22/11/17 : Le préfet de Nouvelle Aquitaine, Pierre Dartout, a été nommé ce mercredi en conseil des ministres préfet de la région PACA. Il est remplacé à Bordeaux par Didier Lallement, conseiller à la Cour des comptes et ancien préfet de Basse-Normandie et du Calvado

22/11/17 : Jean-Luc Roméro, président national de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) donnera une conférence au Théâtre de Périgueux à 16 h, le 23 novembre. Il évoquera la prise en compte de la fin de vie dans la société et la loi Leonetti.

21/11/17 : La Rochelle a reçu le prix de la meilleure Approche stratégique de l'open data lors des Trophées Open Data pour les territoires 2017, qui s'est déroulé la semaine dernière à Paris. Une récompense pour sa stratégie numérique impliquant les citoyens.

21/11/17 : L'émission "Questions pour un Champion" organise une sélection des candidats le lundi 27 novembre à la médiathèque Pierre Fanlac à Périgueux. Les personnes intéressées doivent se présenter à 18 heures précises. Il faut être âgé de plus de 18 ans.

17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/11/17 | Un nouveau préfet pour la Nouvelle-Aquitanie

    Lire

    La décision a été prise en Conseil des Ministres ce 22 novembre : Pierre Dartout, Préfet de Nouvelle-Aquitaine et de Gironde et de la zone de sécurité et de défense Sud Ouest depuis avril 2015 quitte la région pour prendre la tête de la Préfecture de Provence-Alpes-Côte d'Azur et des Bouches-du-Rhône où il aura en charge la zone de défense et de sécurité Sud. C'est Didier Lallement, Conseiller maître à la Cour des comptes, ancien préfet de la région Basse-Normandie, passé par les Ministères des Transports, de l'Ecologie, et de l'Intérieur, qui lui succédera à Bordeaux.

  • 22/11/17 | La Rochelle fait son Marathon ce week-end

    Lire

    Près de 11 000 coureurs et 20 000 spectateurs sont attendus pour la 27e édition du Marathon Serge-Vigot dimanche 26 novembre. En raison des travaux en cours à La Rochelle, le sens de la course a été inversé, avec un trajet vers Les Minimes, l’hyper centre, Mireuil et Port-Neuf. Départ donné à 9 heures du Pont Jean-Moulin et de la rue du Dr Schweitzer. Le village Marathon sera ouvert à l’espace Encan dès le vendredi. Lieu dont partira la course de chauffe de 4km samedi à 9h30.

  • 22/11/17 | L'ancien champion cycliste périgourdin Valentin Huot s'en est allé

    Lire

    Valentin Huot, ancien coureur cycliste professionnel périgourdin est décédé mardi matin à son domicile de Manzac sur Vern, à l'âge de 88 ans. Il avait débuté sa carrière en 1951, participé à six Tours de France entre 1954 et 1961 dont trois qu'il a terminé. Ses deux titres de champion de France en 1957 et 1958 constituent le sommet de sa carrière sportive. Ses obsèques seront célébrées vendredi 24 novembre à 15 heures à l'église de Manzac-sur-Vern.

  • 21/11/17 | Bonne note financière pour la Gironde

    Lire

    L’agence de notation Standard & Poor’s a rendu ses conclusions sur les finances du Département de la Gironde. Elle maintient la note AA- perspective stable, plaçant la Gironde en 2ème position des départements les mieux notés du pays. Selon S&P cette note reflète "la stratégie financière claire, prudente et efficace du Département, qui lui permettra de continuer à limiter son recours à la dette et à présenter une situation de liquidité forte." L'agence salue "le maintien d'une forte maîtrise des dépenses" et anticipe un endettement "faible" contre "modéré" auparavant.

  • 21/11/17 | « Black Friday » à Pau

    Lire

    Les vendredi 24 et samedi 25 novembre, la Ville de Pau organise avec les commerçants du cœur de ville le « Black Friday », concept tout droit venu des USA qui lance le coup d'envoi des achats de fin d'année, avec la mise en place de nombreuses promotions dans les boutiques... Dans le cadre de son soutien au commerce, la Ville de Pau rend gratuits les parkings Clemenceau, Aragon, Beaumont, Bosquet et des Halles durant ces 2 journées, et propose une garderie gratuite de 2h avec les sociétés APR et ATHOME pour les plus de 3 ans, de 11h à 19h au centre commercial Palais des Pyrénées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Béarn Numérique: un colloque pour montrer l'exemple

31/10/2017 | Comprendre les enjeux et opportunités de la digitalisation des entreprises tout en proposant des modèles, tel était l'ambition du colloque "Béarn Numérique" organisé en début de semaine à Pau

Béarn numérique, organisé ce lundi 30 octobre à Pau

Avec l'idée d'accompagner les acteurs économiques béarnais dans l'accélération continue de la transition numérique, le Think Tank « le Chiffre et la Plumle » et la CCI de Pau, ont organisé un premier rendez-vous « Béarn Numérique » ce lundi 30 octbre à l'ESC de Pau. Au programme : décryptage de cette révolution numérique et de ses principales tendances, témoignages d'acteurs locaux et intervention vidéo du Secrétaire d'Etat au numérique, Mounir Mahjoubi. Le tout animé par le Président du Chiffre et la Plume, Philippe Arraou, tout récemment nommé par le pré-cité secrétaire d'état à la tête d'une mission de 2 mois sur la numérisation des PME/TPE. Une mission visant à mobiliser l’ensemble des partenaires publics ou privés pour accompagner ou financer leurs premiers pas numériques et/ou leur transformation digitale. La journée d'hier, rentrait bien dans ce cadre.

Près de 300 personnes dans le public et un total approchant les 10 000 connections « live » via les réseaux sociaux ou le site internet de l'évènement, les interventions de ce premier colloque « Béarn Numérique » auront pour le moins rayonné sur le territoire. C'est dire l'intérêt que suscite la thématique de plus en plus pressante du numérique dans l'économie, même si, rappelle Didier Laporte, le Président de la Cci Pau Béarn, « 38% des entreprises béarnaises, ne considèrent pas le numérique comme une priorité de développement pour leur activité ». Dans le même ordre d'idée, c'est avec un brin de regret que Philippe Arraou note qu'au classement européen de la transition numérique, « la France est à la 16èpme place, juste en dessous de la moyenne »... Pour autant l'intérêt des acteurs est là, mais teinté de méfiance ou d'incertitude. Une crainte qu'a tenté de mettre à bas l'évènement de ce lundi. Face aux risques portés par le numérique (protection des données, rançonnage, etc...), les nombreux intervenants ont bien davantage incité les chefs d'entreprises présents à regarder les opportunités, « le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide », selon l'expression de Christophe Victor, cofondateur du salon Vivatech et directeur général délégué du Groupe Les Echos.

Personnaliser, supprimer les intermédiaires, innoverRappelant les grandes tendances portées par la révolution numérique, il a notamment insisté sur le fait qu'au delà de l'aspect technologique, une digitalisation réussie passée aussi par la prise en compte des éléments qui l'accompagnent : révolution des usages, des valeurs, et des méthodes de management, avec désormais toujours la connaissance et la relation aux clients au cœur des problématiques... Mieux le connaître avec les data, simplifier son parcours d'achat, personnaliser son produits, supprimer les intermédiaires, créer des plate-formes et communautés collectives, être en permanence à ses côté via l'internet mobile, et même s'en passer par un téléphone ou un ordinateur via les objets connectés ou encore répondre à toutes ses questions dans tous les domaines, via l'intelligence artificielle... Mais bien sûr également, la marque de fabrique des entreprises les plus digitalisées, c'est leur capacité d'innovation partout tout le temps, via les collaborateurs, les clients (encore), les rapprochements avec des start-ups ou des universités... Plus qu'une révolution technologique, c'est une nouvelle société, dans laquelle les acteurs économiques doivent se fondre s'ils ne veulent pas courir le risque, à terme, de disparaître.
Si les tendances et exemples choisis par Christophe Victor sont issus d'une observation internationale du monde économique et de ses acteurs les plus à la pointe, le colloque, a eu le mérite de démontrer, que sur le territoire béarnais aussi la révolution numérique est en marche en s'appuyant sur 3 grands majors incontournables du paysage local : Total, Euralis et Safran. Trois grands qui plus est, acteurs d'économies ancrées dans le territoire, bien loin d'être virtuelles : l'extraction de gaz et pétrole, l'agriculture et l'industrie aéronautique. Trois grands qui chacun à leur manière intègrent le digital à leur stratégie.

"L'enjeu de l'agilité et la rapidité"Au-delà d'une vocation marketing ou d'une meilleure connaissance de ses clients Total, par exemple ambitionne « de multiplier par 6 la puissance du supercalculateur Pangea, présent sur le site de Pau » et qui permet aux scientifiques de l'entreprise d'analyser les images du sous-sol. "Une innovation condition la pérénnité de notre entreprise", assure le Directeur du site palois.
Du côté d'Euralis et du secteur agricole, « les vieilles institutions que sont les coopératives, sont au cœur de cette révolution numérique », assure aussi volontiers Christian Pees, son président. Que ce soit dans la dématérialisation des process, la transformation du business model de certaines de ses activités en passant par la communication, entre adhérents ou en interne, le numérique et la données sont là... jusque dans les champs avec le développement d'outils d'aide à la décision pour les agriculteurs pour la conduite de l'irrigation à la parcelle ou le calcul de la juste dose d'azote en fonction des besoins de la plante et du sol.
Pour Serge Maillé, Directeur Stratégie et Développement pour Safran Helicopter Engines, « la digitalisation pose globalement l'enjeu de l'agilité et la rapidité, et plus encore demain », et pour l'équipementier aéronautique, la transformation numérique se fait tant en terme de services aux clients que de manufacturing, et de relations en interne, avec une forte propension "à encourager l'innovation venue du terrain".
En somme chez les uns et les autres, quel que soit leur secteur d'activité, au-delà de la question informatique, c'est bien « des changements de culture et de mentalités vers plus d'ouverture et de faire-savoir » dont il est d'abord question, comme le reconnaît volontiers le représentant de Safran. Un premier pas de l'ordre de la remise en question, loin sans doute d'être le plus simple à faire... Mais Didier Laporte, le rappelle, la CCI Pau Béarn est armée pour d'abord sensibiliser les chefs d'entreprises au numérique puis les accompagner dans leur digitalisation. Et même si les choses se passaient mal, le Président de la chambre consulaire le souligne: "Nous sommes la seule CCi de la région à avoir développé une activité et une expertise sur la cybersécurité". 

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Capture d'écran Béarn numérique

Partager sur Facebook
Vu par vous
2813
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !