Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/06/20 : Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, se rend le 5 juin à Bordeaux, pour le pré-lancement du 800 360 360 : un numéro vert d’appui pour les personnes en situation de handicap et les aidants dans le cadre de la crise.

03/06/20 : La Rochelle : La ligne La Rochelle – Lyon redémarrera le 15 juin, à raison de 3 rotations hebdomadaires les lundis, mercredis et vendredis, avec le maintien de 2 fréquences par semaine au mois d’août (les lundis et vendredis).

03/06/20 : Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, se rend en Gironde, les 3 et 4 juin, pour valoriser la reprise des activités ostréicoles et agrotouristiques,au programme notamment la visite du marché des Capucins à Bordeaux.

03/06/20 : La Rochelle : près de 300 établissements représentants environ 1 300 salariés qui ont repris leur activité depuis hier.

03/06/20 : Le maire de Biarritz, Michel Veunac, 12,55% des suffrages au 1er tour a jeté l'éponge. Barre à gauche pour Guillaume Barucq, Maintient de J.B. Saint-Cricq et Nathalie Motsch en solo. Cap constant pour la leader M. Arosteguy. Bref une quadruple à Biarritz.

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/06/20 | A Eysines, le conseil municipal installé

    Lire

    Christine Bost, la maire sortante d’Eysines et réélue en mars dernier, vient d’installer son nouveau conseil municipal. Un conseil constitué de 29 conseillères et conseillers issu·es de la liste Eysines durablement menée par Christine Bost, de 4 conseillères et conseillers issu·es de la liste Fiers d'Eysines menée par Arnaud Derumaux et de 2 conseillères et conseillers issu·es de la liste Vivre mieux ensemble menée par Nadine Jimenez-Sanguinet.

  • 04/06/20 | Municipales : A Coulounieix Chamiers, ce sera au final un duel droite gauche

    Lire

    A Coulounieix Chamiers (24) où l'abstention avait été forte, à l'issue du 1er tour des municipales, quatre listes pouvaient se maintenir. Au final, deux listes ont été déposées hier en préfecture. A gauche comme à droite, c'est la fusion qui a été décidée. Vincent Belloteau, conduira la liste de gauche avec en 2e position sur la liste Mireille Bordes, qui était arrivée 4e le 15 mars. Il sera opposé à la liste conduite par Thierry Cipierre, qui accueille six personnes de la liste d'Yves Schricke, qui s'est retiré.

  • 04/06/20 | Phare de Cordouan : reprise des travaux

    Lire

    Suspendus durant le confinement, les travaux du phare de Cordouan ont repris. Ils vont s'échelonner jusqu'au 10 juillet pour laisser la place à l'accueil des visiteurs cet été. Ils reprendront l'hiver prochain pour une livraison au printemps 2021. Les visites estivales devraient se faire par petits groupes, dont le nombre pourrait varier en fonction des protocoles sanitaires demandés par l'Etat.

  • 04/06/20 | Municipales : la gauche groupée à Villenave d’Ornon (33)

    Lire

    PS, EELV, PCF, PRG, Nouvelle Donne, Les Radicaux de Gauche, Place Publique, Changer, La France Insoumise et Villenave en commun unis pour le 2nd tour des élections municipales du 28 juin prochain. « Stéphanie Anfray rassemble toute la gauche pour enfin réussir l’alternance et construire avec les habitant.e.s de Villenave d’Ornon des solutions aux problèmes écologiques, sociaux et sanitaires que la crise du Covid-19 exacerbe déjà ». la gauche est à moins de 500 voix du Maire sortant et pour la première fois depuis 25 ans, le maire sortant a été mis en ballotage à l’issue du 1er tour.

  • 04/06/20 | Le yacht YERSIN au Port de Bordeaux pour des travaux de refit

    Lire

    Depuis le 18 mai, le YERSIN, yacht d’exploration de 77 m de long, était en escale dans le port de la Lune. Ce mercredi 3 juin, le navire a quitté ce ponton afin de se positionner au poste 209 du pole naval du Port de Bordeaux pour des travaux de refit. La société CLYD, reconnue pour son expérience et son savoir-faire en matière de refit et construction navale, utilisera les infrastructures et les services mis à sa disposition par le Port de Bordeaux, et s’appuiera sur le tissu industriel local dans les technologies « marine » pour ce premier chantier de refit d’un grand yacht. Le YERSIN restera quelques mois dans les bassins à flot.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Airbus et Sabena Technics nouveaux partenaires d'Aérocampus Aquitaine

15/06/2018 | Alain Rousset s'est amusé à comparer l'Assemblée générale d'Aérocampus à « un mini Bourget, un lieu de happening permanent !». Il faut dire que les temps forts et annonces y ont été nombreux.

Assemblée générale Aérocampus Aquitaine 13 juin 2018

Il y avait du monde ce mercredi 13 juin sous le nouveau Hangar d'Aérocampus Aquitaine à l'occasion de l'assemblée générale de la structure. Une assemblée générale comme un événement toujours très attendu des professionnels et acteurs de la formation d'une part et de l'aéronautique (au sens large) d'autre part, sans oublier les politiques, curieux de connaître les derniers développements de l'association dont le succès local, national et international ne se dément pas depuis 2011. Une assemblée générale qui aura tenu ses promesses avec des engagements de nouveaux partenaires d'importance dont notamment Sabena Technics et Airbus, du spectacle avec un vol d'hélicoptère Caracal au dessus du site de Latrene, et de l'émotion avec l'inauguration du nouveau hangar baptisé Denis Guignot (en sa présence) qui fut jusqu'en 2017, le premier président d'Aérocampus.

C'est à côté d'un rutilant Falcon 50 , récemment installé sous le nouveau Hangar Denis Guignot, que s'est tenue l'assemblée générale d'Aérocampus Aquitaine. Un aéronef dont une quinzaine d'apprentis d'Aérocampus et Sabena ont participé aux opérations de démontage et de montage pour son installation sur le site de Latresne. Ou l'exemple concret, auprès des invités de l'assemblée générale, de l'excellence d'Aérocampus en matière de formation et de ses bonnes relations avec les entreprises aéronautiques.

"Il faut accroître les formations pour pouvoir augmenter les recrutements"
Une relation désormais d'autant plus renforcée entre Sabena Technics et l'organisme de formation, qu'une convention signée ce mercredi entre Jean-Luc Engerand, Président Aeérocampus Aquitaine et Philippe Rochet PDG de Sabena Technics Bordeaux vient encore augmenter le nombre de places en formation initiale et continue au sein d'Aérocampus. « En formation initiale nous allons passer de 250 élèves à la rentrée 2017 à 320 en 2018 grâce à ce partenariat avec Sabena », calcule Jérôme Verschave le directeur général d'Aérocampus. On est bien loin de la première promo d'un peu plus de 90 élèves en 2011... Pour Philippe Rochet : « Aérocampus est vital pour notre entreprise et son développement. Annuellement 1000 avions supplémentaires sont dans les airs, le marché mondial de la MRO (maintenance aéronautique, ndlr) est aujourd'hui de 70 Mds €, dans 10 ans, il sera de 100 Mds. Nous voulons une part de ce gâteau. Mais notre premier enjeu est de savoir si on aura les personnels formés pour pouvoir prendre ces parts de marchés. Dans 20 ans, le nombre d'avions aura doublé, et il est clair qu'on ne pourra pas aller piquer des mécaniciens chez nos voisins, il faut accroître les formations pour pouvoir augmenter les recrutements, d'où ce partenariat essentiel avec Aérocampus. »
Selon les chiffres du PDG, sur le site de Mérignac, qui prévoit la construction d'un nouveau hangar pour janvier 2019, 50 apprentis sont accueillis chaque année, à ceux-la à la rentrée, s'ajouteront 25 apprentis supplémentaires en formation complémentaire et 45 en formation câblage, mécanique cabine, etc. Mais, dès novembre, est aussi mise en place une formation continue au Certificat de Qualification Professionnelle en Métallurgie à destination de demandeurs d'emploi. « Des personnes qui seront en emploi à plein temps au sein de l'entreprise au cours du premier trimestre 2019 », assure Philippe Rochet.

En matière de formation continue, pour lequel Aérocampus, outre ses formations réalisées en direct, travaille avec une quinzaine d'écoles via des conventions de coopération et d'objectif, l'assemblée générale de mercredi a aussi donné lieu à un partenariat avec l'AFPA. Objectif, selon Jérôme Verschave : « Structurer la relation entre deux gros organismes de formation dans les domaines des industries navales, nautisme et aéronautique au profit des salariés et demandeurs d'emploi. » A ce titre, il cite notamment l'action câblage en cours au sein du nouveau pôle câblage d'Aérocampus sur le site de Saint-Médard-en-Jalles, la mise en œuvre de formation d'ajusteurs monteurs pour les apprentis d'Auteuil, ou encore l'implication de l'AFPA autour de la future implantation du projet TARMAQ à Mérignac, dont les acquisitions foncières sont en cours par l'Etablissement Public Foncier régional, précise-t-il.

Un partenariat de formation dans le cadre des ventes à l'international d'Airbus
Enfin 3ème signature de poids pour Aérocampus et son rayonnement à l'international ce mercredi : un partenariat avec Airbus, à l'image de celui, déjà existant, avec Dassault. « A l'international nous avons des contrats cadre sur le Qatar, les Emirats arabes Unis, l'Inde, avec la création d'une école, le Maroc,... Aujourd'hui nous rentrons vraiment dans la cour des grands, avec un premier partenariat de formation dans le cadre des ventes à l'international d'Airbus », s'enthousiasme le directeur général. Tout comme Sabena Technics, c'est poussé par la croissance du marché, l'augmentation de ses ventes d'appareils et la démographie vieillissante de ses techniciens, qu'Airbus a choisi Aérocampus Aquitaine pour proposer à ses clients des formations « ab initio » de mécaniciens aéronautiques. « Des accompagnements et des formations de mécaniciens aéronautiques que nos clients demandent pour les aéronefs qu'ils nous achètent. Si nous ne fournissons pas cet accompagnement, nous ne vendons pas d'avions. Or, la richesse d'Aérocampus, c'est que la structure peut répondre au besoin en formation initiale et continue, tout en fournissant qualité et quantité. Ici il y a les compétences, l'infrastructure et l'enthousiasme des équipes ! » se félicitait mercredi le représentant d'Airbus.
Aucun des nombreux invités présents ne l'aurait contredit, à commencer par le Président de la Région Alain Rousset, initiateur du projet, toujours prompt à expliquer qu' « Aérocampus, c'est mon rêve de l'éducation de demain ». « Ce qu'on a fait ici, le Conseil régional et les entreprises, c'est une réussite. C'est un lieu vivant, un lieu de passion et un lieu qui entre dans le cadre de l'ascenseur social. C'est le résultat de la démarche d'un pouvoir public « de terrain » vers la compréhension des industriels, là où notre modèle centralisée bafouille. » L'occasion, une nouvelle fois, pour le président de la région de rappeler sa « tristesse de voir l'apprentissage remonter à Paris, avec une structure centralisée. La réforme tourne le dos à ce que l'on a inventé ici ensemble. »

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7074
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !