Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Arnaud Montebourg salue la réussite de Repetto

16/11/2012 | Le ministre du redressement productif inaugurait ce vendredi après-midi, aux côtés d'Alain Rousset, l'extension du site de Repetto à St -Médard -d'Excideuil.

Arnaud Montebourg a inauguré les nouveaux locaux de l'usine de Repetto

En visite en Dordogne, Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif a pu se rendre compte de la réussite de la marque française de renommée internationale qu'est devenue Repetto. Aux cotés du président de la région, Alain Rousset, il a inauguré l'extension de l'usine de Saint-Médard d'Excideuil, où sont fabriqués 100 % des chaussons et des ballerines. Cet agrandissement des locaux, qui s'est fait avec le soutien et la participation des collectivités, doit permettre à la marque de développer sa production afin de conquérir de nouveaux marchés, notamment en Chine et en Asie.

Arnaud Montebourg, le ministre du redressement productif visitait ce vendredi après-midi l'usine Repetto à Saint-Médard d'Excideuil.Il a salué la réussite de cette marque française. "C'est une belle histoire" a-t-il déclaré. Une histoire qui a débuté en 1947. Rose Repetto, la mère du danseur Roland Petit, crée ses chaussons de danse dans un petit atelier près de l’Opéra de Paris. Très vite, Repetto devient la référence pour tous les danseurs : de Béjart, Noureev, Barychnikov, Carolyn Carlson, le Kirov aux Folies Bergères. Dès 1956, à la demande de Brigitte Bardot, Rose Repetto crée les ballerines Cendrillon qu'elle lui dédie. BB les associe pour toujours à sa gloire, dans le film "Et dieu créa la femme". En 1967, pour assurer le développement de son activité, Rose Repetto implante le berceau de sa fabrication à St Médard- d'Excideuil, en Dordogne.

Aujourd'hui, 400 000 ballerines et chaussons sortent des ateliers périgourdins, fabriquées selon la technique unique du cousu retourné. En 1999, Jean-Marc Gaucher reprend l'entreprise avec ses salariés et ses quinze millions de dettes. Il restructure. Il présente un projet un peu fou : celui de faire de Repetto, une marque de renommée internationale sur le marché du luxe. 

176 salariés en Dordogne Repetto réalise 50 millions de chiffre d'affaires dont plus de la moitié réalisé à l'export. "Je n'ai jamais voulu délocaliser, j'en ai fait un atout plutôt qu'une contrainte, affirme Jean Marc Gaucher, le PDG de Répetto.

Le groupe emploie 330 salariés dont 176 en Dordogne. Ces dernières années, l'entreprise affiche un taux de croissance de 25 % par an. Son PDG table pour 2013 sur seulement 20 %, et part à la conquête de nouveaux marchés, notamment la Chine. Toujours à la recherche permanente de l'innovation - les collections sont renouvelées tous les deux mois- Jean- Marc Gaucher a annoncé la création d'une ligne de vêtements pour la fin de l'année et le lancement d'un  parfum pour le printemps prochain. 

 Cette conquête de nouveaux marchés n'est possible qu'avec l'accroissement de la production. Pour développer la production, Repetto avait besoin de locaux plus grands. C'est désormais chose faite, avec le soutien des collectivités (conseil général, Région, communauté de communes)  et l'Etat. Les investissements sur le site de Saint-Médard d'Excideuil (nouveau bâtiment de stockage, assainissement, acquisition de matériels) représentent 4,3 millions d'euros. 

Le développement s'accompagne d'ici cinq ans du recrutement de 130 à 150 ouvriers à la production, préalablement formés au sein de l'école de formation aux métiers de Repetto, créée en début d'année avec le soutien de la Région.

Jean-Marc Gaucher, a profité de la présence d'Arnaud Montebourg pour exhorter le gouvernement à ne pas enterrer les propositions du rapport Gallois et à ne pas tomber dans l'excés des contrôles auprès de ceux qui veulent entreprendre. Visiblement heureux de visiter une usine non menacée de fermeture, le ministre est reparti avec en cadeau une paire de "Richelieu zizi" blanches, les célèbres chaussures pour homme de la marque qui étaient appréciées par Serge Gainsbourg. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1058
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !