Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/20 | Charente : Deux produits à l’honneur à l’Elysée

    Lire

    Les 18 et 19 janvier, le Palais de l’Elysée a organisé une exposition ouverte au public « Fabriqué en France » qui a réuni 120 produits d’entreprises françaises considérés comme emblématiques des territoires locaux. La Charente y était représentée par la tuile galbée la Romane Canal produite par Terreal et le cognac Antique XO produit par Thomas Hine & Co.

  • 20/01/20 | Un observatoire de l'agribashing en Haute-Vienne

    Lire

    Un observatoire départemental de l’agribashing a été installé à Limoges, le 16 janvier, par Georges Salaün, directeur de cabinet du Préfet de la Haute-Vienne et Jean-Philippe Rivaud, Procureur de la République. Il a pour objectif de prévenir et lutter contre les atteintes à la sécurité des exploitations, apporter une réponse commune contre les actions pouvant porter atteinte à l’image de l’agriculture locale et renforcer les liens entre représentants du monde agricole et forces de l’ordre.

  • 20/01/20 | Bruno Belin, élu président du Syndicat Mixte de l’aéroport de Poitiers-Biard

    Lire

    Ce 16 janvier, Bruno Belin, président du Conseil Département de la Vienne, a été élu Président du Syndicat Mixte de l’Aéroport de Poitiers-Biard. « Avec cette nouvelle gouvernance, nous voulons donner une lisibilité à notre exploitant SEALAR jusqu’en 2031. L’aéroport est indispensable pour une grand ville comme Poitiers avec un CHU, une Université et une dynamique économique forte », indique-t-il.

  • 20/01/20 | Découverte de l'alternance dans l'industrie aux portes ouvertes du Pôle formation Adour

    Lire

    Samedi 25 janvier, les sites de Assat (64), Tarnos (40) et Lanne (65) ouvrent leurs portes dès 9h pour informer sur leurs formations en apprentissage. Une visite des plateaux techniques de la chaudronnerie, du soudage ou encore de l'ingénierie est prévue avant des échanges avec les apprentis et formateurs. Les cursus en alternance se font par contrat de professionnalisation ou d'apprentissage, du CAP au Diplôme d'ingénieur en passant par le BTS. Le site : Pôle-formation-Adour

  • 20/01/20 | La Finlande, Guest star de la Maison de l’Europe 47

    Lire

    La Maison de l’Europe Lot-et-Garonne/Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne en partenariat avec le Conseil Départemental de Lot-et-Garonne, propose une conférence autour de la Finlande le jeudi 23 Janvier à 18h30, avec Ari Tenho, premier secrétaire à l’Ambassade de Finlande en France, Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne et Didier Delanis, président de la Maison de l’Europe. Conférence gratuite. Inscription au 05 53 66 47 59 ou Par mail : contact@maisoneurope47.eu

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Start-up : Des food trucks écoresponsables

09/12/2019 | Martin Malinvaud a cofondé l’entreprise Food Truck Agency en 2015 pour répondre aux besoins d’emplacements des food trucks…

Food Truck

Depuis juin dernier, Martin Malinvaud a élu domicile au Village By CA Aquitaine, aux Quinconces, à Bordeaux afin de faire grandir son entreprise Food Truck Agency. Son but est de faire venir des food trucks au sein des entreprises ou des grandes écoles, « des entités de plus de 500 personnes », afin de faire se rencontrer l’offre et la demande. En recherche permanente de partenaires, ce dernier vient de signer avec le Groupe Pichet et Sopra Steria pour installer quotidiennement des camions de restauration…

Aujourd’hui, à Bordeaux, cinq emplacements sont disponibles pour les 50 à 60 food trucks existants. Pour trouver une solution à ce problème, Martin Malinvaud, Mathieu Monereau et Boris Legendre ont imaginé une entreprise qui trouverait des lieux de résidence pour ces restaurants ambulants. « A l’époque, raconte Martin, nous étions tous les trois étudiants à l’INSEEC. Le midi, nous ne trouvions pas grand-chose à nous mettre sous la dent, l’école étant située sur les quais. Dans le même temps, nous avions un stage à mener ainsi qu’un projet d’école. Ayant vadrouillé pas mal tous les trois aux quatre coins du globe, nous connaissions bien les richesses culinaires internationales. Nous nous sommes alors lancés le défi de créer notre propre société de recherche d’emplacements pour les food trucks. »

Bio, local, écoresponsable
Mais ne vous y trompez pas, malgré sa dégaine d’étudiant et sa barbe de trois jours, Martin ne prône pas la malbouffe. Bien au contraire… ! « Notre souci est que les salariés dégustent un met comme à la maison. Qu’ils retrouvent de véritables sensations gustatives. Ainsi, quotidiennement, les camions changent afin que les clients mangent des repas différents. » Aussi, et c’est une des priorités de Martin, les produits sont dans la mesure du possible frais, locaux et/ou bio. La notion d’écoresponsabilité résonne pleinement dans cette démarche. « Un de nos camions est estampillé 0D, comprenez zéro déchet. Nous tentons donc de responsabiliser les gens en combattant les mauvaises habitudes notamment en les incitant à utiliser des consignes ». Ces camions permettent également un renouveau de convivialité à l’heure du déjeuner. Au lieu de passer une commande, de se faire livrer, et de rester manger devant son ordinateur, « là les gens se retrouvent dans la queue à échanger et à déjeuner ensemble. »

Un modèle économique à affiner
Mais pour arriver à ce résultat. Martin et ses collègues ont du se frotter à l’échec entrepreneurial. « En effet, avant juin dernier, nous avions un modèle économique qui ne fonctionnait pas. Il taxait à hauteur de 10 % du CA les food trucks et l’emplacement était gratuit pour les entreprises. Face au mécontentent des restaurateurs ambulants qui n’arrivaient pas à joindre les deux bouts, nous avons revu notre copie. Aujourd’hui, les entreprises payent en moyenne 150 € / intervention et les food trucks nous délivrent une redevance symbolique de 25 €. » Depuis six mois donc, Martin Malinvaud teste ce nouveau modèle économique au sein du Village by CA Aquitaine. Ses deux anciens collègues fondateurs ayant décidé de suivre d’autres envies professionnelles, Martin se retrouve donc seul à bord. Pas tout à fait seul en réalité, car au sein du Village 23 autres startups disposent de bureaux. « De riches échanges peuvent donc se créer ce qui permet d’avancer. Et grâce à cet accélérateur de startups je dispose d’un très large réseau de grandes entreprises. Ainsi, il est beaucoup plus facile pour moi de trouver de nouveaux clients. »

Un gage de qualité
Martin croit dur comme fer à son activité d’autant qu’« aujourd’hui, sur le marché de la restauration collective nous sommes les moins chers et cela les entreprises le savent bien ! Nous leur évitons d’investir dans un restaurant d’entreprise et assurons la bonne qualité de nos repas. » En effet, Food Truck Agency, en plus de trouver des emplacements, a mis en place un cahier des charges pour s’assurer du respect de la qualité et de l’hygiène des camions. Egalement, tous les mois, Martin contacte les entreprises pour connaître leur point de vue sur les camions. « A partir de leurs réponses nous gardons ou non les food trucks en place ». Et puis, grâce à une appli, les clients peuvent commander d’avance et déposer un commentaire qui permet à Martin de juger ou non de la qualité de la restauration proposée. Si aujourd’hui Food Truck Agency ne compte qu’un salarié, deux autres personnes devraient très rapidement grossir les rangs en CDI et en contrat d’apprentissage. 

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Food Truck Agency

Partager sur Facebook
Vu par vous
5993
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !