Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aqui au Salon du Bourget: Nom de code TARMAQ

22/06/2017 | Aérocampus, la Mairie de Mérignac, la Région et les industriels imaginent une vitrine ludique, muséographique et scientifique également lieu de formation autour de l'aérospatial

Présentation du projet TARMAC sur les Salon duBourget 2017

Le bruit court parfois qu'Aérocampus Aquitaine déménagerait sur Mérignac dans le cadre de l’Opération d’Intérêt Métropolitain (OIM) en cours sur le secteur aéroportuaire. Une rumeur que le directeur général de la structure dément fermement. Pour autant, Aérocampus, toujours confortable sur son site de Latresne, n’est pas sans projet sur Mérignac, bien au contraire. La présentation d’un projet XXL aux multiples facettes a même été faite par Jérôme Verschave, ce 20 juin au Bourget sur le stand Aérocampus en présence d’Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine et Franck Descoubes, directeur de cabinet du Maire de Mérignac.

« Depuis les dernières élections municipales, Alain Anziani, a régulièrement fait part de son souhait de compléter l'offre de formation aéronautique à destination, notamment, des entreprises très aéro situées sur le périmètre Mérignacais et ses alentours », rappelle Franck Descoubes son Directeur de cabinet. Une demande bien entendue par la Région et cohérente avec le souhait de celle-ci d'accompagner le développement d'un projet aéronautique et spatial sur le périmètre de l'OIM. Ajoutez à cela la capacité importante de cette opération à proximité immédiate de l'aéroport (220 ha à moyen terme, sur un total de 400 ha concernés) et la recherche de projets autres que celui du seul aménagement foncier, pas étonnant que ce soit vers l'Aérocampus, le super-campus aéronautique aux nombreux succès locaux, nationaux et internationaux, que les décideurs se soient tournés.


"Le pendant de la Cité du Vin pour l'aéronautique"Si l'étude de faisabilité est encore en cours, le principe est acté, c'est bien un nouveau site Aérocampus, et non un déménagement, qui se prépare à sortir de terre. Un nouveau site loin du copier-coller de ce que propose le site de Latresne, sur la rive droite de la Garonne. Et pour cause, l'ambition de Jérôme Verschave, son directeur général, est d'en faire « le pendant de la Cité du Vin pour l'aéronautique »... voire un peu plus. En effet, le projet qui, pour l'heure, porte le nom de code TARMAQ (« avec le M de Mérignac et le AQ de (Nouvelle-)AQuitaine » explique-t-on) contient en réalité plusieurs volets.

Le premier aspect du projet vise rien de moins que de mettre sur pied, « un lieu qui aura vocation à attirer du monde autour de l'aéronautique et spatial, grâce notamment aux technologies immersives », ambitionne Alain Rousset. « On pourrait par exemple y vivre un vol de drone », précise Jérôme Verschave qui n'oublie pas non plus les attentes fortes du Conservatoire de l'Air et de l'Espace, relayées par la Mairie de Mérignac. Sa collection d'une cinquantaine d'aéronefs historiques ne demande en effet qu'à s'exposer au public. Autre atout de ce qui s'approchera d'un véritable « parc d'attraction » selon les termes du DG d'Aérocampus, l'accès au piste du site. « Un élément à exploiter » estime Alain Rousset qui prévient pour autant, que « l'intention ici n'est pas de refaire Toulouse (et sa Cité de l'espace, ndlr) ».

Avec la vocation d'être le premier centre de la culture aéronautique et spatial, le site de Mérignac aura aussi pour objet de développer le tourisme industriel, en se faisant la vitrine technologique de ce que savent faire les entreprises, des grands groupes aux PME. « L'idée est de permettre au public d'entrer dans chacune d'elle », explique Jérôme Verschave. Un tourisme industriel pour lequel la demande est très forte, mais qui est à la fois compliqué, chronophage et pas tellement rentable pour les entreprises qui s'y lanceraient directement. « Notre idée est qu'on décharge les entreprises de ces aspects-là et que l'on prennent en main cette gestion touristique avec l'objectif de valoriser leur savoir-faire, et à travers ça aussi la diversité des métiers liés à ce secteur », complète le Directeur d'Aérocampus.

"Prêt dans 4 ans"Enfin, le site de Mérignac, qui compte quelque 56 000 m2 de bâtiment sur une quinzaine d'hectares, soit le double du site Aérocampus de Lastrene, comportera également un volet formation. « A Mérignac, on souhaite compléter l'offre de formation de Latresne, avec des formations plus spécialisées que sont les qualifications-types, c'est-à-dire des qualifications propres à chaque appareil et qui sont nécessaires aux techniciens et pilotes pour pouvoir y travailler dessus. Or ces certifications ne sont pas proposées sur le site Latresne », explique Jérôme Verschave. Un site dont par ailleurs l'objectif de saturation est en bonne voie, nécessitant d'autant plus l'anticipation de ses développements sur Mérignac.
Côté calendrier, « l'objectif est d'être prêt dans 4 ans » annonce le directeur général.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4417
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !