18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Bayonne développe aussi son image touristique

08/02/2015 | Après avoir inauguré il y a 4 jours, un futur hôtel 4 étoiles, le maire Jean-René Etchegaray a posé la première pierre d'un Office de tourisme agrandi et plus accueillant à la porte du centre-ville

Offioce de tourisme de Bayonne

A l'heure où les acteurs de la vie économique et du tourisme se penchent sur le futur nom de l'aéroport de Bayonne-Anglet-Biarritz, la municipalité de Bayonne, peaufine son image touristique en posant la première pierre des travaux de rénovation et d’extension de son office de tourisme situé place des Basque, en cœur de ville. Avec l'ambition, pour la cité dont les fortification ont été dessinées par Vauban, de confirmer sa place de destination de tourisme de premier plan et de viser l'excellence. L'objectif affiché de ces travaux est un classement en catégorie A à l'horizon 2016

Il y avait beaucoup d'élus en cet après-midi d'hiver autour du maire Jean-René Etchegaray, de l'adjoint au tourime et à la communication, Sylvie Durrruty, du président de l'Office de tourisme Henri Lauqué, du directeur, Serge Cazaban qui l'intégra  en 1996 alors qu'à l'époque il entamait son poste de demi-d'ouverture à l'Aviron Bayonnais, mais aussi d'Yves Ugalde et Philippe Neys, respectivement adjoints à la culture et aux travaux. Etait également présents la représentante du Conseil général Marie-Christine Aragon qui devrait attribuer une enveloppe de 200 000 euros pour l'opération et évidemment l'architecte Aldric Gayet. "Notre ville est engagée dans une dynamique touristique importante et il était important que l'Office de tourisme, son vaisseau amiral soit à la hauteur de nos ambitions. " rappelait Henri Lauqué qui en fut le jeune directeur en 1976 et se retrouve aujourd'hui président.

La récente obtention du label Ville d'Art et d'Histoire, mais aussi les projets d'implantatoin de deux hôtels 4 étoiles ont renforcé, comme allait le rappeler Jean-René Etchegaray,  la volonté de la ville de développer un Office de tourisme qui reçoit 180 000 visiteurs par an. Cet aménagement d'envergure vise le classement du futur établissement en Office de catégorie A  mais aussi qu'il obtienne le label Tourisme et handicap. L'ardoise s'élève à 1 250 000 euros dont 1 050 000 euros à la charge de la ville.

Deux solutions se présentaient, la destruction et le déménagement alors qu'il se trouve dans un endroit certe un peu décentré du coeur de ville historique, mais bien placé en désserte de transport ; à proximité de la gare routière et sur le passage des lignes principales du réseau de bus et à proximité des commerces du centre-ville. Choix a donc été pris d'ajouter un nouveau pavillon d'accueil, "Ouvert sur la ville", au bâtiment existant.
La première tranche des travaux, dont la première pierre a été posée ce vendredi après-midi, interessera l'extension de l'existant et l'Office continuera de fonctionner pendant les travaux. "Une difficulté certes mais indispensable, souligna Marc Wittenberg, car le chantier s'effectuera sur un site occupé necessitant une opération à tiroir. Des déménagements provisoires dans un bâtiment modulaire ont été installés sur la place des Basque."

Le triple objectif du cabinet d'architecesC'est le cabinet Roger-Gayet qui a été retenu parmi de très nombreux candidats, Aldric Gayet, un de ces arhcitectes, a rappelé les trois objectifs de l'édifice: mettre en valeur l'office dans son environnement urbain et paysager. Son orientation et ses accès actuels ne sont pas clairement identifiables depuis l'espace public il faut en améliorer la visibilité dans la perspective d'un espace paysager, actuellement parking, situé entre les allées Paulmy et la place où il et situé. Deuxième objectif: améliorer les conditions d'accueil du public et de travail du personnel par la création d'une surface supplémentaire avec un auvent d'entrée suffisament grand pour accueillir les groupes de visiteurs. Enfin, il s'agit d'éviter de dénaturer l'espace existant qui a une architecture identitaire forte. Il a été donc décidé de le conserver et c'est dans "l'existant" qu'officiera le personnel.

Bayonne tient à inscrire son empreinte dans la politique volontariste touristique qui semble donner des ailes au Pays basque.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1507
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
bayonne est gasconne!!!!!! | 08/02/2015

Bayonne effectue un magnifique marketing sur sa pseudo personnalité basque. Bayonne historiquement est une VILLE GASCONNE , les basques y ont pénétré par migration fin XIX debut XX. Jamais Bayonne n'a fait partie des 7 vallées basques. Par contre elle a accueilli une académie gasconne, sa culture est gasconne. Depuis Bayonne a surfé par intérêt sur la vague basque afin de se vendre (fêtes, corridas, drapeau basque flottant au vent, musée basque ah!ah!ah!). L'image basque de Bayonne est un formidable atout commercial, mais c'est un emballage touristique et publicitaire, pas plus, pas moins. Je suis assez étonné que les vrais basques ne dénoncent pas cette imposture géographico historique

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !