Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

  • 21/06/21 | Départementales : le RN en recul en Charente-Maritime

    Lire

    En 2015, le RN était au 2e tour dans 12 cantons sur les 19 que compte la Charente-Maritime. Le scénario ne se renouvellera pas en 2021, car il est en net recul. Sauf sur le canton de La Tremblade, où la déléguée départementale du RN Séverine Werbrouck se retrouve au coude à coude, avec 31,54% des voix, avec le binôme arrivé en tête, Fabienne Labarrière et Jean Prou (32,18%).

  • 21/06/21 | Départementales en Charente : le président sortant en tête pour le 2e tour

    Lire

    L'ancien président du Département et sénateur, François Bonneau est en tête avec Marie-Henriette Beaugendre, maire de Saint-Saturnin, dans le Val-de-Nouère avec 58,60% des voix. Au deuxième tour ils affronteront Michel Germaneau maire de Linars et Isabelle Moufflet maire de Vindelle (41,40%).

  • 21/06/21 | Elections départementales : coup dur pour Lionel Quillet sur l'île de Ré

    Lire

    Parti favori, le premier vice-président du Département, également président de la Cdc de l'île d'Oléron, Lionel Quillet (LR) se retrouve au 2e tour avec un écart de 435 voix face au maire de Rivedoux Patrice Raffarin et sa colistière, en tête avec 43,50%. Un résultat qui surprend mais n'inquiète pas le président sortant du Département Dominique Bussereau, qui compte sur la bonne position des candidats de droite à Montguillon, Saintes ou encore Saujon pour atteindre 40 élus de droite au 2e tour.

  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aqui au Salon du Bourget: Dassault et Aérocampus partenaires autour des drones automatisés

21/06/2017 | Belle annonce ce mardi sur le stand Aerocampus. La structure démarre un nouveau partenariat avec le géant Dassault. Au cœur de cette collaboration: la maintenance d’avion par drones

Bruno Chevalier, DG soutien militaire Dassault Aviation et Jérôme Verschave, DG Aerocampus sur le Salon du Bourget 2017

« A partir de ce qu'Aérocampus sait faire sur l'aéronautique, il y a plein de choses que l’on peut appliquer au drone. On a des structures pour l'avionique, on sait faire des composites, on sait créer des pièces en 3 D, on a des zones de vol outdoor et indoor… On a donc décidé de créer le Drone campus, qui a été lancé il y a quelques semaines », rappelle Jérôme Verschave, le Directeur Général d’Aérocampus. Dans ce cadre une quinzaine d’entreprises se sont installées sur le site de Latresne. Un Drone campus qui poursuit ses développements, et le partenariat avec Dassault présenté ce mardi au Salon du Bourget, en est un bel exemple.

Bruno Chevalier, Directeur général soutien militaire chez Dassault Aviation le rappelle. Au quotidien, il y a un double objectif pour les opérateurs : « diminuer le coût de maintenance et augmenter la disponibilité des avions », sans rien lâcher sur la sécurité bien sûr. « Le projet porté par ce nouveau partenariat vise à redonner une plus grande disponibilité aux avions », se satisfait-il.

En vol, il peut y avoir des chocs aviaires, de grêle ou autres. L’idée du projet est que « lorsqu’un avion atterrit avant de pourvoir repartir, il va être « checké » par un drone automatisé. Toute la plus-value du projet c’est de caler les capteurs qui permettront au drone de se passer de pilotes. Il s’agit d’étudier comment on utilise la donnée, quels capteurs mettre sur ces drones, où les placer…», explique Jérôme Verschave, « très fier » de présenter ce qui est le seul projet au monde de ce style avec des drones automatisés. Un directeur général plutôt satisfait aussi de préciser que « Dassault a choisi Aérocampus afin de pouvoir utiliser nos moyens de mise au point de tout ça. Nous avons des hangars avec des environnements contraints où les drones doivent passer par des endroits un peu compliqués, nous avons aussi de nombreux avions immobilisés ».

Gain de temps et sécurité
Les drones de ce projet seront par ailleurs caractérisés par leur petite taille et leur faible poids (moins de 2 kilos) leur permettant de pouvoir inspecter en 3d tous les coins et recoins extérieurs de l’aéronef, à la recherche d’éventuelles avaries. « Ce projet est donc non seulement un facteur de gain de temps mais aussi de plus de sécurité pour les opérateurs jusque-là en charge de cette inspection. En effet, l’inspection d’un avion comporte notamment des zones difficiles d’accès de par leur hauteur par exemple ». Autre atout du projet : un meilleur suivi de l’état de l’avion au fil de sa vie. Pour autant ce recours au drone, ce n’est pas se dispenser des opérateurs, mais à "l’inverse optimiser leur mission sur les opérations de maintenance en elle-même, et non plus à leur repérage", précise le responsable Dassault.  

Une solution qui sera donc mise au point sur le site de Latresne, que Dassault compte bien utiliser pour son propre compte et ses clients qu’ils soient civils ou militaires, précise Bruno Chevalier.

 

A l'occasion de cette présentation il a également été annoncé l'arrivée d'Atechsys au sein du Drone Campus, la première société au monde à avoir développé un service commercial de livraison par drone.  Créé à Marseille il y a 10 ans, c'est dans le cadre de son développement que la société arrive à Latresne, "un site unique au monde en terme de moyens mutualisés pour les entreprises de drones qui souhaitent se développer", a tenu à souligner Moustafa Kasbari, le fondateur d'Atechsys. 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
90140
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !