Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 05/03/21 | Paskal Indo réélu président du Conseil de développement du Pays basque

    Lire

    Paskal Indo a été réélu par ses pairs à la présidence du Conseil de développement du Pays basque. Le CDPB a approuvé également son bilan 2020 et débattu autour de son Projet 2021-2023 qui fixe les orientations stratégiques que la société civile souhaite donner au développement futur du territoire. Un document qui guidera l’action du Conseil pour les prochains mois dans ses contributions et son partenariat auprès de la Communauté d'agglomération du Pays basque et des autres acteurs publics.

  • 05/03/21 | Charente-Maritime : LPO et NE17 main dans la main pour la nuit de la chouette

    Lire

    La Ligue de Protection des Oiseaux de Charente-Maritime et Nature Environnement 17 organisent une soirée en visio-conférence, à l'occasion de la nuit de la chouette le 6 mars, dès 18h. Ce sera l'occasion d'échanger avec des spécialistes de l'animal, participer à des jeux, visionner des vidéos et des photos, pour mieux connaître le bête. Inscription: https://urlz.fr/eZyp NE17 propose une sortie découvertes à la Réserve Naturelle Régionale de la Massonne, à 9h. Contact: sandra.laborde@ne17.fr

  • 05/03/21 | Un podcast sur les femmes

    Lire

    Le 8 mars, à l’occasion de la Journée Internationale des droits des femmes, la Maison de l’Europe du Lot-et-Garonne lance son podcast sur Spotify et Anchor « StéréoFemmes ». Disponible un lundi sur deux à 12h, il partagera des témoignages sur les femmes dans nos sociétés que ce soit au travail, dans la famille, dans le couple, à la télévision... dans le but de briser les stéréotypes.

  • 05/03/21 | Covid-19: des restrictions sur la vente et la consommation d'alcool

    Lire

    Le préfet a prononcé le 1er mars la fermeture administrative pour une durée d’une semaine de deux débits de boissons rochelais suite au constat de rassemblements répétés à proximité immédiate de ces établissements pratiquant la vente à emporter. En concertation avec la ville de La Rochelle, le préfet a interdit, par arrêté du 4 mars, la vente à emporter de boissons alcoolisées sur les quais Duperré et Valin du samedi 6 mars au dimanche 21 mars 2021 inclus. A Bordeaux de 11h à 18h, il est interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique dans le centre-ville et dans les parcs et jardins de la ville depuis le 4 mars.

  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | ATIS : une association qui cultive les idées d’innovation sociale

19/06/2020 | ATIS accompagne l'émergence et le développement des entreprises sociales sur le territoire aquitain.

ATIS

ATIS accompagne l'émergence et le développement des entreprises sociales sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine depuis dix années. Ce catalyseur d’innovation sociale cible des projets à fort impact social, économiquement pérennes et créateurs d’emplois sur le territoire. L’association est à la fois une aide précieuse pour les entrepreneurs et un laboratoire qui s’intéresse aux besoins des départements. Une démarche qui fait ses preuves et qui donne naissance à des initiatives diverses et variées.

« Dix ans auparavant, le constat était clair. Il manquait un maillon sur le territoire néo-aquitain pour accompagner les projets d’innovation sociale au stade des idées », raconte Elise Depecker, directrice d’ATIS. En réponse à cela, ATIS (association territoires et innovation sociale) a été créée en 2010, à l’initiative d’un collectif composé de collectivités locales (la CUB, la Région et la Ville de Pessac), d’acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire et d’entrepreneurs. Pendant ces nombreuses années, l’association a accompagné plus de 500 projets et compte aujourd’hui 230 entrepreneurs dans sa communauté. Le but premier d’ATIS est de « fabriquer » sur les territoires des réponses innovantes et durables par rapport aux défis de société qui s’imposent dans la région. L’association aide concrètement à ce qu’une activité devienne créatrice d’emplois et soit pérenne dans le temps. C’est en fait un accompagnement qui favorise l’émergence et le développement des projets d’innovation sociale et s’adresse principalement aux entreprises ou associations de l’Economie Sociale et Solidaire.

Dix ans après, la mission d’ATIS n’a pas changé. Le périmètre territorial a quant à lui augmenté car aujourd’hui, la structure intervient dans 7 départements, parfois en alliance avec d’autres incubateurs. En Dordogne par exemple, un collectif a été initié sous le nom d’Emergence Périgord et en Poitou-Charentes, l’antenne d’ATIS s’appelle POP. « Cette augmentation de notre couverture territoriale de nos activités est importante car nos accompagnements se mettent en œuvre en très grande proximité avec les penseurs de projets », explique Elise Depecker. Cet accompagnement peut se faire de deux manières. ATIS a un incubateur d’innovations sociales qui suit des porteurs de projets qui veulent être aidés dans la structuration de leurs idées jusqu’au lancement. Un conseil individuel sur-mesure est donc apporté, avec une formation et un système de mise en réseau.  

ATIS inverse aussi le processus de création d’entreprise avec une autre méthode d’accompagnement via un générateur qui porte le nom prometteur de « Fabrique à Initiatives ». « Nous partons aussi de l’opportunité socio-économique ou du besoin territorial et nous rassemblons les parties prenantes autour de cela pour trouver une réponse commune », explique la directrice d’ATIS. Le projet, une fois validé et peaufiné sera transféré à des porteurs de projets. C’est là aussi toute la magie de l’Economie Sociale et Solidaire : il est possible de bâtir un projet autour d’entrepreneurs comme il est possible de réfléchir à des solutions à partir des besoins d’un territoire. Et les thématiques ne manquent pas : agriculture, alimentation, emploi-insertion, santé, numérique, habitat, environnement… Les idées pullulent en Nouvelle-Aquitaine pour penser « les solutions de demain ». 

« Des projets qui transforment la société positivement »

« La première entreprise qui a pu être accompagnée c’est la Conciergerie Solidaire à Bordeaux », se souvient Elise Depecker avec fierté. Crée en décembre 2010, la Conciergerie Solidaire, opérateur de conciergerie d’entreprises, de tiers-lieux et de quartiers, est une entreprise sociale dont la finalité est d’accompagner au retour à l’emploi par la mise en situation de travail. Elle utilise son métier, la conciergerie, comme support d’accompagnement.  Le projet s’est aujourd’hui développé partout en France. « Nous avons aussi accompagné ELISE Atlantique, une entreprise adaptée qui fait de la collecte de déchets de bureau », ajoute t-elle. Ce type de projet s’inscrit dans l’économie circulaire et inclusive car l’entreprise embauche des personnes en situation de handicap à 80%. Dans le domaine de l’énergie, ATIS a aussi accompagné Enercoop Aquitaine et dans le secteur de l’alimentation, l’association a permis à Supercoop (supermarché coopératif et participatif de la métropole bordelaise) de voir le jour. Après deux années passées dans des locaux gracieusement prêtés par la mairie de Bègles, Supercoop est, depuis début mai 2018, installée dans son propre magasin.

Supercoop

Le principe d’une telle association est aussi de favoriser l’inclusivité et donc de développer des projets dans des territoires plus ruraux. « Le projet Habitats des possibles, par exemple, permet à des personnes âgées de vieillir autrement en milieu rural, dans des logements partagés », indique la directrice. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’imagination en termes d’innovation sociale n’a pas de limite. ATIS accompagne aussi le surprenant projet Elzeard, une application pour aider les maraîchers à se tourner vers l’agro écologie. L’année dernière, en Dordogne, Le Tricycle Enchanté, une association de collecte et de réemploi des déchets issus des bâtiments, a pu voir le jour suite au coup de pouce apporté par ATIS. L’accouchement de ces différentes structures demande en moyenne un accompagnement de 12 mois par l’association. 

La Ferme de l'Air Libre

D’autres projets sont en train de naître un peu partout sur le territoire néo-aquitain. En Lot-et-Garonne, le Hang’ART, qui existait en tant que restaurant à Agen, est en train de déployer un projet de restaurant itinérant avec ATIS, pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Du côté du Poitou-Charentes, et plus précisément dans la Vienne, l’association accompagne La Ferme de l’Air Libre, une ferme qui favorise l’insertion des personnes tout juste sorties de prison. A Mirambeau, en Charente-Maritime, une micro-ferme florale est en train de prendre forme pour valoriser la production horticole française à l’avenir et relocaliser l’activité. Variés dans leurs formes et dans leurs thématiques, ces exemples sont des bouts de solutions, qui sont en première ligne sur les sujets du « prendre soin » et qui sont avant tout des modèles pour l’avenir.
Avec son regard en surplomb, la directrice de l’association ATIS a pu observer l’évolution de ce secteur économique particulier et engagé. « De plus en plus de citoyens ont envie d’entreprendre avec du sens, dans l’Economie Sociale et Solidaire, confie t-elle. Il a aussi été possible de démontrer que c’est une économie qui est en première ligne notamment lors des crises. Le secteur a beaucoup à offrir dans les réponses à mettre en œuvre dans une société qui doit vivre des transitions multiples. » 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : ATIS

Partager sur Facebook
Vu par vous
7602
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !