Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Avec l'arrivée du "Lydia", l'activité porte-conteneurs démarre au Port de Bayonne

03/04/2014 | Depuis vendredi, le porte-conteneur "Lydia" assure une liaison entre Bayonne et Le-Havre. Une opportunité pour le développement éconnomique du port basque

Arrivée du Lydia, au port de Bayonne qui fera la liaison entre Bayonne et Le Havre avec des porte-conteneurs

Vendredi dernier, dans la matinée, quai Saint-Bernard, le "Lydia" affrété par l’armateur marseillais Marfret a effectué sa première escale marquant ainsi le lancement d’une ligne de porte-conteneurs entre Bayonne et Le Havre. Ce service régulier permettra sur une base hebdomadaire, de gérer les flux containérisés entre la région Aquitaine et le monde entier via le port du Havre. Un rêve caressé depuis des années et des années, mais qui se révéla souvent un crève coeur pour le port de l'estuaire de l'Adour. C'est donc une réalité. Une bouffée d'oxygène bienvenue pour le port bayonnais

Son volume d'activités était en regression chaque année un peu plus. Que le transport du bois de tempête avait à peine dissimulé.  Désormais le fret du port de Bayonne ne sera donc plus exclusivement composé d'engrais, de matières chimiques et de liquides que l'on appelle le vrac. Ce "Lydia" d'une longueur de près de 100 mètres (exactement 99,98 m) de 16, 50 m de large et d'une contenance de 396 containeurs qui désormais effectuera une liaison entre le port basque et Le Havre offrira donc de nouvelles perspectives. "Entre autre le fret manufacturé qui pourrait séduire de nombreux sous traitants, de l'aéronautique par exemple, explique Pascal Marty le directeur du port.

"Cette ouverture sur l’international via Le Havre est une opportunité réelle de décrocher de nouveaux marchés pour les entreprises et de s’inscrire dans une démarche bien réelle de préservation de l’environnement avec la perspective de réduire le trafic routier de près de 40 000 camions par an", se réjouissait vendredi André Garreta, le président de la Chambre de commerce de Bayonne, gestionnaire du port, en présence de Pascal Marty, directeur du port, Georges Strullu, conseiller technique  de l'ensemble portuaire mais aussi Perrine Brullon, représentante de la société Marfret et installée depuis un an au Pays basque  pour la réalisation de cet ambitieux projet. "La mise en place de lignes régulières telles que celle-ci, assurée par l’armement Marfret, va permettre au Port de Bayonne de proposer ses services à une multitude de clients de son hinterland et d’un périmètre élargi pouvant s’étendre jusqu’à Toulouse et du côté espagnol en Navarre et Guipuzcoa.", commentait-elle

"Un partenaire bienvenu pour le développement du port" L'entreprise marseillaise Marfret qui a effectué une longue étude avant de lancer cette ligne est une référence dans le transport maritime comme l'explique Perrine Brullon: "C' est une entreprise familiale créée en 1951 constituée de deux entités. D’une part, Marseille Fret qui a une vocation d’armateur, d’autre part Marfret qui exerce l’activité de transporteur maritime, dirigée par Raymond et Bernard Vidil. Cette compagnie comptabilise aujourd’hui 10 agences en métropole et DOM-TOM, regroupant 160 personnes. Les principales destinations internationales sont les Antilles, la Guyane, le Bassin Méditerranéen, USA, Amérique Latine et Australie."

Arrivée du Lydia, au port de Bayonne qui fera la liaison entre Bayonne et Le Havre avec des porte-conteneurs

"Bien que son activité d’origine soit le vrac, Marfret s’est adapté à la mondialisation des  échanges en se tournant essentiellement sur la conteneurisation. Les transitaires et les industriels constituent la majorité des clients, détaille encore Perrine Brullon. Depuis 2005, la création du service Fluviofeeder a permis une diversification dans la logistique fluviale et terrestre et un investissement dans l’entreposage. Cet axe Seine relie le Havre à Gennevilliers. Il souligne une volonté de se positionner comme une solution alternative au transport des marchandises. Grâce à un système de navette fluviale, il reliera le Sud-Ouest à la vallée de la Seine, notamment Rouen et Paris."

Un axe important pour le développement du Port de commerceCet axe logistique afin de proposer aux entreprises son hinterland, outil de report modal efficace de développement du Port de commerce, faisait partie des engagements pris par le président de la CCI, André Garreta avec les élus consulaires en 2011. Le potentiel de développement est donc significatif pour son activité et résulte d’un travail (étude, faisabilité et modalités de mise en service) en étroite collaboration entre le service commercial de la CCI en charge du Port et l’ensemble des industriels régionaux.

Rappelant deux désillusions, en 2011, la ligne Bayonne-Anvers qui avait pris l'eau au bout de deux semaines et un projet Bayonne-Rotterdam resté dans les cartons, André Garreta, plus optimiste,  est "ravi de travailler avec un professionnel reconnu du transport maritime par conteneurs tel que Marfret qui vise l'objectif de 20 000  par an à partir de 2015. Le contexte économique est différent et nous nous appuyons sur une entreprise qui a déjà une clientèle importante et une histoire et le maillage du projet est cohérent." Pour être rentable, la ligne devra travailler en double sens entre les deux ports.

Pour le conseiller technique du port, Georges Strullu. "Cette ligne est une indiscutable plus value pour ce port qui dans sa construction et ses aménagements est dans son temps aujourd'hui. Des quais en constructions sur l'autre rive de l'Adour à Anglet  pour accueillir des porte-conteneurs et ici à Saint Bernard, la proximité de la ligne ferroviaire et de l'autoroute, pour transporter tous les produits." En outre, dans le cadre de ce développement, le port, quai Saint-Bernard,  s'est doté de la grue GR 31 qui peut manipuler 15 conteneurs à l'heure.

Enfin, pour ses rotations, le choix du vendredi pour les départs vers le Havre n'est pas innocent. Il permettra en plein week-end de gagner le port normand plus rapidement...que par la route. En attendant, le président de la CCI de Bayonne, en souvenir de cette première a remis un cadre de Bayonne et son port à Perrine Brullon. Les petits cadeaux entretiennent l'amitié. Surtout quand ils sont associés à des promesses d'efficacité économique.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
9678
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !