Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Beauty success s’attaque au marché de la parapharmacie

19/03/2013 | L'entreprise familiale, dont le siège social est dans le Périgord, se développe

Beauty Success se lance dans la parapharmacie

Beauty success, c'est une belle réussite régionale. L'entreprise familiale a son siège social en Dordogne et la direction développement à Cenon, près de Bordeaux. En 2012, la chaîne de parfumerie, beauté et parapharmacie a vu son activité 2012 progresser de 1,2 %. Beauty Success totalise aujourd’hui 286 points de vente dont 199 franchisés. L’enseigne revendique aujourd’hui environ 7 % de parts de marché. Pour continuer à grandir, la chaîne de parfumeries sélective a lancé le concept de bien-être globale et s'attaque au marché de la parapharmacie et recrute.

Après avoir initié en 2012 le concept de "beauté globale" associant dans un même magasin la parfumerie et l’institut de beauté, Beauty success étend son activité à la parapharmacie. Après deux ans de tests en succursale, 4 magasins ont déjà été ouverts à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), à Sélestat (Bas-Rhin), à Saint-Claude (Jura) et à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Des produits d’hygiène, de cosmétique et des compléments alimentaires y sont proposés, afin d’élargir la clientèle. "C’est une offre à part entière. Il y a deux portes d’entrée distinctes, mais avec la possibilité de passer de l’un à l’autre des magasins", précise Stéphanie Chalard, directrice de l’offre à Beauty Success. Pour elle, aujourd’hui, "le marché de la parfumerie est saturé".

4 millions d’euros d’investissement par anL’objectif est d’ouvrir environ dix magasins en parapharmacie par an (en incluant les franchisés) jusqu’en 2018, "en fonction des opportunités". Avec à chaque fois cinq salariés et donc des recrutements. Ce qui représente un investissement annuel sous enseigne de 4 millions d’euros. A terme, « l’ambition est de réaliser 35% du chiffre d’affaires en parapharmacie », avance Vincent Bénard, directeur du développement. Parallèlement, cette année, six millions d’euros vont être investis pour rénover une quinzaine de magasins et les adapter au nouveau concept de "beauté globale". D’ici fin 2014, 80 % du réseau de parfumerie doit être habillé à ses couleurs. L'enseigne de parfumerie, créée en 1995, implantée essentiellement dans les petites et moyennes agglomérations, est le quatrième acteur français avec 7% de parts de marché. En 2012, Beauty success, qui emploie 1 600 salariés (avec les franchisés) répartis dans 280 points de vente, a réalisé 230 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le capital de cette entreprise familiale est détenu à 80% par Philippe Georges, son PDG, et son frère, Christophe, vice-président de la société. Le reste appartient à deux fonds régionaux, Océan Participations, (filiale du Crédit Mutuel de Vendée) et Ouest Croissance (filiale de la Banque Populaire).

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : Beauty success

Partager sur Facebook
Vu par vous
1271
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !