Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

  • 17/10/18 | Les Foulées littéraires sportives

    Lire

    La 8ème édition des Foulées Littéraires auront lieu les 23 et 24 novembre au Pôle culturel et sportif du Bois Fleuri à Lormont avec pour thème "sport et humour". Vincent Clerc, ancien rugbyman, et Michel Iuttria, dessinateur de presse, en seront les invités d’honneur. Dès le 13 novembre le public pourra découvrir une grande rétrospective consacré à l’oeuvre de Michel Iturria et tout au long du Salon de nombreuses animations et temps forts sont attendus. Entrée gratuite.

  • 17/10/18 | Rochefort : lancement d'une souscription pour la Maison de Pierre Loti

    Lire

    Suite à un premier apport financier du loto du patrimoine, la Fondation du Patrimoine et la Ville de Rochefort lancent un appel à souscription national en faveur de la maison de Pierre Loti. Cet appel aux dons porte sur la restauration de la totalité de l’édifice, de ses collections et de son jardin. Le coup d'envoi de la souscription sera donné à Paris, au carrousel du Louvre à Paris, le samedi 27 octobre à 16h.

  • 16/10/18 | Laurent Nuñez a été sous-préfet au Pays basque

    Lire

    La nomination de Laurent Nuñez secrétaire d’État au ministère de l'Intérieur ne laissera pas le Pays basque indifférent. De 2010 à 2012, il a en effet été sous-préfet de Bayonne, à la suite d'Éric Morvan, actuel directeur général de la police nationale. Un des sous-préfets qui a laissé le meilleur souvenir en Pays basque dont il avait compris bien des dossiers. Il avait succédé à Patrick Caivar à la tête de la DGSI (Direction générale de la Sécurité Intérieure) en juin 2017.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Beaucoup de manifestants à Langon et Bayonne contre la LGV

12/12/2010 |

Manifestation contre la LGV samedi à Langon

Il en faut plus que la fraîcheur hivernale pour décourager les anti LGV. Ils étaient 15.500 personnes selon les organisateurs, 5.300 selon la police, samedi 11 décembre à Bayonne et plus d'un millier à Langon, à défiler en centre-ville, en plein rush des achats de Noël. Leur détermination ne faiblit pas au fil des mois. Pour eux, rien n'est encore perdu et il est encore temps de renoncer à ce qui est à leurs yeux un projet "pharaonique et inutile".

"Non à la LGV ! Oui, à la préservation de notre patrimoine". "Des minutes de gagnées, des milliards de dépensés". Tels étaient les slogans que l'on pouvait lire samedi sur les banderoles des 1 000 manifestants présents à Langon. Tous affichaient une grande colère face à ces LGV. "C'est un projet ruineux qui coûtera 20 milliards d'euros à la collectivité", dénonce Xavier Leveugle, des "Amis du Barthos". Des élus étaient venus aussi soutenir les anti-LGV. "Il serait plus raisonnable de réhabiliter les lignes existantes, plutôt que détruire nos villages", déplore Christian Tamarelle, maire de Saint-Médard-d'Eyrans, une commune en Gironde, qui pourrait être impactée par le tracé de la future LGV.

Un appel à manifester très suivi
On peut dire que les principaux mouvements écologistes de la région ont réussi leur "coup" au vu de la mobilisation à Bayonne et Langon pour cette "journée européenne contre les projets inutiles". Des dizaines d'associations anti-LGV et de défense de l'environnement ont également défilé dans plusieurs régions en Allemagne et en Italie. Les associations organisatrices de la manifestation sont toutes signataires de la Charte d'Hendaye, une déclaration adoptée le 23 janvier dans cette ville du Pays basque français, après un défilé anti-LGV qui avait déjà réuni à l'époque 15.000 personnes. Par ailleurs, dans le Lot-et-Garonne, une opération escargot a réuni environ 20 véhicules le long du tracé de la ligne TGV existante, entre le sud du département et Marmande, qui ont ensuite rallié la manifestation girondine. Mais, tout ceci suffira-t-il à faire fléchir l'Etat, RFF et les collectivités territoriales ? Rien n'est moins sûr.

Photo : Nicolas César

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
647
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
AVFF | 13/12/2010

Je ne sais si c'est parce que les boites de BTP sont les plus gros sponsors des partis politques, ou si c'est un question d'amitiés particulières, mais pour quiconque a étudié le dossier, l'endettement sur 50 ans de la région, des communes, de NOUS TOUS, alors qu'une concession de 50 ans va être accordée à des sociétés privées qui n'auront pas financé 50 %, alors que le Fret est déficitaire, quand on sait que les TGV de cette ligne ne s'arrêterons pas dans notre région, alors que le problème des régions est de relancer leur économie locale, bref, un certain nombre de faits qui TOUS amènenerait un société responsable à reconsiderer ce projet, et bien NON :
Fillon a tranché, Nicolas aussi, cela se fera même si 98% des gens sont contre.
Alors, on fait faire des sondages d'opinions sur 900 personnes qui donne la population pour la lgv.
bizarre, mon cousin, vous avez dit bizarre ?=
(un référendum local, organisé lors des élections, à donné 98% de gens contre, et les votants étaient bien plus que 900 puisque, si ma mémoire est bonne, ils représentaient + de 80 % des gens qui étaient aller voter. le maire d'Ustaritz a d'ailleurs dégagé, une petite révolution pour cette commune..)

Ce gouvernement est sourd, autiste, il prone les économies mais soutient ce projet ubuesque, qui va nous endetter sans jamais rapporter.
je pense qu'il faut chercher à qui profite le crime, et que tout est là ...

ou alors c'est que la chaine de fonctionnement de l'état est totalement grippée.
Mais quand un référendum, non officiel mais avec les mêmes règles (carte de vote, signature, papiers d'identité, etc) donne exactement le contraire d'un sondage commandé par RFF, je me dis que le sondage , c'est de l'intox faite à coup de questions fermées, genre: etes vous pour une ligne a grande vitesse ?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !