Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/10/21 | Un mois dédié à Jean Lacouture

    Lire

    Jean Lacouture, hommes de lettres régional et ancien journaliste disparu en juillet 2015, aurait fêté ses 100 ans le 9 juin dernier. A l'occasion de cet anniversaire, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui consacrer le mois de novembre. Ainsi le « Mois Lacouture » sera ponctué de débats, rencontres ainsi que d'une exposition au sein de l'Hôtel de Région. Tout le programme est à découvrir le site de la Région Nouvelle-Aquitaine

  • 28/10/21 | Le Concours des Saveurs revient

    Lire

    L'Agence de l'Alimentation de Nouvelle-Aquitaine et le Département des Deux-Sèvres organisent ce jeudi une nouvelle session du Concours des Saveurs Nouvelle-Aquitaine à Celles-sur-Belle. Ce Concours permet de récompenser les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories, mettant en lumière le savoir-faire des producteurs et artisans locaux. Pour cette nouvelle session 250 produits sont proposés par 70 producteurs et artisans.

  • 28/10/21 | U2P à Brive : de la fabrication de pain à sa distribution automatique

    Lire

    Initialement U2P en Corrèze fabrique des pains en gros volume à destination des collectivités et restaurants d'entreprises. Avec la crise sanitaire et les fermetures dues au confinement, la société a décidé de tourner sa production vers la fabrication de pain pour un parc de machines de distribution automatique de baguettes, conditionnées sous atmosphère protectrice, sur Brive. La société vient d'acquérir des équipements afin de répondre à cette demande grandissante et ainsi produire de nouvelles gammes de produits.

  • 28/10/21 | Limoges : Les 1000 visages de la Covid-19

    Lire

    Ce soir à 19h, l'Université de Limoges organise à la BFM une conférence sur le thème : « COVID-19 : L'ennemi invisible aux mille visages ». Cette conférence permet à tous de mieux comprendre les représentations en jeu dans la crise sanitaire que ce soit de l'image scientifique aux configurations émotionnelles. Cette conférence s'inscrit dans le cycle de conférences grand public interactives mis en place par l'Université.

  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | ADS Show : Florence Parly veut "rénover" la maintenance aéronautique

28/09/2018 | En visite sur le site de la BA 106 de Mérignac pour la quatrième édition de l'ADS Show, la ministre des Armées a évoqué la réorganisation de la maintenance aéronautique

1

La ministre des armées, Florence Parly, était de passage ce jeudi 27 septembre à Mérignac à l'occasion de la quatrième édition de l'ADS Show, salon de la maintenance aéronautique organisé par la région Nouvelle Aquitaine. En plus de la visite traditionnelle des entreprises présentes dans les allées du salon, elle a évoqué des avancées "prometteuses" pour la réforme du maintien en condition opérationnelle (ou MCO), qui a notamment vu la création d'une toute fraîche Direction de la maintenance aéronautique. L'heure n'était pas aux "gaulois rétifs", mais le propos était tout de même révélateur de par sa fermeté.

Joindre l'utile à l'acceptable

"Chaque euro dépensé sera un euro utile". Dans un discours d'une vingtaine de minutes donné sur la BA106 de Mérignac à l'occasion de l'ADS Show, la ministre des Armées Florence Parly (qu'accompagnait la secrétaire d État Geneviève Darrieussecq) est longuement revenue sur la problématique principale des entreprises participant au salon, à savoir la maintenance en condition opérationnelle ou MCO. Dans ce domaine, la France est en effet loin d'être la meilleure, en tout cas si l'on en juge le dernier état des lieux réalisé par l'ingénieur Christian Chabbert en novembre 2017, un rapport explosif. A l'intérieur, on pouvait y lire une stagnation de la disponibilité des flottes des forces françaises depuis 2012 aux alentours de 44% (44,4% en 2016). Autrement dit : moins d'un aéronef sur deux est en mesure d'effectuer sa mission, une situation jugée par le spécialiste comme "particulièrement critique". Dans ce même rapport, les besoins du MCO ont été évalués à 4,1 milliards d'euros par an sur la période 2018-2023. Relancé dans un plan de restructuration de la maintenance aéronautique annoncé lors d'un discours à Evreux (qui n'a pas fait que des satisfaits) en décembre 2017, le sujet a visiblement été pris au mot par le gouvernement.

"Le MCO devenait le talon d'achille de nos armées", a ainsi avoué Florence Parly ce jeudi avec un imparfait caractérisé. "Il troublait l'entraînement de nos pilotes et pouvait entraîner des conséquences potentiellement désastreuses jusque sur nos théâtres d'opération. A l'heure ou de nouveaux et nombreux équipements sont livrés, nous ne pouvons pas nous résoudre à ce qu'ils soient cloués au sol. Le problème du MCO aéronautique n'était pas un problème de moyens et encore moins de personnel. C'était un problème d'organisation, de gouvernance, de structure et de partage de la responsabilité sur chacun des acteurs". D'où le remplacement de la Simmad (Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du ministrère de la défense), bonjour la DMAé pilotée non plus par l'armée de l'air mais par le Chef d'Etat Major des Armées, une décision justifiée par Florence Parly du fait que "nos trois armées sont concernées et toutes doivent voler". 

La Méthode Parly

Voilà pour la forme. Du côté du fond, la DMAé a le souhait d'être "indépendante et peut agir en fonction de son intérêt et non de la satisfaction des sensibilités des uns ou des autres". Le gros "talon d'Achille" auquel cette nouvelle direction devra s'attaquer, c'est la question des contrats. Sans que la question n'ait été éludée par la Simmad, la ministre des Armées a réitéré sa volonté de mettre fin à l'imbroglio d'interlocuteurs, le tout pour rendre les choses plus claires et offrir une meilleure visibilité. "Le MCO aéronautique souffrait de la mutiplication de petits contrats inefficaces et déresponsabilisants. Il fallait donc établir des contrats uniques, globaux, avec un seul responsable de la disponibilité et vers lequel la DMAé peut se tourner pour demander des comptes". Des exemples ont ainsi été cités : le Rafale passera de 25 contrats différents à deux principaux d'ici 2019. Pareil pour l'Atlantique 2 (de 24 à 3 contrats) ou les hélicoptères Cougar et Caracal (de 21 à 4 contrats).

Comme le mot "déresponsabilisant" risquait, à coup sûr, de froisser les TPE et PME du secteur, Florence Parly a lustré les bords en parlant d'une "relation renouvelée, équilibrée entre l'industrie et l'Etat. Nous allons rendre systématique le fonctionnement en plateaux entre l'Etat et l'industrie et avoir recours à des guichets uniques logistiques sur les bases. La recherche d'un consensus mou n'est pas la panacée et oui, il faudra prendre une décision dans l'intérêt de nos forces. Ce plan représente des opportunités, des contrats plus longs, une visibilité plus importante", a poursuivi Florence Parly à l'adresse des industriels. Il doit aussi rimer avec résultats tangibles, prix abordables et respect pour les PME, les PMI et les ETI qui offrent dynamisme et idées". Visiblement, pas question de laisser les jeunes sur la touche. Ainsi, le budget du maintien des équipements est en progression de 8% (4,2 milliards d'euros) dans le projet de loi de finances 2019. Le coût de rabot est par contre attendu du côté des stocks de pièces de maintenance, "qui commencent à être rationalisés" (la ministre a parlé de 13 milliards d'euros pour évoquer le coût total du stock en immobilisation). "Cela ne correspond pas à notre besoin et nous n'avons pas à tout gérer nous même. Quand l'Etat aura un besoin, il en fera part à l'industrie qui devra fournir, et ce dans le but de mettre fin aux coupures entre la demande de pièces et leur disponibilité".

"Parce que c'est notre budget"

Enfin, soulignons que le sujet du MCO fait partie d'une bien plus large loi de programmation militaire, évoquée par Florence Parly plus en détail à la presse lors de sa visite. "Nous venons de la faire voter, elle engage la France pour sept ans. C'est la première loi de programmation depuis la fin de la guerre froide qui accorde des moyens en croissance à nos armées (298 milliards d'euros sur sept ans) alors que cela fait plus de vingt ans qu'ils étaient sans cesse en décroissance sans que les engagements de la France n'aient diminué, bien au contraire. Cette loi a donc pour vocation de réparer ce grand écart". Ce vaste plan va connaître sa première déclinaison en 2019, année pour laquelle un budget de 35,9 milliards d'euros va être soumis au Parlement dans quelques semaines. Et pour Florence Parly, pas question d'utiliser ces crédits pour "régler des factures qui ne l'auraient pas été. Nous l'avons déjà fait dans le cadre du budget 2018, qui était déjà en croissance de 1,3 milliard". On préfère se concentrer sur les recrutements ("450 créations d'effectifs affectés à nos priorités, à savoir le renseignement et le cyber") et les équipements.

"Par exemple, nous commandons 55 000 gilets par balles de nouvelle génération sur la durée de la programmation militaire mais nous en recevrons 25 000 dès 2019. D'ici 2020, chaque militaire qui partira en opération extérieure sera doté d'un treillis ignifugé. Du côté de l'armement, 8000 nouveaux fusils d'assault de nouvelle génération seront livrés d'ici 2019. 57 millions d'euros seront aussi consacrés à améliorer les conditions de vie quotidienne des militaires (logements rénovés, services en faveur de la mobilité...)". Le message du gouvernement est donc visiblement bien passé : "les engagements vont être tenus". Un premier contrat d'objectif et de performance signé en août dernier servira de base aux premiers travaux de la DMAé. Quant aux industriels du MCO, ils ont d'ores et déjà du pain sur la planche.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
8163
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari a visité, le 25 octobre, l’usine Renault Trucks Volvo Remanufacturing qui reconditionne des moteurs et boîtes de vitesse de camions Economie | 26/10/2021

L'usine Volvo Renault Trucks de Limoges reconditionne les moteurs de camions et bus

way4space une Economie | 25/10/2021

Saint-Médard-en-Jalles : Way4Space connecte la recherche, les start-up et l’industrie pour inventer l’Espace de demain

Marc-Antoine Lasarte, directeur général de BlueConfig rencontrait ses partenaires et la sous-préfète d'oloron sur le site de l'ESAT de Bidos le 12 octobre Economie | 22/10/2021

Util'Eco : L'économie sociale, solidaire et circulaire appliquée à l'informatique

La reprise d'entreprise permet de maintenir les savoir-faire dans les territoires Economie | 21/10/2021

La transmission reprise des entreprises, un enjeu crucial pour l'économie régionale

Premier sommet aéronautique et spatial Bordeaux Métropole 18 octobre 2021 Economie | 19/10/2021

Sommet aéronautique et spatial : "nous sommes les premiers de la classe sur l'engagement environnemental"

Sébatien Clauzel représentant du SIVO, Pierre Harambat, Président du Consortium Jambon de Bayonne, Chatal Brethes Présidente de la PALSO Economie | 18/10/2021

Jambon de Bayonne, Foie gras du Sud-Ouest et Vins du Sud-Ouest parlent d'une même voix

Salon du nautisme Grand Pavois à La Rochelle, en 2019 Economie | 15/10/2021

Nautisme : quelle stratégie en Nouvelle-Aquitaine?

Franck Aubrée, Laurent Dulau et Denis Baro, président de le Coop de France Nouvelle Aquitaine Economie | 14/10/2021

Nouvelle-Aquitaine : le salon des produits régionaux souhaite "répondre à une attente sociétale"

Les 17èmes rencontres nationales du e-tourisme à Pau du 11 au 13 octobre 2021 Economie | 11/10/2021

Les Rencontres nationales du E-tourisme de retour à Pau

A Nexon, la cantine a ouvert ses portes le 29 juillet pour proposer un nouveau modèle d’alimentation territoriale solidaire Economie | 08/10/2021

Un nouvel incubateur ouvert à Limoges pour les projets d’économie sociale solidaire et d’innovation sociale

Présentation du salon B-Boost 2021 à La Rochelle Economie | 06/10/2021

La Rochelle accueille le salon B-Boost, dédié aux logiciels libres

Kenny Bertonazzi directeur général de l'entreprise d'insertion STEP (Pau) Economie | 05/10/2021

STEP : 20 ans d'innovation pour marier activité économique et inclusion

Le CFA des métiers de Boulazac accueille 900 apprentis Economie | 29/09/2021

La bonne dynamique de l'apprentissage en Dordogne

Autour de Guillaume-Olivier Doré, président de Finaqui, Ils sont une cinquantaine à avoir participer à la présentation de "Finaqui Evergreen" le 23 septembre 2021 Economie | 27/09/2021

Evergreen, le tournant "durable" de l'association régionale des business angels

Grande plage de Biarritz Economie | 27/09/2021

Saison touristique 2021 : La Nouvelle-Aquitaine s'en sort « la tête haute ».