Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/10/19 : Le département de la Dordogne est placé en alerte orange pour orages jusqu'à mardi 6 heures. Un épisode orageux est prévu ce lundi entre 14 h et 18 h, avec une forte probabilité de phénomènes localement violents (fortes intensités de pluie, grêle)

10/10/19 : C'était un secret de polichinelle depuis la fin de semaine dernière, Michel Veunac a fait part ce matin de sa candidature pour un nouveau mandat de maire de Biarritz via un communiqué adressé à France 3. Ses proches en étaient déjà informés.

10/10/19 : Beynac : en attendant la décision de la cour administrative d'appel sur le fond du dossier, le Département de la Dordogne appelle à un rassemblement citoyen le 16 novembres aux allées Tourny à Périgueux pour demander la fin du chantier de la déviation.

09/10/19 : Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, est en déplacement en Béarn jeudi 10 octobre. Elle visitera l’entreprise adaptée APF France Handicap 64 à Sauvagnon avant de se rendre sur le salon de l’Inclusive Tour, à Pau, dédié à l’emploi et au handicap.

09/10/19 : La Rochelle : la Fête de la Science accueille 2 spectacles d’art de rue à Port-Neuf: "Martine, voyante des territoires" par la Cie Midi à l’Ouest et “Effractions Nocturnes“ de la Cie Illotopie… Les 11, 12 et 13 devant le Yacht club du Gabut. Gratuit.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

04/10/19 : Ce sont les 24 25 et 26 septembre 2020, sur la BA 106 à Mérignac, que se tiendra la 5ème édition de l'ADS Show, Salon leader dans le domaine de la maintenance aéronautique et spatiale, entre conférences, affaires et salon des métiers.

02/10/19 : Stéphane Kintzig est le nouveau Directeur Général de Congrès et Expositions de Bordeaux depuis ce 1er octobre. Il succédera à Vincent Grenié fin décembre, le temps d'assurer « une transition optimale » avec les équipes, les clients et les partenaires

01/10/19 : Suite à l'arrêté anti-pesticides pris à Poitiers, le maire, Alain Claeys, va rencontrer ce 2 octobre le président, Philippe Tabarin, et les représentants de la chambre d'agriculture de la Vienne pour échanger à ce sujet.

01/10/19 : Municipales Bergerac:La fédération PS de la Dordogne fait savoir ce mardi qu'elle condamne les propos haineux développés par le Rassemblement National dans un tract diffusé à Bergerac et apporte son soutien à Adib Benfeddoul face à ces attaques indignes.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/10/19 | Les Landes se dotent d’un nouveau site internet

    Lire

    Le Département des Landes lance un nouveau site d’information en ligne qui a pour objectif de permettre à chaque landais d’avoir une meilleure connaissance et compréhension des politiques publiques mises en œuvre. Un espace de contribution est également crée où chacun pourra proposer des articles, évènements, photos. Rdv sur Xlandes-info

  • 14/10/19 | Limoges, Ville-Santé de l’OMS

    Lire

    La Ville de Limoges vient d’être reconnue membre du réseau des Villes-Santé de l’Organisation Mondiale de la Santé. Grâce à cela, la commune souhaite renforcer son action sur la santé en affirmant la volonté d’améliorer l’état de santé et le bien-être de ses concitoyens en utilisant le levier des politiques publiques locales. Elle va s’inscrire dans le groupe de travail « Ville Sport Santé ».

  • 14/10/19 | Le Grand Dax lance Bonus Drive pour les trajets du quotidien

    Lire

    Le Grand Dax met en place une nouvelle application de mobilité sur le territoire des 20 communes de l'Agglo. Appelée Bonus Drive, cette application gratuite de covoiturage de proximité, permet de partager les déplacement habituel de courte distance (travail, courses, médecin, loisir,etc) tout en faisant des économies avec des trajets pour 0,10€/km, soit en moyenne 3 fois moins cher qu’un trajet seul au volant. Et un système de récompense (bonus) est mis en place pour les co-voitureurs réguliers. Téléchargeable depuis l’apple store et Google Play, l'application est active dès ce 14 octobre. Infos: www.grand-dax.fr

  • 14/10/19 | Un Salon du Bien être à Cenon

    Lire

    Le club d’entreprise Des deux rives et celui de Cenon (33) organisent la 8ème édition du salon Les rives du bien-être. L’événement se déroulera les samedi 19 et dimanche 20 octobre 2019 au complexe sportif de la Morlette à Cenon. Quatre-vingts exposants accueilleront les visiteurs avec pour objectif de faire découvrir une large palette de thérapies alternatives, de médecines douces, de techniques manuelles et produits voués au bien-être. Au programme aussi des ateliers, conférences et diverses prestations pouvant, pour certaines être payantes. Entrée libre.

  • 13/10/19 | Lascaux IV gratuit pour les écoliers et collégiens périgourdins

    Lire

    L'entrée à Lascaux 4 à Montignac, est gratuite pour les écoliers du primaire et les collégiens de Dordogne, du 1er novembre au 31 mars 2020, dans le cadre de sorties scolaires. Le département répond ainsi à une demande des enseignants qui estiment que les billets d'entrée coûtent trop chers pour organiser des sortie scolaires. La Sémitour, qui gère Lascaux, a accepté de baisser ses tarifs. Le département de la Dordogne prend en charge la compensation financière.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Agnès Pannier Runacher interpellée par la situation des papeteries de Condat

14/08/2019 | En visite mercredi à Montignac (24) où elle s'est rendue à la fabrique de pastels Girault, la secrétaire d'état a été interpellée sur la situation de Condat.

La secrétaire d'état, Agnès Pannier Runacher, à sa sortie de son entretien avec l'intersyndicale de Condat

En visite mercredi en Dordogne, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'état auprès du ministre de l'économie, devait parler d'artisanat et exclusivement mais la situation des papeteries de Condat, en proie à des difficultés s'est vite invitée dans les débats avec les élus et les parlementaires présents. Après avoir rencontré les représentants de l'intersyndicale de l'entreprise, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé la tenue d’une réunion le 28 août avec le délégué interministériel aux restructurations d’entreprises, Jean-Pierre Floris, à propos de l’avenir du site, qui emploie 500 salariés.

 Les papeteries de Condat au Lardin Saint Lazare, qui appartiennent au groupe Lecta (leader dans la fabrication et la distribution de papiers spéciaux pour étiquettes et emballages souples)  avec ses 500 salariés, est le premier employeur privé du département de la Dordogne. Le site périgourdin est en proie à d'importantes difficultés. Les usines françaises fabriquant du papier couché, n'ont plus réellement le vent en poupe, surtout après la fermeture de l'usine d'Argo Wiggins à Bessé-sur Braye. Unaniment, les élus du département et les parlementaires, malgré leurs divergences, se mobilisent depuis plusieurs semaines pour sauver cette entreprise, installée en secteur rural.
Lors de sa visite en Dordogne, qu'elle ne devait consacrer au départ qu'à la promotion de l'artisanat et à l'excellence du savoir-faire francais (nous y reviendrons),  Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'état auprès du ministre de l'économie, a été interpellée par les élus dès sa descente de voiture. D'emblée, elle a tenu à rassurer en soulignant qu' "on va se battre pour sauvegarder cette usine, appellant l'actionnaire à prendre ses responsablités." L'inquiétude est telle que les élus du Périgord se sont mobilisés au cours de l'été pour réclamer l'intervention du chef de l'état. Ils lui ont écrit en ce sens. Dominique Bousquet, maire de Thenon et président de la Communauté de communes, tient à rappeler que Condat, c'est plus de 2000 emplois induits sur les départements de la Dordogne et de la Corrèze toute proche, et Condat représente 25 % des revenus de la collectivité locale.  

 Actuellement, sur le site, une ligne de fabrication, la 8 est arrêtée. Face aux difficultés des usines fabriquant du papier couché, le groupe Lecta a prévu d'investir et de reconvertir cette ligne sur la fabrication de papiers pour étiquettes autocollantes. "Nous avons les savoir faire et les essais ont été concluants, précise Patrice Loiseau, de la CFE CGC. Sauf que la reconversion de la ligne de production suppose un changement de process industriel et de lourds investissements. En décembre dernier, le gouvernement a promis une aide d'un montant de 35 millions d'euros, sous la forme d'une aide à la transition énergétique.  Sauf que cette promesse est aujourd'hui contrariée par la Commission européenne  : Bruxelles bloque le versement de ces 35 millions d'euros par l'Etat français.

 
Une réunion le 28 août
 

 Finalement, les représentants de l'intersyndicale des papéteries de Condat, ont pu rencontrer la représentante du gouvernement et exprimer leur inquiétude quant à l'avenir du site périgourdin. "Sans ces 35 millions, il n'y aura pas les investissements prévus et c'est la fermeture qui menace," résument -ils.  Agnès Pannier-Runacher a tenu à rassurer en précisant que le gouvernement suit de près la situation. Elle a annoncé la tenue du réunion le 28 août prochain avec les élus, la direction du groupe Lecta, les représentants de l'intersyndicale. "Le principal objectif est d'avoir un calendrier de travail, les différents scénarios sur lesquels on peut travailler de façon à donner un maximum de lisibibilité aux salariés. Notre but est de maintenir Condat. L'Etat est prêt à faire l'effort mais il faut un projet industriel qui soit suffisamment robuste pour que la Commission européenne puisse l'accepter. 

Du coté des représentants des salariés, on ne cache pas l' inquiétude grandissante. "La secrétaire d'état a tenu à  rassurer. Pour l'instant, on n'a rien de concret, même si l'annonce de la réunion du 28 août est une bonne chose, indique le représentant de la CGT.  "La surprise vient du fait qu'on nous a toujours dit que c'était un beau projet industriel qui tenait la route, sauf qu'aujourd'hui rien n'est moins sûr et les 35 millions sur la table, c'est pas fait.  Et nous sommes dans une conjoncture dévaforable, avec une usine du groupe en Italie, qui accuse des gros problèmes de production et qui pénalise les comptes du groupe. Les comptes de Lecta sont dans le rouge, par conséquent, les comptes de l'usine aussi. L'Etat et l'Europe veulent des garanties",  indique Patrice Loiseau, CGC CFE. La tenue de la réunion du 28 août semble décisive pour l'avenir des papeteries de Condat, surtout que l'échéance qui a été communiquée aux salariés est fixée entre la mi et la fin septembre. 

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4556
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !