Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/20 | Gironde : le Département va distribuer ses premiers kits sanitaires

    Lire

    Jean-Luc Gleyze l'avait annoncé le 16 novembre : le Département va distribuer 2 000 kits sanitaires aux jeunes en difficulté. Ces kits comprennent quatre masques réutilisables, un flacon de gel hydroalcoolique, du savon et une fiche conseil sur les comportements à adopter face au coronavirus. La première distribution de ces kits sanitaires par le Département se déroulera à Libourne ce mercredi 24 novembre à 15h dans les locaux de l'Association LEPI.

  • 24/11/20 | La vente directe accompagné dans les Deux-Sèvres

    Lire

    Dans le cadre de son Plan de Relance et en soutien aux circuits courts, le Département des Deux-Sèvres a crée un fonds de soutien de 300 000 euros pour développer la vente directe des agriculteurs. Fortement sollicité depuis sa création en juillet dernier, il a permis l'accompagnement de 32 projets de création ou de développement ont été accompagnés. Face aux nombreuses demandes, le Département a décidé de prolonger le dispositif et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 31 mars 2021.

  • 24/11/20 | Les recharges pour vélos à assistance électrique se développent

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 42 900 euros à la société Sacha à Limoges pour son projet eBikeport qui est une station de recharge à énergie propre et avec des matériaux 100 % recyclés et recyclables. L’innovation réside tant dans le produit que dans le modèle économique puisque le client peut récupérer une partie de la somme investie grâce aux revenus publicitaires.

  • 24/11/20 | En Lot-et-Garonne, digitalisation des commerces de proximité

    Lire

    Le Conseil départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, et la Chambre de métiers et de l’artisanat ont travaillé ces derniers jours à construire une offre complète, facile d’accès et gratuite pour accompagner les commerces de proximité dans leur digitalisation. Cette offre repose sur deux piliers : une market-place départementale - www.mavillemonshopping.fr/lotetgaronne et la géolocalisation des commerces et artisans proposant leurs services durant le confinement. Ainsi, malgré le confinement, les commerces de proximité vont pouvoir poursuivre les ventes de leurs produits et les clients de les acheter.

  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aéroport de Poitiers-Biard : SEALAR signe la convention de délégation de service public

12/11/2019 | La convention de délégation de service public entre SEALAR et le syndicat mixte de l'aéroport de Poitiers-Biard a été signée ce vendredi 8 novembre

A partir du 1er janvier 2020, SEALAR sera le nouveau délégataire de service public de l'aéroport de Poitiers-Biard

Ce vendredi 8 novembre, la société d’exploitation et d’action locale pour les aéroports régionaux (SEALAR) et le syndicat mixte de l’aéroport de Poitiers-Biard ont signé la convention de service public qui les unit jusqu’au 31 décembre 2031. L’objectif, durant cette concession d’une durée de douze ans, sera de développer le trafic de l’aéroport. Cette ambition sera remplie en proposant de nouvelles destinations. La première devrait être des vols proposés vers l’aéroport de Marseille-Provence (dont SEALAR est administrateur). Lors de cette signature, aucune annonce n’a été faite, il faudra patienter encore un peu pour connaître les dates de mise en place des nouvelles destinations. Première rencontre avec les dirigeants de SEALAR.

On s’attendait à des annonces sur les futures lignes qui desserviront l’aéroport de Poitiers-Biard, ce fut seulement une présentation du nouveau délégataire ce vendredi 8 novembre lors de la signature de la convention de délégation de service public entre la société SEALAR (société d’exploitation et d’action locale pour les aéroports régionaux) et le syndicat mixte de l’aéroport de Poitiers-Biard. « On est dans un temps fort, reconnaît d’emblée Bruno Belin, le président du syndicat mixte de l’aéroport de Poitiers-Biard et le président du département de la Vienne. Je remercie les rares personnes qui ont cru qu’il y aurait bien un avenir à cet aéroport. ». Lui a toujours défendu l’importance d’un tel équipement pour le rayonnement du territoire. « L’envisager sans aéroport serait utopique. Nous avons renouvelé cette délégation de service public, ce qui montre bien que cet aéroport a toutes ses raisons d’exister et de se développer », poursuit le président du syndicat mixte. 

La signature de la convention de service public entre SEALAR et le syndicat mixte de l'aéroport de Poitiers-Biard s'est déroulée ce vendredi 8 novembre

Nouvelle concession, nouvelle ère ?

SEALAR a donc été choisie pour gérer l’aéroport de Poitiers-Biard à partir du 1er janvier 2020 par le biais d’une société dédiée. Derrière cette société, trois acteurs : INSFO, filiale d'ingénierie de la chambre de commerce et d'industrie Métropolitaine Bretagne Ouest opérateur de trois aéroports bretons (Brest, Quimper, Morlaix) ; CCIMP Infrastructures, filiale de la CCI Marseille Provence qui est, entre autre, administrateur de l’aéroport Marseille Provence ; TPF Ingénierie, acteur de l’ingénierie aéroportuaire.« SEALAR est l’opérateur d’un réseau d’aéroports régionaux, explique Frank Bellion, président de la société SEALAR. Nous totalisons plus de 10 millions de passagers annuels ». 1,3 million pour les trois aéroports bretons qui ont connu en trois ans une augmentation de 20% de leur fréquentation et 9 millions pour celui de Marseille Provence. Côté gestion, SEALAR n’en est donc pas à ses balbutiements. « Nous gérons également dix-neuf ports dans le Finistère », précise Frank Bellion. Leur projet pour l’aéroport de Poitiers-Biard s’articule autour de trois axes : dynamiser l’activité et les retours économiques procurés à Poitiers et à la Vienne ;  gérer l’aéroport de façon durable et respectueuse de l’environnement ; améliorer la qualité de service en garantissant l’état des infrastructures.

Une liaison avec Marseille-Provence

Côté trafic commercial. « Il faut inciter les gens à venir. Il y a plus de 500 sites touristiques dans le département. Nous devons donc fluidifier la venue des personnes », explique Frank Bellion. L’objectif est de développer le nombre de passagers de l’aéroport, en le faisant passer de 122 504 à 189 800 passagers à l’horizon 2031. Pour cela, il va bien falloir développer et ouvrir des lignes. « Nous démarrons le travail, confie Raoul Laurent, directeur général de SEALAR. Mettre en place une ligne, ça peut se faire la première année comme ça peut se faire dans les trois premières années ». En tout cas la première liaison qui sera ouverte, (peut-être même dès 2020), c’est celle entre Poitiers et Marseille Provence. Une ouverture sur le monde, puisque 60% du trafic du 6e aéroport français est voué aux lignes vers l’extérieur. « Cela permet de se projeter partout en Europe ». Cela assurerait une meilleure connectivité à l’aéroport de Poitiers-Biard qui est déjà relié avec le HUB (le noeud ou plateforme aéroportuaire) de Lyon. SEALAR aimerait proposer 3 à 5 vols par semaine vers Marseille pour un objectif de 25 à 30 000 passagers par an. Du côté des lignes existantes, elles sont reconduites pour la liaison avec Lyon et Londres. « Le programme qui existait est renouvelé notamment vers Londres ; pour Manchester on attend, car on doit voir Ryanair dans les tout prochains jours », poursuit le directeur général. Sans doute qu’il n’y aura pas que Chalair et Ryanair en tant que compagnies proposées au départ de Poitiers-Biard. « L’idéal est de diversifier les compagnies aériennes pour être un peu plus stable ». De nouvelles lignes extérieures vont sans doute voir le jour. Poitiers-Biard devrait être relié à Bruxelles, Milan ou encore Madrid. SEALAR espère proposer 3 à 5 vols semaine, l’été en saison. 

Au niveau de l’environnement. SEALAR souhaite de plus en plus abandonner les énergies fossiles pour se tourner vers les énergies renouvelables. La société compte mettre en place une charte environnementale et intégrer l’aéroport dans la démarche internationale « Airport Carbon Accreditation » qui vise à réduire les émissions aéroportuaires de gaz à effet de serre. 

Embarquement imminent pour cet avion affrété par la compagnie Chalair qui relie Poitiers à Lyon. Cette ligne sera maintenue par le nouveau délégataire.

Pour la qualité de service, sur les 12 années que court le contrat de délégation de service public, SEALAR compte investir 8 millions d’euros. La rénovation de la piste d’atterrissage et de son balisage est prévue dans l’enveloppe pour un coût de l’ordre de 3,5 à 4 millions d’euros. Le parcours des passagers va être repensé, afin de fluidifier les formalités de contrôle et améliorer le confort à l’arrivée et l’embarquement. « Il faut qu’on réfléchisse à un parcours qui permettrait aux passagers d’arriver, de gagner du temps entre le moment où ils garent leur voiture et prennent l’avion », explique Frank Bellion. Encore une fois, avec ce genre d’action, c’est la concurrence avec le train qui semble visée. 

SEALAR fait preuve de détermination. La société se veut même rassurante sur sa façon de faire et de procéder. « Je pense que travailler ensemble de façon volontaire et en toute transparence est un gage de réussite. Il faut que notre partenariat ne soit pas que d’un côté un concédant et de l’autre coté un concessionnaire et qu’ils ne se parlent qu’une fois par an », indique Frank Bellion. SEALAR souhaite donc travailler main dans la main avec le syndicat mixte et les acteurs locaux pour faire avancer et développer Poitiers-Biard. « On y croit à cet aéroport. Nous sommes ici pour le développer et pour travailler avec notre état d’esprit », confirme Raoul Laurent, le directeur général. La délégation de service public débute ce 1er janvier 2020 et jusqu’au 31 décembre 2031. L’équipe de SEALAR doit rencontrer tout le personnel de l’aéroport cette semaine et de nouveaux éléments devraient être donnés sur les lignes et le développement. Pour cela, il faudra patienter jusqu’au 18 janvier 2020 et le salon des voyages au départ de Poitiers qui sera organisé à l’aéroport de Poitiers-Biard.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5512
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le préfet de la Dordogne, Frédéric Perissat, attentif lors de sa visite aux technologies de l'usine SOCAT à Terrasson, filiale de Delmon Group Economie | 21/11/2020

La SOCAT, une entreprise tournée vers l'avenir lauréate de France Relance

Laurent Oudot, Alain Rousset et Éléna Poincet dans les bureaux de Tehtris Economie | 19/11/2020

Cybersécurité : Tehtris une PME française dans la cour des grands

La coopération agricole assure qu'il n'y aura pas de pénurie et appelle à consommer français - image d'illustration Economie | 05/11/2020

Re-confinement: la Coopération agricole en appelle à la solidarité des consommateurs, de la grande distribution et de l'Etat

manif des commerçants Bayonne Economie | 05/11/2020

Commerçants et restaurateurs ouvrent...leur amertume et leur angoisse à Bayonne

confinement acte 2 : l'agglomération de Pau réactie ses mesures de soutien aux entreprises et aux commerces Economie | 03/11/2020

L'agglo de Pau réactive ses mesures de soutien aux commerces et aux entreprises

Arnaud Montebourg, Emmanuel Grenier et Arnaud Leroy Economie | 30/10/2020

World Impact Summit : « La transition écologique n’est pas une punition » selon Arnaud Leroy (ADEME)

L'équipe du service RH de l'entreprise éphémère Créativ'Béarn à Mourenx Economie | 23/10/2020

Créativ'Béarn : "Un pour tous et tous pour un" sur la recherche d'emploi

Le site Saft de Poitiers a inauguré un nouveau bâtiment de production d'électrolyte ce 7 octobre 2020 Economie | 22/10/2020

Saft fait de Poitiers une capitale mondiale de l’électrolyte

Le hangar de la Maison du tri de Bordeaux, située dans les locaux de l'Atelier D'éco Solidaire Economie | 21/10/2020

Les Maisons du tri : de nouveaux lieux de collecte pour recycler ses meubles

Les nouvelles suites du Club Med de La Palmyre, sorties de terre l'hiver dernier Economie | 19/10/2020

Club Med Atlantique, un si cher projet inauguré en grande pompe

Forum de l'aéronautique Anglet Economie | 19/10/2020

Aéro & Industrie s'exposent à Anglet pour redonner le moral à l'aéronautique

Neuf abattoirs dont celui de Thiviers est partenaire du projet Economie | 16/10/2020

En Nouvelle-Aquitaine, la filière cuir s'engage pour des peaux de qualité

Data17, le nouveau data-center de Saint-Jean d'Angély a été inauguré en présence d'élus du Département, de la CdC Vals de Saintonge et de la Ville de Saint-Jean d'Angély Economie | 10/10/2020

Le 4e data-center de la région ouvre ses portes à Saint-Jean d’Angély

Gershon Pinon, Julien Micheau et Laure Duprat, associés et fondateurs d'Hypnoledge Economie | 08/10/2020

Hypnoledge : l’hypnose pour s’ouvrir sur le monde

La Banque de France a présenté à Limoges les perspectives économiques de la rentrée Economie | 07/10/2020

Des perspectives économiques revues à la baisse en Nouvelle-Aquitaine