aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

21/03/17 : Décès d'H.Emmanuelli."La France perd aujourd’hui un grand homme, le Lot-et-Garonne un voisin bienveillant sur lequel il pouvait compter, les élus et militants socialistes un camarade et un ami." Jacques Bilirit, vice-psdt du CD47.

21/03/17 : Vive émotion ce matin au Conseil départemental des Landes où vient d'être annoncée la mort de son président et ancien ministre Henri Emmanuelli.

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

15/03/17 : La Rochelle va accueillir la 1ère étape de l’#intercoTOUR, tour de France des villes interconnectées, le 23 mars au Musée maritime, de 9h à 18h. Elus, experts et public échangeront sur la modalités et avantages de l’Opendata pour les territoires.

14/03/17 : Quoi de neuf en 2017 pour transmettre son exploitation agricole ? La Chambre d’agriculture47 organise la 13ème journée de la transmission dans le cadre de la 15aine de la transmission en Nouvelle Aquitaine lundi 20 mars à 15h dans ses locaux à Agen.

12/03/17 : Saint-Jean-Pied-de-Port, étape basque incontournable du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, capitale de la Basse Navarre, aux 55 000 touristes/l'an, a été désigné 154e Village plus beau de France. A voir, sa citadelle dessinée par Vauban.

10/03/17 : L'aéroport de Bergerac Dordogne Périgord a enregistré 305 323 passagers en 2016, soit une progression de 8,48 % par rapport à 2015. L'infrastructure figure désormais à la 27e place des aéroports les plus fréquentés en France, gagnant deux places.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d' entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

  • 16/03/17 | 20 000 € pour le gagnant du premier Hackathon de La Rochelle

    Lire

    La Ville de La Rochelle organise son premier Hackathon du 21 au 23 mars au Musée maritime. Il réunira une soixantaine de participants individuels, développeurs, universitaires et entreprises. Ils auront 48 heures pour créer une application informatique de représentation graphique et cartographique des informations de l’Open Data de la Ville. Le lauréat recevra 20 000 euros pour transformer le prototype en application opérationnelle. Il sera accompagné jusqu’à la réalisation finale du projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | André Garreta: "Nous devons œuvrer tous ensemble"

09/11/2016 | Réélu pour un deuxième mandat, le président de la Chambre de commerce et d'Industrie de Bayonne plaide pour un scrutin simplifié et un rassemblement des énergies

Réélection Garreta CCI Bayonne 2

Avec 76% de suffrages, la liste "Agir pour l'entreprise", André Garreta a brillamment signé pour un nouveau bail avec la CCI de Bayonne-Pays basque face à celle de son adversaire, conduite par le chef de l'entreprise de travaux publics ETPM et nouveau président du Médef Philippe Neys. Il y voit un mélange des genres économie et politique qui n'a pas été accrédité par les chefs d'entreprise. Petite ombre au tableau, le faible taux de participation. Deux explications pour lui: mauvais choix de date et complexité du scrutin. Demain, c'est travailler ensemble au sein de la nouvelle..agglomération Pays basque. Évidemment.

@qui.fr - Vous attendiez-vous à une victoire aussi large?

André Garreta - À ce point, non. Je pensais à un 45- 55 en notre faveur. Je pense qu'on aurait pu faire une liste commune en prenant 11 membres, et pas de problème, mais il y avait un  préalable, une neutralité politique absolue.  Notre liste "Agir pour l’entreprise", renouvelée à 50% remporte tous les sièges dans les trois catégories représentées, Commerce, Services et Industrie, soit 74% des voix exprimées. Je tiens donc à féliciter toute mon équipe. Nous obtenons l’intégralité des 36 sièges, ainsi que les 10 sièges au niveau de la grande Région. Il s'agit d'un vrai plébiscite de la part des chefs d’entreprise, que ce soit des petits commerçants indépendants avec jusqu'à 77% des voix, comme des industriels et 80 % et des entreprises de services avec 74%. J'associe à cette victoire l'équipe précédente grâce à laquelle  nous avons pu présenter un bilan.

@qui.fr - À qui ou à quoi attribuez-vous cette large victoire?

A. G - À quoi devons-nous ces résultats ? Malgré les tentatives de politisation de ces élections, malgré une campagne de dénigrement de la CCI par des personnes pourtant autrefois associées à  ses actions, je pense que c’est la qualité de notre liste renouvelée à 50%, la force de notre bilan et la pertinence de nos projets avec nos 7 engagements clés qui l’ont emporté.  
C’est notre travail de terrain, mené avec sobriété, auprès des chefs d’entreprise, auprès des collectivités locales, du département, de la région et de l’état. C’est enfin notre engagement pour revitaliser des commerces du centre-ville pour faire face au risque de suréquipement commercial.

@qui.fr - Mais encore.....

A. G - Les résultats de ces élections sont la preuve que les chefs d’entreprise sont les mieux placés pour défendre leurs intérêts et qu’il ne faut pas tout mélanger. Les entrepreneurs ont compris que pour avancer et développer l’économie sur leur territoire, il vaut mieux rester politiquement neutre et se concentrer sur les vrais enjeux de l’entreprise.

"Ce système d'élection à deux têtes est trop compliqué"

 @qui.fr - Ombre au tableau quand même cette faible participation 18,06% des 17 000 entreprises qui sont affiliées à la CCI de Bayonne-Pays basque.....

A.G - Concernant le taux de participation il est de 18,62 % ce qui constitue un taux élevé comparé à ceux des autres CCI de France que nous connaîtrons dans la journée. Nous enregistrons dores et déjà un bon résultat dans les votes par internet, avec 47% des suffrages exprimés ce qui nous place en 4ème position des CCI de France. Malgré tout dans l'ensemble des Chambre de commerce il est quand même faible. Première raison, il faut le dire,un mauvais choix de la date de ces élections. Y procéder pendat les vacances de la Toussaint quand un bonne partie d'entre eux étaient en vacances en famlle,c'était plutôt compliqué. Comme l'es d'ailleurs ce scrutin qui compporte en it deu élections. Une pour élire uneliste à la direction de la CCI t un autre vote pour la représentation des délégués consulaires au Tribunal de commerce.

@qui.fr - Aujourd'hui et  demain c'est aussi ce que vous avez accompli hier?

A. G - C’est notre engagement pour revitaliser des commerces de centre ville face au risque de suréquipement commercial;  c’est la mise en place d’un observatoire du commerce en partenariat avec les villes; la création de plateformes de transfert de technologies au service de nos industries; notre capacité à accompagner les entreprises dans les moments clés de leur développement; notre volonté de proposer des formations adaptées aux besoins des entreprises. 
C’est ennfin la qualité de notre gestion des équipements tels que le port de  commerce de Bayonne, le port de pêche de St Jean de Luz/Ciboure, les pépinières d’entreprises, un ensemble qui nous ont permis de creuser l’écart.  Tout ceci dans un contexte extrêmement sensible pour les CCI avec une diminution de 35% de leurs ressources...

"Une stratégie  ambitieuse dans le cadre du nouvel EPCI

@qui.fr - Réalisé aussi dans un Pays basque qu se transforme dans son ossature...

A. G - Nous allons donc pouvoir enclencher une nouvelle étape pour l’entrepreneuriat et le développement économique du Pays Basque, avec une équipe soudée, motivée pour réussir et bien décidée à mettre en œuvre une stratégie ambitieuse dans le cadre du nouvel EPCI Pays Basque avec qui nous souhaitons mettre en place un partenariat constructif et respectueux des compétences de chacun.  Le monde économique doit s’affranchir des rivalités politiques pour mener des actions qui s’inscrivent dans la durée, et viser l’intérêt général et le développement de toutes les entreprises au Pays Basque.
La diversité de notre équipe, composée de membres de la CGPME, du MEDEF, de Lantegiak, de Diriger au féminin et d’entrepreneurs n’appartenant à aucune organisation patronale est notre principal atout. 

@qui.fr - "Pas d'polémique, pas d'politique", souhaitez-vous, mais quand même le visage de la nouvelle CCI, partie pour cinq ans, sera-t-elle actrice  ou intermédiaire de la nouvelle agglomération Pays basque?

A. G - Je demande à l'ensemble des élus de travailler ensemble à partir d'un processus qui a été adopté. Il est inutile d'y mettre des bâtons dans les roues. On doit montrer une cohérence sur un territoire où l'on sera plus forts ensemble. Il y aura forcément une cohabtation qui deva s'établir mais il faut que cet EPCI devienne un atout. Les chefs d'entreprise en ont ras le bol des millefeuilles comme on les affectionne en France. Actuellement, il faut rencontrer dix présidents et vingt personnes pour mettre en place une décision. Les entreprises ont besoin de plus de réactivité pour ête plus performantes. Nous devons oeuvrer ensemble. Ensemble on sera plus forts.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3532
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !