Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/04/20 | En Dordogne, les collectes de sang sont suspendues

    Lire

    Les donneurs qui avaient pris rendez-vous ont déjà été prévenus. L'Etablissement français du sang de Nouvelle-Aquitaine suspend ses collectes dans le département de la Dordogne pour les deux prochaines semaines. Les collectes mobiles et à la maison du don du 14 rue-Victoria à Périgueux, devraient reprendre le lundi 20 avril. L'établissement utilisera ses réserves, et la collecte continue ailleurs en Nouvelle-Aquitaine. C'est le manque de personnel qui oblige l'EFS à prendre cette décision.

  • 07/04/20 | Des soignants de la Clinique des Cèdres de Brive en renfort à Paris

    Lire

    Le lundi 6 avril, ce ne sont pas moins de 10 soignants volontaires de la clinique privée les Cèdres à Brive, qui sont allés prêter main-forte à leurs collègues de région parisienne à l’hôpital Henri-Mondor. Isabelle Bielle-Nadeau, la directrice de l'établissement explique que « les équipes des Cèdres vont renforcer les services de réanimation de l’hôpital Henri-Mondor, où les soignants sont épuisés ou malades. Ils ont besoin d’être relevés ». La clinique des Cèdres de Brive dispose elle aussi d’un service Covid-19 qui oscille entre 75 et 100 % de taux d’occupation.

  • 07/04/20 | En Dordogne, une aide pour les entreprises qui ont besoin de main d'oeuvre

    Lire

    Certaines activités ont été contraintes de stopper leur activité avec le confinement, d’autres, considérées prioritaires doivent recruter pour faire face à une augmentation de production. Pour ce faire, Périgord développement met à la disposition des entrepreneurs périgourdins Resonne, sa bourse d’emploi inter-entreprises au sein de laquelle sont affichés les besoins identifiés de personnels avec les compétences recherchées. Contact au 05.53.35.80.24 ou au 05.53.35.80.87 et par mail: contact@perigorddeveloppement.com.

  • 07/04/20 | Réunis en visio, les élus régionaux attribuent plus de 350 000 000 € d'aides

    Lire

    A situation exceptionnelle, commission permanente exceptionnelle. En raison de la lutte contre la propagation du virus Covid 19, c'est en visioconférence que s'est tenue la Commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ce lundi 6 avril à l'Hôtel de Région à Bordeaux. 233 délibérations, 2 932 dossiers d'aides et 40 opérations de travaux ont ainsi été votés par les élus régionaux, réunis sous la présidence d'Alain Rousset, masqué. Au total ce sont 358 558 032,09 euros de subventions qui ont ainsi pu être attribués.

  • 07/04/20 | Annulation des droits de place pour l’année 2020 à Perigueux

    Lire

    La Ville de Périgueux a décidé d’annuler les droits de place et d’occupation du domaine public pour 2020. Cette décision, qui aura un impact financier sur la collectivité à hauteur de 240 000 €, marque un soutien important de la collectivité envers le tissu économique local. Sont concernés les restaurants, bars, commerçants non sédentaires présents aux marchés alimentaires et non-alimentaires ainsi que les taxis. Les sommes déjà encaissées pour l’année 2020 feront l’objet d’un avoir pour l’année 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Anglet a fait décoller son premier Forum de l'aéronautique

17/11/2018 | il a réuni et révélé l'importance de l'industrie et de la métallurgie sur la Côte basque. Son but faire connaître cette industrie et déclencher des vocations

Ary Plagnol, Claude Olive, Général Gaviard

La première édition de l’Anglet Aéro Atlantic, forum des métiers de l’aéronautique du Pays basque s'est tenu à l’Espace de l’Océan. Destiné au grand public, il a rassemblé une trentaine d'entreprises, les acteurs locaux et régionaux de la filière (entreprises, écoles, organismes de formation…) à l’initiative de la Ville d’Anglet et de l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) Adour Atlantique. Son président, Ary Plagnol, également directeur de Dassault aviation a profité de l'occasion pour faire un plaidoyer de ces métiers qui manquent de bras.

 Avec 613 entreprises dans les Pyrénées-Atlantiques et 169 en Bigorre, l’Union des industries et métiers de la Metallurgie, (UIMM) représente un secteur majeur sur le bassin de l’Adour, avec près de 20.000 emplois. Sur le seul bassin de l’Adour, le secteur aéronautique regroupe 13 000 salariés et 140 entreprises. Dans le sud des Landes et au Pays basque, on y recense pas moins de 4 500 salariés. L’ensemble constitue un écosystème dynamique associant des donneurs d’ordre de dimension internationale (Safran, Daher, Dassault-Aviation…) et de nombreux sous-traitants spécialisés en mécanique de précision, métallurgie ou électronique. Moteur de l’industrie et fleuron des armées nationales, l’aéronautique offre ainsi de belles perspectives d’emploi et de carrières.  Mais voila, ce secteur est bien mal connu et déficitaire en matière de vocations professionnelles, notamment sur la Côte basque. C'est pourquoi la Ville d'Anglet a organisé ce premier forum pour découvrir les métiers de l'aéronautique.

Le plaidoyer du président de L'UIMM et directeur de Dassault Aviation

Forum de l'Aéronautique

Ce forum est le résultat de l'alignement de trois planètes, le maire, Claude Olive,  estime que l'aéronautique fait partie des gènes de la ville: les terrains de la Chambre d'Amour servaient d'escale aux navigations des aviateurs de l'Ecole de Pau, puis plus tard quand Charles Lindbergh en vacances à Anglet se prit de passion pour l'aviation, puis l'arrivée de noms prestigieux de l'aéronautique française comme Latécoère en 1937, puis Bréguet en 1939 et Dassault en 1971 devenu Dassault Aviation installée  entre Pignada et Adour. L'usine compte un millier de salariés. Ou encore Alcore  Brigantine, héritière de Birgantine Aircraft spécialisée dans les matériaux en nid d'abeille et enfin Télérad qui réalise à Anglet des systèmes de radio- télécomunication aéronautiques de renom internationnal.

Forum de l'Aéronautique

Un avis que partage largement Ary Plagnol, nouveau directeur de l'UIMM Adour Atlantique et de Dassault Aviation à Anglet (au premier plan sur notre photo, avec Claude Olive et le général Gaviard), pour lequel ce forum aura été  une tribune pour décliner un plaidoyer pour les métiers de l'aéronautique et le panel des métiers qu'elle offre pour les jeunes en quète d'emploi.

"Le développement de l'emploi sur notre territoire est confronté à un paradoxe aujourd'hui:  une schizophrénie très marquée. Globalement, il est très dfficile de trouver des emplois notamment pour nos enfants qui oblige malheureusement beaucoup d'entre eux à quitter le territoire. Parallèlement les industries territoriales créent de l'emploi et luttent pour se développer. Au premier abord, on pourrait se contenter de dire qu'il y a une simple lacune de communication et la genèse est beaucoup plus complèxe. Les entreprises luttent dans un environnement concurrentiel très instable qui vient notamment de l'international. L'élection de Donald Trump à la présidence des Etats Unis a considérablement changé la donne commerciale donc industrielle. Les États-Unis ont mis en place un protectionisme extrèmement puissant qui se propage bien au delà de leurs frontières de manière plus ou moins directe y compris sur les entreprises de notre territoire. Il faut ajouter à cela les effets du Brexit."

Toutes ces tensions accentuent plus encore la dureté des combats industriels y compris sur notre territoire. Le contexte d'images des entreprises est enncore plus dégradé dans notre pays. Dans la majorité des pays notamment anglo-saxons, l'industrie est valorisée, écoutée, accompagnée. Dans notre pays pour certains, quand on évoque le monde industriel il est de bon ton d'y associer une certaine morosité, de prédire un avenir sombre, l'actualité elle est souvent commentée en stigmatisant les dirigeants d'entreprise. Je ne partage absolument pas ce défaitisme.  Je ne partage pas non plus l'image que l'on veut donner des entreprises qui consiste à la présenter comme des gouffres à budget et des consommateurs de défiscalisation au profit d'une politique sociale dégradée. C'est avoir une bien mauvaise connaissance de l'impact bénéfique de notre industrie dans notre pays que de la décrire ainsi. Des sociétés étrangères s'implantent régulièrement en France, ce n'est sûrement pas par compassion ni par philantropie. N'entrons pas dans le jeu qui consiste à nous faire rougir de notre compétivité.", plaide encore Ary Plagnol.

"Des centaines de postes à pourvoir sur les Pyrénées-atlantiques"

 "Plusieurs centaines de postes sont à pourvoir pour la métallurgie sur le territoire des Pyrénées-atlantiques, martèle Ary Plagnnol. Pour la première fois depuis longtemps, l'industrie crée de l'emploi. Sur la  seule branche de la métallurgie, nous prévoyons d'effectuer 110 000 emplois d'ici 2025. Sur notre territoire notre bassin d'emploi s'apparente au tissu économique français qui est largement dominé par le tertiaire. Les services s'affirment ainsi comme étant le premier pilier économique du territoire. Nous avons vu cette année les conséquences néfastes d'une stratégie trop basée sur le seul tourisme. L'empreinte du monde agricole est très forte en nombre d'établissements, le troisième secteur est le commerce notamment grâce à la forte vocation touristique de notre région. Mais avec une fragilité similaire à celle des services si la stratégie territoriale est exclusivement basée sur le seul tourisme. La construction occupe également une part significative sur l'économe locale et enfin cinquième position seulement, l'industrie représente la catégorie d'attractivité la moins importante en nombre d'entreprises. Cependant, elle assure le troisième gisement d'emplois directs et a une incidence non négligeable en terme d'empois indirects sur les services et le commerce qui, à eux seuls, ne s'autosuffisent pas. L'industrie porte une solution face au chômage de masse que nous connaissons dans notre pays. Chaque emploi crée dans la métallurgie, génère trois emplois directs dans les autres secteurs. La question s'il faut ou non industrialiser notre secteur ne se pose pas."

Avec la bénédiction efficace du général Jean-Patrick Gaviard

 Enfin, troisième acteur de ce forum, le général d'aviation – en retraite — Jean Patrick Gaviard, un ancien pilote de chasse qui s'est amouraché d'Anglet et y a favorisé la venue des pilotes de la Patrouille de France, a organisé le centenaire de la naissance Georges Guynemer en organisant de remarquables tables rondes. Démarche qu'il a à nouveau animée ce vendredi soir en organisant un débat avec des hommes et des femmes pilotes civils et militaires. Afin que les jeunes et leurs parents partagent des histoires d'aviation pour de vrai.

Ce premier forum qui a connu un beau succès de fréquentation a enfin révélé des organismes de formation spécialisés à participer au forum parmi lesquels Compositadour, l’Université des Métiers de Bayonne, le Campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle (CESI), l’IUT de Bayonne et du Pays Basque, les lycées Jean-Taris (Peyrehorade), Saint-Joseph (Hasparren), Pays de Soule (Chéraute)…

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
9648
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 10 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !