excés, que conduire à la folie du système et un krach boursier inévitable.
Or, si Dessertine ne nie pas que la France a pris du retard, il lui attribue aussi beaucoup d'atouts. «Une fois passée l'anxiété, la France, comme elle l'a démontré au début du 19ème siècle, a «une forte capacité à intégrer le progrès», elle est en outre «un pays structuré et cohérent, un atout de poids en économie» assure-t-il. Enfin, «la France est un pays de cocagne incroyable. Si elle se remet en phase ça va être formidable!» conclut-il.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
880
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !