18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Depuis la technopole Izarbel, Eskal Eureka rénove en 3D

07/07/2014 | Depuis des années Bidart a développé une véritable pépinière de jeunes entreprises en sa technopole. Le cluster Eskal Eureka a testé et apprivoisé une nouvelle technologie

Eskal Eureka

Le petit dejeuner d'Eskal Eureka est plutôt studieux en ce mercredi matin. Une vingtaine de chefs d'entreprises de tous âges du secteur du bâtiment ont les yeux fixés sur l'écran et découvrent l'instrument innovant découvert par les jeunes de ce cluster de la pépinière d'Izarbel à Bidart à deux pas de l'autoroute. Leur outil? Un scanner laser 3D de haute précision,une innovation à haute valeur ajoutée permettant d'assurer une rénovation plus préçise encore des vieux bâtiments voire... de monuments dont parfois on a perdu les plans d'origine.

Les exemples s'affichent sur l'écran:  la casa Goñi, une maison du XVIe siècle, située à Pitillas en Navarre qui faisait partie du patrimoine et menacait de s'écrouler. A l'aide du scanner 3D, le bâtiment a été entièrement reconstitué par la réalisation d'une maquette 3D. Ces deux éléments ont permis d'abord à l'architecte de sécuriser le chantier, et redonner en sept mois tout son lustre à la casa Goñi. Même challenge pur un vieil immeuble de Bayonne. Deux "résurrections" issues du projet Rehabitasystem dont font partie le scanner 3D comme la maquette baptimé BIM (Building Information Model). Cette démo est un aperçu des travaux entrepris donc par le cluster Eskal Eureka. Qui a ses têtes pensantes et une indiscutable connaissance des métiers du bâtiment qu'ils projettent pour demain.

D'abord, Dominique Lefaivre, 52 ans, le directeur d'Eukal Eureka. Profeseur de genie civil à l'ISA BTP d'Anglet, il coiffe plusieurs casquettes: il est expert auprès de la DATAR pour les grappes d'entreprises, membre du groupe national Innovation du Plan Bâtiment Grenelle, et pilote d'une commission Innovation. Evidemment. Membre de l'intercluster européen bâtiment européen et membre du COREPRO (Comité régionnal des professionnel), ses méthodes parfois dérangent car elles bousculent des immobilismes. Au côté de cet homme ambitieux et de conviction, Daniel Bancon. L'expérience, la sagesse associée à l'habileté. Il est une référence depuis des années dans le monde du BTP. Enfin, Charlie Urrutiaguer, directeur adjoint du cluster et chef de projet Rehabitasystem qui bénéficie d'un budget de 2 millions d'euros, sur 5 ans. Et a été lauréat du programme d'avenir en 2010. A l'époque, il s'agissait  d'optimiser le processus de réhabilitation d'habitat social diffus. Pas de plan, pas d'architecte pas d'argent et il fallait reconstituer le bâtiment au plus juste pour réhabiliter. C'est là qu'est intervenu le savoir-faire etla matière grise du cluster. 

Mais qu'est un cluster? C'est  l'Américain, Michael Porter qui les a créés. Un terme que l'on peut traduire par grappe d'entreprises. Les premiers specimen européens ont été créés en Pays basque espagnol. En Pays basque français, à Izarbel, Eskal Eurekaa été un des premiers un avant de devenir l'un des trois plus connus et innovants de l'hexagone.

Les multiples casquettes de Dominique Lefaivre"Notre spécialité ce sont les métiers du bâtiment, explique Dominique Lefaivre, notre asociation qui compte 70 adhérents peut offrir à plusieurs entreprises le résultat de nos recherches pour les rendre plus performantes, à travers la création et l'innovation. Créer une véritable filière dans un domaine spécifique mêLefaivre Cluster Eskal Eurekame si elles sont concurrentes et pour les collectivités territoriales, avoir une filière identifiée avec des représentants. Pour le projet Rehabitasystem par exemple, c'est une société basée à Saint-Jean-de-Luz, Barue-Etxeko, qui s'est constituée en SAS (société à action simple)qui a investi 60 000 euros pour acheter le scanner 3D et le faire fonctionner. Et ses services seront précieux pour plusieurs entreprises de réhabilitation de bâtiments.  Et générera des emplois qui sont aussi la vocation des clusters".

Réhabitasystem étant opérationnel, Dominique Lefaivre est reparti sur d'autres projets: Smart building, afin d'innover dans la construction d'habitations connectés et facilitant l'accesibilité et le maintien des personnes âgées à leur domicile, mais ausi les bâtiments et villes durables, (Haute quaité environnement et bâtiments Méditérannée),etc.."Partir sur de multiples projets certes, ajoute Dominique Lefaivre, mais surtout rester fidèle à un des deux axes majeurs d'Eskal: permettre aux entrepreneurs de se regrouper à travers des actions collectives, créer des structures de services à ces PME et autour du cluster, créer des sociétés satellites comme celle qui a acheté le Scan, afin que grâce à l'innovation elles puissent décrocher de nouveaux marchés. Et donc développer des emplois..." Eureka!!!! Eskal a trouvé sa voie...

Pour tout savoir de ce cluster: www.eskal-eureka.fr

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
4561
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !