Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

  • 21/06/21 | Départementales : le RN en recul en Charente-Maritime

    Lire

    En 2015, le RN était au 2e tour dans 12 cantons sur les 19 que compte la Charente-Maritime. Le scénario ne se renouvellera pas en 2021, car il est en net recul. Sauf sur le canton de La Tremblade, où la déléguée départementale du RN Séverine Werbrouck se retrouve au coude à coude, avec 31,54% des voix, avec le binôme arrivé en tête, Fabienne Labarrière et Jean Prou (32,18%).

  • 21/06/21 | Départementales en Charente : le président sortant en tête pour le 2e tour

    Lire

    L'ancien président du Département et sénateur, François Bonneau est en tête avec Marie-Henriette Beaugendre, maire de Saint-Saturnin, dans le Val-de-Nouère avec 58,60% des voix. Au deuxième tour ils affronteront Michel Germaneau maire de Linars et Isabelle Moufflet maire de Vindelle (41,40%).

  • 21/06/21 | Elections départementales : coup dur pour Lionel Quillet sur l'île de Ré

    Lire

    Parti favori, le premier vice-président du Département, également président de la Cdc de l'île d'Oléron, Lionel Quillet (LR) se retrouve au 2e tour avec un écart de 435 voix face au maire de Rivedoux Patrice Raffarin et sa colistière, en tête avec 43,50%. Un résultat qui surprend mais n'inquiète pas le président sortant du Département Dominique Bussereau, qui compte sur la bonne position des candidats de droite à Montguillon, Saintes ou encore Saujon pour atteindre 40 élus de droite au 2e tour.

  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Après le Tour de France, quelles retombées pour la Dordogne ?

12/07/2017 | La Grande Boucle a quitté la Dordogne après trois jours de fête, mais quelles en sont les retombées à plus ou moins long terme sur le tourisme et l'activité

Le retour de la Grande boucle  en Dordogne espérée pour 2020 ?

Dans les communes traversées, le Tour peut rapporter gros. Cette année, le département de la Dordogne a été bien servi avec une journée de repos, une étape 100 % périgourdine entre Périgueux et Bergerac et un départ d'Eymet. Accueillir le Tour a un coût élevé mais pour les collectivités, l'investissement peut s'avérer rentable en termes de notoriété et de retombées sur le tourisme. Chez nos confrères de France bleu, Germinal Peiro, le président du Conseil départemental a fait savoir ce mercredi, qu'il déposait un dossier de candidature pour espérer un retour de la Grande boucle d'ici trois ans.

La grande Boucle est le troisième événement sportif le plus suivi dans le monde après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Football. Le Tour de France est géré et organisé par la société ASO (Amaury Sport Organisation) depuis 1947. Devant l'ampleur que cette course a prise à travers le monde, les chiffres se sont envolés et les retombées financières aussi. Parmi les clients les plus rentables, figurent les chaînes de télévision qui paient chers les droits de retransmission. Les communes qui accueillent le Tour doivent débourser des contributions forfaitaire à la sociétés organisatrice : À ces sommes, il faut ajouter des frais annexes, en logistique, en communication, en frais de personnel... Pour cette édition 2017, c'est Périgueux qui a figuré parmi les plus chanceuses : Armaury Sport organisation reçoit chaque année plus de 250 candidatures pour être ville étape.  Le coût réparti entre les agglomérations de Périgueux et de Bergerac et le Conseil départemental est de 300 000 euros. Mais les collectivités espèrent surtout rentabiliser cet investissement par la notoriété de l'épreuve et les retombées économiques sur le tourisme. La caravane du Tour, c'est à elle seule, quelque 2500 personnes avec les équipes, les accompagnateurs, les médias, les coureurs. Les hôtels ont affiché complet avant le week end, le long week end du 14 juillet, de bon augure, pour la suite de la saison touristique. L' afflux de touristes, notamment étrangers, a profité  aux hôteliers, aux restaurateurs et aux prestataires de services du secteur.
 Mais le concours des collectivités locales ne s’arrête pas là. Faire passer le Tour de France suppose d’avoir une voirie en parfait état, de supprimer, dans certains cas, des ronds-points. En Dordogne, la facture des travaux d’aménagement routier s’est élevée à 850.000 euros. La majeure partie des travaux étaient prévus et ont été anticipés, assure t-on au Département. 

Une formidable campagne de communication

Bien sûr, il y a quelques désagréments liés au passage du Tour, la distribution du courrier pertubé, des entreprises situées sur le parcours qui n'ont pas pu être livrées pendant quelques heures, des commerçants qui ont moins bien travaillé que d'ordinaire mais qui estiment que c'était un devoir de rester ouverts. Car le Tour, c'est l'une des meilleures campagnes de communication qui existe. L'étape du mardi 11 juillet entre Périgueux et Bergerac a été retransmise en direct à la télévision en intégralité.  Elle a mis en lumière la vallée de la Vézère et ses sites préhistoriques, la vallée de la Dordogne et ses célèbres châteaux, les villes de Sarlat, Montignac, Lascaux.  En termes de notoriété internationale, le Tour de France représente une vitrine pour les territoires traversés, puisque l’épreuve est retransmise dans 193 pays. Il faut aussi imaginer les retombées à plus long terme, surtout qu'avant la venue du Tour en Dordogne, le Département a assuré sa promotion à Dusseldorf, ville départ de cette édition 2017, à travers la diffusion d'un feuilleton au journal de 13 heures de France 2, la semaine précédant le Tour de France.  Enfin, mardi, l’étape Périgueux-Bergerac a permis à France Télévisions de battre un record d'audience pour une épreuve de plat. Et dès mercredi matin, au micro de nos confrères de France bleu Périgord,  Germinal Peiro a fait savoir qu'il compte déjà déposer une candidature pour un retour de la Grand Boucle d'ici trois ans voire moins. En 2014, lors du passage du Tour en Dordogne, il avait été estimé qu'un euro investi par les collectivités rapporte au moins 4 en termes  de retombées économiques.  

 

 

 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
60264
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !