Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Grande Région - Agriculture, forêt-bois : l'union fait la force

08/03/2015 | La future grande région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes s'impose au premier rang des régions agricoles d'Europe, avec une ferme au chiffre d'affaires de 11 Mds d'euros.

Paysage de Poitou-Charentes, grandes cultures et au premier plan, un vignoble à Avy destiné au Cognac et au Pineau des Charentes

Avec ses 84000 km2, la future région née de la fusion entre Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes sera bel et bien la plus grande des nouvelles régions françaises. Dans un tel espace, il est facile de constater les diversités des territoires et le manque apparent de cohérence des activités économiques exercées. Pourtant, en y regardant de plus près, il semble que cette diversité soit la source d'une complémentarité faisant de la future Région un territoire d'excellence agricole et gastronomique au niveau européen. C'est l'image en tout cas, qui ressort du portrait agricole de cette future grande région, qui, réunissant les forces de chacune, s'équilibre sur ses bases et s'impose comme la première région agricole d'Europe avec un chiffre d'affaires de 11 Mds €.

A compter du 1er janvier 2016, La future région Aquitaine Limousin Poitou-Charente (ALPC) collectionnera les palmarès en matière agricole. D'abord en termes de superficie et de valeur globale de sa ferme. Avec 4,2M ha de surface agricole, l'ALPC est la plus vaste région agricole de France, et la troisième au niveau européen après Castille-et-Leon (5,4M ha) et l'Andalousie (4,4M ha). Mais au regard de la valeur de sa production, 11Mds € tout de même, cette future ferme taille XXL, sera la première d'Europe.

Une future ferme non seulement riche de sa diversité mais aussi équilibrée sur ses fondamentaux. En effet, jusque là, les trois régions non encore réunies ont chacune une spécialisation agricole relativement forte avec pour conséquence un chiffre d'affaires agricole qui repose essentiellement sur une filière réalisant la moitié, voire plus, du résultat régional annuel. Les chiffres fournis par le service statistique de la DRAAF, révèlent en effet qu'en Aquitaine, la viticulture représente 49% du chiffre d'affaire régional ; en Poitou-Charentes, ce sont les grandes cultures qui portent 50% de la valeur de la production régionale, quand en Limousin, 62% du chiffre d'affaires de sa ferme régionale est à mettre sur le compte de l'élevage. Au total, le regroupement permettra donc de rééquilibrer le poids des filières pour un ensemble régional plus diversifié.

2ème vignoble français, des vins de Loire à l'Irouleguy basqueDans cette future super région aux douze départements, céréales et vignes pèseront au total 6,6Mds € et les productions animales 3,2Mds €. Dans le détail coté végétal, ALPC sera, en surface, la première région française sur le maïs (n°1 aussi en Europe) et le tournesol (2ème en Europe) et la 2ème région céréalière. Elle sera également la 2ème région viticole portant près de 20% des surfaces nationales pour une palette de vins de qualité dont certains comme Cognac et Bordeaux, sont déjà mondialement connus. Au niveau européen, le riche vignoble d'ALPC (4,1 Mds €) englobant certaines AOP des vins de Loire, jusqu'à l'Irouleguy basque, se placera en 3ème position derrière la Castille et Midi-Pyrénées – Languedoc-Roussillon (MPLR).
La grande région sera également le deuxième verger de France, bénéficiant d'une place de leader sur de nombreuses productions telles que l'asperge, les carottes, la fraise, le kiwi, le maïs doux,...

Troupeau de race Limousine, près de Rempnat dans le Limousin (Haute-Vienne)


155 signes officiels d'identification de qualité et d'origineDu côté des productions animales, là encore, AMPC n'aura pas à rougir, la région sera n°1 sur l'élevage caprin (36% de la production française), sur la production bovine et ses nombreuses races (Blonde d'Aquitaine, Limousine, Bazadaise, Parthenaise), numéro 1 exaequo pour les ovins lait et viande avec avec notre voisine "MPLR", et en 3ème place sur les volailles de chaire et la filière gras. Par ailleurs, la future région pourra se prévaloir de la première place pour la production d'huître, de truites et de caviar.

Au delà de la diversités des productions, la grande ALPC peut se prévaloir d'un autre atout en terme de valorisation de ses productions : la coexistence de 155 signes officiels d'identification de qualité et d'origine, qui une fois de plus hisse la grande région sur la première marche du podium, et promet quelques belles découvertes gastronomiques pour les habitants unifiés... Enfin, un dernier classement ne doit pas être oublié: le Bio pour lequel, la future grande région se place une fois encore dans le top 3, tant pour le nombre de producteurs que pour les surfaces en bio ou en conversion.

Des IAA puissantes à l'exportMais qui dit agriculture, dit dans sa suite logique industrie agroalimentaire et commerce de gros. Et là encore, la future grande région ne démérite pas avec un chiffre d'affaire de 29Mds €. Sur l'ensemble des 175 000 emplois que représentera l'agri-agro dans la future région, 50 000 sont portés par l'agroalimentaire qui est ainsi en premier employeur industriel de la Région.

Un poids lourd de près de 10 000 établissements, dont le nom de certains résonnent bien souvent au niveau national et international. Au rang des plus de 250 salariés, citons par exemple Blédina ou Madrange dans le Limousin, Lindt, Delpeyrat ou Labeyrie en Aquitaine, Marie surgelés, Gastronome ou Hennessy en Poitou-Charentes. Une industrie en effet puissante à l'export qui y réalise un chiffre d'affaires de 7,5Mds € et place ainsi l'ALPC au premier rang des régions pour la valeur des exportations. Pour autant, souvent liées à une coopération agricole puissante, les IAA de la future région restent inscrites dans des logiques de proximité avec les territoires. Un autre point fort et commun aux trois régions bientôt réunies.

Massif des Landes de Gascogne à La Test de Buch en Gironde (Aquitaine)

Forêt-Bois: un poids économique et social majeur au niveau nationalEnfin, si ALPC sera la plus grande région agricole de France, elle en sera également la plus grande forêt. Avec 34% de sa surface boisée (soit 3M ha), elle est en effet bien au dessus de la moyenne nationale qui avoisine les 28%. Une forêt très morcelée puisque environ 600 000 propriétaires privés la détiennent à 90%. Là encore la réunion des trois régions rééquilibrera les complémentarités entre résineux du Massif Landes de Gascogne, et feuillus du Limousin et de Poitou-Charentes.

ALPC, sera également la première région pour la production et la transformation du bois, avec une récolte représentant près de 30% de la récolte nationale et un chiffre d’affaires cumulé de 5Mds € pour la filière forêt-bois (de la production à la deuxième transformation). La future région se positionne ici au 2ème rang des régions exportatrices avec 1,6Mds € en 2013. En outre, elle rassemble 69 000 salariés (de la sylviculture à la commercialisation de gros), soit au total, 20% des emplois en France impliqués dans la filière. Autant dire un poids économique et social majeur dans la filière bois-forêt au niveau national.

Logo Région Aquitaine
 
En partenariat avec le
 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : cobber 17

Elections régionales - 2015Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3668
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 09/03/2015

C'est sûr qu'en additionnant trois Régions on additionne leurs productions et on obtient des chiffres "XXL" et une économie moyenne plus diversifiée.
Si on veut aller encore plus loin, on doit fondre toutes les Régions en une, qui par chance aurait un nom déjà très connu : "la France".

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !