Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aqui sur le Salon du Bourget : Zoom sur l'appli MAEVA de CGI

21/06/2017 | La version 1 du logiciel MAEVA de CGI a tout juste un an, et de nombreuses applications possibles. Exemple de sa déclinaison aéronautique sur le Salon du Bourget, sur le stand Aérocampus.

Bernard Barrère, Vice-Président et Directeur Transformation Digitale et Innovation CGI sur la Nouvelle-Aquitaine présente le logiciel MAEVA

Jérôme Verschave, le Directeur général d’Aérocampus, le rappelait dans une précédente interview. Une des vocations du stand de la structure au Bourget, au-delà de la visibilité qu’il apporte est aussi de mettre en avant quelques-uns des outils pédagogiques innovants utilisés dans le cadre des formations du Campus. Parmi eux le groupe international CGI présente sa toute récente solution logicielle d’assistance et d’expertise vidéo-assistée MAEVA. Un partenariat avec Aérocampus qui en échange de la jouissance de l’outil pour ses formations, offre un showroom au groupe sur le site de Latresne en Gironde. Bernard Barrère, Vice-Président et Directeur Transformation Digitale et Innovation CGI sur la région Nouvelle-Aquitaine en fait la présentation, écrans tactiles à l’appui.

CGI, fondée en 1976 à Québec, est au rang n°5 dans le classement des plus importantes entreprises indépendantes de services en technologie de l’information et gestion des processus d’affaires. Avec plus de 70 000 « membres » (en effet 75% des salariés sont actionnaires, ça mérite une dénomination particulière…) dont 10 000 en France, le groupe au niveau mondial peut se prévaloir de 4500 clients et d’un chiffre d’affaires de 7,3 Mds €. Présent dans 40 pays, le groupe compte 22 implantations en France, pour un chiffre d’affaires de 981M€. Assez imposant pour ne pas oublier de faire les présentations…
Pour la Nouvelle-Aquitaine, l’implantation principale se trouve à Bordeaux avec 850 salariés, mais le groupe a également une présence forte à Toulouse et si CGI s’adresse à tous les secteurs, finance, industrie, retails, et autres, ces deux sites sont liés à l’aéronautique. « A Bordeaux on est davantage sur la maintenance des avions, et à Toulouse, on est davantage sur le manufacturing avec des programmes autour de l’usine du futur », détaille Bernard Barrère.

"Projeter l'expertise à distance"
Ce logiciel Maeva, c’est donc bien aux équipes bordelaises qu’on le doit, en partenariat avec une start-up locale. « Il est né des relations que l’on a avec l’écosystème au sein du Cluster Aerospace Valley où on croise tant des PMI que des grands groupes ou des start-ups de l'aéronautique. On y échange des idées, et on y entend des besoins. Notamment on constate que la flotte civile croît exponentiellement, et, par rapport à ça, il y a un déficit d’experts en maintenance », explique Bernard Barrère. En outre, ajoute-t-il, outre leur nombre en défaut, « chaque intervention demande des déplacements physiques de ces experts, ce qui diminue d’autant plus leur temps de disponibilité. Or un avion en attente de « diagnostic », c’est un avion qui reste cloué au sol. Et un avion qui reste au sol, c’est une perte financière. Environ 1M€ par jour d’immobilisation…
C’est là que MAEVA entre en scène. L’application permet « de projeter à distance, et à tout moment l’expertise » nécessaire à la résolution rapide d’un problème identifié par un technicien en cours de contrôle sur un avion. Avec cette application, les experts n’ont plus besoin de se déplacer, ce qui outre la réalisation accélérée de l’opération de maintenance nécessaire, augmente d’autant plus le de taux de disponibilité des professionnels, qui peuvent ainsi traiter plus de cas… un cercle vertueux, en somme.

Caméra, portable, drone ou lunettes connectées
Dans la pratique, le technicien qui est face à un doute ou un problème dans la résolution d’un dysfonctionnement d'une ou plusieurs pièces de l’appareil, envoie, grâce à une caméra, un portable, des lunettes connectées, ou encore un drone, une vidéo en temps réel de ce qu’il voit à un ou plusieurs experts. Ces derniers peuvent alors directement agir sur l’écran, par le biais d’annotations diverses qui seront elles aussi partagées en temps réels sur l’ensemble des écrans des personnes connectés autour la panne constatée, ou bien encore zoomer sur la vidéo depuis leurs propres postes.
De la même manière, l’application qui permet la division de l’écran autorise aussi le partage de documents à tous les interlocuteurs tels que par exemple le plan technique de la pièce défectueuse. Autant dire non seulement des fonctionnalités de partage audio-vidéo, de partage documentaire, mais aussi de partage d’applications et, au total, une forme de réalité augmentée. « Le résultat outre le gain de temps autour de la résolution du problème et aussi de permettre de sécuriser le technicien dans sa décision d’accorder l’autorisation reprise du vol de l’appareil », synthétise Bernard Barrère.

Mais au-delà de l’aéronautique, l’application à de beaux jours devant elle. De très nombreux cas d’usage sont en effet déjà validés par les équipes de CGI. Parmi eux : le workshop collectif et à distance, la gestion des incendies, le contrôle de la qualité des eaux, la surveillance de zone ou de structures tels que les barrages, et bien d'autres encore.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5658
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !