Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billeterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aérocampus Aquitaine : l'international toujours dans le viseur

08/03/2021 | Si à la fin de l'année 2020 Jérôme Verschave était pessimiste sur le plan financier d'Aérocampus, finalement, un bénéfice de 200 000€ a été dégagé

1

Si à la fin de l'année 2020 Jérôme Verschave était pessimiste sur le plan financier d'Aérocampus, finalement, un bénéfice de 200 000€ a été dégagé. Le site de formation, qui va fêter ses dix ans, a également créé le Silver service, adressé aux hôtesses de l'air et aux stewarts. Quant au volet formation, il est en suspend à l'international mais pas à l'arrêt, et des discussions sont en cours avec neuf pays.

En septembre, Jérôme Verschave, directeur général d'Aérocampus Aquitaine était pessimiste quant à la situation économique de l’association. Pourtant, « c’est une année étonnante », explique le directeur. À la surprise de tous, un bénéfice de 200 000€ a été dégagé en 2020, année pourtant particulière. « On s’en sort bien alors que notre chiffre d’affaires a chuté de 8 à 6,5 millions d’euros ». À l’annonce du confinement, l’intégralité du site est passé en chômage partiel : « ce qui nous a permis d’économiser 600 000€. » L’activité séminaires s’est effondrée de 70 %, passant de 51 évènements en 2019, à 19 en 2020. Ce qui représente une perte de 270 000 euros pour le Campus Entreprises. Si l’ADS Show a été annulé, l’Aérocampus a créé le concept de l’ADS Club, afin de proposer des temps d’échanges aux partenaires, tous les 3 mois.  

L'international en suspend

Le campus propose des formations allant du bac pro au BTS et accueille quelques que 300 élèves. Sur ce plan là, pas de baisse significative. « Le nombre d’apprentis n’a diminué que de 5%, parce que les groupes industriels ont joué le jeu et ont parié sur l’avenir », précise Jérome Verschave. Si la formation professionnelle française n’a pas subi de « décrochage », il est tout autre pour la formation à l’international, qui est également une grosse activité pour le site de 26 hectares. Mais en Inde, le schéma est différent, puisque l’école a repri son activité. Un bac pro aéronautique a également été créé pour Dassault Aviation, et intégré dans un lycée professionnel à Nagpur en Inde. Aussi, une formation professionnelle accueille actuellement, et pour 6 mois, des Indiens sur le site de Latresne. « J’ai prévenu les commerçants pour qu’ils ne soient pas étonnés de les voir », raconte le directeur amusé. 

Si pour l’instant la situation freine les avancées de certains projets, tout n’est pas figé pour autant. « Dassault ou Airbus nous demandent d’être le bras armé formation dans le cadre des contrats qu’ils ont en négociation. » Aujourd’hui, neuf projets avec des pays sont assez avancés. « La force d’Aérocampus, c’est que l’on recrute que des formateurs bilingues. Donc on n’a plus de concurrent. »

Silver service

Si les avions sont restés sur le tarmac, les jets privés, eux, étaient en plein vol. « Plus un seul jet n’était à louer. C’était vraiment le plan B en cette période Covid », explique le directeur d'Aérocampus. « Quand on a vu ça, on s’est dit qu’on avait un coup à jouer sur le silver service ». Mais c’est quoi, le Silver service? C’est un service haut de gamme en jet privé. C’est donc une formation qui s’adresse aux personnes qui possèdent déjà le CCA (Cabin crew attestation). En clair, les hôtesses de l’air et stewarts. « C’est une première en France », se félicite Jérôme Verschave, directeur du site qui fêtera ses 10 ans cette année. Si ce projet a vu le jour et est réalisable, c’est notamment grâce au fait que l’association a une trésorerie importante. « En pleine période de crise, pendant que d’autres se posent beaucoup de questions, nous on est là. » La première promotion débutera courant mars 2021. C’est un investissement de 700 000€, avec l’achat de « cabines feu et fumé ». « C’est une rentabilité sur du long terme ». 

 

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
8629
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !