Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

  • 15/05/18 | Trois jours de Fêtes de Bayonne payantes pour les non Bayonnais

    Lire

    Nous en avions fait écho, son maire l'a annoncé en fin de matinée: les Fêtes de Bayonne (25-29 juillet) seront gratuites pour les Bayonnais, et pour tous les enfants entre le vendredi midi et le lundi matin. Si on regarde le verre(de rosé)à moitié vide, gratuites pour tous mercredi et jeudi,elles seront en partie payantes -7 à 8 euros- pour les autres -non Bayonnais- le week-end afin, assure le maire Jean-René Etchegaray, de financer "le coût de leur sécurité et la pérennité de l'événement.

  • 14/05/18 | Bordeaux fait le point avec Darwin

    Lire

    Le maire de Bordeaux a réuni ce matin en mairie de Bordeaux des représentants de l'éco-système Darwin et de Bordeaux Métropole aménagement pour tenter de réconcilier les deux parties, en conflit depuis plus d'un an sur des emprises de la caserne Niel. Il a confirmé la cession à Darwin de deux hangars déjà occupés de manière provisoire (skate-park et dépôt Emmaüs), sous la forme d'un potentiel futur bail emphytéotique. En revanche, pas question de céder du terrain sur les 2000 mètres carrés de l'actuelle ferme urbaine : elle sera bien remplacée par la construction d'un parking prévu dans le cadre de la ZAC Bastide-Niel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aéroport Pau Pyrénées: premier bilan pour son délégataire Air'py

12/01/2018 | Voilà un an que la société Air'py a pris pour 12 ans le relais de la CCI (qui reste majoritaire à son capital) pour assurer la gestion de l'aéroport Pau Pyrénées, qui perd encore des passagers.

 le directeur général d'Air'py, Thierry Souchet, e président de la CCI Pau Béarn, Didier Laporte, Jean-Paul Brin, le président du syndicat mixte aéroportuaire et Jérôme Le Bris, Directeur Commercial Air'py

Si l'on se cantonne aux chiffres, le premier bilan d'Air'Py à la gestion de l'aéroport de Pau, ne devrait pas prêter à sourire. L'infrastructure poursuit sa perte de trafic... mais reste, à 75 passagers près, au dessus du cap des 600 000. Comparé à 2016, une baisse de 1,34%. Pour autant, c'est bien une certaine satisfaction qu'affichait ce 11 janvier, Jean-Paul Brin, le président du syndicat mixte aéroportuaire, le président de la CCI Pau Béarn, Didier Laporte, et le tout nouveau directeur général d'Air'py, Thierry Souchet qui prévoyaient pire. « L'érosion du trafic reste contenue grâce à notre politique de diversification qui a porté ses fruits plus rapidement que prévu », explique le Directeur qui ne perd pas de vue l'objectif confié à Air'py de parvenir à 850 000 passagers d'ici 2028. Pour ce faire un vaste plan d'investissements (16 M€) est aussi au programme en termes de travaux et services.

Côté bons points, « les résultats par ligne sont en phase avec les prévisions d'Air'py dans le cadre de son projet de gestion de l'aéroport », ou presque. Du côté de Paris CDG, l'aéroport a payé les frais d'une conjoncture à la baisse sur les voyages internationaux : le trafic est en baisse de 11,6% (148 844 passagers), suite à plusieurs réductions de capacité successives sur cette ligne par Hop!Air France, inspiré aussi par l'arrivée de la LGV Bordeaux-Paris. Cela dit, à compter du 25 mars prochain l'offre en siège devrait augmenter de 15% avec des avions de plus grande capacité. Une bonne nouvelle pour le Président du syndicat mixte, Jean-Paul Brin, qui outre l'expression de son mécontentement auprès du PDG Hop ! Air France a su également faire remonter celui des grands comptes voisin, tel Total ou Safran.
Mais 2017 enregistre également une petite baisse de trafic (-2,3%) sur la ligne Paris-Orly, qui là aussi reste plus contenue que prévue, grâce à un taux élevé de fidélisation. Les bonnes nouvelles viennent du côté de la ligne pour Lyon, en hausse de 5,4% et Marseille qui enregistre +2,5% de trafic. Sur Lyon les choses devraient encore se poursuivre, Hop Air France ayant annoncé le remplacement des appareils ATR à hélice de la ligne par des jets (l'un début février, l'autre fin mars), permettant ainsi d'assurer plus de rapidité, plus de confort, et globalement plus de régularité à une ligne qui subissait au goût des responsables de l'infrastructure, trop d'aléas en terme de panne et annulation.

Prospection et consolidation des lignes nouvelles
Côté diversification, trois nouvelles lignes ont été ouvertes en 2017 vers Nantes, Nice et Lilles, rappelle Thierry Souchet, « soit une de plus que nos prévisions », la ligne vers Marrakech a vu sa fréquence doublée, « un an plutôt que prévu ». Au total, 30 000 passagers sont passés par l'aéroport de Pau grâce à ces nouvelles lignes, soit une fois encore « plus que les prévisions initiales d'Air'py », assure la société, décidément très (trop ?) prudente dans ses ambitions. Sans oublier les vols saisonniers, vers les stations de ski, au départ de Lille, Nantes et Lannion, et la mise en place de navette vers les stations. Quant à la clientèle loisir (Corse, Marrakech et vols vacances) elle a doublé par rapport à 2016 atteignant 20 000 passagers. Un chiffre qui va encore sans doute s'améliorer notamment vers la Corse, puisqu'à compter du 16 juin, Bastia et Ajaccio, jusque-là desservis par un vol triangulaire, seront dissociés en deux vols direct, chaque samedi et sans escale, réduisant ainsi les temps de vol.
Pour 2018, la prospection des compagnies aériennes se poursuivra donc, afin de susciter la création de nouvelles lignes à l'horizon 2019. Pour autant, Thierry Souchet et son Directeur commercial Jérôme Le Bris préviennent : « C'est normalement un processus de long terme, mais l'exemple de nouveauté de cet hiver montre que des projets peuvent parfois se concrétiser en l'espace de seulement quelques mois... ». On n'est donc pas à l'abri de bonnes surprises. Mais les responsables n'oublient pas non plus l'objectif de consolidation des nouvelles lignes qui est « tout aussi primordiale ». Au total 18 destinations seront donc proposées en 2018 en vols direct au départ de Pau dont 7 en vols vacances (Baléares, Portugal, Madère, Sicile, Bulgarie, Malte et Irlande).

Modernisation de l'image de l'aérogare
Mais au delà des lignes aériennes, les projets 2018 se jouent aussi en termes de commerces, travaux et services. Sur les commerces et la restauration, c'est désormais la société Lagardère Travel Retail qui reprendra au 1er février l'exploitation du restaurant, du tabac-presse et des bars. Une reprise qui s'accompagne de travaux de rénovation et de ré-agencement des surfaces commerciales, au premier semestre, puis du restaurant dans la deuxième partie de l'année. Concernant la distribution automatique, l'appel d'offre lancé en 2017 a retenu un acteur local MHD, souligne le Président de la CCI, qui assure, au total « un beau projet de modernisation de l'image de l'aérogare et un élargissement des heures d'ouverture », le tout en conservant les personnels déjà en place.
Côté travaux, l'année 2018 sera marquée par la création d'un parking gros porteurs, pour un aéroport qui voit passer « environ 20000 mouvements aériens militaires par an, soit un peu plus du double des vols commerciaux », indique le Directeur. Au programme aussi, la réfection du taxiway entre avril et juillet, et des travaux de rénovation des parking pour l'aviation légère. 2018 verra aussi débuter les études de restructuration de l'aérogare qui du haut de ses 17 ans a bien besoin d'un toilettage. Une reconversion quant à elle planifiée pour les années futures.
Enfin côté services, sont dans les tuyaux, « pour les mois et les années à venir », l'achat et la mise en place d'une navette vers le centre-ville de Pau, en cohérence avec les arrivées d'avion effectives, plutôt qu'à des horaires fixes, ou des nouveaux services liés au stationnement, tels que la réservation de place, des bornes électrique, l'auto-partage, etc. Bonne nouvelle aussi pour 2018: l'accès au WIFI est nettement amélioré dès ce début d'année.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
18853
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !