Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Agrimip sud ouest innovation, un an de bon bilan et de projets pour l'innovation agro-industrielle

01/03/2013 | Le pôle de compétitivité de la filière agro industrielle fête la première année de son alliance à la région Aquitaine le 21 mars prochain à Gradignan.

Thierry Blandinières, Fernando Leal-Calderon et Patrice Roché, respectivement membres du Bureau et Directeur d’Agrimip Sud Ouest innovation

Thierry Blandinières, Fernando Leal-Calderon et Patrice Roché, respectivement membres du Bureau et Directeur d’Agrimip Sud Ouest Innovation, ont de quoi sourire. Voilà un an que grâce à l’alliance entre la Région Aquitaine et le pôle de compétitivité initialement midi-pyrénéen, celui-ci a atteint une dimension interrégionale, le plaçant haut dans la liste des pôles pouvant prétendre à une reconnaissance mondiale. Un an après ce rapprochement, les trois hommes tirent le bilan et présentent quelques-uns des projets représentatifs de l’excellence du pôle en matière d’innovation agro-industrielle.

Comme le rappelle Patrice Roché, le pôle de compétitivité Agrimip est «tourné vers l’innovation et les retombées économiques au service de l’agroalimentaire». C’est la stratégie «des agrochaines», qui partant de la demande ou des besoins du marché, cherche à créer par l’innovation, une chaine de valeur tout le long de l’ensemble des maillons d’une même filière agricole et agroalimentaire.

30% d'entreprises aquitaines adhérentes en un an«Une stratégie qui a dès le départ convaincu de nombreuses entreprises d’Aquitaine à adhérer au pôle de compétitivité», indique Thierry Blandinières qui est aussi le Président de l’ARDIA Aquitaine (Association Régionale des Industries Alimentaires). Et pour preuve, sur les 186 entreprises adhérentes au pôle, 30% sont aquitaines. «Et nous souhaitons continuer à les faire adhérer. C’est à nous d’aller vers les TPE-PME pour qu’elles comprennent le concept» souligne-il. Quant à l’équilibre entre entreprises aquitaines et midi-pyrénéennes, il devrait être atteint «dans 2 ans».
Coté recherche, Fernando Leal-Calderon, (Directeur de recherche de l'ENSCBP) ne voit lui aussi que des avantages. S’ouvrir à l’Aquitaine «c’est allier les forces de la recherche des deux régions, qui ont toutes deux de très fortes compétences. Bordeaux et Toulouse sont dans le top 10 des Universités françaises, et ont toutes les deux bénéficié des Idex et Labex» mis en place dans le cadre du grand emprunt; autant dire «une bonne moisson de financements de l’Etat», se satisfait-il. Au total le pôle interrégional regroupe 306 organismes de recherche!

"Répondre aux enjeux à la fois économique, politique et sociétal"Coté projets, les choses vont bon train, et à l’occasion de l’assemblée générale, quatre projets portés par le pôle de compétitivité seront présentés aux adhérents. Ces projets seront en outre soumis à un jury de 90 lycéens en agronomie. Une manière pour le pôle de sensibiliser à la forte dimension innovante de l’agroalimentaire. Premier de ces projets: «Maiséo», qui vise à offrir «des solutions techniques aux agriculteurs pour mettre la bonne dose d’eau au bon moment à la parcelle près», explique Thierry Blandinières. L’idée : «allier économie d’eau et agriculture de précision» grâce à l’innovation, afin de ne pas sacrifier production, filière et emplois sur l’autel de la protection de la ressource. Ce projet lancé en début d’année avec de nombreux partenaires répond aux enjeux à la fois économique, politique et sociétal» s’enthousiasme-t-il.
Autre projet mis en avant : «Neurophénols». L’objectif, mettre au point des actifs alimentaires à base de polyphénols (molécules très présentes dans les végétaux, notamment raisins et fruits rouges) destinés à la prévention du vieillissement cérébral chez l’homme et le chien. «Un projet monté en partenariat avec l’Institut sur la Nutrition et les Aliments Fonctionnels de Québec», précise Fernando Léal-Claderon.

Prix Agrimip des LycéensTroisième projet soumis au prix Agrimip des Lycéens : «E-pasto», projet franco-espagnol qui se propose de remplacer les clôtures physiques des cheptels, par des clôtures virtuelles grâce d’une part à la géolocalisation des animaux via un collier et une interaction entre ce dernier et l’animal dès que celui–ci passe la barrière virtuelle.
Enfin, dernière «trouvaille» portée par le pôle de compétitivité: «Néofertil», qui tend à limiter l’apport d’engrais azotés sur les céréales. En d’autres termes, un biofertilisant mis au point à partir de bactéries présentes dans le sol et qui ont un fort potentiel fertilisant ou favorise la croissance des plantes. Les résultats pourraient avoir de quoi inquiéter les grosses entreprises chimiques puisque ce Néofertil, permet d’éliminer 20% de l’apport d’azote tout en permettant un rendement supérieur à 10%... Une belle innovation, qui une fois encore allie enjeux économiques et sociétaux.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1120
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !