18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Economie | Biarritz l'Impériale et le Pays basque deviennent universels

29/04/2016 | La station balnéaire de la Côte basque et le Pays basque font désormais partie des vingt villes choisies par le gouvernement qui bénéficient du label Atout France

Marque Biarritz

Vous aimiez les marques Chanel ou Vuitton? Vous allez adorer Biarritz-Pays basque! Mardi, à la faveur d'une grand-messe en l'Espace Bellevue qui domine la célèbre Grande plage la station impériale – et ses satellites de la Côte et du Pays basque — a été officiellement adoubée par le directeur général d'Atout France pour entrer dans le gotha mondial du tourisme. Cette célébration intitulée Assises du tourisme organisée par le président du Comité départemental, Max Brisson, a été un indiscutable succès par la qualité et surtout ses participants venus De Saint-Jean-Pied-de Port à Saint-Jean-de-Luz.

À l’issue de quatre heures de tables rondes, d'échanges, Max Brisson, le président du Comité départemental; Michel Veunac, hôte de ces Assises du tourisme consacrées à la marque Biarritz Pays basque,  Caroline Phillipps, présidente du Conseil de développement du Pays basque, André Garetta, président de la CCI, Christian Mantéi, directeur général d'Atout France, et les maires invités ont brandi leur carnet de valeurs de la marque Biarritz-Pays basque, un frisson a parcouru l'auditorium bien empli de l'Espace Bellevue. Auparavant, le président du Conseil départemental Jean-Jacques Lasserre qui avait fait un saut avant de partir pour Paris. Se doutant, qu'incontestablement, un pas serait franchi dans le concept et la notoriété universelle de la station balnéaire associée à ses satellites basques.

Ce n'est un secret pour personne, l'image un peu arrogante de la ville de villégiature de Napoléon III et d'Eugénie de Montijo, agaçait un peu un Pays basque fortement identitaire qui ne manquait pas d'atouts pour autant, de Bayonne, l'historique à Saint-Jean-de-Luz le port de pêche théâtre du mariage de Louis XIV en passant par Saint-Jean-Pied-de-Port l'incontournable étape des Chemins de Compostelle ou encore Cambo, la station thermale. La bienheureuse initiative du ministre Laurent Fabius, devenu président du Conseil Consstititionnel, et du  ministère des Affaires étrangères et du développement international en sélectionnant Biarritz Pays basque parmi les vingt marques qui collaborent au rayonnement touristique de la France a réconcilié tout le monde. "C'était un acte fondateur a souligné Max Brisson avec plus de 300 participants dans l'auditorium avec des acteurs professionnels et institutionnels. Voir sur scène, le maire de Saint-Jean-de-Luz, Peyuco Duhart, ceux de Bidart, Emmanuel Alzuri, de Cambo, Laurent Inchauspé, président de l'Office de tourisme de Garazi-Baïgorri, petit livre ocre en main avait quelque chose de surnaturel

Outre Christian Mantéi Jean-Pierre Mas, président du syndicat national des agences de voyages, Mireille Bos, manager France de booking.com, Henri Hourcade directeur des ventes entreprises et Agences pour Air France/Sky team, étaient venus témoigner de la puissance des réseaux et marque. Isabelle Brémond, directrice Bouche du Rhône tourisme faisant la promotion de la marque Provence, Arantza Madariaga, directrice Basque Tour Bilbao – il a souligné combien le Musée Guggenheim avait transformé la ville en destination Norbert Crozier, directeur de la Mission Louvrre Lens et François Navarro, directeur général du Comité régional de tourisme de Paris Ile de France eux voulant faire la preuve que le temps des clichés passéistes était dépassé, il faut donner l'envie

Max Brisson et Michel Veunac à l'unisson

 

"Oui, c'est un acte fondateur a répété Max Brisson, un acte politique. Déesormais il faut se mettre au travail, un travail partagé, sur des valeurs. Une marque c'est une ambition, un positionnement. Nous avons entendu des entrepreneurs sur le territoire français et nous devons être sur la même démarche mais avec un déploiement au delà de la signature. Chacun tient à la légitimité de sa démarche dans les différents territoires. Comme l'a souligné le président de la CCIMarque Biarritz

"On adhère  à la marque Biarritz et Pays basque. L'image projetée est celle que nous ressentons profondément. Ces Assises étaient un pari, reste maintenant le travail de construction et de diffusion."

Michel Veunac est sur la même longueur d'onde: "c'est une date importante dans le développement touristique du territoire. Il faut porter cette dynamique. Il ne s'agit pas de petits pas, mais d'une grande enjambée. Au départ il y a eu un travail technique maintenant il nous faut installer une stratégie de marque. La France, soumise à la concurrence croissante des pays émergents n'est pas une destination unique, mais un portefeuille de marques qui porte les différents visages du pays. Une bonne marque unifiée conjugue tous les facteurs de réussite. Parmi cet atout, il y a la notoriété d'une ville mais il faut respecter un Pays basque attaché à cette marque."  Caroline Philips, originaire d'Oakland en Californie qui s'est remarquablement intégrée en son pays d'accueil depuis trente ans, ajoute: "C'est une bonne illustration pour montrer que la marque Pays basque même si elle met Biarritz en avant, recèle d'autres pépites".
 ites."

Selon Emmanuel Alzuri, "la question porte sur la mise en oeuvre de cette marque. Sera-t-on  dans l'utilisation d'une marque ombrelle. Le phare.  La marque doit s'appuyer sur ce phare. Le reste dépendra des hommes et de la volont"é des communes d'être au rendez-vous." Pour Peyuco Duhart, maire de Saint-Jean-e-Luz, si le sud Pays basque a réussi à travailler ensemble, cela n'a pas été le cas de l'ensemble des dix offices.

"Vibrez" la Charte qui trace la feuille de route

"Vibrez, ce fascicule ocre barré de lignes de couleurs chaudes brandi par ses acteurs en fin de ces assises constitue un carnet de route des professionnels du tourisme, décrivant les maitre mots de cette Charte: transversale, structurante, territoriale, engageante, d'amélioration continue, et structurée. avec quatre axes prioritaires: la qualité des produits et le respect des normes, des engagements favorisant l'évolution et le savoir-faire des salariés du tourisme,, l'environnement et des engagements liés au territoire organisées par la marque en favorisant dans la communication le patrimoine naturel, linguistique et des arts vivants basques...Un vaste programme.

Et l’Établissement du projet de communauté intercommunal (EPCI) Pays basque dans tout ça? Quoiqu'il arrive, croix de bois, croix de fer, elle ne remettra pas en cause ce beau projet planétaire. Les pros (Max Brisson, Caroline Philipps, André Garreta) et les antis -en l'état actuel du projet- (Michel Veunac) ou Emmanuel Alzuri) s'y sont engagés.

Tout et la vidéo sur la marque Biarritz-Pays basque sur: www.marque-biarritzpaysbasque.com

 

 

                       

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6168
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !