Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Escapade républicaine et optimiste avec Philippe Dessertine

08/09/2014 | Pour Philippe Dessertine, pour que la France s'en sorte, il lui faudra quitter sa peau réactionnaire et "se mettre en phase avec un nouveau modèle, qui a déjà commencé"

Guy Dupiol Maire de Saint Symphorien, Gilles Savary, Jean Petaux, politologue, animateur du débat et Philippe Dessertine

Ce samedi 6 septembre, la salle des fêtes de Saint-Symphorien recevait la troisième édition des Escapades Républicaines, dont la vocation est de «réintroduire du débat social et citoyen autour de questions d'actualité» sur la base de réflexions de personnalités invitées. Cette année c'est l'économiste Philippe Dessertine et Gilles Savary, député de la circonscription et en partie instigateur de ces rendez-vous, à qui revenait la tâche d'animer les esprits autour de la question "A quelles conditions la France peut-elle s'en sortir?" Réponse de l'économiste: certainement pas en espérant le retour du monde d'avant crise.

Le mal de l'Occident, selon l'économiste bordelais, c'est «son total conservatisme et sa volonté de vouloir continuer de vivre comme avant», autrement dit avoir des taux de croissance à 4%, et une création de valeur uniquement basée sur la consommation. Bandeau sur les yeux, chantant «tout va bien Madame la Marquise», «l'Occident a développé sa dette durant 25 ans», explique Philippe Dessertine. Le résultat est celui que l'on connaît: la crise qui s'est manifestée en 2008.
Un conservatisme qui pourtant reste de vigueur. «On n'arrête pas de parler de nécessité de retour de la croissance», note Philippe Dessertine. Mais, selon lui, c'est une illusion, qui n'est d'ailleurs pas souhaitable. «Si tous les pays du monde se mettent à vivre au rythme de nos folies passées, la planète pète!» assure-t-il.

"Trop de choses coincent pour continuer comme ça"Pour autant face à la question du jour, il est fondamentalement optimiste. La France peut s'en sortir, elle peut même redevenir «un pays merveilleux». Il lui faut d'abord accepter de faire le deuil de cet ancien monde pour entrer de plain pied dans un nouveau modèle qui, déjà, peu à peu s'affirme, mais implique de vivre différemment. «Trop de choses coincent» pour continuer à les faire fonctionner telles quelles, considère-t-il, à commencer par la dépense publique. «En France, on est les recordmen de la dépense publique par rapport à la création de richesse et pourtant avec 9 millions de pauvres, on peut considérer que les systèmes sociaux ne marchent plus». Et de citer les exemples de la Grande-Bretagne, l'Allemagne, la Suède... «quand ça ne marchait plus, ils ont tout "fait péter"!»
Une mise à plat, dont Gilles Savary partage la nécessité se disant «absolument convaincu qu'il faut réformer le pays», même s'il tient à souligner que désormais les politiques ne peuvent pas tout. Pourtant, «ils ont une responsabilité, les politiques sont conservateurs» considère Philippe Dessertine. Pour lui, ils restent sur "les schémas anciens", s'escriment à sauver les entreprises du passé, ne soutiennent pas assez l'innovation, pas plus que la jeunesse et son rapport au travail. «La jeunesse voit le travail comme un lieu d'exclusion», et pour cause, le chômage, ils connaissent. Sur cette question, si Gilles Savary assure que «le chômage reste une interpellation très forte pour la gauche», Philippe Dessertine soutient qu'en la matière, «on n'a pas tout essayé». Le député PS suggère alors, de baisser la productivité par travailleur, réintégrer des boulots moyens pour des gens moyens, plus faibles, moins formés. On a le sentiment que dans les entreprises on ne prend que des athlètes, et que si vous ne l'êtes pas, vous êtes perdus.»

Réseaux, numérique, biotechnologiesQuoiqu'il en soit pour Philippe Dessertine, si le monde nouveau est déjà là de mille et une manière : les organisations de plus en plus en réseaux, l'explosion du numérique, le développement de nouvelles sciences telles que la biotechnologie... Autant de secteurs qui sont et seront créateurs de très nombreux emplois directs et indirects. Pour lui, la société à venir doit parier sur la création de richesses pour se développer et non plus sur le diktat de la consommation encouragée à tout va, pas plus que sur la création monétaire, qui ne peut, par ses excés, que conduire à la folie du système et un krach boursier inévitable.
Or, si Dessertine ne nie pas que la France a pris du retard, il lui attribue aussi beaucoup d'atouts. «Une fois passée l'anxiété, la France, comme elle l'a démontré au début du 19ème siècle, a «une forte capacité à intégrer le progrès», elle est en outre «un pays structuré et cohérent, un atout de poids en économie» assure-t-il. Enfin, «la France est un pays de cocagne incroyable. Si elle se remet en phase ça va être formidable!» conclut-il.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1839
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !