Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/10/18 : La diffusion de la mini-série TV, "Victor Hugo ennemi d'Etat", tournée en Dordogne, est annoncée pour les 5 et 6 novembre. Elle se présente en quatre épisodes et met en scène les comédiens Isabelle Carré et Yannick Choirat dans le rôle principal.

22/10/18 : La Rochelle : la Ville et la Chambre d'Agriculture organisent un marché fermier d'automne, le 27 octobre de 10h à 19h place de Verdun. Thématique : la citrouille, avec des ateliers confections de citrouilles d'Halloween pour les enfants de 14 à 17h.

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/10/18 | Ford Blanquefort : le plan de Punch présenté

    Lire

    Des responsables de la société Punch ont été reçus ce mardi à Bordeaux à l'occasion d'une présentation officielle de leur projet de reprise de l'usine Ford de Blanquefort. Didier Lallemand, préfet de région, a souligné à la sortie "disposer d'une base qui paraît solide, il reste encore une négociation à avoir sur certains éléments sociaux. Le PSE serait une catastrophe. Il y a une reprise sérieuse, qui est financée, ce serait une trahison si demain Ford quittait la région sur de mauvaises raisons". De leurs côtés, les syndicats CGT, FO et CFTC appellent les salariés de l'usine à une manifestation jeudi 25 octobre à Bordeaux.

  • 23/10/18 | Girondins de Bordeaux : la vente repoussée.

    Lire

    La finalisation de la vente du club des Girondins de Bordeaux (entre M6 et GACP, qui devait avoir lieu ce matin dans un cabinet d'avocats parisiens, a été repoussée de quinze jours. Officiellement, un "retard de mise à disposition des fonds" a été évoqué. Pour le président du club, Stéphane Martin, c'est un problème "administratif". Cela confirme en tout cas les difficultés de GACP a réunir les 75 millions d'euros nécessaires. Ces derniers devraient cependant être débloqués dans la semaine. L'annonce d'un nouveau président, elle, devrait suivre.

  • 23/10/18 | Poitiers: Tous à la patinoire avec Pass’sport

    Lire

    Du 20 octobre au 4 novembre, la Communauté Urbaine de Grand Poitiers met en place son Pass’Sport. Il permet, pour les enfants des 40 communes jusqu’à 16 ans, un accès à la patinoire et le prêt de patins gratuitement tous les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14h30 à 17h. Pour obtenir le Pass’Sport, rdv dans la mairie de votre commune. Renseignements : 05 49 52 35 35 ou pass-sports@grandpoitiers.fr

  • 23/10/18 | La Rochelle : après les travaux, un exercice de protection contre les submersions

    Lire

    Suite aux travaux de protection contre les submersions marines menés dans le quartier du Gabut et de la Ville en Bois, la ville de La Rochelle va mener un exercice de simulation d'état d'alerte submersions, le vendredi 23 novembre à partir de 17h. Formés les 18 et 19 octobre, 18 des 26 agents chargés d'intervenir seront mobilisés pour mettre en place clapets et batardeaux entre le pont Scherzer et l'esplanade du Gabut pour un test grandeur nature avant l'hiver.

  • 22/10/18 | Le Plan Végétal Environnement est là !

    Lire

    Pour aider les agriculteurs à investir dans du matériel ou dans l’aménagement de leur exploitation, la Région Nouvelle-Aquitaine, les agences de l’eau Adour-Garonne et Loire-Bretagne, le FEADER, l’État et les collectivités territoriales lancent un nouvel appel à projets jusqu’au 31 mars 2019. Il permet de répondre à la réduction des pollutions et à l’optimisation de la consommation d’intrants ; à la réduction de l’érosion des sols ou à la réduction des prélèvements de la ressource en eau. Modalités et formulaire de réponse

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Economie | Biarritz l'Impériale et le Pays basque deviennent universels

29/04/2016 | La station balnéaire de la Côte basque et le Pays basque font désormais partie des vingt villes choisies par le gouvernement qui bénéficient du label Atout France

Marque Biarritz

Vous aimiez les marques Chanel ou Vuitton? Vous allez adorer Biarritz-Pays basque! Mardi, à la faveur d'une grand-messe en l'Espace Bellevue qui domine la célèbre Grande plage la station impériale – et ses satellites de la Côte et du Pays basque — a été officiellement adoubée par le directeur général d'Atout France pour entrer dans le gotha mondial du tourisme. Cette célébration intitulée Assises du tourisme organisée par le président du Comité départemental, Max Brisson, a été un indiscutable succès par la qualité et surtout ses participants venus De Saint-Jean-Pied-de Port à Saint-Jean-de-Luz.

À l’issue de quatre heures de tables rondes, d'échanges, Max Brisson, le président du Comité départemental; Michel Veunac, hôte de ces Assises du tourisme consacrées à la marque Biarritz Pays basque,  Caroline Phillipps, présidente du Conseil de développement du Pays basque, André Garetta, président de la CCI, Christian Mantéi, directeur général d'Atout France, et les maires invités ont brandi leur carnet de valeurs de la marque Biarritz-Pays basque, un frisson a parcouru l'auditorium bien empli de l'Espace Bellevue. Auparavant, le président du Conseil départemental Jean-Jacques Lasserre qui avait fait un saut avant de partir pour Paris. Se doutant, qu'incontestablement, un pas serait franchi dans le concept et la notoriété universelle de la station balnéaire associée à ses satellites basques.

Ce n'est un secret pour personne, l'image un peu arrogante de la ville de villégiature de Napoléon III et d'Eugénie de Montijo, agaçait un peu un Pays basque fortement identitaire qui ne manquait pas d'atouts pour autant, de Bayonne, l'historique à Saint-Jean-de-Luz le port de pêche théâtre du mariage de Louis XIV en passant par Saint-Jean-Pied-de-Port l'incontournable étape des Chemins de Compostelle ou encore Cambo, la station thermale. La bienheureuse initiative du ministre Laurent Fabius, devenu président du Conseil Consstititionnel, et du  ministère des Affaires étrangères et du développement international en sélectionnant Biarritz Pays basque parmi les vingt marques qui collaborent au rayonnement touristique de la France a réconcilié tout le monde. "C'était un acte fondateur a souligné Max Brisson avec plus de 300 participants dans l'auditorium avec des acteurs professionnels et institutionnels. Voir sur scène, le maire de Saint-Jean-de-Luz, Peyuco Duhart, ceux de Bidart, Emmanuel Alzuri, de Cambo, Laurent Inchauspé, président de l'Office de tourisme de Garazi-Baïgorri, petit livre ocre en main avait quelque chose de surnaturel

Outre Christian Mantéi Jean-Pierre Mas, président du syndicat national des agences de voyages, Mireille Bos, manager France de booking.com, Henri Hourcade directeur des ventes entreprises et Agences pour Air France/Sky team, étaient venus témoigner de la puissance des réseaux et marque. Isabelle Brémond, directrice Bouche du Rhône tourisme faisant la promotion de la marque Provence, Arantza Madariaga, directrice Basque Tour Bilbao – il a souligné combien le Musée Guggenheim avait transformé la ville en destination Norbert Crozier, directeur de la Mission Louvrre Lens et François Navarro, directeur général du Comité régional de tourisme de Paris Ile de France eux voulant faire la preuve que le temps des clichés passéistes était dépassé, il faut donner l'envie

Max Brisson et Michel Veunac à l'unisson

 

"Oui, c'est un acte fondateur a répété Max Brisson, un acte politique. Déesormais il faut se mettre au travail, un travail partagé, sur des valeurs. Une marque c'est une ambition, un positionnement. Nous avons entendu des entrepreneurs sur le territoire français et nous devons être sur la même démarche mais avec un déploiement au delà de la signature. Chacun tient à la légitimité de sa démarche dans les différents territoires. Comme l'a souligné le président de la CCIMarque Biarritz

"On adhère  à la marque Biarritz et Pays basque. L'image projetée est celle que nous ressentons profondément. Ces Assises étaient un pari, reste maintenant le travail de construction et de diffusion."

Michel Veunac est sur la même longueur d'onde: "c'est une date importante dans le développement touristique du territoire. Il faut porter cette dynamique. Il ne s'agit pas de petits pas, mais d'une grande enjambée. Au départ il y a eu un travail technique maintenant il nous faut installer une stratégie de marque. La France, soumise à la concurrence croissante des pays émergents n'est pas une destination unique, mais un portefeuille de marques qui porte les différents visages du pays. Une bonne marque unifiée conjugue tous les facteurs de réussite. Parmi cet atout, il y a la notoriété d'une ville mais il faut respecter un Pays basque attaché à cette marque."  Caroline Philips, originaire d'Oakland en Californie qui s'est remarquablement intégrée en son pays d'accueil depuis trente ans, ajoute: "C'est une bonne illustration pour montrer que la marque Pays basque même si elle met Biarritz en avant, recèle d'autres pépites".
 ites."

Selon Emmanuel Alzuri, "la question porte sur la mise en oeuvre de cette marque. Sera-t-on  dans l'utilisation d'une marque ombrelle. Le phare.  La marque doit s'appuyer sur ce phare. Le reste dépendra des hommes et de la volont"é des communes d'être au rendez-vous." Pour Peyuco Duhart, maire de Saint-Jean-e-Luz, si le sud Pays basque a réussi à travailler ensemble, cela n'a pas été le cas de l'ensemble des dix offices.

"Vibrez" la Charte qui trace la feuille de route

"Vibrez, ce fascicule ocre barré de lignes de couleurs chaudes brandi par ses acteurs en fin de ces assises constitue un carnet de route des professionnels du tourisme, décrivant les maitre mots de cette Charte: transversale, structurante, territoriale, engageante, d'amélioration continue, et structurée. avec quatre axes prioritaires: la qualité des produits et le respect des normes, des engagements favorisant l'évolution et le savoir-faire des salariés du tourisme,, l'environnement et des engagements liés au territoire organisées par la marque en favorisant dans la communication le patrimoine naturel, linguistique et des arts vivants basques...Un vaste programme.

Et l’Établissement du projet de communauté intercommunal (EPCI) Pays basque dans tout ça? Quoiqu'il arrive, croix de bois, croix de fer, elle ne remettra pas en cause ce beau projet planétaire. Les pros (Max Brisson, Caroline Philipps, André Garreta) et les antis -en l'état actuel du projet- (Michel Veunac) ou Emmanuel Alzuri) s'y sont engagés.

Tout et la vidéo sur la marque Biarritz-Pays basque sur: www.marque-biarritzpaysbasque.com

 

 

                       

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
6754
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Economie
Economie
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !