Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aéronautique et spatial en cadence accélérée

27/02/2017 | Après deux années sans vigueur, l'aérospatial a fortement accéléré le rythme de production en ex-Aquitaine et ex-Midi-Pyrénées.

L'aéronautique est en plein essor dans la région

Chaque année, en partenariat avec le pôle de compétitivité Aerospace Valley, les deux directions régionales de l’Insee Nouvelle-Aquitaine et Occitanie s’associent pour mener une enquête auprès des établissements de la filière aéronautique et spatial implantés dans le Grand Sud-Ouest. L'édition 2016 de cette enquête, qui comporte 3 études, vient d'être publiée et rend compte, depuis 2015 d'un dynamisme global de la filière, ayant entraîné une certaine tension sur l'emploi dans le gros millier d'entreprises qui compose la supply chain de l'aérospatial des deux régions. Des sous-traitant et partenaires du grand sud ouest situés sur 6 zones d'emploi que sont Toulouse (largement en tête avec 65 % des emplois), Bordeaux (14 %) puis Pau, Bayonne, Tarbes-Lourdes et Figeac.

En terme de structure la filière aéronautique et spatial du grand Sud-Ouest se compose de quelques donneurs d'ordre, véritable têtes de filière, et d'un très grand nombre d'entreprises sous-traitantes ou partenaires. Et pour cause sur les 1079 entreprises qui composent la filière sur ce territoire, 1064 appartiennent à la supply chain. Au total l'aérospatial en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, c'est un total de 130 000 salariés (à décembre 2015), soit 10 % de l'emploi total et 30 % de l'emploi industriel rappelle l'INSEE.
Une filière au panel d'activités large puisque l'aérospatial recouvre les activités d’études, de conception, de fabrication, de commercialisation ou certification de pièces, de sous-ensembles, d’équipements, de systèmes embarqués, d’outils matériels et logiciels spécifiques à la construction aéronautique et spatiale. A cette longue liste s'ajoute les activités de maintenance « lourdes » en condition opérationnelle des aéronefs. Mais en terme de répartition de l'emploi, c'est le secteur de la construction aéronautique et spatiale, avec plus de 51 000 salariés, qui est le premier employeur de la filière, devant celui de l'ingénierie et des activités scientifiques et techniques avec 29 037 salariés.

+8,3% de chiffre d'affaires pour la supply chainPour autant, après deux années de modération, c'est bien pour l'ensemble de la filière que l'activité et l'emploi reprennent de la vigueur. En 2015, la croissance de l'emploi est en moyenne de 2,5%, mais particulièrement marquée dans la chaîne d'approvisionnement, dont les effectifs progressent de 3,6% en 2015 soit 3 000 emplois supplémentaires, alors que dans les entreprises dites « têtes de filière », la croissance de l'emploi reste modérée (+ 0,4 %).
Un dynamisme de la chaîne d’approvisionnement aérospatiale du Grand Sud-Ouest en lien avec celui du chiffre d’affaires lié aux commandes des constructeurs et motoristes qui croît de 8,3 % en un an pour atteindre 12,2 milliards d’euros en 2015. Une accélération qui s’observe sur les deux anciennes régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, tant dans l'industrie que dans les services.
Sur l'aéronautique, les acteurs se sont adaptés à des évolutions divergentes des cadences de production d’avions, hausse pour l’A320 et baisse sur d’autres programmes aéronautiques (A330) ou de certains segments du marché (jets d’affaires, hélicoptères). Une adaptation globalement réussie puisque la croissance est solide est se renforce encore note l'Insee qui rappelle qu'en en 2015, les deux principaux constructeurs mondiaux enregistrent de nouveaux records de livraisons d’avions commerciaux : 635 appareils pour Airbus et 762 pour Boeing. Si la croissance se modère dans la métallurgie et pour les fabricants d’équipements électriques, électroniques, informatiques et de machines, le chiffre d’affaires dédié à la maintenance marque également une forte hausse en 2015 enregistrant + 14,3 % contre -6 % en 2014.
Coté spatial, la concurrence commerciale et technique est toujours aussi vive sur un marché qui reste étroit. Pour autant dans le grand sud ouest, le chiffre d’affaires lié aux commandes du spatial atteint 680 millions d’euros en 2015, avec une activité qui reste bien orientée, en progression de 5%.

Un rythme qui empêche la diversificationL'INSEE glisse tout de même un bémol à cette enquête plutôt optimiste : « L’augmentation des rythmes de production ne permet pas à la supply chain d’approfondir sa diversification sectorielle ou géographique. » Un manque d'internationalisation ou de diversification qui place les entreprises en situation de dépendances potentiellement dangereuses et qui empêche le développement de nouvelles opportunités et donc de relance des activités. L'institut statistique constate en effet, que le client principal d’une entreprise de la supply chain régionale représente en moyenne 46 % de son chiffre d’affaires en 2015...
Pour autant bien conscientes que pour rester compétitives dans un environnement toujours plus exigeant, les entreprises de la supply chain participent à l’évolution industrielle. Ainsi, quatre entreprises sur dix ont engagé des travaux de recherche et développement (R&D) en 2015. Début 2015, 47 % des entreprises de la filière déclarent avoir innové depuis les deux dernières années.

Des perspectives d'embauches (encore) augmentéesSur les perspectives à venir, interrogés au printemps 2016, les chefs d’entreprise de la supply chain du Grand Sud-Ouest (GSO) estiment que leur activité destinée à la construction aéronautique s’accélère encore par rapport à l’année précédente. De quoi prévoir des embauches augmentées par rapport à 2015.
Coté spatial, les chefs d’entreprise de la chaîne d’approvisionnement indiquent que leur activité diminue au printemps 2016 par rapport à l’année précédente. Un repli qui affecte essentiellement les sociétés de services de Midi-Pyrénées ; mais dans l’industrie, au contraire, l’activité liée au marché spatial est en progression.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aerocampus

Partager sur Facebook
Vu par vous
36777
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !