18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Avec l'Aglia, la façade atlantique innove en matière de pêche et conchyculture

20/10/2015 | « Parlons innovation ! dans la pêche et les cultures marines » sera le thème abordé le 22 octobre à Biarritz lors des 27èmes rencontres de l’Association du Grand Littoral Atlantique.

colloque de la mer

Soutenue depuis plus de 20 ans par les quatre Conseils régionaux de la façade atlantique (Aquitaine, Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Bretagne), l’Association du Grand Littoral Atlantique (Aglia), présidée par Mathieu Bergé, conseiller régional d’Aquitaine, agit pour la promotion des activités liées à la pêche et à l’aquaculture du golfe de Gascogne. Depuis sa création, les projets portés ont permis d’accompagner les professionnels dans l’évolution de leur activité : sélectivité des engins de pêche, pescatourisme, économie d’énergie. L’Aglia organise ce colloque qui regroupe l’ensemble de la profession pour discuter et débattre .

Lors de la présentation à la presse du colloque organisé ce jeudi 22 octobre à la Cité de l’Océan de Biarritz par l’Association du Grand Littoral atlantique présidée par le Bayonnais Mathieu Bergé, conseiller régional socialiste en charge des ports, de la pêche, de la conchyliculture et de l’aquaculture, la présence du maire de Biarritz Michel Veunac n’aura échappé à personne. Ainsi, le premier magistrat de la perle de la Côte basque apportait de cette manière son soutien à la démarche de ce jeune élu passionné de la protection du littoral certes, puisée dans son passé à l’association Surfrider Foundation qui lui a appris le respect de l’environnement, mais aussi œuvre comme un beau diable pour le développement du port de Bayonne, bras incontournable du développement économique de l’Adour et des échanges économiques du Pays basque. Étaient également présents à cette présentation, Patrick Lafargue, président du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins Aquitaine (CRPMEM), Magalie Lasserre qui en est la chargée de mission et François Gatel, secrétaire de l’association. Deux professionnels qui se réjouirent de l’activité de cet organisme une forme de relais de leur activité.

C’est donc en ce lieu pour lequel le maire de Biarritz se bat contre vents et marées qu’aura lieu ce colloque, présidé par Alain Rousset président du Conseil régional. A ce sujet, c’est la dernière fois, au nom de la future grande région que l’AGLIA représentera quatre régions de la façade atlantique. Mais au fait, qu’est-ce donc, l’AGLIA ?

Unique en FranceDepuis sa création en 1988, l’objectif de cette association est de promouvoir les activités liées aux cultures marines et à la pêche de la façade atlantique française. Elle s’est dès le départ distinguée par sa composition originale, mêlant les acteurs professionnels et les Conseils Régionaux sur un espace maritime et littoral homogène et spécifique qu’est le littoral atlantique. Elle reste aujourd’hui la seule association de ce type en France, reconnue pour la pertinence de ses actions.
L’association s’est imposée peu à peu comme un partenaire important pour l’avenir des filières maritimes des quatre régions atlantiques (Bretagne, Pays de la Loire, Poitou-Charentes et Aquitaine), par sa capacité prospective, d’anticipation et de partage au travers de ses actions.

Comme l’explique Mathieu Bergé, « de la création de son observatoire en 1997 au panel de ses projets portés durant ces dernières années, l’Aglia a su évoluer aux côtés des professionnels par des projets portant sur des thèmes essentiels : sélectivité des engins de pêche (programme sélectivité pêche durable, sélectivité langoustine I et II, sélectivité crevette), diversification des activités des filières cultures marines et pêche (projet Equal, projet Prespo, projet Pescatlantique), économie d’énergie des navires (Optibulbe, Optipropulseur)…. La compétence de l’Aglia consiste principalement à assurer la mise en réseau, l’ingénierie de projet (cadrage de projets, montage financier et juridique, coordination des travaux et des moyens humains, communication et valorisation, mise en place d’une veille technologique…), et la diffusion des résultats et des informations nouvelles.
Rassembler tous les acteurs de nos filières pour mieux comprendre, et en fin de compte mieux agir, telle est notre ambition. »

C’est parce qu’il est indispensable d’innover pour maintenir la pérennité des entreprises et des filières que l’Aglia souhaite approfondir lors de son colloque la question de l’innovation dans la pêche et les cultures marines.  
« Ces dernières années, ces filières sont confrontées à des changements structurels qui s’accompagnent de son lot d’innovations. Les professionnels savent innover ! Il faut se donner les moyens de les accompagner pour permettre aux filières de s’adapter », ajoute encore Mathieu Bergé.
Qu’ils soient porteurs de projets, représentants de l’administration, scientifiques ou financeurs, professionnels, tous participeront à ce colloque pour échanger avec les acteurs de l’innovation. Cette journée s’articulera autour de deux temps forts : un échange avec les porteurs de différents projets innovants concernant les produits, la consommation énergétique, la production suivi d’un débat avec les financeurs et les structures soutenant l’innovation. 

Les trois projets de l’Aglia L’interdiction des rejets a été au centre des discussions pour l’élaboration de la future PCP. Les dispositions concernant cette mesure ont été précisées dans la version finale du Règlement de base sur la réforme de la PCP, en date du 30 mai 2013 dans son article 15. La réduction des rejets « à la source » est une préoccupation majeure des marins pêcheurs, des organisations professionnelles et des associations environnementales. Afin de pouvoir présenter des solutions réalistes et adaptées, REDRESSE met au cœur de son action la collaboration scientifiques-pêcheurs. REDRESSE permettra de construire ensemble et de tester en conditions réelles les solutions de demain.

Le pescatourisme, c’est l’embarquement de passagers à bord des navires de pêche et aquacoles, à titre d’activité complémentaire. Le but pour le professionnel ? Faire découvrir son métier et le milieu dans lequel il évolue tout en continuant d’exercer son activité. L’objectif de ce projet est de soutenir le développement de l’activité de Pescatourisme sur la façade atlantique. L’Aglia tient un rôle de facilitateur par l’animation du groupe de travail national, la création d’un réseau de partenaires, la participation à l’évolution de la réglementation ou la diffusion de documents de communication et de sensibilisation auprès des professionnels.

 Projet innovant par nature, OPTIPROPULSEUR propose des dispositifs destinés à améliorer le rendement propulsif des navires de pêche et concerne aussi bien les bateaux neufs que les bateaux existants. La consommation d’énergie des bateaux de pêche dépend notamment de la carène et de l’appareil propulsif. Le projet OPTIPROPULSEUR s’intéresse à ce dernier facteur, sur lequel des gains importants en matière de performance énergétique ont été possibles en élaborant un nouveau système de propulsion, nommé Optipropulseur ou pompe hélice. Des tests en conditions réelles ont permis de valider l’objectif de 20 % d’économie d’énergie que nous nous étions fixé. 20 % ! C’est chaque année 50.000 € de gasoil économisé pour un chalutier de 25 m ou encore 330 t de CO2 qui ne sont pas rejetées dans l’atmosphère.

Les chiffres de la pêche et de la conchyliculture sur la facade atlantiqueLa pêche — Sur la façade atlantique, 2231 navires de pêche ont été recensés en 2014, représentant 49,4 % des navires métropolitains.
La façade atlantique compte 8 151 marins-pêcheurs ayant navigué au moins 1 jour en 2013. Ils représentent 60,9 % des marins-pêcheurs français actifs en 2013.
En 2013, 137 024 tonnes de produits de la mer ont été débarquées dans les halles à marée de la zone Aglia. Les volumes débarqués représentent 62,5 % des volumes français.
Les débarquements sous halle à marée de la façade Aglia ont généré une valeur totale de 459 002 k€ soit 67,7 % de la valeur totale en France. 
En 2013 sur la façade atlantique, le prix moyen toutes espèces confondues débarquées en halles à marée s’élève à 3,3 €/kg contre 3,1 €/kg pour la France.

Secteur conchylicole — En 2011, le secteur conchylicole compte 6 869 emplois équivalents temps plein, dont 88,0 % d’emplois permanents et 12,0 % d’emplois saisonniers. L’Aglia concentre 74,6 % des équivalents temps plein français.
En 2011, le secteur conchylicole compte 6 869 emplois équivalents temps plein, dont 88,0 % d’emplois permanents et 12,0 % d’emplois saisonniers. L’Aglia concentre 74,6 % des équivalents temps plein français.
En 2013, la façade atlantique dénombre 37 586 concessions conchylicoles soit 85,5 % des concessions en France.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2955
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !