aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : La Préfète se rendra au commissariat de police de Périgueux, le 25 avril à 11 h pour une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé, assassiné le 20 avril. La minute de silence sera observée à la même heure dans la Cour d'honneur de la Préfecture.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Agrimip sud ouest innovation, un an de bon bilan et de projets pour l'innovation agro-industrielle

01/03/2013 | Le pôle de compétitivité de la filière agro industrielle fête la première année de son alliance à la région Aquitaine le 21 mars prochain à Gradignan.

Thierry Blandinières, Fernando Leal-Calderon et Patrice Roché, respectivement membres du Bureau et Directeur d’Agrimip Sud Ouest innovation

Thierry Blandinières, Fernando Leal-Calderon et Patrice Roché, respectivement membres du Bureau et Directeur d’Agrimip Sud Ouest Innovation, ont de quoi sourire. Voilà un an que grâce à l’alliance entre la Région Aquitaine et le pôle de compétitivité initialement midi-pyrénéen, celui-ci a atteint une dimension interrégionale, le plaçant haut dans la liste des pôles pouvant prétendre à une reconnaissance mondiale. Un an après ce rapprochement, les trois hommes tirent le bilan et présentent quelques-uns des projets représentatifs de l’excellence du pôle en matière d’innovation agro-industrielle.

Comme le rappelle Patrice Roché, le pôle de compétitivité Agrimip est «tourné vers l’innovation et les retombées économiques au service de l’agroalimentaire». C’est la stratégie «des agrochaines», qui partant de la demande ou des besoins du marché, cherche à créer par l’innovation, une chaine de valeur tout le long de l’ensemble des maillons d’une même filière agricole et agroalimentaire.

30% d'entreprises aquitaines adhérentes en un an«Une stratégie qui a dès le départ convaincu de nombreuses entreprises d’Aquitaine à adhérer au pôle de compétitivité», indique Thierry Blandinières qui est aussi le Président de l’ARDIA Aquitaine (Association Régionale des Industries Alimentaires). Et pour preuve, sur les 186 entreprises adhérentes au pôle, 30% sont aquitaines. «Et nous souhaitons continuer à les faire adhérer. C’est à nous d’aller vers les TPE-PME pour qu’elles comprennent le concept» souligne-il. Quant à l’équilibre entre entreprises aquitaines et midi-pyrénéennes, il devrait être atteint «dans 2 ans».
Coté recherche, Fernando Leal-Calderon, (Directeur de recherche de l'ENSCBP) ne voit lui aussi que des avantages. S’ouvrir à l’Aquitaine «c’est allier les forces de la recherche des deux régions, qui ont toutes deux de très fortes compétences. Bordeaux et Toulouse sont dans le top 10 des Universités françaises, et ont toutes les deux bénéficié des Idex et Labex» mis en place dans le cadre du grand emprunt; autant dire «une bonne moisson de financements de l’Etat», se satisfait-il. Au total le pôle interrégional regroupe 306 organismes de recherche!

"Répondre aux enjeux à la fois économique, politique et sociétal"Coté projets, les choses vont bon train, et à l’occasion de l’assemblée générale, quatre projets portés par le pôle de compétitivité seront présentés aux adhérents. Ces projets seront en outre soumis à un jury de 90 lycéens en agronomie. Une manière pour le pôle de sensibiliser à la forte dimension innovante de l’agroalimentaire. Premier de ces projets: «Maiséo», qui vise à offrir «des solutions techniques aux agriculteurs pour mettre la bonne dose d’eau au bon moment à la parcelle près», explique Thierry Blandinières. L’idée : «allier économie d’eau et agriculture de précision» grâce à l’innovation, afin de ne pas sacrifier production, filière et emplois sur l’autel de la protection de la ressource. Ce projet lancé en début d’année avec de nombreux partenaires répond aux enjeux à la fois économique, politique et sociétal» s’enthousiasme-t-il.
Autre projet mis en avant : «Neurophénols». L’objectif, mettre au point des actifs alimentaires à base de polyphénols (molécules très présentes dans les végétaux, notamment raisins et fruits rouges) destinés à la prévention du vieillissement cérébral chez l’homme et le chien. «Un projet monté en partenariat avec l’Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels de Québec», précise Fernando Léal-Claderon.

Prix Agrimip des LycéensTroisième projet soumis au prix Agrimip des Lycéens : «E-pasto», projet franco-espagnol qui se propose de remplacer les clôtures physiques des cheptels, par des clôtures virtuelles grâce d’une part à la géolocalisation des animaux via un collier et une interaction entre ce dernier et l’animal dès que celui–ci passe la barrière virtuelle.
Enfin, dernière «trouvaille» portée par le pôle de compétitivité: «Néofertil», qui tend à limiter l’apport d’engrais azotés sur les céréales. En d’autres termes, un biofertilisant mis au point à partir de bactéries présentes dans le sol et qui ont un fort potentiel fertilisant ou favorise la croissance des plantes. Les résultats pourraient avoir de quoi inquiéter les grosses entreprises chimiques puisque ce Néofertil, permet d’éliminer 20% de l’apport d’azote tout en permettant un rendement supérieur à 10%... Une belle innovation, qui une fois encore allie enjeux économiques et sociétaux.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
824
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !