Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Aqui au Salon du Bourget : Zoom sur CPK Consult

21/06/2017 | Abrité sur le stand aérocampus, CPK est au Salon du Bourget pour se faire (bien) voir des acteurs du monde aéro. Avec Airbus Group comme client, et des idées innovantes, c'est bon début !

Christophe Chambras, cofondateur de CPK consult

La société CPK Consult, c'est Christophe Chambras et Philippe Kociemba, installés à l'Aéropoarc Bordeaux Technowest, membre d'Aérospace Valley et du cluster Aérocampus. Leur métier, « améliorer la capabilité ». Un langage que les industriels comprendront, tout comme ils comprendront à quoi réfère CPK. Pour les autres, Christophe Chambras explique : « CPK, c'est un indicateur de performance de processus de fabrication industrielle ». La société CPK Consult se donne donc comme mission de développer la performance opérationnelle dans les entreprises de leurs clients. En d'autres termes, optimiser les processus industriels, mais aussi garantir une continuité d'exploitation, le tout doubler d'une activité de formation des équipes de l'entreprise où la société intervient. CPK en effet, n'oublie jamais de « mettre l'humain au centre » insiste Christophe Chambras.

L'humain au centre. La société CPK Consult se l'applique a elle-même. Mieux c'est une idée qu'elle porte dans ses gênes et pour cause, CPK est une société coopérative. Pas si courant dans le monde du conseil et peut être encore moins dans celui de l'aéronautique que Christophe Chambard et Philippe Kociemba ont décidé d'investir dès la création de la société en 2014, fort de leur expérience... dans l'industrie automobile. Christophe Chambard s'en explique.
« La dimension coopérative, c'est surtout parce que ce modèle de société, selon lequel un homme égale une voix, correspond aux valeurs que nous portons. C'est une manière aussi de démontrer que même en tant que petite structure, on propose un vrai projet à nos futurs salariés : devenir à terme un acteur de cette structure. On essaie ainsi aussi de coller avec les ambitions des jeunes générations qui cherchent de plus en plus quand ils rentrent en entreprise, à donner du sens à leur parcours, à s'impliquer. »

S'inspirer de méthodes et d'outils issus de l'automobile
Quant au lien entre l'expérience dans l'industrie automobile et la volonté de conquête du secteur aéronautique, c'est tout bonnement une démarche d'innovation rendue possible par l'évolution du secteur aéro. « Aujourd'hui ce secteur, n'est plus tellement dans une phase de développement, mais dans une phase d'industrialisation, de production, comme l'est depuis longtemps l'automobile ». En conséquence quand il s'agit de développer la « capabilité » ( terme issu de la traduction en langage industriel de l'anglais « capability ») des entreprises, qu'elles soient du secteur automobile ou aéronautique, c'est le même type de problématiques qui se posent. Mais l'atout de CPK, c'est que les solutions proposées « toujours en participation avec l'équipe de direction et les équipes de terrain », souligne Christophe Chambras, ont l'originalité de s'inspirer de méthodes et d'outils issus de l'automobile. En synthèse, « pourquoi inventer des modèles, méthodes ou outils, alors que certaines ont déjà été éprouvés, et qu'il suffit de les transférer ? »
Voilà donc le secret des idées innovantes de la société : casser les barrière entre les filières industrielles, pour proposer des solutions auxquels les acteurs "autochtones" de l'aéronautique n'auraient pas pensé. D'ailleurs CPK n'a pas abandonné son secteur premier d'intervention et reste par exemple le seul partenaire de certification Ford Europe pour les pays francophones... Ca ne laisse pas indifférent, y compris pour leurs prospects et clients de l'aéro. Sur cette filière d'ailleurs la carte de visite se remplit : ils ont désormais comme partenaire Airbus Group et s'apprêtent grâce à cela à travailler avec Airbus Helicopter, autour de l'implémentation dans le secteur aérien, d'une nouvelle norme de gestion de projets et homologation qui existe en réalité depuis 20 ans dans le secteur... auto ! C'est ce qui s'appelle avoir de l'intuition.

Un des objectifs auxquels s’attellent désormais les deux hommes, en espérant ne pas être trop en avance par rapport au marché et d'aider au développement des fournisseurs des donneurs d'ordre pour assurer une meilleurs stabilité à l'ensemble de la filière. Un objectif issu du constat d'une certaine irrégularité de la filière, mais faut-il encore arriver à convaincre, frapper à la bonne porte, et avoir les bons contacts... Le Salon du Bourget est dans cette optique une des opportunités pour apporter visibilité et crédibilité au regard des acteurs du secteur aéronautique. « Pour nous c'est un marqueur. On peut dire qu'on est et qu'on était au Bourget 2017 ». Une manière de patte blanche ou de labellisation pour en quelque sorte entrer définitivement dans le « club » aéro....

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6109
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !