aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | A Saint-Astier, on extrait une chaux mondialement connue

12/05/2015 | La chaux de Saint Astier est exploitée depuis 1850. Il ne subsiste qu'une seule entreprise, une PME familiale qui représente un tiers du marché hexagonal.

Deux des dirigeants des chaux de Saint Astier qui emploient 130 personnes

A Saint -Astier, la nature du sol, dont la couche géologique s’étend sur une dizaine de kilomètres de long, a favorisé la production de chaux, d’une chaux de qualité exceptionnelle. Elle est fabriquée depuis le milieu du XIX e siècle. Même au plus fort de la conquête du ciment vers 1900, alors que la plupart des « chaufourniers » disparaissaient, les "chaux de Saint Astier" ont parfaitement résisté grâce à la qualité de ce calcaire unique et la volonté des dirigeants de moderniser les sites de production. Cette PME familiale est le premier producteur français indépendant.

Depuis les années 1970, la chaux et les enduits naturels ont retrouvé leurs lettres de noblesse, en particulier pour le secteur de la rénovation des bâtiments historiques et plus récemment de la décoration. A Saint Astier, au coeur de la vallée de l'Isle, les fours à chaux font partie depuis 150 ans du paysage. A 22 mètres sous terre, une entreprise exploite depuis près d'un siècle, une chaux d'une qualité exceptionnelle. La qualité de la chaux est réputée en dehors des frontières du Périgord, si elle a été utlisée récemment pour la rénovation du château de Monbazillac, elle a été utilisée au Grand Palais à Paris,  ou encore lors du chantier de rénovation de la forteresse de Massada en Israël.

De nos jours, les chaux de Saint Astier, ce sont trois usines la Safa et Cimchaux pour la chaux pure et la Dordognaise pour les enduits et une structure pour la commercialisation, la Cesa (chaux et enduits de Saint-Astier). Elles constituent un groupe à caractère familial détenues par trois familles de chaufourniers et emploient 130 personnes localement. Plus d'un siècle et demi après la découverte de la composition particulière du calcaire de Saint-Astier, les « chaux de St Astier » sont devenus les premiers producteurs français indépendants. "Nous représentons un tiers du marché français de chaux naturelle.

Notre clientèle est professionnelle, principalement des négoces de matériaux de construction et des artisans. Notre chiffre d'affaires annuel, autour de 28 millions d'euros est stable, malgré un ralentissement ressenti au cours de la période 2008-2009. Nous réalisons 10 % à l'export. Une des pistes de développement concerne le secteur de la décoration," précise Antoine Bastier, PDG des chaux.

La carrière s'étend sur une trentaine d'hectares à 22 mètres sous terre

Voyage à 22 mètres sous terreAutre particularité voulue par l'équipe dirigeante, l'usine à chaux se visite en période estivale, le mercredi matin, après réservation préalable auprès de l’office de tourisme. Les visites sont limitées à 30 personnes. C'est ainsi que le public peut découvrir la carrière souterraine et un type d'extraction devenu rare en France. Six personnes travaillent à l'extraction. On procède encore à  des tirs d'explosif, deux jours par semaine. A 22 mètres sous terre, le visiteur découvre un dédale de galeries. Un plan permet de se situer et de savoir les parties exploitées ou non. La température entre 12 et 13 ° est constante été comme hiver. La carrière s'étend sur une trentaine d'hectares. On estime encore à une centaine d'année les possiblités d'exploitation.

Entre 300 et 400 tonnes de calcaire par jour Chaque jour, entre 300 et 400 tonnes de calcaire sont extraites, ce qui permet d'obtenir entre 150 et 200 tonnes de chaux. Une installation fixe de concassage et de criblage assure un approvisionnement des fours en pierre de granulométrie régulière. Certains débris ne sont pas utilisables pour la fabrication de la chaux, car ils ne peuvent pas aller dans les fours. Ils servent de remblais mais les dirigeants sont actuellement à la recherche de solution pour valoriser ces reliquats non exploitables, ce qui impliquerait de nouveaux investissements.
La cuisson de la pierre calcaire est réalisée en four droit, à une température de 950 ° C. Le combustible employé est du charbon. Il provient du Pays de Galle. La cuisson du calcaire produit la « chaux vive ». Une cuisson spécifique permettra de produire une chaux présentant une résistance et une blancheur déterminée.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
6560
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !