18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Agrimip sud ouest innovation, un an de bon bilan et de projets pour l'innovation agro-industrielle

01/03/2013 | Le pôle de compétitivité de la filière agro industrielle fête la première année de son alliance à la région Aquitaine le 21 mars prochain à Gradignan.

Thierry Blandinières, Fernando Leal-Calderon et Patrice Roché, respectivement membres du Bureau et Directeur d’Agrimip Sud Ouest innovation

Thierry Blandinières, Fernando Leal-Calderon et Patrice Roché, respectivement membres du Bureau et Directeur d’Agrimip Sud Ouest Innovation, ont de quoi sourire. Voilà un an que grâce à l’alliance entre la Région Aquitaine et le pôle de compétitivité initialement midi-pyrénéen, celui-ci a atteint une dimension interrégionale, le plaçant haut dans la liste des pôles pouvant prétendre à une reconnaissance mondiale. Un an après ce rapprochement, les trois hommes tirent le bilan et présentent quelques-uns des projets représentatifs de l’excellence du pôle en matière d’innovation agro-industrielle.

Comme le rappelle Patrice Roché, le pôle de compétitivité Agrimip est «tourné vers l’innovation et les retombées économiques au service de l’agroalimentaire». C’est la stratégie «des agrochaines», qui partant de la demande ou des besoins du marché, cherche à créer par l’innovation, une chaine de valeur tout le long de l’ensemble des maillons d’une même filière agricole et agroalimentaire.

30% d'entreprises aquitaines adhérentes en un an«Une stratégie qui a dès le départ convaincu de nombreuses entreprises d’Aquitaine à adhérer au pôle de compétitivité», indique Thierry Blandinières qui est aussi le Président de l’ARDIA Aquitaine (Association Régionale des Industries Alimentaires). Et pour preuve, sur les 186 entreprises adhérentes au pôle, 30% sont aquitaines. «Et nous souhaitons continuer à les faire adhérer. C’est à nous d’aller vers les TPE-PME pour qu’elles comprennent le concept» souligne-il. Quant à l’équilibre entre entreprises aquitaines et midi-pyrénéennes, il devrait être atteint «dans 2 ans».
Coté recherche, Fernando Leal-Calderon, (Directeur de recherche de l'ENSCBP) ne voit lui aussi que des avantages. S’ouvrir à l’Aquitaine «c’est allier les forces de la recherche des deux régions, qui ont toutes deux de très fortes compétences. Bordeaux et Toulouse sont dans le top 10 des Universités françaises, et ont toutes les deux bénéficié des Idex et Labex» mis en place dans le cadre du grand emprunt; autant dire «une bonne moisson de financements de l’Etat», se satisfait-il. Au total le pôle interrégional regroupe 306 organismes de recherche!

"Répondre aux enjeux à la fois économique, politique et sociétal"Coté projets, les choses vont bon train, et à l’occasion de l’assemblée générale, quatre projets portés par le pôle de compétitivité seront présentés aux adhérents. Ces projets seront en outre soumis à un jury de 90 lycéens en agronomie. Une manière pour le pôle de sensibiliser à la forte dimension innovante de l’agroalimentaire. Premier de ces projets: «Maiséo», qui vise à offrir «des solutions techniques aux agriculteurs pour mettre la bonne dose d’eau au bon moment à la parcelle près», explique Thierry Blandinières. L’idée : «allier économie d’eau et agriculture de précision» grâce à l’innovation, afin de ne pas sacrifier production, filière et emplois sur l’autel de la protection de la ressource. Ce projet lancé en début d’année avec de nombreux partenaires répond aux enjeux à la fois économique, politique et sociétal» s’enthousiasme-t-il.
Autre projet mis en avant : «Neurophénols». L’objectif, mettre au point des actifs alimentaires à base de polyphénols (molécules très présentes dans les végétaux, notamment raisins et fruits rouges) destinés à la prévention du vieillissement cérébral chez l’homme et le chien. «Un projet monté en partenariat avec l’Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels de Québec», précise Fernando Léal-Claderon.

Prix Agrimip des LycéensTroisième projet soumis au prix Agrimip des Lycéens : «E-pasto», projet franco-espagnol qui se propose de remplacer les clôtures physiques des cheptels, par des clôtures virtuelles grâce d’une part à la géolocalisation des animaux via un collier et une interaction entre ce dernier et l’animal dès que celui–ci passe la barrière virtuelle.
Enfin, dernière «trouvaille» portée par le pôle de compétitivité: «Néofertil», qui tend à limiter l’apport d’engrais azotés sur les céréales. En d’autres termes, un biofertilisant mis au point à partir de bactéries présentes dans le sol et qui ont un fort potentiel fertilisant ou favorise la croissance des plantes. Les résultats pourraient avoir de quoi inquiéter les grosses entreprises chimiques puisque ce Néofertil, permet d’éliminer 20% de l’apport d’azote tout en permettant un rendement supérieur à 10%... Une belle innovation, qui une fois encore allie enjeux économiques et sociétaux.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1001
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !